Mon AlloCiné
    La Casa de Papel, La Piel que Habito, Mar adentro... Apprenez l'espagnol avec 20 films et séries
    Par La Rédaction — 13 avr. 2018 à 05:00
    facebook Tweet

    "La Casa de Papel" cartonne sur le petit écran. Mais savez-vous ce que signifie ce titre ? De même que "La Piel que Habito" ou "Mar adentro" ? Si vous avez oublié vos notions d'espagnol, pas de panique, voici un petit cours de rattrapage.

    La Casa de Papel = La Maison de Papier
    1. La Casa de Papel = La Maison de Papier +

    La Casa de Papel, ou La Maison de Papier, indique la Maison royale de la monnaie d’Espagne, l’imprimerie de billets (le papel du titre) que l’équipe de voleurs décide de braquer.

    Lire la suite
    La Casa de Papel = La Maison de Papier

    La Casa de Papel, ou La Maison de Papier, indique la Maison royale de la monnaie d’Espagne, l’imprimerie de billets (le papel du titre) que l’équipe de voleurs décide de braquer.

    Volver = Revenir

    En espagnol, "Volver" signifie "Revenir". Le titre fait ici référence au retour d’Irene (Carmen Maura), la mère des deux héroïnes Raimunda (Penélope Cruz) et Sole (Lola Dueñas). Irene, que l’on croyait morte trois ans plus tôt dans un accident de voiture.

    Un, dos, tres = Un, deux, trois

    Nul besoin d’avoir fait des années d’espagnol pour comprendre le sens d’"Un, dos, tres" qui, sans surprise, signifie "Un, deux, trois". Soit le nombre de temps imposé par la danse.

    Mar adentro = La Mer intérieure

    Littéralement, "Mar adentro" signifie "La Mer intérieure". C’est le titre du poème écrit par le héros du film, Ramon Sampedro (Javier Bardem), tétraplégique et prostré dans son lit depuis trente ans. Ramon donne à cette Mer intérieure un sens métaphorique, celui de conquérir un jour "le grand large" en gagnant le droit d’être euthanasié.

    El Internado = L'Internat

    L’Internat du titre fait référence à La Lagune Noire, ce mystérieux établissement qui devient le théâtre d’évènements inexplicables depuis la disparition du Professeur d’Histoire... Élèves et professeurs vont alors découvrir un à un les secrets que recèle le pensionnat.

    Son de Mar = Le Bruit de la mer

    Le Son de Mar est le nom d’un yacht que l’héroïne, Martina, rêve de s’offrir. C’est à bord de ce bateau qu’elle prendra la fuite avec son amant, Ulises. A la fin du film, l’embarcation coule au beau milieu de l’océan, avec à son bord le couple qui trouvera le repos éternel dans le "Bruit de la mer", au sens propre comme au sens figuré.

    Que Dios nos perdone = Que Dieu nous pardonne

    Si Alfaro et Velarde sont deux bons flics, il n’en reste pas moins des êtres humains imparfaits, qui espèrent secrètement obtenir le Pardon. D’où le titre "Que Dieu nous pardonne".

    Perfectos Desconocidos = De parfaits inconnus

    Et si vos proches étaient en réalité de parfaits inconnus ? A l’occasion d’un dîner, tous les amis présents décident d’exposer au reste du groupe les messages et appels entrants de leur téléphone. Un jeu dangereux qui va conduire certains à révéler au grand jour leur vie secrète…

    La Piel que Habito = La Peau que j'habite

    S’il avait fallu traduire le titre du film d’AlmodòvarLa Piel que Habito serait devenu chez nous "La peau que j’habite", en référence à la peau que cultive le chirurgien esthétique Robert Ledgard dans son laboratoire privé et qu’il expérimente sur la femme cobaye qu’il retient enfermée.

    Los Olvidados = Les laissés pour compte

    Los Olvidados, "Les laissés pour compte" en français, désignent El Jaibo et ses compagnons d’infortune, de jeunes adolescents échappés de la maison de correction où ils séjournaient.

    Mi Gran Noche = Ma Grande Soirée

    José est sans emploi. Alors que l’été bat son plein, il accepte un poste de figurant sur le tournage d’une émission de télévision spéciale... Nouvel An. Une Grande Soirée ou Gran Noche pour José, qui va devoir célébrer la nouvelle année en plein mois d’août.

    La Niña de Fuego = La Fille de Feu

    La Fille de Feu est le surnom attribué à l’héroïne du film Barbara, une femme vénéneuse et imprévisible qui rend fou les hommes de son entourage.  

    Balada Triste = La Chanson triste

    Balada Triste, la "Chanson triste" en français, fait référence à une chanson intitulée Balada triste de trompeta, et tirée du film de 1970 Sin un Adiós (Sans un adieu) à l’honneur le temps d’une scène dans le long métrage d’Álex de la Iglesia.

    Bombòn el perro = Bombòn le chien

    Bombòn est le nom que porte le héros du film, un dogue argentin qui vient changer la vie de Juan, mécanicien quinquagénaire qui retrouve un sens à sa vie au contact du molosse.

    La Isla mínima = La plus petite île

    La Isla mínima, aka La plus petite île, fait référence au Delta de L’Ebre, où prend part l’action de ce polar signé Alberto Rodriguez et dans lequel deux flics que tout oppose sont chargés de résoudre une sombre affaire de meurtre.

    Después de Lucìa = Après Lucìa

    Depuis que Lucìa est morte dans un accident de voiture quelques mois plus tôt, son époux Roberto élève seule sa fille. Le titre du film, "Après Lucìa" en français, parle de cette nouvelle existence où père et fille vont devoir réapprendre à vivre.

    Crìa Cuervos = Elevage de corbeaux

    Si l’on s’en tient à une traduction littérale, "Crìa Cuervos" signifie "Elevage de corbeaux". En réalité le titre du film de Carlos Saura est tiré d’un dicton espagnol : "Crìa cuervos y te sacaran los ojos" ("Elève des corbeaux, ils te crèveront les yeux") largement usité lorsqu’il s’agit de dénoncer l’ingratitude des enfants à l’égard de leurs parents. Un adage que pourrait faire sien la Tante Paulina du film, chargée d’élever les trois fillettes au cœur du récit, depuis la mort tragique de leur parent.

    Èl = Lui

    Tour à tour article ou pronom, El peut vouloir dire « Le » ou « Il ». Dans le cas présent, El peut être traduit par "Lui", qui désigne Francesco, le héros égocentrique du film de Buñuel.

    Soy Cuba = Je suis Cuba

    Soy Cuba ou "Je suis Cuba" en français, raconte la fin de l’ère Batista jusqu’à la révolution castriste, à travers le prisme de différents personnages.

    Casa de mi padre = La Maison de mon père

    Pour sauver le ranch de leur père (le fameux "Casa de mi padre") Les frères Alvarez sont prêts à tout, même à déclencher une guerre avec un dangereux trafiquant de drogue mexicain.  

    facebook Tweet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Suivez-nous sur Facebook
    Diaporamas recommandés
    Ils ont été SDF avant d'être stars : Daniel Craig, Jennifer Lopez...
    NEWS - Stars
    jeudi 17 octobre 2019
    Ils ont été SDF avant d'être stars : Daniel Craig, Jennifer Lopez...
    Comic-Con Paris 2019 : le programme complet, tous les invités
    NEWS - Comic Con
    jeudi 17 octobre 2019
    Comic-Con Paris 2019 : le programme complet, tous les invités
    100 films culte des années 90 : Michel & Michel et la Rédac' AlloCiné présentent Génération Vidéoclub ! vol. 2
    NEWS - Culture ciné
    jeudi 17 octobre 2019
    100 films culte des années 90 : Michel & Michel et la Rédac' AlloCiné présentent Génération Vidéoclub ! vol. 2
    Ces Palmes d’or qui ont dépassé le million d'entrées
    NEWS - Culture ciné
    mercredi 16 octobre 2019
    Ces Palmes d’or qui ont dépassé le million d'entrées
    Voir tous les diaporamas ciné
    Top Bandes-annonces
    Countdown Bande-annonce VF
    Doctor Sleep Bande-annonce VO
    Sponsorisé
    Notre dame Bande-annonce VF
    Un monde plus grand Bande-annonce VF
    Terminator: Dark Fate Bande-annonce VO
    Hors Normes Teaser VF
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Back to Top