Mon AlloCiné
    8 secrets... sur la saga Ocean's
    Par RRM — 15 juin 2018 à 19:35
    facebook Tweet

    Pourquoi ce faux nez ? Quel acteur a été coupé au montage ? Cette scène a-t-elle été numériquement changée ? Découvrez quelques secrets autour de la saga de braquage des "Ocean's"...

    1 - Aux origines, le gang de Frank Sinatra
    1. 1 - Aux origines, le gang de Frank Sinatra +
    Le premier film de la saga, Ocean's Eleven (2001), est à la base un remake d'un film de 1960 : L'Inconnu de Las Vegas (intitulé Ocean's 11 en VO). Réalisé par Lewis Milestone, à qui l'on doit également A l'Ouest, rien de nouveau, ce film de casse a eu la particularité de réunir à l'écran cinq membres du Rat Pack dont Frank Sinatra. (Plus d'infos sous notre diaporama)
    Lire la suite
    1 - Aux origines, le gang de Frank Sinatra

    Tout le monde ne s'en souvient pas forcément mais le premier film de la saga, Ocean's Eleven (2001), est à la base un remake d'un film de 1960 : L'Inconnu de Las Vegas (intitulé Ocean's 11 en VO). Réalisé par Lewis Milestone, à qui l'on doit également A l'Ouest, rien de nouveau, ce film de casse a eu la particularité de réunir à l'écran cinq membres du Rat Pack, les fameuses vedettes de la scène de Vegas de l'époque, Frank Sinatra, Joey Bishop, Dean Martin, Sammy Davis Jr. et Peter Lawford. Dans le film, onze hommes ayant combattu ensemble pendant la Seconde Guerre Mondiale échafaudaient un plan pour braquer cinq des plus grands casinos de Las Vegas et, ce, dans le courant de la même nuit.

    Au coeur de ce plan, on retrouvait évidemment le fameux Danny Ocean (Sinatra), le seul personnage ayant d'ailleurs gardé son patronyme dans le remake de Steven Soderbergh. Dans la trilogie qu'il a ensuite orchestrée, de nombreuses références au chanteur/acteur ont d'ailleurs été glissées. Ainsi, la réplique autour de ces "mecs qui ont serré la main de Sinatra" revient à plusieurs reprises dans Ocean's Thirteen (2007) et de nombreuses chansons de Sinatra peuvent être entendues dans la saga. Et dans le dernier film en date, Ocean's 8, on entend même "These Boots are Made for Walking" de Nancy Sinatra, sa fille. 

    2 - Bruce willis devait être...

    Comme toujours à Hollywood, les membres du gang de Danny Ocean ont failli être bien différents. Ainsi, le rôle de Linus Caldwell (joué par Matt Damon) était d'abord destiné à Mark Wahlberg, mais ce dernier a préféré jouer dans La Planète des Singes. De leurs côtés, Luke et Owen Wilson devaient jouer les frères Virgil et Turk Malloy (finalement campés par Casey Affleck et Scott Caan), rôles qu'ils ont abandonnés pour jouer dans La famille Tenenbaum, tout comme Danny Glover à qui le rôle de Frank Catton (finalement tenu par Bernie Mac) avait été proposé. Même le noyau du film, le célèbre Danny Ocean, ne devait à l'origine pas être campé par George Clooney. C'est en effet Bruce Willis qui devait porter le rôle ! C'est notamment en clin d'oeil à ce rendez-vous manqué que la star des Die Hard apparaît dans son propre rôle dans le second film de la saga, Ocean's Twelve (2004). 

    3 - Un casting de haute volée

    Comme l'original de 1960, les quatre films de la saga Ocean's sont tous emmenés par un casting quatre étoiles. Les trois premiers films de Steven Soderberg comptent ainsi cinq gagnants aux Oscars : Julia Roberts, Casey Affleck, Matt Damon, Brad Pitt et George Clooney mais également trois nommés, Andy Garcia, Elliott Gould et Don Cheadle. Sans oublier Catherine Zeta Jones, gagnante d'un Oscar pour Chicago, qui était au casting d'Ocean's Twelve. De son côté, le spin-off Ocean's 8 n'est pas en reste puisqu'il compte dans ses rangs trois gagnantes de la précieuse statuette : Sandra BullockCate Blanchett et Anne Hathaway et deux nommés, Helena Bonham Carter et, à nouveau, Elliott Gould. 

    4 - Faux nez et faux cheveux !

    Compte tenu des talents de manipulateurs, de voleurs et de menteurs des héros de la saga, les fans ont souvent droit dans les films Ocean's à des accoutrements originaux dans la mise en route des différents plans. Ainsi, dans Ocean's Eleven, lorsque Saul, sous le patronyme de M. Zerga, fait un malaise, Rusty (Brad Pitt) arrive à la rescousse dans la peau d'un médecin brun avec des lunettes. Dans cette scène, Pitt est coiffé d'une perruque, qui n'est autre que celle qu'aurait utilisée Mike Myers pour les répétitions d'Austin Powers (1997).

    Autre exemple dans Ocean's Thirteen, dans lequel Linus (Matt Damon) veut absolument porter un faux nez lorsqu'il doit séduire Abigail Sponder (Ellen Barkin). Ce faux nez, appelé le "Brody" (pour Adrien Brody) et qui est moqué par les autres membres du gang, est un clin d'oeil direct à une anecdote saugrenue survenue sur le tournage des Frères GrimmTerry Gilliam tenait absolument à ce que Matt Damon porte un faux nez dans le film. Mais, les frères Weinstein avaient catégoriquement refusé l'accessoire. Dans une interview, Damon raconte qu'"Ils clamaient que le film entier aurait échoué" vu que personne n'aurait reconnu Damon. Steven Soderbergh aurait entendu cette histoire et aurait de suite donné un faux nez à l'acteur pour jouer autour de cette histoire !

    5 - De sacrés liens avec Le Parrain

    Il existe de nombreuses références au Parrain dans la Trilogie des Ocean's. On peut remarquer un premier clin d'oeil dans le choix des prénoms des frères joués par Casey Affleck et Scott Caan. Virgil et Turk sont en effet une référence à un personnage du Parrain, le vilain Virgin Sollozzo, surnommé "The Turk", le Turc. De plus, on ne peut ignorer que Scott Caan est le fils de James Caan, l'acteur qui incarnait Sonny Corleone. De son côté, Andy Garcia, qui campe Terry Benedict dans la saga Ocean's, est aussi l'un des visages du Parrain. L'acteur jouait en effet Vincent Mancini dans le troisième volet, qui n'était autre que le neveu de Michael Corleone (Al Pacino). Ce qui rend encore plus enthousiasmante les retrouvailles des deux acteurs dans Ocean's Thirteen !

    6 - Gary Ross et Steven Soderberg, même combat

    Si jusqu'à présent la franchise Ocean's était portée par Steven Soderbergh, qui a réalisé les trois volets de Danny Ocean, le spin-off Ocean's 8 a été offert aux mains expertes de Gary Ross, à qui l'on doit Pleasantville et, bien évidemment Hunger Games. Les deux hommes ne sont pas des inconnus, il sont même de proches amis qui ont d'ailleurs déjà collaboré ensemble. En 2012, Steven Soderbergh a en effet été le réalisateur seconde équipe pour Hunger Games, spécifiquement pour les scènes de révolte du District 11. Ross avait préféré appeler Soderbergh, avec qui il échange des conseils créatifs depuis de longues années, plutôt que quelqu'un qu'il ne connaissait pas. Durant quelques jours, Soderbergh, qui venait de finir Contagion et se préparait à attaquer Magic Mike, lui a donc prêté main forte ! A noter qu'il avait également produit Pleasantville. 

    7 - Une scène a dû être retournée suite au 11 septembre

    Dans le tout premier volet de la saga, on peut assister à une impressionnante scène de démolition aux explosifs. A ce moment du film, Terry (Andy Garcia) et Tess (Julia Roberts) assistent à la démolition d'un hôtel-casino de Las Vegas. Au moment de l'impact, tout le monde dans la foule réunie spécialement pour l'occasion se retourne, sauf deux individus : Linus et Danny. A la base, le bâtiment détruit aux explosifs était le "New York, New York" Hotel et son Casino. Mais, comme Ocean's 11 devait sortir en décembre 2001, soit trois mois après les attaques terroristes du 11 septembre, les producteurs ont décidé que le bâtiment pouvait faire penser au World Trade Center, une image qui leur semblait de trop mauvais goût. Un changement a donc été effectué numériquement pour que l'hôtel new-yorkais se transforme en un hôtel fictif de Las Vegas, nommé le Xanadu. 

    8 -  Matt Damon coupé au montage 

    Dans Ocean's 8, on retrouve quelques références aux trois premiers films de la saga. Ainsi, deux acteurs de la Trilogie apparaissent dans le film : Elliott Gould, alias Reuben Tishkoff, et Shaobo Qin, alias Yen. Pour autant, deux autres acteurs, censés faire un petit clin d'oeil, ont finalement été coupés au montage. Il s'agit de Carl Reiner (qui jouait Saul Bloom) et de Matt Damon (qui jouait Linus Caldwell). Dans le cas de Matt Damon, il est difficile de savoir pour quelle raison sa scène a vraiment été coupée. Pour le réalisateur Gary Ross, le montage a été compliqué et les caméos devaient absolument respecter l'histoire : "[Choisir les caméos] est un procédé éclectique qui consiste à voir s'ils s'insèrent dans l'histoire et si le récit se déroule comme il faut", a-t-il confié au Hollywood Reporter. Un choix purement narratif en somme. Mais, pour certains, l'absence de Damon s'expliquerait à cause de la pétition postée en ligne fin 2017, cherchant à contrer sa présence dans le film, à un moment où il était plongé en plein dans l'affaire Harvey Weinstein et avait notamment tenu des propos controversés au sujet du harcèlement

    La relève "Ocean's" :

    Ocean's 8 Bande-annonce (3) VO

     

    facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Florian L
      Pour la scène coupée de Matt Damon, je pense que c'est en lien avec le scandale Weinstein. Une association avait demandé à ce qu'il soit retiré du film
    Voir les commentaires
    Suivez-nous sur Facebook
    Diaporamas recommandés
    Disney : après Le Roi Lion et Maléfique, quels remakes live ?
    NEWS - Sorties Ciné
    mardi 22 octobre 2019
    Disney : après Le Roi Lion et Maléfique, quels remakes live ?
    Comment je suis devenu super-héros : les affiches personnages avec Pio Marmai, Leïla Bekhti et Benoît Poelvoorde
    NEWS - Vu sur le web
    mardi 22 octobre 2019
    Comment je suis devenu super-héros : les affiches personnages avec Pio Marmai, Leïla Bekhti et Benoît Poelvoorde
    Joker : les meilleures répliques de Joaquin Phoenix, Heath Ledger, Jack Nicholson...
    NEWS - Culture ciné
    lundi 21 octobre 2019
    Joker : les meilleures répliques de Joaquin Phoenix, Heath Ledger, Jack Nicholson...
    Quand le cinéma parle directement au spectateur : de Deadpool à The Laundromat, 8 films qui brisent le 4e mur !
    NEWS - Films à la TV
    dimanche 20 octobre 2019
    Quand le cinéma parle directement au spectateur : de Deadpool à The Laundromat, 8 films qui brisent le 4e mur !
    Voir tous les diaporamas ciné
    Top Bandes-annonces
    Doctor Sleep Bande-annonce VO
    Sponsorisé
    5 est le numéro parfait Bande-annonce VO
    Braquer Poitiers Bande-annonce VF
    Sorry We Missed You Bande-annonce VO
    Au bout du monde Bande-annonce VO
    Vivre et chanter Bande-annonce VO
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Back to Top