Mon AlloCiné
Disney Art Challenge : découvrez le concours qui récompense les étudiants de France au Festival d'Annecy
Par Thomas Imbert — 18 juin 2018 à 19:00
facebook Tweet

À l'occasion du Festival d'Annecy, le Disney Art Challenge a récompensé, comme chaque année, les futurs talents français de l'animation, issus de 25 écoles différentes. Le thème de cette 6ème édition : le quotidien d'une famille de super-héros.

"La Routine" - Lauréat N°1
1. "La Routine" - Lauréat N°1 +
Emma Sanchez (LISAA)
Lire la suite

"Le futur de l'animation est entre de bonnes mains," a déclaré Brad Bird, réalisateur de Ratatouille et des Indestructibles, lorsqu'il a nommé les lauréats du Disney Art Challenge au Festival International du Film d'Animation d'Annecy vendredi matin, sur la scène de la salle Bonlieu.

Créé en 2013 par Jean-François Camilleri, président de The Walt Disney Company France, ce concours offre aux étudiants de 25 écoles d'animation françaises l'opportunité de présenter une oeuvre réalisée selon un thème précis. Les trois gagnants se voient offrir une bourse d'étude (4000 € pour le troisième, 5000 € pour le second et 8000 € pour le premier) ainsi qu'un joli coup de projecteur pour la suite de leur carrière.

A l'issue du concours, nous avons eu la chance de nous entretenir avec Emma Sanchez, étudiante de L'Institut Supérieur des Arts Appliqués qui est arrivée à la première place cette année, et avec Jean-Jacques Launier, fondateur d'Art Ludique Le Musée et membre du jury...

AlloCiné : Comment le Disney Art Challenge a-t-il été créé ?

Jean-Jacques Launier : Jean-François dirige Walt Disney pour la France, et il avait envie de pouvoir venir en aide aux étudiants très sincèrement. Je le connais suffisamment pour le dire, c’est vraiment par passion. C’est intéressant, c’est l’avenir, et on est très fiers. L’histoire de Camille André dont vous avez peut-être entendu parler et qui a gagné le concours du premier Disney Art Challenge il y a maintenant 6 ans est un bon exemple. A l’époque, ça lui avait permis de payer son billet d’avion pour aller faire un stage dans un studio d’animation, et 6 ans après, elle a été engagée chez Disney. C’était son rêve. Elle est déjà à Burbank depuis 6 mois.

Comment choisissez-vous le thème du concours ?

Jean-Jacques Launier : Souvent, on aime bien que ça fasse référence aux studios Disney ou Pixar. C’est vrai que ça permet de rebondir sur un thème, et ce n’est évidemment pas limité. Ça peut être le road-trip ou la vie quotidienne des super-héros. C’est un thème porteur qui, je pense, permet aussi aux étudiants de se cadrer sur un thème donné, ce qui est souvent le lot des artistes qui travaillent dans un studio. Donc c’est un exercice de style intéressant.

Parlez-nous de votre jury...

Jean-Jacques Launier : Cette année, on avait Aleksi Briclot qui vient de la bande dessinée, du jeu vidéo avec "Remember Me" et qui a bien sûr travaillé sur Avengers, sur Thor et sur le prochain Captain Marvel. Ce sont des Français qui font quand même bouger les lignes. Tony Sandoval est un artiste indépendant de la bande dessinée, un Mexicain qui est très reconnu en France et qui a même été choisi par les Américains pour adapter la bande dessinée "Coco". Ce sont des artistes qui ont un vrai regard, et ça nous a donc amenés sur quelque chose de très intéressant. J’ai la chance de participer, Jean-François Camilleri aussi, et bien sûr, c’est à Brad Bird que revient la décision finale. On envoie donc le sujet aux écoles, et c’est aux étudiants de décider d’y participer ou pas. On a eu la chance cette année de recevoir presque 330 dessins, et notamment celui d’Emma qui a beaucoup plu.

Comment avez-vous eu l'idée de ce dessin ?

Emma Sanchez : L’année dernière, quand j’étais en première année, donc en prépa, on devait créer une histoire et faire une ébauche de court métrage. J’avais eu l’idée d’un petit garçon qui traversait une flaque d’eau et devenait un super-héros. Quand j’ai entendu le thème, j’ai tout de suite pensé à ça et je me suis dit que je devais exploiter cette idée que j’avais eue, avec la famille. C’est un sujet qui m’a beaucoup plu.

Pourriez-vous nous expliquer votre démarche artistique en quelques mots ?

Emma Sanchez : Je suis partie sur l’idée de la jaquette des Beatles avec le passage piéton. J’ai vraiment pensé à ça tout de suite. Je voulais qu’on voie des passants dans la rue qui se ressembleraient à peu près tous, avec le même style vestimentaire, que ce soit monsieur-tout-le-monde, et qu’on puisse voir la différence des personnes - et en l’occurrence, de la famille de super-héros - à travers le reflet dans la flaque. Ça montrait un peu leur double vie, qu’on ne pouvait pas deviner en les croisant dans la rue. 

Découvrez la cérémonie du Disney Art Challenge en images...

Brad Bird récompense les lauréats du 6ème Disney Art Challenge

 

facebook Tweet
Commentaires
Voir les commentaires
Suivez-nous sur Facebook
Diaporamas recommandés
La Ballade De Buster Scruggs, Fargo, The Big Lebowski : c'est quoi un personnage des frères Coen ?
NEWS - Films à la TV
jeudi 15 novembre 2018
La Ballade De Buster Scruggs, Fargo, The Big Lebowski : c'est quoi un personnage des frères Coen ?
Box-office France : Bohemian Rhapsody toujours en tête
NEWS - Box Office
mercredi 14 novembre 2018
Box-office France : Bohemian Rhapsody toujours en tête
9 choses à savoir sur les frères Coen
NEWS - Films à la TV
mercredi 14 novembre 2018
9 choses à savoir sur les frères Coen
Les Animaux Fantastiques 2 : 15 références à Harry Potter repérées dans le film. À vous !
NEWS - Sorties Ciné
mercredi 14 novembre 2018
Les Animaux Fantastiques 2 : 15 références à Harry Potter repérées dans le film. À vous !
Voir tous les diaporamas ciné
Top Bandes-annonces
Mortal Engines Bande-annonce VO
Sponsorisé
Outfall Bande-annonce VO
La Ballade de Buster Scruggs Bande-annonce VO
Qu'est-ce qu'on a encore fait au Bon Dieu ? Bande-annonce VF
Voyage à Yoshino Bande-annonce VO
Spider-Man : New Generation Bande-annonce VF
Bandes-annonces à ne pas manquer
Back to Top