Mon AlloCiné
Marcello Fonte, Vincent Lindon, Xavier Dolan… 5 discours cannois qui nous ont fait fondre
Par Brigitte Baronnet (@bbaronnet) — 13 juil. 2018 à 19:45
facebook Tweet

A l'occasion de la sortie de "Dogman", qui a valu à Marcello Fonte un prix d'interprétation à Cannes, retour sur 5 grands moments d'émotion du Festival.

Marcello Fonte (2018)
1. Marcello Fonte (2018) +
Marcello Fonte - Prix d'interprétation pour Dogman (2018) : Intimidé, presque muet, n'osant même pas prendre le trophée dans ses mains, Marcello Fonte était très touchant et drôle à la fois, au moment de recevoir son prix : "Quand j'étais chez moi, et qu'il pleuvait, je fermais les yeux, et j'avais l'impression d'entendre des applaudissements. Et maintenant, vos applaudissements, c'est vous."
Lire la suite

Marcello Fonte - Prix d'interprétation pour Dogman (2018)

Intimidé, presque muet, n'osant même pas prendre le trophée dans ses mains, Marcello Fonte était très touchant et drôle à la fois, au moment de recevoir son prix : "Je veux dire deux mots, si quelqu'un me traduit : quand j'étais chez moi, et qu'il pleuvait, je fermais les yeux, et j'avais l'impression d'entendre des applaudissements. Et maintenant, vos applaudissements, c'est vous. La chaleur que vous me transmettez comme une famille. Je me sens chez moi, je me sens à l'aise avec vous. Ma famille est le cinéma. C'est vous, c'est Cannes ! Même le sable de Cannes est important, chaque grain de sable. Je remercie tout le monde et Matteo."

 

Roberto Begnini - Prix spécial du jury pour La Vie est belle (1998)

Présent sur la scène cette année justement pour remettre son prix à Marcello Fonte, on se souvient toujours avec émotion, il y a 20 ans, de l'enthousiasme et de l'énergie débordante de Roberto Begnini au moment de recevoir son prix spécial du jury pour La Vie est belle : "J'ai pas les mots pour vous donner tout mon amour. J'ai gagné la Palme d'or ! Qu'est-ce que c'est ? Je le dis, on sait jamais, à la télévision on entend : il a gagné la Palme d'or ! Merci de la Palme d'or ! (...) Je voudrais dédier mon film à tous les gens qui ne sont pas là et qui nous ont laissé pour nous faire comprendre ce qu'est la liberté, l'amour, la légèreté et la vie."

 

Vincent Lindon - Prix d'interprétation pour La Loi du marché (2015)

Comment ne pas être ému par les larmes de Vincent Lindon, se souvenant de ses parents, et lançant que c''est la première fois qu'il reçoit un prix. Voici un extrait de son vibrant discours : "Faulkner disait : 'Faites des rêves immenses pour ne pas les perdre de vue en les poursuivant'. C'est la première fois que je reçois un prix dans ma vie. C'est un acte politique de mettre un film comme celui-là [La Loi du marché de Stéphane Brizé], ou celui d'Emmanuelle Bercot [Mon Roi], des films qui parlent de nos contemporains, des gens qui nous entourent. Ce prix, je leur dédie, tous ces gens qui ne sont pas toujours considérés à la hauteur de ce qu'ils méritent et qui sont les citoyens qui sont un peu laissés pour compte."

 

Xavier Dolan - Prix du jury pour Mommy (2014)

Très ému et touché par ce prix pour Mommy, Xavier Dolan a délivré un discours inspirant pour la jeune génération : "J'aimerais m'adresser aux gens de ma génération. Chacun a ses goûts et certains critiqueront ce que vous faîtes et qui vous êtes. Accrochons-nous à nos rêves, car, ensemble, nous pouvons changer le monde : nous pouvons toucher, faire rire les gens, les faire pleurer. Nous pouvons changer leur leurs esprit, et ainsi, lentement, changer le monde. Changer des vies, c'est changer le monde.

Ce ne sont pas seulement les hommes politiques et les scientifiques qui peuvent changer le monde, mais aussi les artistes. Ils le font depuis toujours. Il n'y a pas de limite à notre ambition à part celles que nous nous donnons et celles que les autres nous donnent. En bref, je pense que tout est possible à qui rêve, ose, travaille et n'abandonne jamais. Et puisse, je l'espère, ce prix en être la preuve la plus rayonnante

 

 

Daniel Auteuil / Pascal Duquenne - Prix d'interprétation ex-aequo pour Le Huitième Jour (1996)

"Mesdames et Messieurs du jury, merci d'avoir supprimé la différence et d'avoir fait de Pascal un acteur à part entière. Merci à tous." En 1996, le jury récompensait deux acteurs ex-aequo, un joli moment d'émotion partagé avec le public, dont Daniel Auteuil s'est souvenu à notre micro, à l'occasion du 20e anniversaire de la sortie du film :

Le Huitième jour, 20 ans déjà...

 

facebook Tweet
Sur le même sujet
Commentaires
Voir les commentaires
Suivez-nous sur Facebook
Diaporamas recommandés
Roma : Alfonso Cuarón et la nouvelle vague des réalisateurs mexicains
NEWS - Films à la TV
samedi 15 décembre 2018
Roma : Alfonso Cuarón et la nouvelle vague des réalisateurs mexicains
Godzilla II, Sonic, Shaun le mouton 2... Les photos ciné de la semaine
NEWS - Vu sur le web
samedi 15 décembre 2018
Godzilla II, Sonic, Shaun le mouton 2... Les photos ciné de la semaine
Dragon Ball : avez-vous vu les 19 films de la franchise ?
NEWS - Vu sur le web
vendredi 14 décembre 2018
Dragon Ball : avez-vous vu les 19 films de la franchise ?
Roma, Gravity, Les Fils de l'homme... les plus beaux plans du cinéma d'Alfonso Cuarón
NEWS - Culture ciné
jeudi 13 décembre 2018
Roma, Gravity, Les Fils de l'homme... les plus beaux plans du cinéma d'Alfonso Cuarón
Voir tous les diaporamas ciné
Top Bandes-annonces
L'Empereur de Paris Bande-annonce VF
Bienvenue à Marwen Bande-annonce VO
Sponsorisé
Le Gendre de ma vie Bande-annonce VF
Mon père Bande-annonce VO
The Happy Prince Bande-annonce VO
Edmond Teaser VF
Bandes-annonces à ne pas manquer
Back to Top