Notez des films
Mon AlloCiné
    Hollywood, machine à broyer : Corey Feldman, ou la descente aux enfers de l'enfant star des années 80
    Par Maximilien Pierrette (@maxp26) — 10 août 2018 à 19:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Quatrième portrait de notre série consacrée à ces talents brisés par Hollywood : Corey Feldman, enfant star des années 80 et victime d'un réseau de pédophilie à la même époque.

    L'affaire Weinstein comme source d'espoir ?
    9. L'affaire Weinstein comme source d'espoir ? +
    Alors que l'affaire Weinstein a libéré la parole à Hollywood en octobre 2017, Corey Feldman a entrepris de monter un documentaire pour dénoncer les abus sexuels et révéler le nom de ses violeurs. Un film qui n'a toujours pas vu le jour, alors que son auteur fait l'objet de menaces et aurait été agressé en mars 2018.
    Lire la suite

    Derrière la lumière des projecteurs, le strass des paillettes et le glamour des tapis rouges, existe une autre histoire du mythe hollywoodien. Celle des rêves déchus, des faits divers sordides et des carrières éphémères, des talents étincelants oubliés du jour au lendemain ou encore ceux qui n'ont jamais connu la gloire, ne serait-ce qu'un court instant... Après Frances Farmer et Grace Lee Whitney, puis Brendan Fraser, notre feuilleton consacré aux victimes du système hollywoodien s'intéresse cette semaine à un autre comédien : Corey Feldman.

    Un nom qui ne manquera pas de parler aux nostalgiques du cinéma américain des années 80, dont il a été l'un des visages les plus connus grâce à Stand by Me, deux épisodes de la saga Vendredi 13 ou encore Gremlins et Les Goonies. Deux longs métrages phares de la génération Amblin, du nom de la société de production de Steven Spielberg, et dont les succès respectifs ont concourru à faire de lui l'un des espoirs d'Hollywood, avant une descente aux enfers en plusieurs étapes.

    STAR DES ANNÉES 80

    Né le 16 juillet 1971 à Los Angeles, Corey Feldman n'a que 3 ans lorsqu'il fait ses débuts d'acteur, en apparaissant dans des spots publicitaires. Sentant que son enfant, le deuxième d'une tribu de cinq, a de l'avenir dans ce milieu, sa mère devient son manager alors que son père monte une agence pour les jeunes acteurs. Après des apparitions à la télévision, le film L'Affaire Colson lui permet de faire ses premiers pas au cinéma. Nous sommes alors en 1978. Trois ans plus tard, il prête sa voix à l'un des deux héros de Rox et Rouky dans la version originale, mais c'est face à l'une des grandes figures de l'horreur qu'il perce.

    Quatrième opus de la saga initiée en 1980, Vendredi 13 - Chapitre final le confronte au croquemitaine Jason Voorhees dont il triomphe avant de reprendre son rôle dans les flashbacks de l'opus suivant. Entre temps, le jeune acteur a fait face à une poignée de créatures vertes et malpolies : les Gremlins de Joe Dante, quatrième plus gros succès de l'année 1984 aux box-office américain, avec 148,2 millions de dollars de recettes, derrière Indiana Jones et le Temple Maudit mais devant Karaté Kid. Si son rôle y est secondaire, ça n'est que partie remise pour Corey Feldman, qui a clairement tapé dans l'oeil de son producteur, un certain Steven Spielberg, puisque ce dernier fait de lui l'un des Goonies de Richard Donner

    Sorti le 7 juin 1985 aux États-Unis (et le 4 décembre en France), il n'y rapporte "que" 61,4 millions de billets verts et se classe neuvième au box-office annuel. Mais ce film d'aventures, devenu culte au fil du temps, révèle Sean Astin et Josh Brolin, et confirme le statut de star en devenir de celui interprète Clark Devereaux, alias Bagou. Une ascension qui se poursuit sur une note plus dramatique grâce à Stand by Me, en retrouvant Joe Dante pour la comédie noire Les Banlieusards, ou sous les traits d'un chasseur de vampires dans Génération perdue, film de Joel Schumacher qui portait hélas bien son titre avec le recul, et sur le tournage duquel il rencontre son futur compère Corey Haim.

    Génération perdue Bande-annonce VO
    Génération perdue Bande-annonce VO
    RAPPROCHEMENT DES DEUX COREY

    Ensemble, ils tourneront dans huit autres longs métrages. Les deux premiers, Plein pot et De l'autre côté du rêve, sortent dans les salles. Les suivants non, symbole d'une carrière déjà en plein déclin, pour l'un comme pour l'autre, trajectoire de beaucoup de jeunes acteurs à Hollywood. Et ce ne sont pas des projets comme Génération perdue 2 ou le show télévisé The Two Coreys, mélange de comédie et de télé-réalité diffusé entre 2007 et 2008, qui changent la donne. Voix originale de Donatello dans Les Tortues Ninja, la série animée comme le troisième long métrage, il apparaît dans Maverick de Richard Donner, sous les traits d'un braqueur de banque, mais Corey Feldman se fait davantage remarquer du côté de sa vie privée que sur les écrans pendant les années 90.

    Quelques années après avoir fréquenté Drew Barrymore, autre enfant star ayant connu une adolescence houleuse à Hollywood, l'acteur fait parler de lui pour sa relation avec l'actrice pornographique Amber Lynn, son mariage puis son divorce avec la comédienne Vanessa Marcil, ou encore ses diverses arrestations pour possession de drogue. Un point commun qu'il partage avec Corey Haim, qui décède le 10 mars 2010 à l'âge de 38 ans. Non pas d'une surdose, comme cela avait pu être dit au moment des faits, mais d'une pneumonie et d'une hypertrophie du coeur. Quoiqu'il en soit, c'est un véritable choc pour Corey Feldman : "Il s'agit de la perte tragique d'une âme merveilleuse, belle et tourmentée", déclare-t-il alors sur son blog. "Il sera toujours mon frère, un membre de ma famille et mon meilleur ami. Nous devrions en tirer une leçon et nous pencher sur la façon dont nous traitons les gens pendant qu'ils sont encore de ce monde."

    J'étais entouré par eux quand j'avais 14 ans mais je ne le savais pas

    Cette dernière phrase prend un tout autre sens lorsque, le 12 août 2011, Corey Feldman jette un pavé dans la mare hollywoodienne lors d'une interview donnée à ABC et au cours de laquelle il impute sa descente aux enfers et celle de son défunt ami aux actes pédophiles dont ils ont été victimes pendant leur adolescence : "Il y avait ce groupe d'hommes plus âgés qui se réunissaient autour d'enfants", a-t-il expliqué en dénonçant ceux qu'il qualifiait alors de "vautours". "Ils avaient du pouvoir ou étaient liés à un grand pouvoir dans l'industrie (...) J'étais entouré par eux quand j'avais 14 ans mais je ne le savais pas. Ce n'est que devenant plus âgé que je l'ai su."

    LONGUE DESCENTE AUX ENFERS

    "Tout ceci passe sous le radar... mais c'est un grand secret", avait-il également précisé en affirmant qu'un mogul hollywoodien était coupable de ces actions sans pouvoir citer son nom. Il faut dire que ses propos ont été accueilli avec circonspection, à cause de son passif avec la drogue ou ses histoires avec ses parents dont il a cherché à s'affranchir à l'âge de 15 ans (au moment où il était victime des abus qu'il a dénoncés), leur reprochant d'avoir profité de son salaire. Ou encore le fait qu'il affirme avoir déjà évoqué ces pratiques auprès de la police de Los Angeles, qui n'en retrouve aucune trace. Et si le sujet continue de flotter dans l'air sans connaître de rebondissement, malgré une prise de parole d'Elijah Wood qui va dans le même sens, il faut attendre six ans et ce fameux mois d'octobre 2017 pour qu'il revienne sur le devant de la scène. En deux temps.

    Quelques jours seulement après le début de l'affaire Weinstein, la chaîne Lifetime annonce son intention de produire le téléfilm A Tale of Two Coreys (jeu de mots sur le titre du roman "A Tale of Two Cities" de Charles Dickens en même temps que sur les deux Corée et l'émssion de télévision mentionnée plus haut), pour revenir sur les trajectoires sombres et troublées des deux comédiens, sous la forme d'un récit édifiant, d'une mise en garde. Emmené par Elijah Marcano/Scott Bosely (Corey Feldman ado et adulte) et Justin Ellings/Casey Leach (Corey Haim ado et adulte), le long métrage a été diffusé le 6 janvier 2018 sans faire le moindre bruit, d'un côté comme de l'autre de l'Atlantique.

    Entre temps, Corey Feldman a profité du climat de libération de la parole en vigueur à Hollywood depuis les accusations à l'encontre du producteur Harvey Weinstein et d'autres figures comme Kevin Spacey pour tenter d'apporter sa pierre à l'édifice. En novembre 2017, le comédien lance une campagne de financement participatif afin de produire un documentaire dans lequel il compte lever le voile sur les actes pédophiles dans le milieu du divertissement, cinéma inclus, et révéler les noms de ceux dont il a été la victime : "Là comme ça, je peux donner six noms, dont un qui est encore très puissant aujourd'hui", déclare-t-il alors. "Et une histoire qui mène directement à un studio. Cela relie la pédophilie à un studio majeur."

    Lifetime
    Justin Ellings (Corey Haim) & Elijah Marcano (Corey Feldman) dans le téléfilm A Tale of Two Coreys
    STATU QUO

    Mais l'espoir est de courte durée pour Corey Feldman, puisque la police de Los Angeles ouvre une enquête à son sujet : "Lorsqu'une plainte est déposée sur un sujet aussi grave que celui-ci, une enquête est ouverte au sein du département vol/homicide (qui s'occupe également des crimes sexuels)", explique alors l'inspecteur Ross Nemeroff pour justifier cet acte qui ne conduit nulle part puisqu'il est ensuite annoncé que le délai de prescription a expiré. Dans le même temps, Dominick Brascia, son partenaire dans Vendredi 13 - Chapitre 5, révèle que Charlie Sheen est l'un des violeurs du héros des Goonies, avec qui il avait tourné dans Lucas en 1986, ce que l'acteur a immédiatement démenti.

    L'affaire est depuis restée sans suite sur le plan juridique malgré deux rebondissements : en décembre 2017, la police de Santa Barbara a retrouvé le témoignage de Corey Feldman datant de 1993 et soi-disant perdu, dans lequel il dénonçait déjà le réseau de pédophilie en vigueur à Hollywood dans le cadre d'une enquête autour de Michael Jackson. Souvent remises en question, ses accusations sont alors vues d'un autre oeil, et il se murmure que l'acteur y donne des noms. Est-ce pour cette raison qu'il est agressé à l'aide d'un objet tranchant avec lequel il craint avoir été empoisonné, en mars 2018 ? Si la police n'a pas constaté de blessure, le principal intéressé affirme que l'acte est lié aux nombreuses menaces reçues sur les réseaux sociaux depuis ses prises de parole.

    Assez pour remettre en cause son projet de documentaire ? Moins de cinq mois après l'agression, celui-ci n'a toujours pas bougé, et nous ne savons pas si le problème provient des financements ou de pressions externes. Alors que les actes dont il a été victime remontent maintenant à trente-cinq ans et cette époque où il tournait Gremlins et Les Goonies avec de nombreux espoirs placés en lui, Corey Feldman n'a jamais pu dénoncer ouvertement ses violeurs et porte encore en lui un secret capable de faire vaciller l'industrie hollywoodienne avec autant de répercussions, voire plus, que la chute d'Harvey Weinstein. Parviendra-t-il à la faire et briser l'omerta qui a transformé son passage dans l'usine à rêves en cauchemar ?

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • Hollywood, machine à broyer : le destin de Brendan Fraser, héros de La Momie
    • Hollywood, machine à broyer : Grace Lee Whitney, ou l'histoire oubliée de Star Trek
    • Hollywood, machine à broyer : Frances Farmer, de la gloire à l'asile psychiatrique
    Commentaires
    • Simon1310
      Bryan Singer organisait des soirées piscines chez Roland Emmerich ou il invitait plein de jeunes garçons, je ne sais pas si cela a un rapport avec cela mais depuis le scandale weinstein, il a été viré de chez la fox ou il avait ses bureau de production.
    • lub373
      Ah ah l'inversion accusatoire! Ca va? Tu as pas trop les fils qui se touchent? XD T'es un bon toi, tu me balances les mêmes rethoriques que la pensée dominante et tu viens me dire que c'est moi qui récite le mieux la leçon? Haha fallait osez la faire celle la ;-)
    • ghyom
      Ah ah ! T'es un champion du monde mec ! Toujours incapable de répondre à la contradiction, rien d'autre à sortir que de l'attaque ad hominem prémâchée. De nous deux tu es bien celui qui récite le mieux la leçon qu'on lui a servi. XD
    • lub373
      Je vois un mec qui balance à tout va complot conspirationistes extreme droite ce qui montre clairement la limite de sa capacité dialectique. Argumentations digne de la pensée unique, le parfait mouton qui répète ce que les médias lui dit de penser. Bravo mes respects mais c'est pas très Charlie tout ca tout ca ;)
    • ghyom
      Je ne vois qu'un mec qui présume sans savoir ce que je regarde ou pense pour chercher à me discréditer alors que que je ne l'attaque même pas sur son discours mais sur la bêtise de son post où il se défend de la pire des manières possibles et montre clairement la limite de sa capacité à la dialectique.Juste pour info je ne regarde pas BFMTV et j'ai pas vu un JT à la télé depuis des années. Seulement mes informations je ne vais pas les prendre chez les conspirationnistes et autres groupuscules d'extrême droite non plus.
    • BiggerThanLife
      Bien sûr, absolument tous, et je les revois très souvent. ;) Pour moi ces acteurs sont toujours présents.
    • lub373
      Moi je vois rien qu'un mec qui gobe tout ce que les médias mainstream lui racontent. C'est un peu comme si il disait je donne mon avis personnel et qui fait que de regarder BFMTV. XD
    • lub373
      j'adore le mec voit des complotistes partout. Mince alors, si BFMTV n'a pas relayé l'information c'est forcément un complot! ;-)
    • ghyom
      J'adore. Le mec se défend d'être complotiste en te balançant une vidéo youtube de la chaîne d'Alain Soral qui est probablement le complotiste le plus célèbre de France ! XD
    • sptz
      bah des preuves concrètes, y'en a pas effectivement, et le problème en plus avec les gens qui portent ces accusations, c'est qu'ils ont tendance à tout mélanger, et à parler de l'homosexualité de Mitterrand pour prouver qu'il est pédophile (je suis tomber sur une vidéo intitulé mitterand pédophile forcené ou il parle d'un rêve érotique qu'il a fait avec valls), mais le fait est qu'il aurait effectivement laisser des témoignages dans un de ses livres intitulés la mauvaise vie qui serait.... suspect.... ou il parle de la prostitution de jeune garçon ou de gosse.... Pour sa défense, il aurait affirmer que c'était juste une manière de parler, mais que ça sous entendais jeune hommes.... libre a chacun de supposer ce qu'il veut partant de la, mais il n'a effectivement jamais parler d'aller voir des enfants prostitué de manière direct....cohn bendit, les gens prennent souvent la preuve ou, étant jeune, il lâche un discours pédophile en parlant de ses années d'animateur ou d'éducateur, et le fait est que, si je trouve beaucoup de vidéo a charge (marine le pen, jean marie, même Bayrou) je trouve aucune ou il ce justifie, mis a part une ou il dis regrettez d'avoir dit ça dans son livre... de l'avoir mis dans el livre, pas de l'avoir fait....pour Lang, obscur histoire de pédophilie au maroc lors d'une partouze avec des enfants, ou il aurait été arrêté puis extradé dans le secret, avec étouffement de l'affaire... le problème avec toute ces histoires, c'est qu'au motif ou c'est toujours des sites d'extrême droite qui propage l'info, elle est automatiquement pas prise au sérieux et taxer de propagande et de lavage de cerveau...
    • lub373
      Encore une fois apparement il ya que TOI que ça embrouille dans ce fil de discussion. Ta parfaitement le droit de n'être pas d'accord mais me balance pas tes raccourcis complotiste usées jusqu'à la corde ca marche plus comme arguments ;) Mais ta raison des pédophiles dans le milieu d'hollywood? COMPLOT! Des pédophiles dans le milieu politique? COMPLOT!https://www.youtube.com/wat...
    • Morcar
      C'est fait, puisqu'à été produit A Tale of Two Coreys, comme dit dans l'article...
    • Ardath Bey
      En tous cas, niveau rhétorique, tu utilises TOUS les termes des complotistes et, comme eux, tu évites toute remise en question grâce au célèbre et plein de dédain rendors-toi lorsque le non moins célèbre réveillez-vous ne fonctionne plus. Bon, en attendant tu nous les sors les preuves dont tu parles ou tu cherches juste à embrouiller l'auditoire ?
    • lub373
      Oh inquiète je savais que tu n'allais pas être d'accord. Ah le mot est lâché complotiste je commençais à m'inquiéter. C'est une belle argumentation aussi que tu nous sors là non? T'as oublié Nazi, Ca rappelle les heures les plus sombres, etc... d'ailleurs ;) Mais tu as parfaitement raison continue de regarder BFMTV rendors toi mon brave! bisous!
    • Ardath Bey
      Cool.
    • Ardath Bey
      Pardonne moi de me marrer pour l'affaire du pizzagate, ah oui, un réseau de pédophiles au sein de l'équipe de Clinton se servant d'une pizzeria en plein milieu de la campagne présidentielle c'est bien ça ? Tu me demandes de me renseigner là dessus mais où ? Sur des sites complotistes ? Tu as eu le mérite de me faire rire, merci. Et pour en revenir à Cohn Bendit et les autres, merci mais j'étais déjà au courant. Le truc c'est que ce serait bien d'apporter ne serait-ce qu'une once de preuves dans ces dossiers. T'as oublié Douste Blazy d'ailleurs dans ta liste ;)
    • Cpt. Dallas
      J'imagine que tu as également vu tous les films de John Hughes et ceux de Howard Deutch (écrits par John Hughes) :Breakfast Club, Ferris Bueller's Day Off, Some kind of Wonderful, Sixteen Candles, Weird Science, Pretty in Pink..
    • Cpt. Dallas
      Coquille dans l'article : Corey Feldman n'incarnait pas un vampire dans The Lost Boys (Génération Perdue) mais un chasseur de vampires :-)
    • lub373
      Je mélange quoi? C'est bizarre Ramm a pourtant compris mes propos : Cohn bendit, Jack lang, Frédéric mitterand etc.... ca te va ou il t'en faut plus??? Et renseigne toi aussi sur l'affaire Pizzagate avec John Podesta (le directeur de campagne d’Hillary Clinton)
    • Li-liandj
      T bizarre toi
    Voir les commentaires
    Back to Top