Notez des films
Mon AlloCiné
    Hollywood, machine à broyer : Tippi Hedren, harcelée par Alfred Hitchcock
    Par Léa Bodin — 7 sept. 2018 à 18:30
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Dernier portrait de notre série consacrée à ces talents brisés par Hollywood : Tippi Hedren, dont la carrière a été ruinée par Alfred Hitchcock, qui n'a pas supporté qu'elle refuse de céder à ses avances répétées.

    Les Oiseaux (1963)
    1. Les Oiseaux (1963) +

    Dans les années 1960, Tippi Hedren a été victime de harcèlement de la part de l'un des cinéastes les plus respectés d'Hollywood. Ce dernier l'a malmenée sur deux tournages et a développé une fascination maniaque pour la jeune actrice. Elle a refusé ses avances répétées et en conséquence, le réalisateur a tout fait pour ruiner sa carrière. 

    Souvent accusé d’avoir malmené ses actrices, Alfred Hitchcock, fasciné jusqu'à l'obsession par les jeunes femmes blondes, aurait poussé le vice à l’extrême avec Tippi Hedren, qui a joué sous sa direction à deux reprises, dans Les Oiseaux, en 1963, puis dans Pas de printemps pour Marnie, en 1964. La comédienne, qui ne s’est jamais cachée d’avoir souffert de l’obsession que le réalisateur nourrissait pour elle, est revenue plus en détails sur leur relation dans ses mémoires, Tippi, publiées en 2016.

    On est en octobre 1961 et Alfred Hitchcock regarde la télévision avec sa femme Alma. Il repère, dans une pub pour des substituts de repas, une jeune mannequin. Il s'agit de Tippi Hedren. Il décide alors de tout mettre en œuvre pour la trouver et lui faire signer un contrat exclusif de 7 ans. La jeune femme, qui n’a jusqu’alors jamais vraiment envisagé une carrière dans le cinéma, accepte, malgré des conditions financières peu engageantes. Divorcée, mère célibataire, elle choisit la stabilité d’un salaire certes moins important, mais régulier, à la précarité du fonctionnement des cachets, parfois plus conséquents mais beaucoup plus incertains. 

    S’il la voyait parler à un autre homme, Hitchcock lui jetait un « regard inexpressif et inébranlable »

    « A l'instar de James Stewart dans Vertigo, Hitchcock préférait l'imaginaire au réel et il ne pouvait réagir devant une femme avant de l'avoir refaçonnée pour correspondre à son rêve », indique le biographe Donald Spoto dans son ouvrage sur Hitchcock La Face cachée d'un génie. Aussi, ainsi que le fait Scottie dans Vertigo, Hitchcock décide de façonner Tippi Hedren comme il l'entend. Sur le tournage des Oiseaux, il lui mène déjà la vie dure, jusqu’en dehors du plateau. L'homme est possessif plus que de raison : il la fait suivre, la conseille sur ses fréquentations, lui dit quoi porter, à qui parler… Le comédien Rod Taylor, son partenaire et co-star dans Les Oiseaux, est même sommé par le cinéaste de « ne pas la toucher ». Tippi Hedren déclare que s’il la voyait parler à un autre homme, Hitchcock lui jetait un « regard inexpressif et inébranlable... même s'il parlait à un groupe de personnes de l’autre côté du plateau ». Elle ajoute qu’il aurait souvent demandé à son chauffeur de passer devant sa maison, et qu’il aurait par ailleurs essayé de l'embrasser à l’arrière de sa limousine : « C'était un moment terrible, horrible », écrit-elle dans Tippi.

    Le tournage de la scène de l'attaque des oiseaux aurait duré une semaine entière, semaine au cours de laquelle l'actrice doit supporter d'être enfermée dans une cage assaillie par de véritables oiseaux complètement paniqués. On lui jette au visage des mouettes, des pigeons et des corbeaux. Un jour, un corbeau attaché à son épaule fait un saut brusque et manque de lui crever un oeil. Traumatisée par ce premier film, la jeune femme accepte toutefois d’honorer le contrat qui la lie au réalisateur et de jouer sous sa direction dans Pas de printemps pour Marnie l'année suivante. Dans son livre, elle raconte qu’Hitchcock fait alors installer une porte qui relie son bureau à la loge de la comédienne. Elle ajoute qu’il serait entré dans son vestiaire et qu'il aurait essayé de mettre ses mains sur elle : « C'était sexuel, c'était pervers », décrit-elle. « Plus je me défendais, plus il était agressif. »

    « Isolé dans son enfance et son adolescence, pratiquement enfermé avec sa mère jusqu'à son mariage à l'âge de 27 ans (...) Hitchcock a nourri toute sa vie la terreur d'enfreindre la loi et d'être ainsi considéré comme un "mauvais garçon" », écrit Donald Spoto. « D'un côté, la Femme était une abstraction, presque une déesse distante dans sa pureté et sa froideur ; mais, "à l'arrière d'un taxi", comme il aimait à le dire, ce qu'une pareille femme pouvait faire était exactement ce qu'il désirait. »

    « Il était un misogyne et il avait un sacré paquet de problèmes »

    Plus de 50 ans après les faits qu'elle rapporte et plus de 35 ans après la mort de cinéaste, Tippi Hedren indique n’en avoir alors parlé à personne car, à l’époque, « le harcèlement et le harcèlement sexuel étaient des termes qui n'existaient pas ». En 2012, au moment de la sortie du téléfilm The Girl, qui retraçait le tournage difficile des Oiseaux, elle avait déclaré : « Il était un misogyne. Je pense qu’il avait vraiment un sacré paquet de problèmes. »

    Après le tournage de Marnie, Hitchcock a d'autres projets pour Tippi Hedren, devenue l'objet de son obsession, mais son comportement est devenu insoutenable et après que le cinéaste s'est jeté sur elle dans une limousine pour l’embrasser, elle décide de ne plus jamais accepter de collaboration avec lui. Hitchcock est hors de lui, il menace de détruire sa carrière. Il va même jusqu'à se venger sur Melanie Griffith, la fille de Tippi Hedren : « Il m'a offert un cadeau de Noël quand j'avais cinq ans », raconte-t-elle. « C'était une boîte en forme de cercueil : elle contenait une poupée style Barbie qui ressemblait à ma mère. » 

    Hedren se retrouve dans l'impossibilité de rompre son contrat avec le cinéaste. Celui-ci l'empêchant de tourner avec d'autres, elle est obligée d'interrompre sa carrière. Par la suite, elle ne jouera jamais plus de rôles aussi importants que ceux des Oiseaux et de Marnie. « Il a ruiné ma carrière, commentera-t-elle, mais je ne lui ai jamais donné le pouvoir de ruiner ma vie. »

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Swayne
      J'ai compris 2 trucs avec ce portrait :1/ Pourquoi j'ai toujours bien aimé Melanie Griffith... c'est la fille de Tippi Hedren !? Je le savais pas moi :DTippi, qui n'était pourtant pas de ma génération, mais de qui j'étais secrètement amoureux étant ado à chaque fois que Les Oiseaux et Marnie passaient à la télé (faut dire qu'en plus de son talent elle transcendait l'écran).2/ Pourquoi je me disais que cette façon extraordinaire de transcender une femme à travers l'image devait sois venir d'un génie ou sois de quelqu'un de très amoureux.Mais pourquoi pas des 2 en fait ??Du coup pour ceux qui ont ressenti comme moi qu'Hitchcock sublimait cette actrice bien plus encore que les autres, ce portait un peu négatif pour le maître à propos de Tippi Hedren ne paraît peut-être pas si invraisemblable.
    • mrVHS
      les pauvres femmes, les méchants hommes bla bla bla bla...Si il était misogyne alors c'est qu'il avait tout compris au mal que cela serait aujourd'hui, un visionnaire!
    • Cévenole30
      Hé bien oui, les preuves sont démodées, la présomption d'innocence d'innocence et tout ce qui est à la base de la justice, n'existe plus pour les accusatrices et accusateurs particulièrement quand il s'agit d'histoires à connotation sexuelle, leur dada, leur obsession ... La délation, il n'y a que ça pour eux. En public ! Même après la mort des accusés. Pourquoi se gêner si ça fonctionne ?
    • tueurnain
      Vu comme ça, ok
    • Cévenole30
      A ce niveau-là ce n'est même plus de tribunal qu'il s'agit. Pour comparaître devant un tribunal il faut avoir commis un délit, un vrai délit, avoir enfreint la loi. Raconter qu'Hitchcock était fascinée par une femme, qu'il a essayé de l'embrasser et lui a mené la vie dure par dépit (en admettant que ce soit vrai, ce qui reste à prouver surtout après la mort de l'intéressé ) relève du bas commérage et du ragot et ne serait pas recevable par un tribunal quel qu'il soit.
    • PUNISHER
      Quand on fait des déclarations à la presse on assume et on porte plainte c’est la règle !Les personnes qui sont brisées psychologiquement ne parlent pas généralement...Tippi Hedren a trouvé la force de parler à la presse de l’harcèlement de Hitchcock alors pourquoi n’a t’elle pas portée plainte ?La presse n’est pas un tribunal !
    • PUNISHER
      Et toi ta position reflète l’exacte opposée sectaire du moment qui ne donne plus le droit d’être libre de faire des blagues lourdinge ou d’être simplement maladroit...Moi je suis célibataire j’ai 29ans j’ai été encore importuné explicitement par 2femmes hiers alcoolisé donc je devrais aller voir la police ?Faut arriver à faire la différence....
    • -Nomade-
      liberté d’importuner de façon impolieNavré, mais il faut changer d'époque, et accepter d'en finir avec ce genre de pratiques minables et sexistes.ça a été démenti par son entourage !Visiblement, certains disent blanc et d'autres disent noir, dans cette affaire. C'est hélas presque toujours le coeur du problème, dans les affaires d'agression sexuelle et/ou de harcèlement, qui se font rarement devant témoins ou sous les caméras... C'est la parole de l'un contre la parole de l'autre. Raison pour laquelle les plus puissants socialement, ou psychologiquement, s'en sortent bien trop souvent.suffisamment de force pour faire des déclarations dans la presseDes décennies plus tard...au même niveau que les victimes qui on réellement subit un traumatisme !Ah bon, le sien n'était pas réel ? C'est à la victime, de décider si elle en souffre ou pas. Il me semble que dans son cas, c'est assez clair. Si un traumatisme, pour toi, ça commence avec le viol avec pénétration et/ou coups portés, ça montre à quel point ce débat est plus que jamais nécessaire pour faire avancer les consciences.Et c'est un soignant professionnel qui parle, là.Bref, navré qu'on se prenne le bec, mais ta position reflète, un peu tristement, une tendance bien masculine à ne pas comprendre ce que peut signifier la violence sexiste.
    • PUNISHER
      Et oui une victime présumée qui dénonce un agresseur dans la presse doit porter plainte et a le devoir d’essayer de le prouver sinon c’est pas une vraie victime !Attention de faire la différence entre «victimes présumée » et « victimes tout court » certains ici ne font manifestement pas la différence avec des procès d’intention !Les personnes qui ont été victimes d’harcèlement et qui ont peur de leur agresseur ne parlent pas dans la presse...si vraiment Tippi Hedren a eu la force de faire ces déclarations alors qu’elle essaye de le démontrer car c’est facile de parler sur une personne décédé...La presse n’est pas un tribunal !
    • PUNISHER
      Visiblement les gens qui ton liké son des ... et je pèse mes mots car c’est extrêmement grave vous participer à cette vague d’accusations par des accusateurs qui ne font pas la différence entre harcèlement(moral ou sexuel) et une liberté d’importuner de façon impolie ce qui est sûrement le cas d’Hitchcock car ça a été démenti par son entourage !Et oui une victime présumée de harcèlement qui se plaint et qui a suffisamment de force pour faire des déclarations dans la presse (doit porter plainte) c’est un devoir de le prouver ce genre de personne ne font pas partie de la même catégorie que les vrais victimes qui ne peuvent pas parler par pression psychologique de l’agresseur ou sociale ! Je trouve ça insultant de ta part de ranger ce type de personne au même niveau que les victimes qui on réellement subit un traumatisme !Donc je maintient les personnes qui accuse sans essayer de donner des preuves ou avoir le besoin de le faire ce ne son pas de vrai victime c’est évident,Tippi Hedren bave sur Hitchcock car il on eu un conflit ensemble et que sa carrière n’a pas décollé en partie à cause de lui parce qu’il l’a laissé tomber c’est du buzz et de la haine gratuite face à une personne décédé qui ne peut plus se défendre depuis plusieurs années !Donc je maintient et tu dois essayer de comprendre ma phrase « les vrais victimes « qui le dénonce » portent plaintes » la nuance est pourtant évidente... quand tu dénonce tu le prouve du moins tu essaye !La presse n’est pas un tribunal !
    • Cévenole30
      Bon, maintenant c'est Hitchcock qui est visé par Allociné, l'accusant de harcèlement. Il a osé essayer d''embrasser une actrice mais quelle horreur ! Moi qui pensais que cet homme n'avait aucune libido, me voilà rassurée en quelque sorte ! Et à côté de cela, les mêmes crient au génie devant des films pornos bien cradingues, une actrice qui se plant d' un homme qui a essayé de l'embrasser montre sans la moindre pudeur son intimité la plus intime à la terre entière, on croit rêver parfois devant tant d'incohérence !
    • MGM-ranger
      Elle ne voulait pas faire carrière avant sa rencontre avec Hitchcock. Elle aurait finalement évaluée différement cela après le triomphe des Oiseaux.
    • tueurnain
      Il a ruiné sa carrière… Alors qu'il est écrit qu'elle ne voulait pas faire carrière… Euh???
    • Morcar
      Si tout ça est vrai, elle a eu un sacré courage de lui tenir tête comme ça !
    • who do you think you are talki
      De même amigo a plus!
    • PUNISHER
      Bon je vais me pioter bonne nuit l’ami bon film !
    • PUNISHER
      Pour l’ambiance je suis carrément d’accord on a clairement perdu en qualité à ce niveau ! Avant hier j’ai maté Predator 1 et 2 franchement c’est très bon contrairement à Predators qui est bof je trouve ! Et The Thing pfff une tuerie un de mes films d’horreur préférés
    • who do you think you are talki
      Hitchcock est dans ma programmation du moment car ça fait un moment aussi, je vais commencer par les oiseaux tiens, les Missions Impossible je me les referais plus tard car je me suis mis en mode films de ma jeunesse, et la entre les Kubricks, les predators, les vampires vous avez dis vampires, etc j'ai de quoi faire et je kiffe grave...The Thing je me le suis refais 2 fois en quelques jours...yavait une ambiance a l’époque dans les films, c'est plus pareil
    • PUNISHER
      Jack Burton avec Kurt Russell c’est très bon par contre LadyHawke jamais vu...Moi je vais me refaire tout les Missions Impossible prochainement!J’avais vu tout les films de Hitchcock c’est vraiment du lourd pour l’époque j’avais déjà vu mais j’ai revu et toujours aussi lourd même si ça date !
    • who do you think you are talki
      je l'ai pas revu depuis que je suis gamin, comme l'ancien Punisher, hier je me suis fais Jack Burton et J'ai commencé Ladyhawke mais je me suis endormi (le début m'a pas mis en confiance comparé a mes souvenirs)
    Voir les commentaires
    Back to Top