Mon AlloCiné
Elephant a 15 ans : 5 choses à savoir sur la Palme d’Or de Gus Van Sant
Par Gauthier Jurgensen (@GauthJurgensen) — 22 oct. 2018 à 19:00
facebook Tweet

En 2003, le Président du Jury Patrice Chéreau décernait la Palme d’Or à "Elephant" de Gus Van Sant, sorti en France le 22 octobre. Découvrez cinq anecdotes surprenantes sur ce chef d’œuvre du cinéma américain.

Inspiré par la tuerie de Columbine
1. Inspiré par la tuerie de Columbine +

Tourné dans un véritable lycée américain de la région de Portland, Elephant s’inspire de la tuerie de Columbine, qui fit 15 morts et 24 blessés le 20 avril 1999. Ce jour-là, deux lycéens ont fait irruption dans leur établissement lourdement armés et ont ouvert le feu sur leurs camarades de classe. Pour sélectionner ses comédiens, le réalisateur a dû choisir entre 3000 candidats non professionnels, tous lycéens ou étudiants. Un an plus tôt, le documentariste Michael Moore avait aussi consacré un film à la tragédie intitulé Bowling For ColumbineGus Van Sant dira à son sujet : "Nous avons vu Bowling for Columbine avant de tourner. C'est une oeuvre brillante. C'est une chance que Michael Moore existe". Le hasard fait bien les choses : Michael Moore recevra une Palme d'Or l'année suivante pour Fahrenheit 9/11, succédant ainsi à Elephant.

Lire la suite

Inspiré par la tuerie de Columbine

Tourné dans un véritable lycée américain de la région de Portland, Elephant s’inspire de la tuerie de Columbine, qui fit 15 morts et 24 blessés le 20 avril 1999. Ce jour-là, deux lycéens ont fait irruption dans leur établissement lourdement armés et ont ouvert le feu sur leurs camarades de classe. Pour sélectionner ses comédiens, le réalisateur a dû choisir entre 3000 candidats non professionnels, tous lycéens ou étudiants. Un an plus tôt, le documentariste Michael Moore avait aussi consacré un film à la tragédie intitulé Bowling For ColumbineGus Van Sant dira à son sujet : "Nous avons vu Bowling for Columbine avant de tourner. C'est une oeuvre brillante. C'est une chance que Michael Moore existe". Le hasard fait bien les choses : Michael Moore recevra une Palme d'Or l'année suivante pour Fahrenheit 9/11, succédant ainsi à Elephant.

Un petit record

Avec sa durée de seulement une heure et vingt-et-une minutes, Elephant est le plus court film palmé à Cannes. D’autres films plus brefs ont été distingués en 1947 par le Festival, comme le dessin animé Dumbo ou Antoine et Antoinette de Jacques Becker, mais à une époque où la récompense suprême n’existait pas encore.

Un lanceur de mode

Le t-shirt jaune représentant un taureau noir porté par le jeune acteur non-professionnel John Robinson pendant tout le film, ainsi que sur l’affiche d’Elephant, s’est énormément vendu après sortie du film. L’humoriste Norman Thavaud en est notamment vêtu dans ses premières vidéos devenues célèbres sur la Toile. Le taureau Osborne représenté sur ce t-shirt est une enseigne repérable sur les autoroutes espagnoles, d’abord installées pour faire la promotion du brandy Veterano. Malgré le changement de règlementation en Espagne concernant la réglementation de la publicité sur l’alcool, les 91 taureaux d’Osborne sont restés à leur place, après une autorisation accordée par le Tribunal suprême d'Espagne en 1997 qui a reconnu leur importance artistique et culturelle.

Le dernier cumulard

Elephant n’a pas seulement remporté la Palme d’Or au Festival de Cannes 2003, mais également le Prix de la Mise en Scène pour Gus Van Sant. C’est le dernier film à avoir reçu un prix en complément de sa Palme, le règlement du Festival s’étant réajusté afin que le film remportant la plus grande récompense ne puisse plus cumuler les prix. Seule exception : La Vie d’Adèle d’Abdellatif Kéchiche a remporté trois Palmes d’Or en 2013 : une pour le cinéaste et deux pour les deux interprètes principales du film Léa Seydoux et Adèle Exarchopoulos.

Un titre énigmatique

Pas d’éléphant dans Elephant, évidemment. Le titre se réfère à la parabole indienne des "aveugles et de l’éléphant", dans laquelle six non-voyants posent leur main sur le même éléphant à différents endroits et sont incapables de se mettre d’accord sur l’aspect de l’animal. Une façon, pour le cinéaste, de dire que le même événement change en fonction de son point de vue. Le film s’applique en effet à suivre différents protagonistes à travers la fusillade, à la manière d’un jeu vidéo (la caméra suit toujours le personnage de dos). Parfois, les routes se croisent, demandant à Gus Van Sant de faire preuve d’imagination pour filmer deux fois un même évènement sous deux angles différents sans que les caméras ne se soient visibles à l’écran.

La bande annonce d'Elephant de Gus Van Sant, Palme d'Or 2003

Elephant Bande-annonce VO

 

facebook Tweet
Sur le même sujet
Commentaires
Voir les commentaires
Suivez-nous sur Facebook
Diaporamas recommandés
La Ballade De Buster Scruggs, Fargo, The Big Lebowski : c'est quoi un personnage des frères Coen ?
NEWS - Films à la TV
jeudi 15 novembre 2018
La Ballade De Buster Scruggs, Fargo, The Big Lebowski : c'est quoi un personnage des frères Coen ?
Box-office France : Bohemian Rhapsody toujours en tête
NEWS - Box Office
mercredi 14 novembre 2018
Box-office France : Bohemian Rhapsody toujours en tête
9 choses à savoir sur les frères Coen
NEWS - Films à la TV
mercredi 14 novembre 2018
9 choses à savoir sur les frères Coen
Les Animaux Fantastiques 2 : 15 références à Harry Potter repérées dans le film. À vous !
NEWS - Sorties Ciné
mercredi 14 novembre 2018
Les Animaux Fantastiques 2 : 15 références à Harry Potter repérées dans le film. À vous !
Voir tous les diaporamas ciné
Top Bandes-annonces
Mortal Engines Bande-annonce VO
Sponsorisé
Outfall Bande-annonce VO
La Ballade de Buster Scruggs Bande-annonce VO
Qu'est-ce qu'on a encore fait au Bon Dieu ? Bande-annonce VF
Voyage à Yoshino Bande-annonce VO
Spider-Man : New Generation Bande-annonce VF
Bandes-annonces à ne pas manquer
Back to Top