Mon AlloCiné
Crazy Rich Asians : qui est Henry Golding, le "prince charmant" de cette comédie phénomène ?
Par Emilie Schneider — 7 nov. 2018 à 16:15
facebook Tweet

À l'occasion de la sortie de "Crazy Rich Asians", succès surprise et véritable phénomène aux États-Unis, zoom sur Henry Golding, nouveau venu que tout Hollywood s'arrache déjà.

Henry Golding
1. Henry Golding +

Sorti cet été aux États-Unis, Crazy Rich Asians a créé un véritable rez-de-marée de l'autre côté de l'Atlantique. Le film met en scène une jeune femme qui rencontre les proches de son fiancée et découvre que ce dernier n'est rien de moins que l'héritier d'une des familles les plus riches de Singapour. Au casting de cette comédie romantique, un certain Henry Golding, encore inconnu du grand public il y a quelques mois...

Des débuts télévisuels

Henry Golding a baigné toute sa vie entre les cultures européenne et asiatique, lui qui est né à Kuching en Malaisie d’un père anglais et d’une mère malaisienne, descendante de la tribu indigène Iban. Après avoir passé son enfance à Terengganu, il s’installe avec sa famille à Surrey, en Angleterre. Ses études achevées, il est coiffeur dans un quartier très chic de Chelsea. À l’âge de 21 ans, il décide de retourner en Malaisie, à Kuala Lumpur, pour tenter de devenir animateur. La chance lui sourit puisqu’il se retrouve assez vite à la présentation d’émissions de sport puis de voyage où il s’improvise globe-trotter. 

Succès surprise

Cette expérience devant la caméra va lui ouvrir les portes du 7e art : alors que la production de la comédie romantique Crazy Rich Asians peine à trouver l’interprète masculin principal du film, Henry Golding tape dans l’œil d’une membre de l’équipe qui souffle son nom au réalisateur Jon M. Chu. Pourtant, le futur acteur refuse dans un premier temps cette proposition en or, persuadé de ne pas avoir la légitimité ni le talent nécessaire pour devenir comédien. Il finit par céder aux sirènes d’Hollywood et se retrouve du jour au lendemain à l’affiche du succès surprise de l’année. Crazy Rich Asians et son casting entièrement asiatique séduisent le public : le long métrage rapporte plus de 200 millions de dollars de recettes dans le monde pour un budget de $30 millions.

La même année, Golding suscite la convoitise de Blake Lively et Anna Kendrick dans la comédie noire L’Ombre d’Emily de Paul Feig. Elles ne sont les seules à être tombées sous son charme : on le retrouvera à nouveau devant la caméra de Paul Feig pour une romance avec Emilia Clarke (Last Christmas) puis dans le nouveau film de gangsters de Guy Ritchie, Toff Guys, où il donnera la réplique à Matthew McConaugheyKate Beckinsale et Hugh Grant.

facebook Tweet
Commentaires
Voir les commentaires
Suivez-nous sur Facebook
Diaporamas recommandés
Box-office France : Alexandre Astier et son nouvel Asterix sont irréductibles !
NEWS - Box Office
mercredi 12 décembre 2018
Box-office France : Alexandre Astier et son nouvel Asterix sont irréductibles !
Alfonso Cuarón : fascination pour la figure de la mère, passion de la forme... les obsessions du cinéaste mexicain décryptées
NEWS - Stars
mercredi 12 décembre 2018
Alfonso Cuarón : fascination pour la figure de la mère, passion de la forme... les obsessions du cinéaste mexicain décryptées
Illucity, l'expérience en réalité virtuelle au coeur de Paris, ouvre ses portes
NEWS - Culture ciné
mercredi 12 décembre 2018
Illucity, l'expérience en réalité virtuelle au coeur de Paris, ouvre ses portes
Stan Lee, Brad Pitt, Matt Damon, Mike Myers, Alain Chabat : les meilleurs caméos vus dans les films en 2018 [SPOILERS]
NEWS - Culture ciné
lundi 10 décembre 2018
Stan Lee, Brad Pitt, Matt Damon, Mike Myers, Alain Chabat : les meilleurs caméos vus dans les films en 2018 [SPOILERS]
Voir tous les diaporamas ciné
Top Bandes-annonces
Bienvenue à Marwen Bande-annonce VO
Sponsorisé
Roma Bande-annonce VO
Yentl Bande-annonce VO
Edmond Teaser VF
ASAKO I&II Bande-annonce VO
L'Empereur de Paris Bande-annonce VF
Bandes-annonces à ne pas manquer
Back to Top