Notez des films
Mon AlloCiné
    Mort de Bernardo Bertolucci, réalisateur du Dernier tango à Paris et du Conformiste
    Par La Rédaction — 26 nov. 2018 à 10:17
    facebook Tweet

    Le cinéaste italien Bernardo Bertolucci est décédé ce lundi à 77 ans. Il était détenteur de deux Oscars et un César pour "Le Dernier empereur" ainsi que d'une Palme d'or d'honneur reçue au Festival de Cannes en 2011.

    Le Conformiste (1971)
    1. Le Conformiste (1971) +
    Adaptation du roman éponyme d'Alberto Moravia, publié en 1951, Le Conformiste est l'un des chefs-d'oeuvre du maître Bertolucci, qui livre une puissante analyse d'une adhésion au fascisme motivée par des ressorts intimes et psychologiques. Jean-Louis Trintignant alias Marcello, le fasciste par conformisme dans l'Italie mussolinienne, y trouve un de ses plus grands rôles, brillamment épaulé par la comédienne Dominique Sanda.
    Lire la suite
    Assistant de Pasolini

    Fils d'Attilio Bertolucci, poète et critique de cinéma, Bernardo Bertolucci se voit offrir à l'âge de quinze ans une caméra 16 mm avec laquelle il réalise ses premiers courts métrages. C'est en 1961 à l'université de Rome, où il étudie la littérature, qu'il fait la rencontre d'un ami de son père, Pier Paolo Pasolini, qui lui propose d'être son assistant sur Accatone. Fort du succès du film, Bernardo Bertolucci est contacté par le producteur Antonio Cervi pour porter à l'écran son propre scénario, La Commare secca, l'histoire d'une enquête policière sur l'assassinat d'une prostituée.

    Scénariste d'Il était une fois dans l'Ouest
    En 1963, il enchaîne avec le tournage de Prima della rivoluzione, auréolé du Prix de la Jeune Critique au Festival de Cannes 1964. Une fois passé derrière la caméra, Bernardo Bertolucci n'en oublie pas moins ses fonctions de scénariste. Il écrit notamment le script de Il était une fois dans l'Ouest (1968). Adhérant par ailleurs au Parti Communiste Italien, il impreigne de son engagement politique plusieurs de ses films comme Partner (1968), La Stratégie de l'araignée (1970) et Le Conformiste (id.).
    Le Dernier tango à Paris
    En 1972, Bernardo Bertolucci remporte son plus gros succès commercial avec le sulfureux Dernier tango à Paris, interprété par un monstre sacré de l'époque, Marlon Brando. Cette réussite lui permet de réaliser trois ans plus tard 1900 (1976), une fresque, portée par un prestigieux casting international (Robert De NiroGérard Depardieu ou encore Burt Lancaster), sur l'itinéraire de deux Italiens nés dans un même village au début du XXe siècle. Revenant à une thématique plus intimiste, le cinéaste dirige Jill Clayburgh en mère d'un fils drogué dans La Luna (1979), un film qui aborde le thème de l'inceste. Il convoque ensuite Ugo Tognazzi dans La Tragédie d'un homme ridicule, un drame familial qui vaut au comédien le Prix d'interprétation masculine au Festival de Cannes 1981.
    Du Dernier empereur à Little Buddha

    En 1987, Bernardo Bertolucci fait son grand retour au cinéma en évoquant le destin du Dernier empereur de Chine. Neuf Oscars, dont ceux du Meilleur film et du Meilleur réalisateur, récompensent ce film à grand spectacle. Changement de décors pour ses deux longs métrages suivants : le Sahara pour Un thé au Sahara (1990), l'adaptation du roman de Paul Bowles, et le Tibet pour Little Buddha (1993), fresque dans laquelle Keanu Reeves tient le rôle titre.

    Derniers drames

    Le réalisateur italien effectue ensuite un retour aux sources avec Beauté volée (1995), une comédie dramatique se déroulant en Toscane et qu'illumine le doux visage de la révélation féminine Liv Tyler. Quatre ans après Shandurai (1999) qu'interprète Thandie Newton, il renoue avec un certain idéal de gauche en mettant en scène The Dreamers (2003), un drame sur l'effervescence révolutionnaire de mai 1968. En 2013, il signe son dernier long métrage, Moi & toi, l'histoire d'un adolescent qui décide de s'isoler pour faire le point sur sa vie jusqu'à l'arrivée impromptue de sa demi-soeur. A  sa mort, le quotidien italien La Repubblica titrera que Bertolucci était l'un des "derniers grands maîtres" du cinéma italien.

    La bande-annonce du "Dernier tango à Paris" :

    Le Dernier Tango à Paris Bande-annonce VO

     

    facebook Tweet
    Commentaires
    • Stephane B
      Comme c'est étonnant... On supprime tous les commentaires qui rappellent que la personne était tout sauf qqn de gentil et de droit. On ne doit rien dire parce qu'il est mort ? Désolé si ça vous dérange mais soit on parle de tout, soit on parle de rien. On ne peut pas garder le meilleur et faire comme si la face sombre n'existait pas.
    • The Last Action Zero
      Je ne connaissais pas cette citation. Mais ça ne m'étonne absolument pas de lui :D
    • kratostreize
      Vous appelez ca, une imperfection....Donc Weinstein, woody allen ne sont que des êtres imparfaits... c'est leurs seul défaut dans la relation homme/femme, en fait, si je vous suis....intéressant comme vision....très intéressant vos proposPersonne n'est parfait : un ouvrier qui fait très bien son travail, dans les même circonstances a t-il droit à la même clémence de votre part ?Alors parlons cinéma : Pourquoi une telle hâte ? ne soyez pas embarrassé assumez le fond de votre pensée ;)je peux vous garantir que les lectrices du site sont très impatientes de lire la suite....
    • kratostreize
      Donc si je suis votre raisonnement: le talent est plus important que le comportement.
    • Martin B
      Si c’est ironique votre commentaire est raté, car en l’occurence Polanski et Bertolucci sont bien deux immenses réalisateurs européensPour le sous entendu que vous faite il est juste ridicule, vous comparez deux affaires qui n’on strictement rien à voir
    • ServalReturns
      Personne n'est parfait... ni lui, ni toi, ni moi, ni personne. Alors parlons cinéma.
    • kratostreize
      aux comportements inadaptés envers les femmes oui !
    • MGM-ranger
      Allociné, pourriez-vous avoir la courtoisie de d'arrêter de supprimer les commentaires dénonçant l'aspect odieux du personnage ?
    • ServalReturns
      Deux immenses réalisateurs, oui !
    • ServalReturns
      Ben si, aux cinéphiles.
    • ServalReturns
      RIP. Un grand réalisateur !
    • Romain Bernay
      Tkt lui ne manquera à personne cet immonde salopard !
    • MickDenfer
      Certains de ses films sont magnifiques, d'autres montrent son côté sombre.
    • kratostreize
      un grand nom du cinéma européen : comme Roman Polanski
    • kratostreize
      Comme David Hamilton
    • Cévenole30
      Oui mais faites vous une raison car ce n'est pas fini : il y a beaucoup de créatures mortelles, y compris parmi les 'dieux du cinéma !
    • Cévenole30
      Oui, il ne fait aucun doute dans ce cas que Maria Schneider a été une vraie victime. Sa vie a été brisée par cet homme pervers, bien plus pervers à mon avis que certains sur lesquels on s'acharne actuellement. Elle a été sacrifiée sous les yeux de tous ! . Et lui il s'en est sorti très brillamment, personne pour lui jeter la pierre.
    • Henry Joel M
      Finalement je commence peu marre des gens connu qui meurent.
    • MGM-ranger
      La torture psychologique qu'il a fait subir à Maria Schneider dans Le Dernier Tango à Paris est honteuse. Elle a été traumatisée durant de nombreuses années et fût harcelée dans la rue ou elle se faisait insultée de trainée et recevait des projectiles...pendant que ce machiavélique Bertolucci pouvait continuer à faire des films, comme si de rien n'était.L'artiste était doué, mais l'homme était une ordure. On ne peut pas tout se permettre au nom de l'art.
    • Sylviane G
      Tiens donc, mon commentaire précédent ayant été supprimé, je réitère ce que j'ai dit. Certainement un maître du cinéma mais dont la réputation est cependant entachée par la façon dont Maria Schneider a été abusée pendant le tournage. Qu'il y ait eu viol physique ou pas, sa vie a été gâchée par deux vieux pervers, Brando et Bertolucci. Etre doué ne justifie pas tout, et surtout le mépris de l'honneur d'un être humain.
    Voir les commentaires
    Suivez-nous sur Facebook
    Diaporamas recommandés
    Irishman, Star Wars, Avengers : qui remportera l'Oscar des meilleurs effets spéciaux ?
    NEWS - Festivals
    jeudi 5 décembre 2019
    Irishman, Star Wars, Avengers : qui remportera l'Oscar des meilleurs effets spéciaux ?
    It Must Be Heaven, On connait la chanson... 10 affiches signées Floch'
    NEWS - Sorties Ciné
    mercredi 4 décembre 2019
    It Must Be Heaven, On connait la chanson... 10 affiches signées Floch'
    La Famille Addams : qui se cache derrière les voix du film ?
    NEWS - Stars
    lundi 2 décembre 2019
    La Famille Addams : qui se cache derrière les voix du film ?
    SIDA : 10 talents cinéma fauchés par la maladie
    NEWS - Stars
    dimanche 1 décembre 2019
    SIDA : 10 talents cinéma fauchés par la maladie
    Voir tous les diaporamas ciné
    Top Bandes-annonces
    The Boat Bande-annonce VO
    1917 Bande-annonce VO
    Le Lion Teaser VF
    Les Traducteurs Bande-annonce VF
    Stop Making Sense Teaser VO
    Black Widow Bande-annonce VO
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Back to Top