Mon AlloCiné
Vice : portrait d'Adam McKay, réalisateur en route pour les Oscars
Par Laurent Schenck — 13 févr. 2019 à 15:00
facebook Tweet

A l'occasion de la sortie de "Vice", emmené par un Christian Bale méconnaissable, focus sur le réalisateur de ce biopic politique : Adam McKay.

Présentateur vedette : La Légende de Ron Burgundy (2005)
1. Présentateur vedette : La Légende de Ron Burgundy (2005) +
Lire la suite

Biopic politique, Vice se centre sur l'insaisissable – et en apparence impénétrable – Dick Cheney, qui a réussi, sans faire de bruit, à se faire élire vice-président des Etats-Unis aux côtés de George W. Bush. Devenu l'homme le plus puissant du pays, il a largement contribué à imposer un nouvel ordre mondial dont on sent encore les conséquences aujourd'hui. A l'occasion de la sortie de ce long métrage au casting quatre étoiles (Christian Bale, Amy Adams, Steve Carell, etc.), gros plan sur son réalisateur Adam McKay, un grand nom de la comédie américaine.

Vice Bande-annonce VO

 

Adam McKay grandit dans la banlieue de Philadelphie. Lorsqu'il obtient son diplôme de fin d'études secondaires, il s'inscrit à l'université mais préfère se focaliser sur sa grande passion : l'écriture et le théâtre d'improvisation. Il décide donc d'intégrer la troupe d’improvisation Upright Citizens Brigade Improv pour laquelle il joue et écrit. Ambitieux et travailleur, Adam McKay participe à l'émission télévisée politique L'Amérique de Michael Moore : l'incroyable vérité en 1994. Sa réputation devenant de plus en plus solide, il devient chef scénariste du célèbre Saturday Night Live. Pour ce programme à sketchs réunissant les meilleurs comiques des Etats-Unis, il réalise de nombreux courts métrages et se distingue par sa qualité d'écriture. Surtout, il y fait la connaissance de Will Ferrell : une rencontre qui marque le début d'une longue et fructueuse collaboration. 

En 2004, Adam McKay réalise son premier long métrage, la comédie Présentateur vedette : La Légende de Ron Burgundy, qu'il écrit avec Will Ferrell. Ce dernier y campe également le personnage principal, un présentateur à succès qui se heurte à la question du féminisme suite à l'arrivée d'une journaliste (Christina Applegate). Abordant la thématique de la parité homme/femme dans le milieu de la télévision des années 1970, la comédie est un succès public et donne lieu à Wake Up, Ron Burgundy : The Lost Movie, un long métrage qui est composé de séquences coupées au montage de Présentateur vedette : La Légende de Ron Burgundy. Une suite comprenant le même casting principal est par ailleurs tournée en 2012, intitulée Légendes vivantes.

 

Sa prochaine comédie, Ricky Bobby : roi du circuit, sort directement en vidéo sur le sol français. On y retrouve Will Ferrell dans la peau d'un héros national comptant à son actif de nombreuses victoires en course automobile. Avec son ami d'enfance Cal (joué par John C. Reilly), ils se partagent, en toute loyauté, la première et la deuxième place du podium. Les choses se gâtent toutefois avec l'arrivée d'un Français réputé dans le monde de la formule 1 (Sacha Baron Cohen) qui va remettre en cause leur suprématie...

En 2008, la notoriété d'Adam McKay s'accélère avec Frangins malgré eux, où il réunit à nouveau le duo Will Ferrell et John C. Reilly. Cette fois, les deux acteurs campent deux demi-frères ados attardés et chamailleurs. Doté d'un budget de 65 millions, le film en rapporte environ de 130 dans le monde. 

Avec Very Bad Cops, qui sort deux ans plus tard, le cinéaste s'attaque à la comédie policière. Will Ferrell est accompagné de Mark Wahlberg dans ce buddy movie hilarant et déjanté. Le duo fonctionnant parfaitement, les deux acteurs se retrouvent en tête d'affiche de deux autres comédies produites par le tandem McKay/Ferrell : Very Bad Dads et Very Bad Dads 2, qui sortent directement en DVD en France mais dont le succès à l'international est important, puisqu'elles récoltent respectivement 243 et 176 millions de dollars (pour des budgets compris entre 50 et 70 millions).

 

En 2015, Adam McKay change de genre avec The Big Short : Le Casse du siècle, son septième long métrage : non seulement le film ne comprend pas Will Ferrell dans son casting, mais il s'agit également d'un drame traitant d'un sujet on ne peut plus sérieux : la crise financière des subprimes. Succès public important, offrant un éclairage inédit sur cette période complexe de l'économie internationale, le film est emmené par Christian Bale, Steve Carell, Ryan Gosling et Brad Pitt. Côté récompenses, il reçoit, entre autres, l'Oscar du meilleur scénario adapté pour Adam McKay et Charles Randolph.

Grand nom du cinéma américain dont le talent dépasse le genre comique, Adam McKay retrouve Christian Bale et Steve Carell en 2018 pour son nouveau film, Vice, un biopic sur le politicien américain Dick Cheney, qui fut vice-président des Etats-Unis de 2001 à 2009 sous l'administration de George W. Bush. Le cinéaste explique au sujet de ce film sélectionné dans plusieurs catégories aux Oscars : "Je ne connaissais pas vraiment Dick Cheney, mais en lisant des livres à son sujet, il a commencé à me fasciner, et je me suis passionné pour ses motivations et ses convictions. J'ai continué à me documenter, et j'ai été stupéfait par la méthode sidérante avec laquelle Cheney a conquis le pouvoir et estomaqué de voir à quel point il a redéfini la place actuelle des États-Unis dans le monde."

 

Parallèlement, Adam McKay est très actif au niveau de la production cinématographique et télévisuelle. Il participe, entre autres, au financement de nombreux longs métrages via sa société Gary Sanchez Productions fondée avec Will Ferrell. The Dictator, Moi, député, En Taule : Mode d'EmploiHansel et Gretel : Witch Hunters ou encore Grimsby : Agent trop spécial font ainsi partie des nombreux films pour lesquels il endosse la fonction de producteur. Le metteur en scène officie également du côté du petit écran en produisant des séries à succès, comme par exemple Kenny Powers, portée par un Danny McBride magistral en ex-joueur de baseball aussi détestable que trash. Adam McKay participe aussi à la rédaction de scénarios qu'il ne réalise pas. C'est par exemple le cas du Marvel Ant-Man, emmené par un acteur qu'il connaît bien puisqu'il s'agit de Paul Rudd.

facebook Tweet
Sur le même sujet
Commentaires
Voir les commentaires
Suivez-nous sur Facebook
Diaporamas recommandés
Benjamin Button, Gran Torino, Morse... Ces films fêtent leurs 10 ans en février 2019
NEWS - Culture ciné
lundi 18 février 2019
Benjamin Button, Gran Torino, Morse... Ces films fêtent leurs 10 ans en février 2019
Gosling et Timberlake, Damon et Affleck, Downey Jr. et Sutherland... : ces stars qui ont été colocataires !
NEWS - Stars
samedi 16 février 2019
Gosling et Timberlake, Damon et Affleck, Downey Jr. et Sutherland... : ces stars qui ont été colocataires !
La Reine des Neiges 2, Teen Spirit, Aladdin... Les photos ciné de la semaine
NEWS - Vu sur le web
samedi 16 février 2019
La Reine des Neiges 2, Teen Spirit, Aladdin... Les photos ciné de la semaine
Alita, Orange mécanique, Le Chat Potté... 15 plans qui vous font de l'oeil
NEWS - Tournages
vendredi 15 février 2019
Alita, Orange mécanique, Le Chat Potté... 15 plans qui vous font de l'oeil
Voir tous les diaporamas ciné
Top Bandes-annonces
La Grande Aventure Lego 2 Bande-annonce VF
Alita : Battle Angel Bande-annonce VO
Sponsorisé
Les Aventures de Rita et Machin Bande-annonce VF
Paradise Beach Bande-annonce VF
La Chute de l’Empire américain Bande-annonce VF
Grâce à Dieu Bande-annonce VF
Bandes-annonces à ne pas manquer
Back to Top