Notez des films
Mon AlloCiné
    Hollywood : qui sont les 5 femmes les plus puissantes de l'industrie cinéma-séries ?
    Par Olivier Pallaruelo (@Olivepal) — 21 févr. 2020 à 19:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    En salle ce mercredi, le documentaire "Tout peut changer" pointe la sous-représentation des femmes dans l'industrie hollywoodienne. L'occasion justement de revenir sur 5 femmes considérées comme les plus influentes et puissantes de l'Entertainment.

    Donna Langley
    4. Donna Langley +
    On aurait pu choisir sa collègue Stacey Snider, ex PDG de la 20th Century Fox, mais celle-ci a démissionné de ses mandats depuis le rachat de la Major par Disney. Née en Grande-Bretagne, Donna Langley, 52 ans, est l'actuelle Présidente Worldwide de Universal Filmed Entertainment Group depuis 2013, et a donc, à ce titre, la haute main sur toute la stratégie de développement et de création de la Major, non seulement pour Universal Pictures, mais aussi pour les studios DreamWorks Animation ainsi que Illumination, la filiale indé Focus Features, et Universal Pictures Home Entertainment. En 2018, sous sa mandature, Universal a ainsi pu dépasser les 4 milliards $ de recettes au Box Office mondial pour la seconde fois de la glorieuse histoire de la firme, vieille de 105 ans. C'est dire si les actionnaires sont ravis de celle qui débuta sous la bannière de New Line Cinema en tant que productrice exécutive de la saga des Austin Powers et Belles à mourir. Première femme britannique à diriger un studio hollywoodien, elle vient d'ailleurs d'être tout juste élevée par la reine Elizabeth II, lors de ses voeux adressés à la nation en 2020, au grade de Dame Commandeur de l'Ordre de l'Empire Britannique. Ardente avocate de la cause féminine, Donna Langley est l'une des ambassadrices de l'association Vital Voices Global Partnership, dont elle est membre du conseil d'administration depuis 2013. Une puissante association qui vise à venir en aide aux femmes pour des questions relatives au management, l'entreprenariat, ou les droits humains.
    Lire la suite
    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • Tout peut changer : le documentaire sur les inégalités hommes-femmes à Hollywood vu par sa productrice Geena Davis
    Commentaires
    • The dude
      Shonda Rhimes, que l'on aime ou non, a quand même bien fait avancer les choses. Non seulement, le casting comprend des ethnies différentes mais en plus ne réduit pas leur rôle à cela. On s'en fout même complètement, là où d'autres séries mettent en avant des afro-américains uniquement pour parler racisme ou communautariste (et il faut en parler évidemment, mais pas que). Et mettre en avant un couple interracial était impensable à cette époque dans le monde télévisuel.De la même façon, elle a inséré un couple lesbien vers la saison 4 de Grey's anatomy me semble : non seulement on parlait très rarement homosexualité, mais en plus quand on en parlait c'était uniquement (et c'est encore) de l'homosexualité masculine, les femmes homosexuelles ayant toujours été fétichisées. Les spectateurs ont fait un rejet total du couple et Shonda a été contrainte de le supprimer. Mais elle a fait du forcing plus tard en imposant à nouveau un couple lesbien, qui a peu à peu été accepté.
    • ScaarAlexanderTrox
      La Pol Pot de Star Wars, la coupable de Grey's Anatomy, et Oprah Winfrey... on a vu mieux au rayon ambassadrices de leur genre. Heureusement qu'il y a Donna Langley dans la liste... je l'ai trouvée très intéressante dans la récente Studio Executives Roundtable du Hollywood Reporter. Remarque parfaitement anodine : au moins trois des cinq (Kennedy, Holland et évidemment Rhimes) sont dans le peloton de tête des promoteurs hollywoodiens de l'idéologie progressiste.
    • Madolic
      Diapo très intéressant !Par contre c'est vrai que j'ai l'impression que Kennedy n'est plus trop en odeur de sainteté (expression du siècle passé ^^) ces derniers temps et que son prochain coup n'a pas intérêt à flopper.
    • Piedlune
      Avant, c'était la force qui régnait dans l'univers de Star Wars, depuis Kathleen Kennedy, c'est la peur !
    • Housecoat
      Non mais les femmes dans le cinéma, elles peuvent faire ce qu'elles veulent du moment que ça soit ce qu'on veut- Le public.
    • ServalReturns
      Bardot a 85 ans... elle pourrait être la mère de Kathleen Kennedy...
    • chips493
      J'aurais plutôt dit ça de Brigitte Bardot.
    • ServalReturns
      Mickey peut sourire : elle lui a rapporté, depuis sa prise de contrôle de Lucasfilm, pas moins de 4,85 milliards $.Elle a surtout divisé les recettes par deux en quatre ans. Pas de quoi sourire.
    • Rige1997
      Kathleen Kennedy ressemble de moins en moins à un humain
    Voir les commentaires
    Suivez-nous sur Facebook
    Diaporamas recommandés
    Les Tuche 4 : une affiche pour fêter la reprise du tournage
    NEWS - Vu sur le web
    mardi 2 juin 2020
    Les Tuche 4 : une affiche pour fêter la reprise du tournage
    SpaceX d'Elon Musk : saviez-vous que l'inventeur des nouvelles combinaisons avait aussi travaillé pour le cinéma ?
    NEWS - Stars
    lundi 1 juin 2020
    SpaceX d'Elon Musk : saviez-vous que l'inventeur des nouvelles combinaisons avait aussi travaillé pour le cinéma ?
    90 ans de Clint Eastwood : ses 25 meilleurs films selon les spectateurs d'AlloCiné
    NEWS - Stars
    dimanche 31 mai 2020
    90 ans de Clint Eastwood : ses 25 meilleurs films selon les spectateurs d'AlloCiné
    Raiponce : 15 détails cachés dans le film Disney
    NEWS - Culture ciné
    vendredi 29 mai 2020
    Raiponce : 15 détails cachés dans le film Disney
    Voir tous les diaporamas ciné
    Top Bandes-annonces
    Tout Simplement Noir Bande-annonce VF
    Adolescentes Bande-annonce VF
    Mignonnes Bande-annonce VF
    L'Infirmière Bande-annonce VO
    Filles de joie Bande-annonce VF
    Exit Bande-annonce VO
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Back to Top