Notez des films
Mon AlloCiné
    Into the Badlands : la série qui signe le retour en grâce des arts martiaux à la télé ?
    Par Jérémie Dunand — 22 nov. 2015 à 19:05
    facebook Tweet

    Lancée dimanche dernier sur AMC, Into the Badlands remet sur le devant de la scène un genre peu prisé du petit écran : la série d’arts martiaux. La chaîne tiendrait-elle enfin entre ses mains le drama kung-fuesque que l’on n’osait plus attendre ?

    Le Frelon vert (1966-1967)
    1. Le Frelon vert (1966-1967) +
    En 1966 déjà, Bruce Lee popularise les arts martiaux à la télévision à travers son personnage de Kato, valet expert en techniques de combat, dans la série Le Frelon vert, qui ne reste malheureusement à l'antenne que le temps d'une seule saison.
    Lire la suite

    En plus de nous avoir offert certaines des meilleures séries de ces dernières années, avec notamment Mad Men et Breaking Bad, la chaîne câblée américaine AMC peut également se targuer d’avoir remis en avant (et au goût du jour) certains genres assez rares sur le petit écran, comme la série de zombies (The Walking Dead) ou le western (Hell on Wheels). Et vu le succès, autant critique que public, de The Walking Dead, on peut dire que ces essais ont bien souvent été transformés.

    Le 15 novembre, la chaîne a continué son effort de "résurrection" des genres mal-aimés par la télévision d’aujourd’hui en lançant Into the Badlands, une série d’arts martiaux imaginée par Alfred Gough et Miles Millar, les créateurs de Smallville (bientôt également aux commandes de The Shannara Chronicles). Un pari risqué quand on voit la piètre qualité des autres séries s’étant frottées à ce genre avant elle, d’autant plus qu’AMC a directement commandé 6 épisodes, sans passer par la case pilote (une première pour la chaîne).

    AMC Studios
    Sunny (Daniel Wu), le héros tourmenté et taiseux de Into the Badlands

    Mais Into the Badlands, à grands coups de combats minutieusement chorégraphiés, d’ambiance mêlant kung-fu et western, et d’univers dystopique post-apocalyptique, semble avoir plus d’un atout en main pour redonner ses lettres de noblesse à un genre indéniablement boudé par le petit écran. Quarante ans après la fin de la série Kung Fu, tient-on enfin un nouveau fleuron du genre, capable de marquer le début d’une nouvelle ère pour les séries d’arts martiaux et de devenir un rendez-vous incontournable, comme Breaking Bad, The Walking Dead, ou Game of Thrones précédemment ?

    Kung Fu, l’indétrônable ?

    Si les films d’arts martiaux ont depuis bien longtemps trouvé leur place au cinéma, il n’en est pas de même pour les séries. L’exemple de série d’arts martiaux le plus emblématique et, il faut bien le dire, le plus réussi (malgré d’évidents défauts) reste sans conteste Kung Fu, diffusée entre 1972 et 1975 aux Etats-Unis. Mélange d’action et d’aventure, ce drama suivait le périple à travers l’ouest américain du moine Shaolin Kwai Chang Caine ("Petit Scarabée"), incarné par David Carradine, que les producteurs auraient préféré à Bruce Lee, pensant que les téléspectateurs de l’époque n’étaient pas prêts pour une série portée par un acteur américain d’origine chinoise.

    Warner Bros. Television
    David Carradine dans Kung Fu

    Si Kung Fu a à ce point marqué le genre c’est aussi car, que ce soit avant ou après, rien n’est jamais vraiment parvenu à l’égaler en matière d’arts martiaux à la télé. Alors que les années 1980 nous ont offert des échecs cuisants (L’Homme au Katana, la série animée Karate Kid), la décennie suivante, bien que plus faste en programmes aux "accents" d’arts martiaux, n’est pas non plus parvenue à relever le niveau en terme de qualité. Que ce soit la fiction jeunesse Power Rangers, Kung Fu, la légende continue (la suite de Kung Fu), ou bien encore Walker, Texas Ranger et Le Flic de Shanghai, dans lesquelles les héros faisaient la loi avec les pieds et les poings, aucune des séries des années 1990 n’a réussi à marquer les esprits. Ou en tout cas pas pour de bonnes raisons.

    Avant de sauver le monde, les super-héros ont-ils sauvé les arts martiaux ?

    Il a finalement fallu attendre les années 2000 pour voir des séries de qualité reprendre le filon du héros rompu aux techniques de combat. On pense alors notamment à Alias, ou plus récemment, Nikita, qui ont su mettre en avant des héroïnes badass, qui ont mis une bonne raclée à plus d’un méchant. Et qui ont prouvé qu’il était possible de mixer scènes d’actions et scénarios complexes. Dès lors, d’autres exemples ont émergé et, ces dernières années, les arts martiaux se sont faits un peu plus présents par le biais des dramas touchant de près ou de loin à l’univers des super-héros. Arrow, Marvel : Les Agents du S.H.I.E.L.D., Daredevil. Des séries loin de s’inscrire dans l’héritage direct de Kung Fu mais qui ont su insuffler des combats ultra chorégraphiés dans leurs intrigues.

    Warner Bros. Television
    L'Archer vert affronte Deathstroke dans Arrow

    Face à ce retour en force de l’action à la télévision, via notamment les séries estampillées Marvel et DC Comics, il n’est donc pas très étonnant qu’AMC ait flairé le regain d’intérêt du public et se soit engouffré dans la brèche. La chaîne a fait confiance à Alfred Gough et Miles Millar et s’est laissée convaincre par leur projet inspiré des films d’arts martiaux hongkongais. Un retour aux fondamentaux du genre, qui éloigne donc totalement Into the Badlands de l’autre série d’arts martiaux actuellement sur les écrans, Kingdom, qui est elle ancrée dans le présent, dans la réalité, et s’intéresse aux arts martiaux à travers les compétitions de sports de combat, et plus précisément la pratique des MMA (mixed martial arts).

    Into the Badlands, ou quand kung-fu rime avec dystopie

    Grâce à ses influences diverses, allant du roman chinois Les Pérégrinations vers l’ouest (dont elle est très librement inspirée), à Tigre et dragon et Il était une fois en Chine, en passant par le cinéma de Kurosawa et les westerns de John Ford, Into the Badlands est une sorte d’OVNI, jamais vu auparavant sur le petit écran. Située dans un futur lointain et post-apocalyptique, la série suit les aventures de Sunny (Daniel Wu), sorte de guerrier à moto au look futuriste (semblant emprunté à Neo de Matrix), qui travaille pour le compte de Quinn (Marton Csokas), l’un des sept Barons qui contrôlent les terres, et qui va faire la rencontre de M.K. (Aramis Knight), un adolescent qui semble posséder un sombre pouvoir et qui pourrait bien être lié au passé de Sunny.

    La série a fait le choix d’un futur sous forme de régression vers la passé, où la société, divisée en terres sur lesquelles règnent des Barons tout-puissants, à la tête d'armées de guerriers, rappelle le Japon féodal. Et dans le futur dystopique tel que le conçoit Into the Badlands, les armes à feu n’existent plus. Une manière sûrement de renforcer la présence des arts martiaux au sein du show, puisque le kung-fu et les sabres deviennent les seules options restantes pour se battre. Des combats auxquels la série fait la part belle (chaque épisode en proposera plusieurs) et qui sont magnifiquement chorégraphiés par Huan-Chiu Ku, coordinateur de combats ayant notamment travaillé sur Tigre et dragon et Kill Bill.

    AMC Studios
    M.K. (Aramis Knight), prêt à faire face à sa destinée ?

    Si les qualités de mise en scène de la série sont indéniables dès les premières minutes, qui proposent un combat d’anthologie à 11 contre 1, l’intrigue prend son temps pour s’installer, le premier épisode posant surtout les bases de cette société futuriste. Mais on comprend assez rapidement que le désir de rébellion des héros, qui cherchent à se défaire des chaînes des Barons, pourrait bien vite transformer l’intrigue d’Into the Badlands en road trip vers la ville d’Azra, qui vit encore dans la liberté, à l’écart des "Badlands". Pour savoir ce que la série a réellement dans le ventre, il faudra probablement attendre la fin de cette première saison de 6 épisodes, le 20 décembre prochain.

    Ce qui est certain, c’est que, si l’on s’en réfère aux audiences, le pari d’AMC s’avère pour le moment gagnant. Le premier épisode, diffusé dimanche dernier, a en effet réuni 6,4 millions de téléspectateurs, pour un taux de 3.2 sur les 18/49 ans, ce qui en fait le meilleur démarrage des nouveautés de cet automne (dépassant les 3.1 des pilotes de Supergirl et de Blindspot). Évidemment, la série a bénéficié du lead-in de The Walking Dead, diffusée juste avant, mais cela reste tout de même encourageant. Assez pour lancer une nouvelle mode des séries d’arts martiaux, jusque sur les grands networks ? La réponse d’ici quelques mois, lorsque la saison des pilotes battra son plein.

    La bande-annonce d'Into the Badlands :

    Into the Badlands - saison 1 Bande-annonce VO

     

    facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Suivez-nous sur Facebook
    Diaporamas recommandés
    Grey's Anatomy, New Amsterdam, Urgences... Testez vos connaissances sur les séries médicales cultes
    NEWS - Séries à la TV
    mercredi 11 décembre 2019
    Grey's Anatomy, New Amsterdam, Urgences... Testez vos connaissances sur les séries médicales cultes
    The L Word : à quoi ressemblent les actrices aujourd'hui ?
    NEWS - Séries à la TV
    mardi 10 décembre 2019
    The L Word : à quoi ressemblent les actrices aujourd'hui ?
    Halo, Resident Evil, Alan Wake, Devil May Cry... 15 Jeux vidéo à venir en série
    NEWS - Tournages
    dimanche 8 décembre 2019
    Halo, Resident Evil, Alan Wake, Devil May Cry... 15 Jeux vidéo à venir en série
    The Witcher sur Netflix : de nouvelles affiches avec Henry Cavill, Freya Allan et Anya Chalotra
    NEWS - Séries à la TV
    vendredi 6 décembre 2019
    The Witcher sur Netflix : de nouvelles affiches avec Henry Cavill, Freya Allan et Anya Chalotra
    Voir tous les diaporamas séries
    News séries TV
    Demain nous appartient : qui est vraiment Chemsa ? Le secret de Karim dévoilé [SPOILERS]
    NEWS - Séries à la TV
    samedi 14 décembre 2019
    Demain nous appartient : qui est vraiment Chemsa ? Le secret de Karim dévoilé [SPOILERS]
    Nina (France 2) : cet épisode que vous ne verrez jamais
    NEWS - Séries à la TV
    samedi 14 décembre 2019
    Nina (France 2) : cet épisode que vous ne verrez jamais
    Plus belle la vie : résumé de ce qui vous attend dans l'épisode 3951 du lundi 16 décembre 2019 [SPOILERS]
    NEWS - Séries à la TV
    vendredi 13 décembre 2019
    Plus belle la vie : résumé de ce qui vous attend dans l'épisode 3951 du lundi 16 décembre 2019 [SPOILERS]
    Nouvelle bande-annonce Bad Boys 3 : Will Smith et Martin Lawrence prêts à exploser Miami
    NEWS - Vu sur le web
    mardi 5 novembre 2019
    Nouvelle bande-annonce Bad Boys 3 : Will Smith et Martin Lawrence prêts à exploser Miami
    Dernières news séries
    Back to Top