Le Secret d'Elise, Malaterra... L'avenir des séries françaises est-il dans le remake ?
Par Jérémie Dunand ▪ lundi 8 février 2016 - 22h00
Le Secret d'Elise, Malaterra... L'avenir des séries françaises est-il dans le remake ?
1 / 8
Le Secret d'Elise

Le Secret d'Elise

Adaptée de la série anglaise Marchlands, elle-même développée à partir du projet The Oaks, resté au stade de pilote pour la Fox en 2008, Le Secret d'Elise débute ce lundi 8 février sur TF1. Mêlant drame et fantastique, cette mini-série en 6 épisodes, avec notamment Bénabar, Bruno Salomone, et Hélène de Fougerolles, est centrée sur le mystère entourant la mort de la petite Elise, 10 ans, qui, à trois époques différentes, va venir bouleverser le quotidien de trois familles s'étant succédées dans la même maison.

© JULIEN CAUVIN / QUAD TELEVISION / TF1

Revoir le diaporama
La Rédac vous recommande aussi
La Grande Muraille, Kong: Skull Island, Trainspotting 2... Les 20 photos ciné de la semaine !

La Grande Muraille, Kong: Skull Island, Trainspotting 2... Les 20 photos ciné de la semaine !

Donnie Wahlberg : du boys band NKOTB à Blue Bloods, une popularité précoce...

Donnie Wahlberg : du boys band NKOTB à Blue Bloods, une popularité précoce...

The Walking Dead : Ezekiel, Negan, Carol et Morgan au coeur des photos de la saison 7

The Walking Dead : Ezekiel, Negan, Carol et Morgan au coeur des photos de la saison 7

Toutes les séries renouvelées et annulées de la saison US 2015 / 2016

Toutes les séries renouvelées et annulées de la saison US 2015 / 2016

xXx : Reactivated : des photos de tournage avec Vin Diesel et une nouvelle vidéo en coulisses

xXx : Reactivated : des photos de tournage avec Vin Diesel et une nouvelle vidéo en coulisses

Alien, E.T, The Thing... Avez-vous vu ces clins d

Alien, E.T, The Thing... Avez-vous vu ces clins d'oeil dans la série Stranger Things ?

Tous nos diaporamas

Le Secret d'Elise, mini-série adaptée du format britannique Marchlands, débute ce lundi soir sur TF1. À cette occasion, retour sur le phénomène des remakes français de séries qui, après Disparue et Malaterra, semble être de plus en plus tendance.

La mini-série Le Secret d’Elise, qui débute ce lundi 8 février sur TF1, raconte l’histoire de trois familles, vivant dans la même maison à trois époques différentes (de 1969 à nos jours), qui se retrouvent liées par un seul et même mystère : qu’est-il vraiment arrivé à la petite Elise Letilleul, retrouvée morte noyée dans les marais avoisinant la demeure familiale, et pourquoi son esprit semble-t-il hanter les lieux ? Emmenée, entre autres, par Julia Piaton, Bénabar, et Hélène de Fougerolles, cette nouvelle fiction événement de la chaîne, qui fait souffler un vent de fantastique bienvenu sur le genre du drame familial à la française, n’est pas pour autant un œuvre 100% originale puisqu’elle est adaptée de la série britannique Marchlands, diffusée en 2011 sur ITV et l’an dernier en France sur HD1.

Le Secret d’Elise débarque donc sur les écrans quelques mois après Disparue et Malaterra, deux autres remakes de formats étrangers, et pose la question de savoir si l’adaptation est devenue une nouvelle tendance pour des chaînes de télévision en manque d’inspiration…

Une mode qui ne date pas d'hier...

Si effet de mode il y a, le fait d’adapter une série étrangère à la sauce "française" n’est en tout cas pas un procédé bien nouveau puisque, en 1985 déjà, Antenne 2 mettait par exemple à l’antenne Maguy, une comédie portée par Rosy Varte, Jean-Marc Thibault, et Marthe Villalonga, qui se trouvait être l’adaptation de la sitcom américaine Maude. Mais récemment, le phénomène semble s’être intensifié, avec plus d’une vingtaine de projets lancés depuis 2010, parmi lesquels Les Invincibles, diffusée sur Arte de 2010 à 2011 et adaptée de la série éponyme québécoise, Tunnel, remake de Bron co-produit par Canal + et Sky Atlantic, ou encore Falco, d’après la série allemande Mick Brisgau.

François-Xavier Demaison et Alice Pol mènent l'enquête dans Disparue, adaptée d'un format espagnol

Et en cette saison 2015-2016, les chaînes hexagonales ne semblent pas prêtes à freiner leur lancée. En effet, après Disparue, adaptée de la série espagnole Desaparecida, Malaterra, remake français de Broadchurch, ou encore Crimes et Botanique, adaptation par France 3 de la série britannique Rosemary et Thyme, TF1 devrait prochainement diffuser de nouvelles séries qui viendront grossir les rangs des remakes français. À commencer par Sam, version française de la dramédie danoise Rita, avec Mathilde Seigner dans le rôle-titre d’un professeur de français au caractère très affirmé, et La Main du mal, mini-série en deux épisodes qui opposera JoeyStarr à Grégory Fitoussi, et est adaptée du thriller britannique The Escape Artist, avec David Tennant. Sans oublier le polar Le 5ème sens, d’après le format ukrainien The Sniffer.

Le remake n'est pas l'ennemi de la création

Derrière cette vague d’adaptations, qui reste tout de même relative, il y a évidemment une volonté des chaînes françaises de se rassurer en faisant confiance à des formats qui ont fait leurs preuves et rencontré le succès à l’étranger. Car la création de fictions coûte cher et prend souvent beaucoup de temps. Alors en faisant le pari du remake, les chaînes limitent la casse et s’assurent un succès quasi certain. L’autre point positif est que cela permet d’ouvrir la fiction française à des genres peu répandus, comme le fantastique avec Le Secret d’Elise, et que cela peut avoir du bon pour l’avenir des séries en France.

Jane Villanueva (Gina Rodriguez), l'héroïne vierge mais enceinte de Jane the Virgin, adaptée de la telenovela Juana la Virgen

Mais en fin de compte, la France n’a pas recours aux remakes plus que d’autres pays. C’est juste un phénomène qui s’est accéléré ces dernières années. Les Américains, pour ne citer qu’eux, ne sont en effet pas en retard en matière d’adaptations. Rien que ces dernières années, des séries comme Ugly Betty, Shameless, Les Mystères de Laura, ou Jane the Virgin, ont toutes été adaptées de formats étrangers. Et à cette liste s’ajoute évidemment The Returned, adaptation de la série de Canal + Les Revenants lancée en mars 2015 sur A&E, qui n’a pas trouvé son public et dont on cherche toujours l’intérêt, plusieurs mois après son annulation.

Ruben Garcia (Pierre Deladonchamps), l'un des héros de Trepalium, la nouvelle série d'Arte

Un exemple qui démontre bien que si les chaînes françaises adaptent parfois, elles savent aussi créer des fictions originales de qualité, comme Les Revenants, qui sont elles-mêmes adaptées à l’étranger. Ou qui s’exportent, comme Engrenages, Fais pas ci, fais pas ça, ou Les Témoins. Et si les séries françaises de genre restent assez peu nombreuses, dans un paysage audiovisuel encore largement dominé par la fiction policière, les choses sont peut-être en train de changer. L’arrivée cette semaine sur Arte de la série d’anticipation Trepalium, qui plonge les comédiens Pierre Deladonchamps et Léonie Simaga dans un monde scindé en deux, dans lequel l’emploi est devenu une denrée rare, pourrait en effet encourager les diffuseurs à prendre plus de risques et à proposer davantage de séries innovantes. Si le succès est au rendez-vous bien sûr.

La bande-annonce de la série Le Secret d'Elise, qui débute ce lundi à 20h55 sur TF1 :

Le Secret d'Elise Bande-annonce

 

A voir aussi

Voir les commentaires

Commentaires

Nouveaux épisodes
Nouveaux épisodes à la TV ce soir