Cannes 2012 – La sélection des courts métrages en compétition
mardi 17 avril 2012 - 14h42

Les dix courts métrages en lice pour la prestigieuse Palme d’Or viennent d’être annoncés ! Au programme : une sélection très multiculturelle, avec un pays par court métrage sélectionné, et la présence pour la première fois de la Syrie dans la compétition.

Le court métrage français sera représenté cette année dans la compétition officielle du Festival de Cannes par le rappeur Mohamed Bourokba, alias Hamé du groupe La Rumeur. Après avoir été poursuivi pour diffamation publique envers la Police Nationale de 2002 à 2010, l’artiste est revenu à ses premières amoures : le cinéma, qu’il a longtemps étudié. Son film, Ce chemin devant moi, est le seul français de la sélection 2012. Il devra se mesurer à des représentants venus de Turquie, de Belgique, des Etats-Unis, d’Australie, de Nouvelle-Zélande, du Canada, de Porto Rico, d’Allemagne et, pour la première fois dans l’histoire du Festival, de Syrie, puisque le jeune réalisateur Bassam Chekhes viendra présenter son film Falastein, Sandouk Al Intezar Lil Burtuqal.

Voici la liste complète des courts métrages en compétition :

Mi Santa Mirada - Alvaro Aponte-Centeno

Souffle (Gasp) Eicke Bettinga

Ce chemin devant moi - Mohamed Bourokba (dit Hamé)

Falastein, Sandouk Al Intezar Lil Burtuqal - Bassam Chekhes

The Chair - Grainger David

Night Shift - Zia Mandivwalla

Chef de meute - Chloé Robichaud

Yardbird - Michael Spiccia

Cockaigne - Emilie Verhamme

Silencieux (Sessiz-Be Deng) - L. Rezan Yesilbas

Gauthier Jurgensen avec AFP

A voir aussi

Voir les commentaires

Commentaires

avec

Toute l'actualité
  • 30-03-2015

    Procès : le « tueur de l’Essonne » s’expliquera-t-il ?

  • 30-03-2015

    Départementales : le PS renoue le dialogue avec les écologistes

  • 29-03-2015

    Départementales 2015 : la carte des résultats, canton par canton

  • 30-03-2015

    Georges Tron : « Je démissionne de la présidence de l’UMP en Essonne »

  • 31-03-2015

    Prostitution: le Sénat rétablit le délit de racolage mais épargne les clients

Toute l'actualité sur www.leparisien.fr