Mon AlloCiné
Court métrage : Julie Gayet et Alexandre Astier ensemble pour le droit des femmes
7 mars 2014 à 10:46
facebook Tweet G+Google

Devant la caméra de Lisa Azuelos, les deux comédiens endossent des rôles ingrats pour dénoncer les mariages forcés, particulièrement lorsque la mariée est encore adolescente. Une réalité, même de nos jours.

Une jeune fille rentre du collège, comme d'habitude. Elle va peut-être sortir au cinéma avec un de ses camarades de classe, ce week-end… C’est une romantique. Mais  ses parents lui réservent une surprise assez particulière.

 

14 millions de cris - le court métrage

 

Dans le rôle de l’époux lubrique et beaucoup trop vieux pour une si jeune fille, vous aurez sans doute reconnu la trogne de Philippe Nahon. Incroyable mais vrai : cette situation a se répète 14 millions de fois par an dans le monde, d’où le titre de ce court métrage militant : 14 millions de cris.

 

La Journée de la femme pour l’égalité des droits nous offre une bonne occasion de donner un coup de projecteur sur ce terrible problème. Alors n’hésitez pas à partager ce film percutant sur vos réseaux sociaux !

 

Gauthier Jurgensen

facebook Tweet G+Google
Commentaires
  • Aladdyen

    j'aime bien astier, je n'ai rien contre gayet mais le court est très mal foutu... mais le message a son importance et tant pis si l'emballage est grossier voir ridicule, c'est le fond qui est important

  • Alan Sellier

    Autant le message est important, le montage tout va bien, le jeu d'acteur nickel.... mais la musique.... aucun intérêt a cette musique qui couvre la majeur partie jusqu'à la fin. Un silence de plus en plus pesant aurait eu un impacte largement supérieur.
    Je comprend pas l’intérêt de la musique a ce moment la, encore moins celle la.

  • TheKryce

    Wow. Très impressionnant.

  • TheKryce

    Je trouve que la musique totalement inappropriée ajoute beaucoup au côté très malsain, ça marche assez bien.

  • AmericanFox

    C'est le message qui compte. Merci à eux de défendre cette noble cause. Astier est toujours au top!

  • bidusky

    Tout à fait d'accord. J'trouve ça très mal fait mais le message reste l'essentiel et c'est tant mieux... par contre la musique à la fin.. Enfin... :-/

  • Yellocrock

    Justement, c'est le ton de la musique, totalement en désaccord avec l'horreur du truc, qui crée ce décalage entre la vision des "tortionnaires" et de la victime. "Everything gonna be all right" quoi...

  • Laurent B.

    Pas du tout d'accord avec ce clip, oui le message est important mais pourquoi le transposer dans notre société, dans une église...je comprend pas ou ils veulent en venir !

  • Alan Sellier

    C'est plus une mairie qu'une église déjà, Et afin de sensibilisé une population sur un sujet, on transpose de manière a ce qu'il ai un impacte direct sur sa sphère. En gros "imaginez si c'était comme ça chez nous" on est vachement plus révolté quant on est inclu. règle de base.

  • Alan Sellier

    j'avais bien compris le principe, mais je la trouve pas a sa place tout de même. Ce genre de musique, je l'aurais mis sur le générique final, après l'écran noir, pour défoncé le décalage. La, on laisse a peine le spectateur s'enfoncé dans l'horreur, on coupe l'horreur a la base, elle est trop présente, trop vite la musique.

  • Arwen

    en effet, c'est avant tout le message qui compte !

  • Alan Sellier

    je trouve le malaise assez puissant dans l'image,
    le soucie pour moi, c'est qu'on a même pas atteint le Climax que la musique est déjà la. pour moi, la musique, elle devrait démarrer soit après le mot "vous déclare marie et femme blablabla" (le climax) soit même après écran noir / "générique de fin"

  • Yellocrock

    Tu coupe pas l'horreur à la base, puisque c'est édifiant justement. C'est l'impression de dédramatisation de la situation qui est choquant. Du moins c'est mon avis.

  • MC4815162342

    La morale: Ne violer pas les petites filles, les femmes seulement^^ lol

  • Alan Sellier

    j'avoue que c'est limite, Sans la scène de "viole" a la fin, sur le mariage forcé, ou avec une phrase final mieux ciblé.....

  • Alan Sellier

    pour moi, on dédramatise une situation après qu'elle ai lieu, pas pendant. Mais pareil on a pas la même lecture, des avis différent, on peu tourner autour pendant des heures, je pense que de toute façon, le message est passé pour nous deux, c'est bien la le principale.

  • MC4815162342

    Mais grave, mais la phrase de fin quoi, une petite fille n'est pas une femme, ah bah parce que si elle était une femme on pourrait la violer.
    Non mais tu vois un peu le truc^^

  • Alan Sellier

    le mariage forcé (pour moi, le sujet) est aussi dégueulasse pour les adultes que pour les enfants. C'est un peu maladroit en effet tout ça. En voulant Choquer un max, il y'a bug... le trop, l'ennemi du bien.

  • MC4815162342

    Ouais en gros c'est très mal foutu et puis la musique n'est pas hyper bien choisis je trouve.

  • gimliamideselfes

    Mon dieu, est-ce possible de faire un truc plus mauvais ? Extrêmement pompeux comme film, les acteurs sont très mal dirigés, ça sonne faux. Et puis cette symbolique… mon dieu… Philippe Nahon, on ne pouvait pas prendre quelqu'un d'un peu plus léger ? Quelque chose qui laisse de l'ambigüité ?

    C'est vraiment triste que ce genre de petits clips vidéos de par ce qu'ils dénoncent ce croient au dessus de tout bon sens et de toute subtilité.

  • Robin D.

    Qu'est ce que la musique classique d'origine? :)

  • Bonejangles

    Mais... c'est mauvais!

  • Jonas A.

    Pas mal, mais l'histoire avec la peluche est quand même très grossière...

  • N u n e

    Exactement. Cela me rappelle une nouvelle parue dans un recueil de Kate Atkinson "on a de la chance de vivre aujourd'hui" où l'auteur imagine la mise en place progressive de lois rétrogrades en Ecosse, avec des mariages forcés d'adolescentes notamment. Le fait que cela se passe dans un univers proche et s'installe d'une manière très progressive est plus troublant encore.

  • N u n e

    Sur ce thème, la chanson "Child Bride" de Cocorosie.
    https://www.youtube.com/watch?...

  • _silentbob_

    Pauvre Philippe Nahon il a vraiment que des sales rôles au cinéma, rien qu'avec Gaspard Noé (qui sont de très bon films) et en plus dans ce court métrage. Sinon je vois pas l’Intérêt dans ce court métrage. On est censé comprendre quoi ? Ok c'est terrible, mais ça n'apporte strictement rien dans la morale surtout. Et le côté noir et blanc pour renforcer le côté dramatique est trop facile et démodé.

  • Bernard L.

    "il n’y a jamais eu dans nos sociétés européennes d’atroces mariages « forcés » comme celui représenté dans cette vidéo. Qu’on ne nous oppose pas anachroniquement les mariages à motivation politique, célébrés pour de très jeunes époux mais à consommation ultérieure. Et qu’on ne nous oppose pas non plus les mariages « arrangés » mais non « forcés » relevant d’autres contextes.

    Mais l’ignominie de la vidéo gayesque est en effet surtout rehaussée par la lâcheté de l’obligation du politiquement correct de ne pas désigner la réalité, là où elle existe aujourd’hui, des mariages forcés, nombreux, c’est-à-dire en islam."

    Source : http://www.lagrif.fr/index.php...

    Ce n'est pas pour rien que l'AGRIF porte plainte contre Julie Gayet.

  • Alan Sellier

    Cher Monsieur,
    Vous n'avez rien compris,
    Dans un premier temps, pourquoi s'en prendre spécifiquement a Julie Gayet, qui n'est qu'une actrice ? enfin, passons cela.

    Votre fermeture d'esprit, est flagrante..

    "Il n'y a jamais eu dans nos sociétés européennes".... je serais vous, je ne dirais pas "Jamais", au 19eme siècle, chez nous, je suis pas sur que toute nos grand mère avais "Choisi" la personne qu'elles on épousé (et je parle en connaissance de cause)

    "Qu’on ne nous oppose pas anachroniquement les mariages à motivation politique, célébrés pour de très jeunes époux mais à consommation ultérieure. Et qu’on ne nous oppose pas non plus les mariages « arrangés » mais non « forcés » relevant d’autres contextes."

    Je n'ai jamais lu quelque chose de plus Faux cul.... C'est honteux. Mariage arrangé, Mariage politique TOUT ce que vous ne voulez pas que l'on vous oppose ne sont que les Mariage forcé de notre société.
    "le contexte « culturel », évidemment chrétien"
    Désolé, mais cela ce passe dans une mairie, vous seul trouvez le coté chrétien de la chose. Vous vous sentez visé ?

    De plus, l'important d'un message d'être véhiculé et de toucher, et c'est la que vous n'avez pas compris. Pourquoi transposer celui ci dans notre société ? Pourquoi ne pas concrètement le mettre la ou encore et de manière connu, ce genre d'événement a lieu.

    pour une raison simple que je vais imagé :

    quant le fils du voisin tombe et s'écorche le genoux, on s'en fou

    Quant c'est le notre, on ce précipite, on s’inquiète, on comprend la douleur.

    Et oui, car de nos jour, si un problème nous touche pas directement, on s'en fou, alors voilà, on est obligé de le transposé pour dire "imaginez, si c'était comme ça"
    ça permet de toucher le spectateur, ça permet de le rendre concerné.

    Vous vous battez contre des moulin à vent, pour de mauvaise raisons avec des arguments totalement a coté de la plaque. Ce n'est pas parce qu'on essaye de faire de belle phrase que ce qu'elle raconte est justifié et vraie.

    Réfléchissez! bon sang

  • Joseph H.

    Cher Monsieur bien pensant (désolé si cela semble ironique dans mes mots)
    Certe quand l'on a un message à faire passer on peut penser que le fond et la forme ne compte pas. Pourtant vous remarquerez que la seule chose que l'on retient c'est la performance plus que médiocre pour ne pas dire désastreuse d'un court métrage qui est clairement une attaque aux catholiques.
    Cette famille "Catho tradi ", que visiblement certaines personnes aiment tourner en dérision, est pourtant depuis très longtemps la base de notre France.
    Vous parlez du mariage forcé de votre grand mère qui n'a pas forcément eu la chance de choisir son mari. Retenez ceci: autres temps autres moeurs.
    Donc pour justifier mon dégout de ce court métrage je vous invite à regarder sur le mur à la 36 ème secondes de celui ci. Il s'agit d'une image Sainte du Coeur Sacrée de Jésus Christ.
    Pourquoi toujours frapper les catholiques ? Surtout que si l'on veut atteindre les catholiques pour leur dire que le mariage forcé existe encore. On prêche un converti ! Quel intérêt à par celui évident de salir une image de la Famille. Quelle tristesse !
    Sachez en tout cas que vous aurez à en rendre compte devant Dieu.
    Coeur Sacré de Jésus Espoir et Salut de la France .

  • Alan Sellier

    C'est la seule chose que VOUS retenez, car VOUS voulez voir que ça. Qu'une image furtive qui n'a aucun sens dans le message. VOUS voulez voir une attaque sur les catholiques. VOUS pensez que ça tourne que autour de cela.

    Je le répète, ce n'est en rien une attaque aux catholique.

    C'est un message transposez pour montré au gens à qu'elle point Le mariage forcé est horrible le tout en le transposant dans une famille plus proche de la leur afin qu'ils comprennent le message

    vous avez saisi ? ce n'est pas une attaque à une religion (comment peut on dire avec franchise que par ce que il y'a une image furtive en fond, flou, que tout un cours métrage et une attaque précise sur une religion entière......)

    De plus, Monsieur, je li vos parole avec horreur quant vous dite, sans gêne, que le mariage de ma grand mère répond a un adage bien mal venu "d'autre temps, d'autres mœurs" Justifié l'horreur d'un passé en disant que ce n'est que le passé..... C'est une honte.

    Je rendrais mes compte devant Dieu, mais une chose est sur, je n'aurais pas a justifier une fermeture d'esprit borné.

    Vous faite un combat qui n'a pas lieu d'être. Franchement.
    Vous voulez faire un débat la ou il n'y en a pas raison.

  • K?vin B.

    Vous ne comprenez donc rien (à part Alan Sellier) ?

    Ce court-métrage vise à interpeller une société (la notre) en intégrant dans ses mœurs une pratique honteuse (mariage arrangé) qui est effective dans d'autres sociétés afin de placer le spectateur en contexte afin qu'il se rende compte de l'intégralité du problème sans s'arrêter au fait que "c'est normal ailleurs" puisqu'il peut s'identifier aux personnages de la vidéo. Il utilise des codes et institutions qu'il connaît (la cérémonie du mariage, l'enfance occidentale, l'Ecole et la Mairie dans cette vidéo) et qui tiennent compte d'Institutions et codes similaires là où la pratique est dénoncée.

    C'est le même genre de procédé qu'ici : http://www.youtube.com/watch?v.... Comme ils le disent à la fin, "Ce n'est pas parce que ça ne se passe pas ici que ça ne se passe pas ailleurs".

    Après quand on prend tout au premier degré comme celui qui y voit une atteinte à la chrétienté, il vaut mieux pas qu'ils regardent la vidéo que j'ai mis ci-dessus, il risque de croire que les USA sont bombardés...

    Bon après je ne défend pas la forme et la réalisation grossière qu'a effectivement la vidéo...

  • K?vin B.

    Dédramatiser une situation horrible pendant qu'elle a lieu la rendant plus dérangeante encore. Comme la scène de la Liste de Schindler par exemple où on voit Goethe abattre froidement plusieurs juif pour son exercice du matin, on place une situation inacceptable comme une banalité et on ne fait que émulsifier sa gravité.

  • Groupir !

    Si j'ai bien compris, c'est un extrait en replay de Groland ? ^^

    Non, sérieusement, l'idée de base était bonne ... mais pas le résultat final.

    Et puis, c'est un beau bordel : Arthur, roi de Bretagne, qui veut donner la fille de François Hollande et Julie Gayet en mariage à Goustan le Cruel, qui est pourtant son beau-père (d'ailleurs, petit avis perso, entre le Cruel et le Sanguinaire et le Juste, je préfère le Juste).

Voir les commentaires
Suivez-nous avec Passion
Top Bandes-annonces
Bandes-annonces à ne pas manquer
Actualités des court-métrages
Un enfant qui vole, un chasseur de monstres et un terraformeur : découvrez les films de la promotion Isart 2017
NEWS - Courts-métrages
jeudi 5 octobre 2017
Un enfant qui vole, un chasseur de monstres et un terraformeur : découvrez les films de la promotion Isart 2017
Quand Denis Villeneuve réalisait son premier court : découvrez REW-FFWD en entier
NEWS - Courts-métrages
jeudi 28 septembre 2017
Quand Denis Villeneuve réalisait son premier court : découvrez REW-FFWD en entier
César 2018 : la liste des courts métrages sélectionnés est annoncée
NEWS - Courts-métrages
mardi 19 septembre 2017
César 2018 : la liste des courts métrages sélectionnés est annoncée
Bande-annonce Daddy Cool : Vincent Elbaz a des mioches plein les bras
NEWS - Vu sur le web
vendredi 22 septembre 2017
Bande-annonce Daddy Cool : Vincent Elbaz a des mioches plein les bras
Sponsorisé
Dernières news court-métrages
Daddy Cool
Ça sort le mercredi 1 novembre au ciné !
Daddy Cool
X
Back to Top