Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Le Secret magnifique
note moyenne
3,4
87 notes dont 17 critiques
18% (3 critiques)
35% (6 critiques)
24% (4 critiques)
24% (4 critiques)
0% (0 critique)
0% (0 critique)
Votre avis sur Le Secret magnifique ?

17 critiques spectateurs

EricDebarnot
EricDebarnot

Suivre son activité 120 abonnés Lire ses 1 287 critiques

2,5
Publiée le 16/01/2009
Il n'est pas certain que "le Secret Magnifique" justifie le culte que la critique moderne porte à Douglas Sirk... Car, avouons-le, si "le tour de main" du magicien du mélodrame est bien là, cet équilibre improbable entre sérénité et pathos, cette capacité à transcender n'importe quelle scène qui paraîtrait - ailleurs - improbable, voire ridicule, en un élégant moment d'émotion, cette sûreté "classique" du rythme de la narration comme du montage, et, évidemment, cette facilité à allumer un incendie sous le glacis des bonnes manières de ses personnages, toutes ces qualités sont largement gâchées par le sujet - embarrassant, voire déplaisant si l'on veut bien être honnête -, par la nature de cette "magnificent obsession" : une théorie vaseuse, jamais vraiment explicitée, tournant autour d'une déviation bizarre du christianisme (Jésus lui même en aurait été !), qui confère aux personnages l'allure illuminée des membres d'une secte (on pense beaucoup à la scientologie, naturellement). Et ça, ce n'est pas fun !
Espace-Critique.fr
Espace-Critique.fr

Suivre son activité 39 abonnés Lire ses 246 critiques

4,0
Publiée le 29/07/2018
Le film porte vraiment le mélodrame à un niveau d’excellence que je n’aurais pas cru possible. La réalisation et les couleurs sont magnifiques. On oublie ce que le genre peut avoir de grandiloquent ou de moralisateur, tellement ce monde en technicolor est taillé sur mesure pour ce type d’histoire. Au-delà du scénario très daté et de ses défauts évidents, l’image offre de vrais trésors esthétiques qui parlent directement à l’inconscient, comme certains films d’Hitchcock ou de David Lynch. Une petite merveille.
Plume231
Plume231

Suivre son activité 541 abonnés Lire ses 4 610 critiques

3,0
Publiée le 19/09/2009
Cette fois le steak est beaucoup trop cuit (ceux qui connaissent "Pulp Fiction" comprendront ce que je veux dire!) voir même carbonisé. Il est tout à fait normal que dans un mélodrame, il y est des ressorts mélodramatiques. Mais dans ce film, ces derniers s'enchaînent à une cadence impressionnante que cela vire même à la tragi-comédie. Au bout d'un moment, je me suis même posé la question à savoir si je devais pleurer ou rire. Combien de fois au cours de la vision du film me suis-je dit "Non, il va quand même pas oser le faire", et ben si Douglas Sirk ose le faire. Alors pourquoi deux étoiles ? Tout simplement à cause de l'incontestable élégance visuelle (oui, je sais! je me répète!) de Douglas Sirk et aussi grâce à une distribution magnifique que ce soit dans les premiers ou dans les seconds rôles. Et puis, le film contient le plan du réalisateur que je préfère à savoir le travelling qui suit la petite fille révèlant la présence de Rock Hudson, alors qu'on l'y attendait pas, sur la plage. Carbonisé mais quand même consommable.
Maitre Kurosawa
Maitre Kurosawa

Suivre son activité 196 abonnés Lire ses 1 271 critiques

3,5
Publiée le 19/09/2018
"Magnificent obsession", titre beau et mystérieux à la fois, n'est pas justifié d'emblée. Il faut s'armer de patience avant de comprendre sa signification, liée à la trajectoire de son personnage principal, jeune milliardaire arrogant qui va culpabiliser après la mort d'un chirurgien renommé et la cécité de sa veuve Helen. Le potentiel mélodramatique est immense, peut-être trop pour Sirk qui peine à se retenir en surlignant le scénario par une musique insistante et une interprétation vite très sérieuse. Le film trouve pourtant le moyen de décoller grâce à la rencontre entre le jeune Bob Merrick et un ami du médecin décédé; ce dernier, voyant le milliardaire anéanti, lui fait part d'une forme de dévouement total qui lui permettrait de se racheter et qui, semblant être prophétisée, deviendra une "magnificent obsession". En somme, la prétention et le narcissisme laissent place à l'altruisme et la générosité, changement brutal qui parait artificiel sur le papier mais qui fait apparaître à l'écran les plus belles scènes du film, lequel vire moins vers le mélo que vers le drame. Car si Merrick, figure désormais christique, ne peut se passer de la belle aveugle, lui faisant part d'un amour inconditionnel, Helen désespère de son handicap et ne peut se projeter. Déchirant dans cette partie centrale, le film est définitivement orienté vers cette idée de "magnificent obsession", jusque dans les dernières minutes malheureusement plus attendues, se reposant trop sur des codes sentimentaux propres au genre. Sirk signe un long-métrage émouvant mais donc pas tout à fait au niveau des promesses d'un titre ambitieux.
chrischambers86
chrischambers86

Suivre son activité 1390 abonnés Lire ses 10 098 critiques

5,0
Publiée le 03/02/2014
L'un des chefs d'oeuvre de Douglas Sirk qui est probablement le metteur en scène qui a su le mieux comprendre en Amèrique la nature du mèlodrame popularisè par le cinèma et l'utiliser comme instrument de critique sociale, mais parce qu'il a travaillè habituellement avec des matèriaux d'une moyenne qualitè, remakes de films d'amour des annèes 30 ou incroyables feuilletons mèlodramatiques, son oeuvre n'a pas èveillè le moindre intèrêt chez les experts pendant très longtemps! Seuls le raffinement indiscutable et l'èlègance de sa mise en scène lui valurent une certaine rèputation en tant que styliste! Mais sa capacitè de transformer de « l’intèrieur » les histoires les plus impossibles est hors de doute : L'admirable « Magnificent Obsession » dans lequel un playboy (magnifique Rock Hudson) qui, après avoir provoquè involontairement la mort d'un mèdecin, son protecteur, laissant ainsi son èpouse veuve (bouleversante Jane Wyman) revient à ses ètudes interrompues de mèdecine lorsque celle-ci reste aveugle afin de l'aider à recouvrer la vue, fut un premier et très brillant exemple! D'un lyrisme à chialer, cette remarquable utilisation des schèmas du mèlodrame romantique (et du Technicolor) y est à son apogèe! Rien que la sèquence aux abords d'un lac mérite d'être soulignèe où un simple travelling atteint ici le sublime! Un vent de dix noeuds, six crètins qui font la course, deux stars qui papotent au yatch-club, un vieux pas mal du tout sur son bateau et une fille qui fait su ski nautique! Que d'animation sur ce lac! Mais le plus important, c'est la prèsence de Rock Hudson auquel le spectateur ne s'attend pas à voir! Ce qui rend du coup cette scène particulièrement belle et poignante! Musicalement, c'est vraiment beau aussi! Frank Skinner a son nom liè à la compagnie Universal, pour laquelle il a ècrit la musique de la plupart des films de Sirk dont cette inoubliable partition qui s'adapte parfaitement à ce « secret magnifique » qu'elle soutient! N'oubliez pas qu'une fois engagè dans l'oeuvre où le destin ne laisse aucun repos possible à Bob et Helen, vous serez liè à tout jamais à ce "Magnificent Obsession". Vous serez obsèdè mais croyez moi l'obsession sera magnifique dixit Otto Kruger...
hollyonwood
hollyonwood

Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 325 critiques

4,0
Publiée le 10/05/2007
Un bon film, pas spécialement excellent. les acteurs sont attachants, l'histoire est cemendant un peu nunuche mais qu'importe, j'ai passé un bon moment.
Samir T
Samir T

Suivre son activité Lire ses 46 critiques

2,0
Publiée le 13/01/2015
Même pour un mélodrame, il me semble que le scénario n'est pas du tout solide. C'est vrai qu'au début on s'accroche bien au film, mais peu à peu on se rend compte qu'on est devant une sorte de conte de fée où les coups de théâtre sont presque prévisibles, surtout vers la fin où ça devient d'une naïveté excessive. Au-delà du fait que la théorie mise en thème, ou ce fameux "secret", n'est pas vraiment claire et peut paraitre même ridicule, il est décevant que le moyen utilisé spoiler: ( un jeune homme qui reprend ses études de médecine , et qui parvient à rendre la vue à une aveugle après une petite opération alors qu'il n'a aucune expérience, autrement dit un coup de magie), n'est pas bien pensé et souffre d'un certain manque de crédibilité, ce qui mène à un dénouement qui ne convaincrait pas un spectateur réaliste et exigeant de ce côté.
il_Ricordo
il_Ricordo

Suivre son activité 84 abonnés Lire ses 402 critiques

4,0
Publiée le 06/02/2012
La vie d'un milliardaire insupportable, fat et prétentieux vaut-elle plus que celle d'un éminent chirurgien qui a sauvé des dizaines de gens ? Non seulement Rock Hudson a causé (bien qu'involontairement) la mort du Dr Phillips, mais il a en plus la cécité de son épouse Helen sur la conscience. Avec une responsabilité aussi lourde du malheur d'une femme, Rock Hudson tout mettre en œuvre pour se racheter. Il change sa vie, jusqu'alors oisive et insignifiante, pour la mettre au service d'Helen. Certains rebondissements de ce genre, aussi invraisemblables que fabuleux, ponctuent l'action du film... Le génie de Douglas Sirk, qui se retrouve plus encore dans ce remake du film de John Stahl (1935), ainsi que dans Mirage de la vie et Écrit sur du vent, est de traiter les histoires les plus larmoyantes sans sombrer jamais dans l'emphatique ou le mièvre : parvenant à sublimer le sujet, notamment par une musique aux accents tumultueux et romantiques, et secoue les spectateurs comme de vulgaires maracas. On ne peut pas sortir froid d'un film de Douglas Sirk. Magnificent Obsession apparaît comme un prologue à Tout ce que le ciel permet, qui réunira plus tard le couple Rock Hudson & Jane Wyman, inévitablement promis à un bonheur pénible et dramatique.
nekourouh
nekourouh

Suivre son activité 48 abonnés Lire ses 689 critiques

4,0
Publiée le 06/12/2011
La mise en scène est d'une grande beauté cependant le scénario reste encore perfectible.
Mason03
Mason03

Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 26 critiques

4,0
Publiée le 08/12/2010
Encore un magnifique film de Sirk. La mise en scène est grandiose, les couleurs vive comme toujours. Bien qu'il s'agisse d'un remake d'un chef d'œuvre des années trente, cette version apporte de nouvelles choses et les acteurs principaux sont touchant !
Michael Corleone99
Michael Corleone99

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 278 critiques

5,0
Publiée le 07/02/2010
Tout siplement magnifique! Un mélo drame incroyablement bien ficelé. N'hésitez pas pur le voir!!!
SebD31
SebD31

Suivre son activité 64 abonnés Lire ses 553 critiques

5,0
Publiée le 15/09/2009
Un film bouleversant, remarquablement réalisé par Sirk. Un chef-d'oeuvre !
soniadidierkmurgia
soniadidierkmurgia

Suivre son activité 191 abonnés Lire ses 3 128 critiques

2,5
Publiée le 10/08/2008
Le mélo ultime de Douglas Sirk qui réunit tous les éléments pour nous tier les larmes. Rock Hudson qui entame ici sa collaboration avec le grand metteur en scène montre sa force de conviction en interprétant ce playboy qui cherche à devenir meilleur en rachetant ses fautes. Aidé par un vieux sage il découvre le « secret magnifique » qui consiste à faire le bien autour de soi sans que cela se sache. Jane Wyman est la parfait pendant féminin d’Hudson. Le couple sera si bien ressenti par le public qu’il sera à nouveau réuni un an plus tard pour « Tout ce que le ciel permet ». Le propos peu réaliste ressemble à un prêche et Douglas Sirk s’éloigne ainsi de la vision réaliste et sociale d’un John Ford. A force de vouloir nous émouvoir les rebondissements nombreux du films deviennent prévisibles. Reste la photographie sublime de Sirk.
Caine78
Caine78

Suivre son activité 722 abonnés Lire ses 7 243 critiques

4,0
Publiée le 24/06/2006
Une très belle histoire, profondément touchante et belle. La beauté des couleurs sont incroyables et c'est l'un des plus beaux mélos qui aient jamais été réalisés, avec un duo d'acteurs au sommet, Jane Wyman et Rock Hudson. Incontournable!
philippefleury
philippefleury

Suivre son activité Lire ses 76 critiques

2,0
Publiée le 10/01/2019
Douglas Sirk, il fait d'habitude beaucoup mieux, nous entraîne dans un mélo sirupeux où les Wasp fréquent les Wasp. Un goldenboy odieux découvre par miracle de l'amour et l'altruisme sont seuls capables de donner un sens à la vie. Le film n'a aucun intérêt à éviter
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top