Mon AlloCiné
    L'Eventreur de New York
    note moyenne
    3,1
    98 notes dont 26 critiques
    0% (0 critique)
    8% (2 critiques)
    38% (10 critiques)
    35% (9 critiques)
    15% (4 critiques)
    4% (1 critique)
    Votre avis sur L'Eventreur de New York ?

    26 critiques spectateurs

    soniadidierkmurgia
    soniadidierkmurgia

    Suivre son activité 207 abonnés Lire ses 2 113 critiques

    3,0
    Publiée le 26 octobre 2019
    Quand le 24 août 1981, il entame le tournage de "L'éventreur de New York", avant dernier film de son cycle "américain", Lucio Fulci âgé de 54 ans a déjà derrière lui une longue carrière de cinéaste forte de près de 40 longs métrages, recouvrant quasiment tous les genres comme c'est la tradition en Italie depuis la moitié des années 1950. Il a déjà la plupart de ses meilleurs travaux derrière lui et "L'éventreur de New York" marque un peu le signe du déclin d'un réalisateur certes habile à saisir les tendances du moment mais qui n'est pas parvenu à réellement imprimer une marque de fabrique propre à lui faire approcher le statut d'auteur comme un Mario Bava ou plus encore un Dario Argento. Pour "L'éventreur de New York", Fulci utilise sa maitrise du giallo, genre à l'époque déclinant dont il a été l'un des principaux artisans pour rebondir sur le succès que vient tout juste de connaitre "Maniac" (sorti en décembre 1980) de William Lustig, film sans effet de style grandiloquent, s'appuyant essentiellement sur le malaise provoqué par la personnalité de Frank Zito, tueur psychopathe interprété par le très troublant Joe Spinell. Ainsi, le réalisateur avisé qu'est Fulci réduit sensiblement la mise en perspective des meurtres à l'arme blanche, artefact reconnu du giallo. Dans les milieux interlopes et malfamés d'un New York présenté comme le haut lieu de la libération des mœurs et de la dépravation , un tueur rode qui éventre ses victimes. pendant qu'un inspecteur (Jack Hedley) aidé d'un psychologue (Cosimo Cinieri) mènent l'enquête. L'intrigue un peu relâchée comme souvent chez Fulci laisse place à une succession de scènes où se mêlent érotisme débridé (sublime Alexandra Delli Colli) et meurtres sanglants. On préfèrera du même auteur ses gialli du début des années 1970 ainsi que "L'enfer des Zombies" (1979) ou "Frayeurs" (1980).
    Yannickcinéphile
    Yannickcinéphile

    Suivre son activité 223 abonnés Lire ses 1 413 critiques

    3,0
    Publiée le 30 avril 2013
    L’éventreur de New York n’est clairement pas le meilleur film de Lucio Fulci, mais il se défend. L’interprétation n’est pas géniale, c’est un fait, mais c’est assez caractéristique des films du réalisateur, et à vrai dire ici, ce n’est pas la pire. Jack Hedley est plutôt convaincant dans son rôle d’enquêteur, et mène l’affaire avec implication. A ses cotés on trouve Alexandra Delli Colli et Antonella Interlenghi. Ma foi elles ne se débrouillent pas trop mal, mais sans plus. Il y a du surjeu qui s’installe parfois, ce qui gâche certaines scènes. Je ne parlerai évidemment pas du tueur, pour ne pas dévoiler le suspens. Dans les seconds rôles c’est très très moyen en revanche, et heureusement que leur place est limitée. Le scénario est assez bien travaillé, avec des rebondissements surprenants. Fulci n’hésite pas à créer de vraies surprises, c’est un bon point. Dommage que le rythme ne soit pas toujours au rendez-vous, et le découpage si haché. Il y a un réel manque de fluidité dans l’Éventreur de New York et certaines scènes s’étirent en longueur sans forcément apporter grand-chose au film (les séquences érotiques notamment, ou celle du cinéma porno). Visuellement l’Éventreur de New York est moyen. La mise en scène fait le boulot, même si Fulci est loin de ses meilleures réalisations, par contre la photographie a terriblement vieillie. Autant Frayeurs et L’Au-delà par exemple ont su transformer leur âge en belle patine retro, autant l’Éventreur de New York parait très cheap, très pauvre. C’est dommage. Les décors essayent de rendre les dessous peu reluisants d’une ville, c’est pas mal mais pas suffisant. Trop d’atmosphères s’entremêlent en fait, et plutôt que de se concentrer justement dans les milieux interlopes, Fulci navigue trop rapidement d’une ambiance à une autre, ce qui crée d’ailleurs un peu se sentiment de découpage très sec dans le film. Les effets horrifiques sont de qualités en revanche, et les meurtres très appréciables, typiques du réalisateur. Violents et graphiques, ils ont du charme. La musique est aussi très bonne, même si trop peu exploitée à mon goût, surtout de la part d’un réalisateur qui généralement donne une belle place à l’ambiance sonore. Au final l’Éventreur de New York n’est clairement pas un grand film, mais il fait preuve d’une certaine efficacité, et d’un certain réalisme. L’enquête est loin d’être inintéressante, les moments ultra-violents sont là, la mise en scène est honnête, et l’ensemble arrive assez souvent à s’avérer pervers et glauque. Les scènes érotiques un peu poisseuses ne sont pas étrangères à ce sentiment. Le climax du film est nettement plus cru, beaucoup plus sobre et dépouillé que Frayeurs ou l’Au-delà que je citai, en amont, et si l’ensemble ne s’est pas vraiment bonifié, il reste très regardable.
    Nicolas B
    Nicolas B

    Suivre son activité 95 abonnés Lire ses 327 critiques

    3,5
    Publiée le 8 mars 2012
    Un très bon Lucio Fulci façon Giallo, "L'éventreur de New York" s'immpose comme une oeuvre atrocement violente remplie de scènes de meurtres plus brutale les une que les autres avec le zoom habituel de Fulci sur les monstrueuses plaies commise par un psychopate particulier se cachant derrière une voix de canard. Certaines bonne surprises nous sont réservé à la fin, les séries de meurtres sont nombreuses et impressionante: ne pas oublier que "L'éventreur de New York" est le film le plus interdit et censuré du maestro du macabre sortit avec une interdiction aux moins de 18 ans à cause de ces crimes atroces et parfois insoutenables. Le psychopate n'a aucune pitié pour ses victimes, ils transforment les jolies jeunes filles en objets de plaisir avant de les taillader brutalement à plusieurs reprises et les éventrer d'une rare violence. Domage cependant que l'enquête ne soit pas plus développer et que l'extra-lucide ne soit pas si important que ça dans cette enquête qui n'est que secondaire dans ce slasher brutalement gore. L'ambiance est sacrément malsaine, le suspens règne à plusieurs moment au point de nous captiver jusqu'au bout du prochain meurtre. Les fans de giallo ou de Fulci aprecieront, normalement, ce bon polar horrifique ne resteront certainement pas indifferents devant certaines scènes de meurtre ressemblant à une boucherie. 3.5/5
    Spike7
    Spike7

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 165 critiques

    3,0
    Publiée le 4 février 2011
    Le film L'Eventreur de New-York ne semble être qu'un prétexte pour Fulci pour réaliser d'une manière stylisée des meurtres sanglants et autres scènes à caractère sexuel . En effet l'enquête dans ce giallo est presque totalement secondaire et les personnages n'ont pas d'intérêt . Non , ce qui vaut le coup dans ce film c'est la mise en scène de qualité par laquelle Fulci représente les bas-fonds de New-York avec un sordide inégalable . L'Eventreur de New-York est un film ultra-violent mais pas effrayant , réalisé avec qualité et accompagné d'une bonne musique , un sous-giallo mais un film "plaisant" tout de même .
    Skorpion
    Skorpion

    Suivre son activité Lire ses 88 critiques

    2,5
    Publiée le 29 septembre 2006
    Une grosse déception. Le brûlot pervers, Gore et dérangeant prédit par les multiples commentaires racoleurs du DVD ne laisse en fait place qu'à un banal film policier teinté de giallo. Lucio Fulci s'avère bel et bien loin des quatre grands chefs-d'oeuvre de l'horreur qu'il nous a pondus antérieurement («La maison près du cimetière», «Frayeurs», et surtout «L'au-delà» et «L'enfer des zombies») et bien que l'on sente encore quelques vagues bribes de sa maestria durant certains passages du métrage, force est d'avouer que cet EVENTREUR DE NEW YORK distille un certain ennui de par son manque de rythme et son trop-plein de bavardages peu reluisants. Côté Gore, plus grand chose à l'horizon non plus, on pourrait même avouer que tout cela n'est pas Gore du tout (bien que le dernier meurtre commis par le psychopathe ainsi que le sympathique «shotgun» final assurent pas trop mal) et à titre de simple exemple nous sommes de ce côté-là à des années-lumières de l'orgie de violence graphique extrême orchestrée par Tom Savini dans le superbe MANIAC, qu'on tend par ailleurs à comparer à ce très inférieur L'EVENTREUR DE NEW YORK. Un manque relatif de Gore donc, surtout de la part d'un grand spécialiste de la bidoche latine faisandée tel que l'est Fulci habituellement, quelque peu racheté par une très bonne bande-son, entre sonorités Funky et Rock, ainsi qu'un semblant de suspense, surgissant vers le dernier tiers du film, plutôt habilement entretenu. En ce qui concerne l'érotisme tant annoncé, il est vrai que certaines séquences se révèlent passablement corsées sur ce point (rien de bien folichon non plus, mais quand même). Pas totalement dénué d'intérêt, certes, Fulci demeurant un très bon technicien, et ce même à la non-apogée de son art, mais un thriller vite vu, vite oublié, et dont le soi-disant gros Gore manque cruellement à l'appel au final.
    AMCHI
    AMCHI

    Suivre son activité 227 abonnés Lire ses 4 845 critiques

    3,0
    Publiée le 23 juillet 2010
    Un giallo très sanglant de la part d'un maître du gore, si au niveau de l'hémoglobine on est royalement servi par L'Eventreur de New York on peut regretter par contre l'absence d'un réel suspense et quelques scènes inutiles dans lequel s'égare Fulci. Cependant l'intrigue sait nous maintenir jusqu'au bout. Par certains aspects L'Eventreur de New York fait songer a Maniac.
    tomPSGcinema
    tomPSGcinema

    Suivre son activité 134 abonnés Lire ses 2 448 critiques

    3,0
    Publiée le 28 août 2013
    Vu en dvd et dans sa version intégrale, ce très bon giallo mérite d'être visionner pour les amateurs de sensations fortes surtout en ce qui concerne ses nombreuses scènes de meurtres qui s'avèrent bien glauques et dérangeantes. A ce titre, la séquence où une prostituée se fait couper l'oeil par un rasoir est assez difficile à visionner. Je note aussi la présence d'un scénario à la hauteur des espérances, par contre l'interprétation du casting laisse quelque peu à désirer et la photographie est loin d'être d'une bonne qualité.
    C.Dervaux
    C.Dervaux

    Suivre son activité 73 abonnés Lire ses 1 635 critiques

    1,0
    Publiée le 10 septembre 2012
    Aucun fait n’est excusable quant à la qualité plus que médiocre d’une production horrifique de 1983, date durant laquelle certains se surpassaient déjà. Grand cinéaste de la seconde moitié du XXème siècle, Lucio Fulci laisse parler un scénario fort triste qui aurait clairement gagné en intensité à la seule condition qu’un progrès visuel y soit apporté. Rien à en redire, si ce n’est que l’Eventreur de New York ne restera jamais dans les mémoires.
    lemiwings
    lemiwings

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 487 critiques

    2,5
    Publiée le 22 août 2007
    Fulci laissait ici ses chers zombies pour faire une incursion dans le giallo hardcore. Pour un résultat peu convaicant.... Restent quelques jolis meurtres et quelques scènes érotiques....
    pietro bucca
    pietro bucca

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 573 critiques

    2,5
    Publiée le 6 décembre 2012
    Un Fulci plutot sympa,rien de sensationel non plus.
    Serpiko77
    Serpiko77

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 680 critiques

    3,5
    Publiée le 5 février 2011
    Un bon giallo plus sanguinolent que vraiment terrifiant. Quelques scènes totalement inutile nous embrouillent un peu l'esprit mais sans jamais ralentir le rythme.
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 1561 abonnés Lire ses 8 723 critiques

    2,5
    Publiée le 30 mars 2019
    Slasher tendu, brutal et violent de Lucio Fulci! Et à cause de cette manière, très cruelle, presque documentaire de dècrire les mises à mort, "Lo Squartatore di New York" se distingue des autres films tournès par le rèalisateur italien à la même èpoque! C'est d'ailleurs l'avant dernier long-mètrage que Fulci tourne pour la « Fulvia Film » . Urbain et glauque avec un beau travail sur la lumière, "Lo Squartatore di New York" commence à l'endroit même où s'arrêtait "Zombi 2", sous le pont de Brooklyn à New York! il y a une autre analogie curieuse qui relie les deux films! spoiler: C'est la main que trouve le chien! Elle est tout à fait semblable à celle trouvèe dans le voilier abandonnè, à la dèrive sur l'Hudson! D'une certaine manière, cela marque un lien entre "Lo Squartatore di New York" et "Zombi 2". C'ètait un procèdè que Fulci utilisait beaucoup : se citer lui-même [...] Un tournage de huit semaines entre New York et les studios de Paotis à Rome pour un giallo honorable où les effets gores sont filmès au plus près! Points faibles ? La nympho de service est passablement ridicule au point que le film en pâtit! Le rythme n'est pas très bon non plus...
    nicothrash60
    nicothrash60

    Suivre son activité 82 abonnés Lire ses 633 critiques

    2,0
    Publiée le 2 décembre 2015
    1982, je n'aurais pas parié là-dessus, le film de Fulci donnant plutôt l'impression de sortir tout droit du début des 70's. Par contre, surprise, il ne s'intéressait pas qu'aux zombies et au surnaturel, ici c'est bien d'un tueur en série qu'il s'agit et quel tueur ! Difficile de rester sérieux lors des attaques et des coups de téléphone du psychopathe, ce dernier utilisant une voix de canard des plus ridicules. En revanche on rigole beaucoup moins lors des scènes de meurtre, très gores et plutôt pas mal foutues au final, Fulci a le don de montrer ces horreurs en plans serrés et l'ensemble parait souvent assez réaliste. Les meurtres par ailleurs s'enchainent assez rapidement et heureusement car il n'y a pas grand chose d'autre à se mettre sous la dent, l'enquête est reléguée au second plan et n'est de toute façon pas vraiment palpitante et entre les scènes gores, on s'ennuie pas mal. L'ambiance n'est pourtant pas dégueu (au contraire des meurtres) mais seulement pendant les attaques, un climat qui retombe à chaque fois que le tueur ouvre la bouche, son imitation d'un Daffy Duck névrosé prend pourtant tout son sens lors du final mais c'est trop tard, le mal est fait. Un Fulci qui vaudra surtout pour ses meurtres sauvages en quantité, pour le reste, circulez.
    videoman29
    videoman29

    Suivre son activité 76 abonnés Lire ses 446 critiques

    3,5
    Publiée le 9 septembre 2014
    Voilà un petit film gore « à l'ancienne » que j'ai retrouvé avec grand bonheur et qui m'a agréablement rappelé ma jeunesse. Lucio Fulci a réalisé et produit un nombre incalculable de films dont certains ont reçu un assez bon accueil des amateurs du genre. Du coup, malgré une carrière en dents de scie, je place ce metteur en scène atypique aux côtés des Maîtres Italiens comme Mario Bava et surtout Dario Argento. Pour en revenir au film, il faut bien reconnaître qu'il a un peu vieilli. L'ambiance très « années 80 » est délicieuse et le suspense toujours aussi efficace mais les effets spéciaux sont vraiment datés. Du coup les scènes de meurtres, choquantes à l'époque, ont perdu beaucoup de leur potentiel. Qu'importe, pour le passionné que je suis, c'est un réel plaisir de retrouver des vieux classiques comme cet « Éventreur de New-York ». Pouvoir les comparer aux productions actuelles est une chance et j'assure la jeune génération que ces vieilleries ont encore pas mal de charme. A découvrir pour les curieux !
    Carne
    Carne

    Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 1 117 critiques

    2,5
    Publiée le 27 décembre 2006
    Une déception pour un film de Lucio Fulci (L’Enfer Des Zombies, L’Au-Delà, Frayeurs,…) faute à un scénario tarabiscoté et complètement incohérent. Reste quelques beaux petits moments de mise en scène et un lot de meurtres bien gores et sadiques qui font passer la pilule. On en ressort profondément frustré…
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top