Mon AlloCiné
Le Hussard sur le toit
note moyenne
3,0
1446 notes dont 81 critiques
23% (19 critiques)
35% (28 critiques)
22% (18 critiques)
17% (14 critiques)
2% (2 critiques)
0% (0 critique)
Votre avis sur Le Hussard sur le toit ?

81 critiques spectateurs

Jean-Baptiste B.

Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 4 critiques

4,0
Publiée le 03/11/2013
Très beau film, les acteurs jouent très bien. Le film est relativement fidèle au livre.
jfharo

Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 1 232 critiques

3,0
Publiée le 01/11/2011
Un coté un peu mièvre , mais avec les belles couleurs de la Provence , O.Martinez est un peu fade et Binoche quelque peu absente .
kray

Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 1 266 critiques

3,5
Publiée le 31/08/2010
Cyrano a laissé des traces. Rappeneau regoûte au film à connotation historique et délivre une oeuvre superbe quoique moins abouti que cyrano.
Titanium3

Suivre son activité Lire ses 6 critiques

4,0
Publiée le 25/07/2010
Film captivant. Je regrette juste la fin du film narrée.
Mathieu Dumont-Roty

Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 1 006 critiques

3,0
Publiée le 08/01/2014
une adaptation plutôt réussie de ce classique de la littérature qui doit beaucoup à ses interprètes Juliette Binoche et Olivier Martinez, même si l'ennui est présent parfois. 12/20
pi93joe

Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 521 critiques

4,0
Publiée le 27/02/2012
Très bon film français. Une valeur sûre. Jean Paul Rappeneau a un don pour rendre ses films captivants. A découvrir sans attendre!
AMCHI

Suivre son activité 188 abonnés Lire ses 5 572 critiques

5,0
Publiée le 22/08/2009
Un très beau film plein de panache comme on n'en voit que trop peu dans le cinéma français ; un beau duo d'acteurs traversant une région ravagée par le choléra avec des scènes très saisissantes. Sans doute le meilleur film de Jean-Paul Rappeneau.
Grolou

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 25 critiques

2,5
Publiée le 25/05/2009
Olivier martinez est beau a de la présence, mais il joue faux, c'est dommage. En version anglaise ca doit etre un trés bon film
Linihila

Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 618 critiques

2,5
Publiée le 09/08/2007
Très beau ! Très touchant ! Encore ;o)
Biggus Dickus

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 37 critiques

1,5
Publiée le 12/05/2014
En films de cape et d'épée, Rappeneau connait plutôt son sujet, lui qui a réalisé Le Bossu, Cyrano... Mais ne perdez pas de temps avec cette adaptation médiocre qui trahit l'ensemble du livre de Giono. Le hussard, roublard et violent est devenu, sous les traits de l'insupportable Martinez, une espèce d'hidalgo éphèbe et séducteur à cheveux longs. N'oublions pas qu'un hussard est censé pourchasser les fuyards à la bataille, mais ici il n'est bon qu'à pourchasser les midinettes. Pour le reste, de belles images mais des passages grand-guignolesques sur les victimes du choléra. Vraiment pas terrible.
Emmanuel Cockpit

Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 233 critiques

1,0
Publiée le 18/08/2008
De belles chevauchées dans de beaux paysages, comme un documentaire. Un scénario un peu plat, comme un documentaire. Des décors soignés et une photo splendide, comme un documentaire. Ah, c’est un film d’amour et d’aventure ? J’ai eu l’impression que le metteur en scène s’est contenté de suivre le livre, sans touche personnelle, sans souffle, ce qui donne un scénario mou, et une juxtaposition de scènes sans liens. De bons acteurs pour les rôles principaux, mais le jeu des seconds rôles (Cluzet, Depardieu, Arditi, Russo) semble être dirigé par une nécessité d’excitation intense plus en rapport avec le jeu théâtral. Pas de plaisir spontané pour ce film, où le héros est toujours rasé de près dans une France d’exode cholérique. A vouloir mélanger la précision des réalités de l’existence et le lyrisme d’une histoire d’amour, le film perd de sa saveur… et devient un beau documentaire.
Jitka R

Suivre son activité Lire sa critique

2,5
Publiée le 04/01/2019
Les images de la Provence sont magnifiques mais les deux acteurs principaux ne m'ont pas convaincu dans leurs rôles. Olivier Martinez débite son texte à voix basse comme s'il disait la messe et garde toujours ma même expression. Il ne fait que courir dans ce film. Quant à Juliette Binoche, elle parle trop vite, articule à peine.
soniadidierkmurgia

Suivre son activité 180 abonnés Lire ses 3 095 critiques

2,5
Publiée le 29/12/2018
Jean-Paul Rappeneau constitue un cas à part dans le cinéma français. Ancien scénariste pour Louis Malle ou Philippe de Broca, il accède à la réalisation en 1966 avec "La vie de château" qui révèle immédiatement un sens du rythme qu'il puise dans son expérience avec Philippe De Broca pour lequel il vient d'écrire le scénario endiablé de "L'homme de Rio" (1964). "Les mariés de l'an II" avec Jean-Paul Belmondo cinq ans plus tard démontre son aptitude à diriger un film épique en costumes. Alors que le succès critique et commercial est au rendez-vous, le jeune réalisateur semble vouloir prendre son temps entre chaque film. Jusqu'à "Cyrano de Bergerac" qui constitue l'acmé de son œuvre, il lui faudra 24 ans pour réaliser cinq films. Cette rareté constitue la marque de fabrique de Jean-Paul Rappeneau qui sans doute en raison de cette parcimonie, semble faire mouche à chaque fois qu'il passe derrière la caméra. Quand il met en chantier "Un hussard sur le toit" inspiré du roman le plus célèbre de Jean Giono, le petit monde du cinéma français est donc forcément en attente d'un nouveau chef d'œuvre. Le projet est depuis longtemps en sommeil dans l'esprit de Rappeneau et l'univers décrit par Giono semble devoir ne pas poser de problème à être retranscrit compte tenu de la filmographie passée du réalisateur. Atout supplémentaire, Jean-Claude Carrière déjà présent sur "Cyrano" est de nouveau à l'écriture avec en sus l'apport de Nina Companéez. En un mot s'il existe un metteur en scène capable de donner vie à cette épopée tourmentée mais aussi tout en retenue imaginée par Giono, c'est bien de Rappeneau dont il s'agit. La déception sera à la hauteur des attentes folles suscitées par le projet. Le film ne sera certes pas un bide fulgurant au box office, équilibrant presque son budget très conséquent (presque le double de celui de "Cyrano") pour la production nationale mais il donne un sérieux coup d'arrêt à la carrière de Rappeneau qui ne réalisera plus que deux films passés inaperçus. De quoi exactement souffre donc le film ? L'esthétique est irréprochable grâce à la photographie de Thierry Arbogast et elle permet à Rappeneau de particulièrement réussir les scènes décrivant la folie qui s'empare des populations villageoises terrorisées par la propagation de l'épidémie de choléra qui ravagea la France en 1832. Juliette Binoche qui vient d'éclore après ses films avec son ex-compagnon Léo Carax et la trilogie des couleurs de Krysztof Kieslowski est à la hauteur de sa réputation. Le mal est à rechercher ailleurs . Sans aucun doute dans l'erreur originelle d'avoir confié le rôle principal du colonel Angelo Pardi à Olivier Martinez, un acteur novice dont le physique très avenant avait peut-être fait croire aux producteurs qu'ils tenaient là le nouveau Gérard Philipe ou le nouvel Alain Delon. Le jeune éphèbe à beau faire son possible, rien ne se passe entre lui et la caméra. De la gestuelle à la diction tout sonne désespérément faux. Le spectateur en est donc réduit à admirer les magnifiques paysages et tableaux vivants (Friedrich,Vermeer,...) que lui propose Rappeneau. Juliette Binoche qui arrive bien tard donne un peu de nerf au récit mais elle ne parvient pas à allumer la flamme chez le jeune Martinez dont Rappeneau limite désormais les gros plans pour masquer le manque criant de présence. Quelques apparitions de Jean Yanne, Gérard Depardieu, François Cluzet ou Daniel Russo contribuent à faire diversion mais rien n'y fait, "Le hussard sur le toit" souffre en son maillon central et il s'enfonce assez tristement dans la platitude. Reste une question. Rappeneau a t-il eu le dernier mot concernant le casting ? La réponse influe forcément sur la responsabilité du réalisateur dans ce qu'il faut bien appeler un échec.
Hotinhere

Suivre son activité 40 abonnés Lire ses 1 527 critiques

3,0
Publiée le 18/12/2018
Une adaptation luxueuse de l’œuvre de Giono aux décors sublimes d’une Provence rongée par le choléra. Un film certes visuellement canon, servi par un gros casting, mais qui manque cruellement d’émotions, avec un Olivier Martinez qui fait pâle figure au côté de Juliette Binoche.
rocky6

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 596 critiques

4,5
Publiée le 17/12/2018
Jean-Paul Rappeneau nous livre une flamboyante adaptation du roman de Giono. Cette grande fresque romanesque, filmée dans les magnifiques décors de la Provence, bénéficie en outre d'un casting de premier choix. Outre Olivier Martinez, qui incarne à merveille ce fougueux hussard, et Juliette Binoche toujours aussi lumineuse en bourgeoise qui ne se reconnait pas dans son monde, le réalisateur peut s'appuyer sur de grands comédiens pour des seconds rôles (François Cluzet, Gérard Depardieu, Pierre Arditi, Jean Yanne et j'en passe). Une oeuvre de très grande qualité qui doit aussi beaucoup au soin apporté aux costumes et décors d'époque ainsi qu'à l'image superbe. L'ensemble est assez rythmé avec des scènes d'action très bien emballées. Un grand film d'époque qui n'a pris une ride.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top