Notez des films
Mon AlloCiné
    Seul contre tous
    note moyenne
    3,8
    1207 notes dont 145 critiques
    répartition des 145 critiques par note
    45 critiques
    53 critiques
    22 critiques
    15 critiques
    6 critiques
    4 critiques
    Votre avis sur Seul contre tous ?

    145 critiques spectateurs

    L'homme le plus classe du monde
    L'homme le plus classe du monde

    Suivre son activité 230 abonnés Lire ses 450 critiques

    4,0
    Publiée le 15 avril 2013
    Il est impossible d'aimer "Seul contre tous". A moins bien sur de s'appeler Francis Heaulmes ou Guy Georges. Mais ce n'est pas pour autant qu'il s'agit d'un mauvais film. "Seul contre tous" se regarde plutôt comme un expérience cinématographique éprouvante et désagréable qui nous met extrêmement mal à l'aise. Le film nous procure au foultitude d'émotions allant du dégoût, à la haine en passant par la peur. Un film qui procure autant d'émotions, même désagréables, ne peut être qu'un film réussi.
    Julien D
    Julien D

    Suivre son activité 372 abonnés Lire ses 3 461 critiques

    4,5
    Publiée le 24 juillet 2012
    Mettre aussi brutalement la France face à un miroir ne pouvait que provoquer les polémiques du public, et être la source de controverses virulentes semble procurer une immense jouissance à Gaspard Noé. Tel un huis-clos dans la tête d’un français moyen en proie à ses démons, nous partageons avec un malaise déplaisant les idées noires de ce boucher antipathique en perte de repères qui nos apparait comme une véritable incarnation de notre société moderne dénuée de vertus morales. Sa haine de l'Autre propagée la voix-off incessante est encore accentuée par la mise en scène écrasante et la photographie rougeâtre écœurante qui font de ce choc psychologique un splendide exercice de style incontournable en matière de mauvais gout et de perversité artistique.
    MasikoZednem
    MasikoZednem

    Suivre son activité Lire ses 2 critiques

    5,0
    Publiée le 6 août 2013
    Si je devais le qualifier en un mot ? "Immonde". Seulement ça serait faire de la mauvaise publicité a un chef d'oeuvre subversif. Noé nous signe surement son meilleur film et un des plus insoutenable sans nous montrer une violence particulière (loin de "Irréversible" et de sa scène de viol). Non "Seul Contre Tous" joue dans le discours et mes amis quel discours. Déclinaison longue de son moyen métrage "Carne", on suit un boucher chevalin dans la ville lumière mais dans sa banlieue industrielle. Fraîchement sorti de prison et très amer, notre boucher chercher a démarrer une nouvelle vie, a "remettre les compteurs a zéro". Mais il est seul, contre une société dont il n'a que du mépris et qui réciproquement n'a que faire d'un pauvre type aigri. Petit a petit ce mépris va se transformer en une haine violente qu'il régurgitera dans un discours acide et dont le terme cynique n'est même pas assez fort pour le décrire. Je ne vous ferai pas une petite sélection des meilleures répliques je vous renvoie au film pour cela. Je passe aussi sous silence une bonne partie du développement du film puisque il faut vraiment le voir pour comprendre toute la portée du discours. Gaspar Noé est pour moi le meilleur réalisateur français, n'en déplaise à ses détracteurs qui se trouvent être que de petit puritains qui pense que l'on ne peut faire un cinéma d'une telle violence. Oubliez le gore, la torture, et ces conneries qui polluent le cinéma et venez découvrir la vrai histoire d'un homme déchu dont on ne sait si on peut le plaindre ou le haïr, puisque au fond ce type c'est le français moyen et sa pensée politiquement incorrect qu'il planque profondément. On s'y retrouve tous un peu dans ce boucher et sa nous rend malade, au fond peut être tous simplement nous n'aimons pas qu'on nous montre notre vrai visage, celui qui est laid et écœurant. Oui il est abjecte, oui ce type ne mérite que le dégoût, mais cependant ce type est le personnage le plus "vrai" qu'il m'a été donné de rencontrer. Regardez ce film, haïssez le s'il vous fait envie, mais cependant il ne pourra vous laisser indifférent. Pour ma part ce film est un chef d'oeuvre qu'on ne peut voir peut être qu'une fois mais qui laissera une marque indélébile du genre une marque fer rouge symbole d'un mal qu'on porte tous.
    Loskof
    Loskof

    Suivre son activité 259 abonnés Lire ses 688 critiques

    4,0
    Publiée le 20 janvier 2015
    Je ne suis pas sur qu'on puisse vraiment aimer ce film... ou alors il faut être dérangé. Par contre on peut aimer être choqué si c'est bien fait. Et c'est le cas. Pourtant le film y va avec des gros sabots, nous plongeant dans une atmosphère déprimante et assez dégueulasse, mêlant violence, sexe et même inceste. Mais c'est incroyablement réussi parce que cette descente aux enfers est pertinente, on nous fait ressentir la misère, on est bien loin ici du film de bourgeois. Le film est assorti en plus d'un discours très vrai, notamment le couplet sur la bourgeoisie, le mec qui se crève au travail toute sa vie pour gagner une bouchée de pain, qui doit mendier pour du travail. Et le discours est tout sauf facile car on sent bien qu'il n'y a pas d'issue, car le réalisateur ne nous ménage pas, on la ressent cette misère. Ce qui est excellent surtout c'est cette impression de voir un livre filmé. Les plans sont tous (je crois) fixes, il y a beaucoup de monologue, on a vraiment l'impression de regarder un livre. On a aussi des zoom brusque avec un bruitage (dur d'expliquer ça) qui donne un rythme à chaque scène, c'est balourd de faire ça mais ça fonctionne. On sent vraiment un réalisateur qui est allé au bout de son truc, qui tente, qui ose et ça marche.
    landofshit0
    landofshit0

    Suivre son activité 146 abonnés Lire ses 1 745 critiques

    3,5
    Publiée le 30 mai 2013
    Le cinéma de Noé tient dans un seul film seul contre tous. Il semble avoir jeté toutes ces cartes dans son premier film. Un film coup de poing qui atteint parfait son but,celui de réveiller le spectateur actuel de quelques façon que ce soit.
    Shephard69
    Shephard69

    Suivre son activité 84 abonnés Lire ses 1 955 critiques

    5,0
    Publiée le 1 mars 2013
    Un film extrêmement dur, qui met vraiment mal à l'aise. La mise en scène est minimaliste pour la descente aux enfers sordide de ce sociopathe magnifiquement interprété par Philippe Nahon. Sombre, glauque, mais tellement magnétique. Une oeuvre impressionnante dont on ne sort pas indemne.
    Papagubida
    Papagubida

    Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 171 critiques

    5,0
    Publiée le 21 juin 2013
    Wooooooouuuuh ça c'est un film qui n'est pas un film d'horreur, ni un film de boules, qui ne fait pas peur et qui n'est pas gore et qui est quand même déconseillé aux moins de 16 ans ! Déjà rien que pour ça bravo. Film qui peut être choquant, très cru mais qui est un chef-d'oeuvre. Seul les plus matures peuvent aimer ce film en réalité, sinon il faut passer son chemin. En tous cas, c'est super, les pensées du personnage que l'on entend nous permettent d'être avec lui tout le temps, de le comprendre et nous faire ressentir les mêmes sentiments que lui. L'acteur est juste à tout moment, impeccable à chaque seconde. Quand on a les capacités et la mentalité assez développées pour comprendre et apprécier ce film, alors on est en droit de trouver que c'est un petit bijou ...
    chrisres75
    chrisres75

    Suivre son activité Lire ses 3 critiques

    5,0
    Publiée le 25 août 2010
    Teinté d'humour noir et riche en subtilités diverses, le film a le mérite d'avoir un impact "brut",de par son scénario à la fois simple et recherché, par un monologue de propagande incessant sur les conditions de vie humaines et par ses scènes de violence physique organiques, afin d'insister sur l'intensité dramatique du film. Par ailleurs, "Seul Contre Tous" est particulièrement bien filmé avec ses plans rapproché. L'acteur principal, Philippe Nahon, qui interprete un boucher las de la vie, exerce un rôle de grande envergure "taillé au couteau" et qui lui va à la perfection. En résumé, chef d'oeuvre de Gaspar Noé, aussi bon que son film suivant "irréversible", plus réaliste que "Carne". Cependant le film n'est pas a mettre entre toutes les mains a cause de l'influence qu'il peut avoir sur des personnes sensibles et par son extrême violence.
    Attila de Blois
    Attila de Blois

    Suivre son activité 125 abonnés Lire ses 2 975 critiques

    4,5
    Publiée le 2 mars 2017
    Gaspard Noé détonne dans le paysage cinématographique actuel par sa réalisation ultra-typée et ses histoires subversives. Que ses films plaisent ou non, ils sont chaque fois de véritables expèriences qui ne laissent pas le spectateur indemne. C'est le cas pour "Seul contre tous", son premier long métrage qui fait suite à son court "Carne". On retrouve donc les mêmes acteurs et la même mise en scène si particulière. Avec Gaspard Noé, on en prend plein les yeux et les oreilles. Sous la forme d'une voix off, le cinéaste nous projette dans la tête d'un ancien boucher, aigri, nihiliste et misanthrope. Celui-ci philosophe à sa façon sur la vie et ce qui l'entoure. Autant dire qu'il le fait de manière crue, violente et immorale. Il débite des punchlines à tout va, souvent marrantes et intéressantes. Si vous aimez être secoué, que l'on vous sorte de votre zone de confort, ce film est fait pour vous.
    Santu2b
    Santu2b

    Suivre son activité 103 abonnés Lire ses 1 562 critiques

    3,0
    Publiée le 5 mai 2015
    Après "Carne", Gaspard Noé enchaîne avec sa suite "Seul contre tous", réalisant par là même son premier long-métrage. On retrouve donc l'ex boucher qui après avoir fait interné sa fille et perdu son commerce, poursuit sa vie toujours aussi miséreuse. Esthétiquement, les deux œuvres forment un ensemble cinématographique d'une belle homogénéité pourvu des mêmes cadrages et mouvements visuels que son prédécesseur. Noé use de sa caméra de façon sobre et posée, loin des vire-voltages vertigineux de "Irréversible". En fait, le principal travers de "Seul contre tous" demeure sa longueur ainsi que la redondance de son discours. Comme pour combler les blancs de sa chronique de désarroi social, le cinéaste croit bon de répéter vingt fois que les pauvres ils n'ont rien et les riches ils ont tout. Si ce cercle scénaristique sans fin lasse quelquefois le spectateur, la maîtrise générale et l'esprit coup de poing du propos font largement le reste. Un dytique réussi.
    dagrey1
    dagrey1

    Suivre son activité 61 abonnés Lire ses 648 critiques

    3,5
    Publiée le 3 novembre 2014
    Film difficile mais réussi sur l'échec et la frustration, "Seul contre tous" qu'il convient de voir avec son préquel de 30 minutes "carne" narre l'histoire d'un patron de boucherie chevaline qui s'enfonce dans la solitude et la misanthropie à la suite d'un certain nombre d'accidents de la vie. Le genre narratif du film est très original mais déconseillé aux ames sensibles (images de violence très crues) et ponctué d'affichettes annonçant ce qui va suivre (exemple: vous êtes prévenus, la scène qui suit est insoutenable). Philippe Nahon, véritable "bombe à retardement" est monumental dans le rôle du personnage principal. Il y a des films qu'il faut voir, "seul contre tous" est de ceux là...
    vivien-b
    vivien-b

    Suivre son activité 44 abonnés Lire ses 206 critiques

    4,0
    Publiée le 1 mars 2017
    Dans son premier long-métrage, Gaspar Noé nous plonge dans la descente aux enfers d'un personnage tellement empli de haine envers lui-même et le reste du monde que l'expérience de visionnage en devient un énorme choc, presque cathartique tellement le spectateur se noie dans un récit français engoncé dans la misère d'une humanité cruellement réaliste, mais autant désespérée et juste que particulièrement sordide et dépressive. Difficile donc de savoir quoi en tirer, la violence constante du personnage virant souvent dans le racisme et l'homophobie, ne nonobstant pas non plus le fait que nombre de séquences, voire une en particulier, ont réussi à complètement me déstabiliser, ce qui est assez rare pour être souligné. En bref, une expérience marquante mais volontairement provocatrice, et cela bien que Noé, avec son montage en coup de hachoir et une capacité très palpable à créer des atmosphères étouffantes et sensitives (les scènes finales par exemple sont une fantastique démonstration de comment instiguer une complète perte de repère qui dérange et déstabilise le spectateur), laisse toutefois une marque indéniable dans le cinéma français. Et laisser une marque, bien évidemment que Gaspar Noé le fait dès son premier long-métrage, à l'époque bien remarqué avec le « Prix Très Spécial » du Festival de Cannes de la même année. Abandonnez ainsi tout autre candidat, Seul Contre Tous est peut-être le film le plus nihiliste des années 90.
    MemoryCard64
    MemoryCard64

    Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 375 critiques

    3,5
    Publiée le 16 mars 2016
    Gaspar Noé est un cinéaste qui aime faire ce qui ne se fait pas et dire ce qui ne se dit pas. Le caractère subversif de ses œuvres, comme on peut s'y attendre, est loin de faire l'unanimité, en témoignent les réactions déchaînées récemment provoquées par Love. Pourtant, son dernier film en date n'a rien à envier à son premier, Seul contre tous, qui raconte l'histoire dure et sans appel d'un homme qui n'a jamais eu de chance. La narration adopte le point de vue de ce boucher anonyme qui se bat pour refaire sa vie. Bien souvent, il erre seul en rasant les hauts murs des usines, faisant entrave à tout échappatoire. Et quand il reprend contact avec d'anciens amis, il constate qu'ils ont bien changé. Le réalisateur met en scène cette impression en séparant les deux personnages grâce au cadre. Le boucher est donc inexorablement seul, seul avec sa voix intérieure qui commente toutes ses actions, qui expose crument son mode de raisonnement et ses opinions politiques. L'exercice de la voix off est relevé avec brio, elle accompagne efficacement le récit tout en développant le personnage (en particulier lors du moment où il arrête de subir sa vie et prend les choses en main). Même si on ne partage pas ses opinions, on comprend cette personne malheureuse et on ne la blâme pas, malgré tout ce qu'elle a de détestable. Mais au delà de cette voix, c'est le montage sonore dans son entièreté qui bénéficie d'un travail remarquable : il parvient à être insupportable tout en étant génial. En effet, Gaspar Noé s'amuse à accompagner ses accélérés de bruitages stridents et ses raccords dans l'axe de coups sourds, quand ce ne sont pas des coups de feu. Cette agressivité constante en agacera plus d'un, mais il permet de mettre le spectateur dans le même état d'insécurité que le boucher, rendant l’expérience cinématographique éprouvante. Savoir que la production du film fut chaotique n'a rien d'étonnant quand on voit le propos si choquant et désespéré de l’œuvre. Pourtant, le fait que le film ait été tourné avec trois bouts de ficelle contribue à immerger le spectateur dans ce milieu très populaire, notamment grâce aux décors aux couleurs fanées. Dans tous les cas, Seul contre tous marque l'arrivée de Gaspar Noé dans la cour des grands, et il est amusant de voir, avec le recul, que son premier film annonçait fortement le suivant, Irréversible, sorti trois ans plus tard.
    Auto-Psy-Kopatt
    Auto-Psy-Kopatt

    Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 868 critiques

    4,5
    Publiée le 16 juillet 2016
    Premier film de Gaspar Noé, Seul Contre Tous est un film d'une très grande simplicité mais d'une efficacité redoutable. Racontant l'histoire d'un ex-boucher chevalin (tiré du court métrage Carne qu'il faut voir!) complètement en marge du système, c'est très violent. Ce n'est pas violent visuellement mais vraiment dans la narration qui est présente tout au long du film. En effet, celle ci dégouline d'une vérité frappante. Ça parle de pauvreté, d'inceste et c'est raciste et homophobe. L'ensemble est glauque et pessimiste avec des environnements froids et lugubres. On côtoie la pauvreté et la tristesse avec des acteurs aux gueules marqués. Philippe Nahon est magistral et tout le film repose sur lui. On sent que c'est un homme à bout, dépassé par cette société. J'ai aussi beaucoup aimé la réalisation qui est simple mais avec quelques effets vraiment marquant tout comme l'avertissement spoiler: "Attention vous avez 30 secondes pour quitter la projection de ce film" avec le décompte qui met une pression monstre et qui nous donne presque envie d'éteindre notre écran tant on se dit que la suite va être dur. La fin quant à elle est en parfait accord avec le ton du film. On ressort du visionnage de Seul Contre Tous, assommé et bouleversé et je ne peut que vous conseiller cette œuvre choc qui marquera votre vie de cinéphile.
    Joe Juncker
    Joe Juncker

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 2 critiques

    4,5
    Publiée le 26 mai 2015
    j'ai une sensation de dégoût, de malaise durant tout le film mais pourtant je n'ai jamais vu un film à la fois aussi dérangeant mais tout aussi beau, l'histoire en elle-même est déjà forte mais en ajoutant le très bon jeu d'acteur, le film s'embellit, je n'aurais jamais imaginé à quel point ce film est puissant et encore c'est peu dire, je le recommande à tout mon entourage qui, par l'horreur des images et par la puissance de la parole, se laisseront submerger dans ce tourbillon d'humanisme
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top