Mon AlloCiné
    L'Enfance d'Ivan
    note moyenne
    4,2
    346 notes dont 56 critiques
    18% (10 critiques)
    45% (25 critiques)
    27% (15 critiques)
    9% (5 critiques)
    2% (1 critique)
    0% (0 critique)
    Votre avis sur L'Enfance d'Ivan ?

    56 critiques spectateurs

    babar3
    babar3

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 532 critiques

    5,0
    Publiée le 26 février 2012
    Film très émovant, bien filmé et poétique. Nous nous attachons à presque tout les personnages que ce soit Ivan qui est très émouvant, Macha, le chef et ami de Ivan et d'autres. Les images sont révolutionnaires et rendent l'histoire encore plus forte. La fin très triste où l'ont découvre que lorsque les soldats russes fouilles l'habitat de Goebbles et de ses sbires, ils trouvent le dossier d'Ivan comme éxécuté et les hommes sont abbatus. Puis on voit la scène d'Ivan avec sa famille jouant sur une plage, signe que il a enfin retrouvé sa famille. Et tout les acteurs sont très biens dans leur roles.
    Anaxagore
    Anaxagore

    Suivre son activité 92 abonnés Lire ses 135 critiques

    5,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    «L'enfance d'Ivan» est le premier long métrage de Tarkovski, et c'est déjà un chef-d'oeuvre. Il n'a certes pas encore la portée des suivants, mais il révèle déjà le style inimitable de son auteur. Il évoque, du point de vue russe, la tragédie que fut la seconde guerre mondiale, en racontant l'histoire d'Ivan, un enfant soldat orphelin. Il s'agit du film de Tarkovski le plus traditionnel dans sa conception, le seul qui réponde à un schéma narratif tout à fait classique, même si l'art de la litote y est déjà abondamment exploité. C'est donc le film le plus immédiatement accessible du réalisateur russe, celui par lequel il faut commencer si l'on craint d'être dérouté par les expérimentations formelles des suivants. C'est aussi celui qui est le plus immédiatement émouvant, tout en restant profondément pudique. Tarkovski y superpose en effet de manière contrapuntique le destin tragique d'Ivan et des souvenirs de l'enfance heureuse de celui-ci, créant de la sorte un contraste simple, mais des mieux venus. Et que dire des images? Taillées dans le roc d'un noir et blanc superbe, elles constituent la beauté même faite cinéma. Regardez la scène du chargement de pommes qui se répand sur la plage ou cette autre dans laquelle Ivan se revoit en rêve au fond d'un puits lors de l'assassinat de sa mère par les allemands! Elles demeureront à tout jamais gravées dans votre mémoire. il est en tout cas évident que tout amateur du grand cinéaste russe se doit de connaître ce premier opus; il est beaucoup plus que prometteur...
    Le comptoir du cinéphage
    Le comptoir du cinéphage

    Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 349 critiques

    5,0
    Publiée le 23 décembre 2009
    Une veritable claque. On suit ivan pendant la deuxieme guerre mondiale. La mise en scene est élégante et presque majestueuse par moment. On se prend souvent a dire : "Merde, comment il a filmé ca??".
    gimliamideselfes
    gimliamideselfes

    Suivre son activité 922 abonnés Lire ses 2 632 critiques

    3,0
    Publiée le 3 janvier 2011
    J'ai pas trouvé ça fantastique, alors certes la mise en scène est soignée et ainsi que la photo, on retrouve déjà les obsessions de Tarkovski à propos des éléments (son grand dada est de mettre des symboles de ces éléments dans ses plans, un peu comme certains peintres de la renaissance hollandaise le faisaient en peinture), et si on a vu l'excellent film de Marker sur Tarkovski on peut plus facilement comprendre sa mise en scène, ses intentions etc. Mais je n'ai pas trouvé ça follement passionnant. Les seules scènes qui sont vraiment belles restent les scènes d'extérieurs je pense à l'intro, la fin et puis les quelques rêves, ou la scène dans le bois de boulot, mais le reste, dans ces décors ternes et morne, j'avoue que ça m'est passé au dessus et que je n'y ai pas trouvé un grand intérêt. Du coup ça me démotive pour revoir Andrei Rublev que je n'ai pas adoré non plus. C'est à croire que je préfère les films couleurs de Tarkovski qui pour les deux que j'ai vu m'ont totalement passionné.
    GabbaGabbaHey
    GabbaGabbaHey

    Suivre son activité 129 abonnés Lire ses 1 582 critiques

    3,5
    Publiée le 4 janvier 2011
    Un film d'Andrei Tarkovski d'une grande beauté... Son premier long-métrage, et déjà on parvient a palper par moment le génie immense de ce cinéaste a travers la poésie et la nostalgie qui se dégage magnifiquement des images. Un film de guerre particulierement original et puissant, mis en scene avec beaucoup de justesse... Si on est bien loin de la virtuosité de ses oeuvres futures, on peux tout de même constater le talent de monsieur Tarkovski.
    bidulle3
    bidulle3

    Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 335 critiques

    4,0
    Publiée le 27 janvier 2012
    Ivan, jeune adolescent de douze ans, connaissais une vie heureuse avec ses parent jusqu'au jour où les allemands les ont tués. C'est alors qu'Ivan s'engage dans l'armée, rempli de haine et de vengeance, il va prendre part à des missions où même les adultes n'oserai s'aventurer ... Premier long métrage d'Andreï Tarkovski, "L'enfance d'Ivan" est son plus conventionnel, mais il impose déjà un style bien à lui. Scène d'ouverture remarquable, on est tout de suite pris part la photographie, mais aussi ces mouvements de caméra. Une photographie marquante grâce à la virtuosité de son cinéaste mais aussi part son noir et blanc. Les paysages dévasté sont filmé avec beaucoup de soin, tellement soigneux qu'il en devienne beau, les terres, le sol Russe si pauvre et sec nous interpelle et nous questionne sur la possibilité de vivre pour ceux qui ne font pas la guerre, et que dire de la tristesse des visage, sur eux est montré la rudesse, a travers un vieillard on y aperçoit la solitude, a travers une jeune infirmière on y voit la difficulté d'être une femme. Bref, Tarkovski retranscris son pays avec une certaine froideur et authenticité. Il réalise un film sur la guerre où l'opposition n'est que secondaire, "L'enfance d'Ivan" est avant tout un film sur l'enfance, sur l'avenir, mais aussi sur l'amour, un amour froid mais rendu beau dans une ultime scène. Malgré tout, un petit manque d'émotion rend l'oeuvre un peu frustrante, mais c'est infime par rapport à la minutie d'Andreï Tarkovski dans sa maîtrise, dans ses plan et ses multiple reflet, notamment sur l'eau, soutenu part une mélodie rendant l'image inoubliable. Et que dire de la forêt de bouleau, donnant l'impression d'être entre les arbres, d'une blancheur perturbante opposé au ombre sombre. L'enfance d'Ivan oppose en quelque sorte la dureté de la Russie au jeune Nikolai Burlyayev dans une élégance visuelle absolument somptueuse, il est aussi annonciateur de "Andreï Roublev"second film du génie russe ...
    jeyfr59
    jeyfr59

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 44 critiques

    4,5
    Publiée le 1 août 2013
    Ce film est décidemment étrange. Il faudrait presque le regarder à l'envers, s'il en perdrait tout son sens, il y gagnerait toute sa force. Assez rugueux et hermétique il se laisse regarder, trés beau, bien filmé, parfois il y a quelques longueurs oniriques... puis il y a la scène finale. Le film nous avait placé dans une langueur cotonneuse, et puis cette scéne nous fout une grande claque dans la tronche. Comme un détonateur qui ferait exploser le reste du film, qui sous des aspects de matiére quasi inerte se révele dés lors un dangereux explosif.
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 5 septembre 2013
    L'Enfance d'Ivan est le premier long-métrage de Andreï Tarkovski et il s'agit aussi selon moi du film idéal pour aborder l'incroyable oeuvre de ce réalisateur de génie. La première chose qui impressionne dans le film, c'est déjà son sujet. Le film se montre très critique envers l'Armée Rouge pendant la Seconde Guerre Mondiale (officiers désabusés, existence de dissension avec les Partisans, utilisation d'un enfant comme éclaireur...). Doit-on rappeler que nous sommes en 1962 en URSS ?! Tarkovski a eu la chance incroyable de réaliser son film au moment de la déstalinisation initiée par Khrouchtchev. Deuxième chose impressionnante : la beauté du film. CHAQUE plan, oui chaque plan dégage quelque chose de spécial, est soigné à l'extrême, c'est réellement impressionnant. Et surtout, au niveau du fond, L'Enfance d'Ivan contient déjà tous les thèmes qui sont chers au réalisateur : l'enfance (Nikolaï Bourliaïev qui joue Ivan est vraiment incroyable), les souvenirs, la nostalgie etc. Le personnage d'Ivan est vraiment très intéressant, c'est à la fois l'enfant tel qu'on le connait : innocent, joueur, aimant, parfois têtu mais toujours attachant... Mais cet enfant a aussi en lui un "monstre" qui sommeille. Ivan ne s'imagine pas ne pas faire la guerre. Il veut tuer les "méchants", ceux qui ont fait du mal à sa famille... Une enfance gâchée par cette guerre que beaucoup d'enfants ont du connaitre malheureusement... En somme, très belle dualité de l'enfant représentée dans ce film. Bref, regardez le, vous le ne regretterez pas si vous êtes un amoureux du cinéma ! :)
    Gumgum Le Fou
    Gumgum Le Fou

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 6 critiques

    4,5
    Publiée le 1 septembre 2014
    Le premier du géant russe...Bien que ce film ai une prétention moindre que ses petits frères, il est tout de même puissant de par le sujet traité.La psychologie du jeune Ivan est mise en avant grâce notamment à des choix de "mise en scène" assez bien choisis. Par exemple spoiler: le moment ou Ivan cède à la folie et simule une attaque ou bien lorsqu'il dors et qu'on voit alors un puis (l'endroit où meurt sa mère) Très bon film, relativement simple, mais touchant.
    Attila de Blois
    Attila de Blois

    Suivre son activité 123 abonnés Lire ses 1 627 critiques

    4,5
    Publiée le 7 avril 2015
    Dès son premier long métrage, Andreï Tarkovski dévoilait déjà ses talents de metteur en scène; des talents qui lui ont permi de rafler le Lion d'Or durant la Mostra de 1962. On reconnait le soin qu'il apporte à chaque prise de vue et à la photographie. En revanche, l'extrême lenteur qui caractérise ses oeuvres suivantes n'est pas présente. Tant mieux diront certains. Certes, "L'enfance d'Ivan" ne dégage pas la même ambition, la même envergure qu'un "Stalker" ou qu'un "Andreï Roublev" mais la poésie, la dureté et l'émotion qui en ressort en fait un de ses meilleurs films.
    7eme critique
    7eme critique

    Suivre son activité 124 abonnés Lire ses 1 073 critiques

    3,5
    Publiée le 17 mai 2018
    Une photographie remarquable, une très belle musique, un récit intéressant sur une enfance déchue, ce premier long-métrage d'Andreï Tarkovski s'annonçait clairement prometteur. Le cinéaste mettait déjà le ressenti psychologique en valeur en s'épargnant toute fioriture, donnant ainsi une force originale à son histoire. Un style est nait, un nom commence à se graver.
    JR Les Iffs
    JR Les Iffs

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 226 critiques

    4,0
    Publiée le 25 janvier 2016
    C'est l'histoire d'un enfant de 12 ans qui participe aux combats de l'armée russe contre les allemands, lors de la 2de guerre mondiale. Très bien réalisé par Tarkovski, ce film au langage cinématographique très travaillé est de toute beauté surtout dans les quelques séquences mémorables que sont les rêves de l'enfant, ses désirs aussi, et le bois de bouleaux. Les séquences avec les soldats sont traités plus simplement, mais les séquences en extérieurs restent impressionnantes par leur qualité esthétique. Ici, la guerre n'est pas montrée comme un spectacle, les horreurs de celle-ci n'en sont pas moins présentes. Les dernières séquences, avec la barque sur l'eau ne sont pas sans rappeler un autre film sur la guerre : la Honte, de Bergman. La fin de l'enfant est esquissé trop rapidement.
    this is my movies
    this is my movies

    Suivre son activité 162 abonnés Lire ses 1 944 critiques

    4,0
    Publiée le 6 juillet 2017
    Filmé dans un noir et blanc somptueux, le film introduit un enfant, d'abord dans une séquence rêvée ou bien un souvenir, on ne sait pas trop, avant de voir cette vision idyllique de la vie interrompue par ce qui serait un coup de feu. Le temps d'un raccord de mouvement fabuleux et nous voilà au milieu d'un champ de ruines, avec de la boue et des cadavres partout, un ciel traversé par une épaisse fumée et un enfant, seul, qui erre dans ce décor apocalyptique. Cinéaste honni du régime, Tarkovski n'est pas là pour nous raconter la naissance d'un futur leader de l'Armée Rouge. Non, ce qu'il propose, c'est la peinture d'une guerre sale, qui corrompt l'innocence de cet enfant qui, pour survivre et étanché sa haine, traîne sur le front en indiquant les positions de l'ennemi. Cornaqué par deux (puis bientôt trois) officiers de l'Armée Rouge, il accomplit son devoir avec abnégation. Le film nous narre également les amourettes d'un de ses officiers, qui flirte gentiment avec une infirmière du camp, au nez et à la barbe du jeune lieutenant qui recueille Ivan au début. L'intrigue semble se diluer, Tarkovski délaissant un temps son jeune héros mais il quête aussi les restes d'humanité chez ses protagonistes, qui deviennent de simples figures lors des combats. Des combats montrés d'une façon qui ne glorifie en aucun cas l'acte guerrier, se distinguant beaucoup de ses contemporains, et notamment « Le jour le plus long » qui sortit la même année. Visuellement, c'est juste splendide, d'une poésie parfois macabre, avec des décors incroyables, des raccords d'une audace et d'une inventivité inouïes, des cadrages fabuleux avec un sens de la composition incroyable bref, c'est vraiment époustouflant, très en avance sur son temps et son influence est encore palpable de nos jours. Le scénario ne développe pas vraiment ses personnages, laissant beaucoup place à la rêverie, aux interprétations, tandis que les acteurs s'avèrent très convaincants. Ne vous laissez pas rebuter par le noir et blanc, la peur de l'ennui ou bien le fait que ce soit en russe sous-titré, ce film est vraiment bouleversant, il propose une vision de la guerre peu commune, renonce à toute idéologie propagandiste et il rappelle surtout à quel point la guerre, elle aussi, aime les enfants. D'autres critiques sur thisismymovies.over-blog.com
    peter W.
    peter W.

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 2 critiques

    3,5
    Publiée le 19 février 2018
    Le réalisateur frappe fort pour son premier long métrage avec une esthétique rare et sa direction d' acteurs en particulier avec le jeune héros marquant joué par Nikolai Burlyayev. Malheureusement il part parfois dans des nouvelles directions sans donner suite ce qui divise d'autant la puissance du film.
    Carlos Stins
    Carlos Stins

    Suivre son activité 52 abonnés Lire ses 11 critiques

    4,0
    Publiée le 13 juin 2018
    Dès son premier long-métrage, Tarkovski éclabousse l'écran de son talent et de sa classe en livrant une oeuvre dense pleinement maîtrisée. Le cinéaste russe impressionne par ses aptitudes de metteur en scène dès les premières minutes grâce à un impressionnant travail du cadre. Combiné à la justesse des mouvements de caméra et à une photographie splendide, cela donne naissance à des plans tout bonnement superbes et à des instants de cinéma suspendus dans le temps. Le réalisateur de "Solaris" fait preuve d'une grande sensibilité en filmant son personnage principal avec beaucoup de tendresse tout en procurant au spectateur de fortes émotions par l'intermédiaire d'une écriture très juste. On a en effet affaire à l'un des films anti-militaristes les plus aboutis du septième art, Tarkovski démontrant avec beaucoup d'habileté le caractère inutile, violence et gratuit de la guerre. Il est un peu dommage que le long-métrage souffre de quelques maladresses d'écriture avec des scènes inutiles qui parasitent le récit et une dimension patriotique qui plombe un peu le message. "L'enfance d'Ivan" n'en demeure pas moins un vrai bijou de cinéma, un long-métrage fort et passionnant qui ouvre la carrière d'une des plus grands cinéastes de tout les temps.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top