Mon AlloCiné
    Albino Alligator
    note moyenne
    2,7
    544 notes dont 50 critiques
    10% (5 critiques)
    16% (8 critiques)
    26% (13 critiques)
    30% (15 critiques)
    10% (5 critiques)
    8% (4 critiques)
    Votre avis sur Albino Alligator ?

    50 critiques spectateurs

    DanielOceanAndCo
    DanielOceanAndCo

    Suivre son activité 342 abonnés Lire ses 2 397 critiques

    3,0
    Pour son premier film en tant que metteur en scène, Kevin Spacey a choisi un film de genre et qui nécessite une vraie maîtrise : le thriller. Dans "Albino Alligator", le réalisateur instaure une vraie ambiance de gangsters (à cette image, la première scène est somptueuse), les comédiens sont pour la plupart très bons et le scénario entretient le suspense pour garder le spectateur en haleine. Par contre, certains dialogues sont beaucoup trop explicatifs et peu subtils et les relations entre les personnages sont assez stéréotypés. Bref, du bon et du moins bon pour le premier essai de Kevin Spacey réalisateur, mais un sentiment général plutôt positif!!
    Haer67
    Haer67

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 147 critiques

    0,5
    Une vraie daube, malgré la superbe distribution, on ne peut qu'être déçu par ce film. Un huis clos ennuyant à mourir, ou chacun est plus bêtes que ses pieds. La palme du débile revient au psychopathe qui ne peut pas rester en place à vouloir tuer tout ce qui bouge, un vrai con celui la, tellement insupportable que si j'étais dans ce genre de situation, il serait le premier à se prendre une bastosse dans le ciboulo ! Je déteste les débiles sans cervelles hyper actif psychopathe, rien que pour ça, ce film est vraiment désagréable au possible. A éviter.
    Pascal I
    Pascal I

    Suivre son activité 99 abonnés Lire ses 2 386 critiques

    0,5
    Très déçu et je ne vois rien qui relève ce huis clos excessivement ennuyant. On attend et rien ne se passe, absolument rien (je ne sais pas si c'était le but recherché ?). A éviter absolument avec un zéro pointé !!!
    gunbuster
    gunbuster

    Suivre son activité 202 abonnés Lire ses 1 238 critiques

    1,0
    Voici le premier film où Kevin Spacey passe derrière la caméra. Malheureusement, il s'avère que la plupart des bons acteurs (Clint Eastwood, Sean Penn...) font de piètre réalisateur. Disons le tout de suite, ce huit clos ne restera pas dans les mémoires. Et pourtant il dispose d'un casting de luxe, d'une belle musique de circonstance et d'une esthétique appropriée. Les faiblesses du film résident dans un scénario trop mince et qui n'exploite pas du tout les possibilités qu'offre un huit-clos, d'une réalisation qui n'arrive pas à entretenir la tension durant tout le film, les différents protagonistes s'avèrent pour la plupart sous-utilisés, un manque cruel de rebondissements, de sentiment d'oppression, tout ceci rend le film longuet, qu'on aura oublié le lendemain. Préférez "le négociateur" avec justement Kevin Spacey et Samuel L. Jackson, beaucoup plus aboutit et tendu.
    cylon86
    cylon86

    Suivre son activité 467 abonnés Lire ses 2 991 critiques

    3,0
    Pour sa première réalisation, Kevin Spacey privilégie un casting solide plutôt qu'une intrigue originale. En effet, ce huis-clos où trois truands minables se réfugient dans un bar après un casse qui a mal tourné est loin d'être originale. Mais le scénario est plutôt solide et Spacey choisit des angles de mise en scène assez réussis et un décor sympathique, bar issu de la prohibition où traîne des affiches de films avec Bogart et deux trois clients. L'intrigue est relativement bien menée et les personnages réussis dans leur construction, en particulier ceux de Matt Dillon, Gary Sinise, Faye Dunaway et William Fichtner qui campe ici avec régal un truand un peu névrosé sur les bords.
    fandecaoch
    fandecaoch

    Suivre son activité 424 abonnés Lire ses 1 507 critiques

    3,0
    Albinos alligator : Un 8 clos avec un suspense plutôt maitrisé mais globalement, le schéma reste classique et sans surprise et même, je trouve qu’il manque de rebondissement conséquent. Mais, cela permet au film d’être crédible et bien écrit pour garder cette élément : avec les réactions des personnages, l’intervention de la police… Car, pour l’histoire, c’est trois braqueurs qui se retrouvent encerclé par la police dans un bar ou ils prennent 5 otages. Mais, les nerfs vont être mis à l’épreuve pour les otages mais aussi pour les braqueurs. Et certains éléments, certaine personne pourrait changer la donne, tous est pas claire chez les otages. Non vraiment, ce coté mystère chez les otages, j’ai apprécié, ce qui fait duré le suspense. Après, la réalisation est de bonne facture, j’ai était surprit que ça soit Kevin Specy qui s’y colle et je trouve qu’il a un certains sens de la mise en scène même si ça reste (un peu trop) classique. Après, tous les acteurs sont très convaincants, rien a redire, ils fondent bien leurs taf et le casting est pas mal du tous. Donc voila, bon petit thriller qui paye pas de mine mais il reste soignée dans l’ensemble.
    this is my movies
    this is my movies

    Suivre son activité 158 abonnés Lire ses 1 941 critiques

    3,0
    Pour son passage derrière la caméra, le talentueux K. Spacey réalisait un pu film d'acteurs, avec tous les défauts et les qualités que ça comporte. Le positif d'abord, c'est un scénario bien travaillé qui propose des personnages assez complexes (afin de permettre aux acteurs de briller) et qui nous propose un huis-clos étouffant. Les acteurs ensuite sont très très bons, M. Dillon notamment, face à une F. Dunaway fragile, un W. Fichtner parfait en psycho, un G. Sinise assez effacé (donc sobre) et un V. Mortensen pas encore connu mais déjà charismatique. Toutefois, le script est assez mou et ne propose pas grand chose de neuf et il faudra attendre la fin pour voir où il en veut en venir. Les défauts sont principalement là, dans l'illustration d'un script pas très novateur dans le genre, sans réel rebondissement mais qui donne énormément de temps aux acteurs. Spacey en profite pour étirer son montage, proposant de longs plans fixes sur des visages immobiles (mais sur lesquels passe beaucoup de choses), étirant ainsi la durée de son film mais ne proposant qu'une sage illustration de son script. Et c'est dommage car la partie avant est plutôt bien faite avec quelques idées de mise en scène intéressantes. Bref, pas inoubliable mais au moins, ça donne l'occasion de revoir M. Dillon au sommet, chose devenue plus que rare désormais. D'autres critiques sur
    Yetcha
    Yetcha

    Suivre son activité 118 abonnés Lire ses 2 043 critiques

    3,0
    Une première réalisation de Kevin Spacey plus qu'honorable. Même si le sujet n'est pas des plus original, il est bien traité et les acteur bien présents. Regrets concernant la technique en elle-même qui laisse penser à l'adaptation d'une pièce de théâtre plus qu'à un film à part entière. Étonnant que Spacey ne se soit pas relancé dans le défi. Peut-être d'ici quelques années, dans ce cas j'irais voir son film au cinéma sans hésiter.
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 1473 abonnés Lire ses 8 623 critiques

    3,0
    L'"Albino Alligator" est, au billard, une technique consistant à sacrifier certaines boules pour obtenir la victoire! Un sacrifice calculè, qui n'a d'autre but que de manipuler l'autre! Encerclès par la police, pris au piège, Matt Dillon en braqueur à bout de course et Faye Dunaway en tenancière de bar aux yeux pochès de femme dèfaite se manipulent et s'affrontent dans un huis-clos étouffant! En une escalade de violences et de trahisons, otages et bourreaux s'entre-dèvorent sous la camèra impitoyable de Kevin Spacey, fabuleux acteur, qui signe ici son premier long-mètrage derrière la camèra! Un thriller dèsespèrè avec des gros plans expressionnistes, une ambiance irrespirable et des comèdiens impeccables...
    Malevolent Reviews
    Malevolent Reviews

    Suivre son activité 289 abonnés Lire ses 2 949 critiques

    2,5
    Pour ses premiers pas derrière la caméra, Kevin Spacey livre un huis-clos prenant, à l’interprétation convaincante (excellents Matt Dillon et William Fichtner). Basé sur un scénario simple, le suspense va crescendo, emportant avec lui des rebondissements imprévisibles jusqu’à la fin. L’ambiance de cette prise d’otage est pesante, l’atmosphère étouffante pour ces gangsters à la petite semaine pris dans un engrenage fatal. Au final, porté par des acteurs impliqués et une réalisation maitrisée, Kevin Spacey assure au poste de metteur en scène en proposant un très bon huis-clos aussi classique qu’agréable.
    Mulholland-mind
    Mulholland-mind

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 151 critiques

    2,5
    Albino Alligator donne l'impression d'être un film de copains qui ont des connaissances dans le milieu et un portefeuille suffisant. Tout le monde semble se faire plaisir dans ce petit projet, le casting est plutôt très bon (hormis Matt Dillon que je n'arrive pas à prendre au sérieux) et l'on passe un moment juste convenable. Mais personnellement, je ne trouve aucune raison de conseiller ce film à quelqu'un, et je n'ai pas du tout envi d'y réfléchir plus que ça.
    Vief
    Vief

    Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 165 critiques

    1,0
    Visiblement meilleur devant que derrière la caméra, Kevin Spacey livre ici un huis-clot fade et peu rythmé, qui se suit sans ennui, mais également sans beaucoup d'intérêt.
    Glocker
    Glocker

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 96 critiques

    1,0
    Huit clos médiocre, sans aucune envergure psychologique. Mise en scène banale, scénario peu fouillé, acteurs sous exploités et rebondissements produisant l’effet d’un pétard mouillé.
    David G.
    David G.

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 1 231 critiques

    2,5
    Un thriller assez efficace à défaut de vraiment surprendre.
    genik
    genik

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 181 critiques

    2,5
    Albino-alligator: Huit-clos hystérique peu convaincant.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top