Mon AlloCiné
    Juliette des esprits
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Juliette des esprits" et de son tournage !

    La muse Masina

    Après La Strada et Les Nuits de Cabiria qui vaut à l'actrice un Oscar et un Prix d'interprétation à Cannes, Juliette des esprits est le troisième portrait que fait Federico Fellini de son épouse Giulietta Masina, en 1965. Vingt ans plus tard, le nostalgique Ginger et Fred marquera les retrouvailles du cinéaste et de sa muse.

    Premier Fellini en couleurs

    Juliette des esprits est le premier long-métrage de Federico Fellini en couleurs. L'onirisme dans lequel baigne ce film se prêtait particulièrement à un travail chromatique sophistiqué. En 1962, le réalisateur avait déjà abandonné le noir et blanc pour le court-métrage réalisé dans le cadre du film à sketches Boccace 70.

    Récompense

    En 1967, Juliette des esprits obtient le Golden Globe du Meilleur film étranger.

    Les nominations aux Oscars, entre couleurs et noir et blanc

    Juliette des esprits décroche deux nominations aux Oscars, l'une pour les décors, l'autre pour les costumes. Depuis 1939, pour la catégorie "directeur de la photographie", et depuis 1940 pour les décors et les costumes, l'Académie des Oscars établit deux listes, l'une regroupant les films en noir et blanc, l'autre les films en couleurs. Deux récompenses sont donc décernées pour chacune de ces trois catégories, une séparation qui dure jusqu'en 1967. Cette année-là, pour la première fois, on ne fait plus la différence entre films en couleurs et films en noir et blanc, ceux-ci étant devenus très rares... En 1967, c'est Bonnie and Clyde d'Arthur Penn qui obtient une statuette pour la photographie. Sur les quatre autres films en lice, un seul est en noir et blanc : De sang-froid, de Richard Brooks.

    Flaiano, coscénariste attitré

    Avec ce film, Federico Fellini collabore de nouveau avec Ennio Flaiano. Celui-ci est le coscénariste attitré du cinéaste italien depuis son premier film, Le Cheik blanc en 1952, jusqu'à Juliette des esprits, en 1965. Par la suite, Bernardino Zapponi qui coécrira les scénarios des films de Fellini jusqu'à La Cité des femmes en 1980.

    Un projet avorté

    Juste après Juliette des esprits, Fellini a le projet de réaliser un film intitulé Il viaggio di G. Mastorna. Ce film racontait le voyage au royaume des morts d'un violoncelliste, que devait interpréter Marcello Mastroianni. Mais les obstacles se multiplient et Fellini, en conflit avec le producteur Dino De Laurentiis, doit abandonner le projet. Après sa participation au film à sketches Histoires extraordinaires, Fellini reviendra au long-métrage avec Satyricon, sorti en 1969. Il reste une trace d' Il viaggio di G. Mastorna puisqu'en 1992, Milo Manara publiera une bande dessinée à partir de l'histoire écrite par le réalisateur italien, qui collaborera à cette adaptation.

    Fellini et Rota

    Depuis son premier long métrage Le Cheik blanc en 1952, Federico Fellini confie la musique de ses films à Nino Rota. Le compositeur travaille ainsi sur quinze films du réalisateur, signant entre autres les mélodies de La Strada, La Dolce Vita, Huit et demi, ou Amarcord. Leur collaboration est interrompue par la mort de Nino Rota en 1979.
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • Toy Story 4 (2019)
    • Spider-Man: Far From Home (2019)
    • Anna (2019)
    • Parasite (2019)
    • Le Roi Lion (2019)
    • Yesterday (2019)
    • Ibiza (2018)
    • Beaux-parents (2019)
    • Made In China (2019)
    • Le Daim (2019)
    • Annabelle – La Maison Du Mal (2019)
    • Tolkien (2019)
    • Men In Black: International (2019)
    • Aladdin (2019)
    • Premier de la classe (2018)
    • Nevada (2019)
    • Child's Play : La poupée du mal (2019)
    • X-Men : Dark Phoenix (2019)
    • Comme des bêtes 2 (2019)
    • Brightburn - L'enfant du mal (2019)
    Back to Top