Notez des films
Mon AlloCiné
    Mon bel oranger
    note moyenne
    3,7
    45 notes dont 11 critiques
    répartition des 11 critiques par note
    2 critiques
    4 critiques
    3 critiques
    1 critique
    1 critique
    0 critique
    Votre avis sur Mon bel oranger ?

    11 critiques spectateurs

    Charles R
    Charles R

    Suivre son activité 37 abonnés Lire ses 391 critiques

    3,0
    Publiée le 5 septembre 2013
    A la fin des années soixante parut un roman autobiographique d'un auteur dont on ne connaissait rien, Jose Mauro de Vasconcelos, et qui connut un beau succès dans le monde entier, en particulier dans les collèges où l'on ne manqua pas de l'étudier. "Mon bel oranger" est devenu un film, le second d'un réalisateur, Marcos Bernstein, connu d'abord comme le scénariste de "Central do Brasil", l'un des chefs-d'oeuvre de Walter Salles. On y retrouve ce thème de l'enfance, d'une enfance déboussolée, se cherchant une identité à travers le monde impitoyable des adultes. On connaît bien l'histoire du roman, sorte de Dickens à la brésilienne, dont le personnage principal, Zeze, 8 ans ou presque, vit une enfance meurtrie, à l'ombre d'un père violent et sans pitié et d'une mère qui n'éprouve de sentiments maternels que par à-coups. Le gamin, qui aime en revanche le cadre de l'école et surtout sa "maîtresse" (le terme a quelque chose d'un peu suranné), va donc chercher des consolations dans le monde qui l'environne et qu'il ne cesse de parcourir : un "bel oranger" auquel il va confier ses désarrois, un chanteur ambulant dont il va assurer la promotion, et plus encore un propriétaire aisé, un certain Portuga, qui possède un splendide domaine et surtout une Citroën Traction Avant qui fait beaucoup rêver le petit Zeze. Le film est assez fidèle au roman et se laisse découvrir avec autant de facilité que le livre de Vasconcelos. L'interprétation est de qualité, avec une mention spéciale accordée conjointement à Joao Guilherme Avila (l'enfant) et José de Abreu (Portuga). Dommage toutefois que le metteur en scène en fasse trop : trop dans les cadrages qui se veulent expressionnistes, trop dans le montage qui parfois donne dans une forme de maniérisme, trop enfin dans certaines prises de vues dont la plongée verticale qui vire au mauvais goût. Mais nous ne bouderons pas notre plaisir et terminons du reste par une note positive : c'est du bon cinéma brésilien, plein d'émotions et de sens de l'humain. Allez, nous pouvons sortir nos mouchoirs sans honte.
    nestor13
    nestor13

    Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 1 222 critiques

    5,0
    Publiée le 27 octobre 2013
    "Mon bel oranger", c'est toute ma jeunesse. Ce film me fait en effet revenir du temps où j'étais écolier et où Madame Fulchiron m'avait fait étudier ce magnifique livre en classe. Ca paraissait pas bien sexy comme ça, l'histoire d'un enfant pauvre mais rêveur au Brésil, de même que le nom de son auteur, José Mauro de Vasconcelos. Et pourtant... Ca m'avait bouleversé et j'en garde un très beau souvenir. Ce sont ces sensations que j'ai voulu retrouver en allant voir cette adaptation sur grand écran. Sans trop y croire cependant, juste pour la nostalgie. Et pourtant... L'émotion, les beaux sentiments, la tendresse, si chère à l'écrivain, sont là. Et on se laisse transporter à nouveau, on lâche prise et le cœur encore une fois robinsonne devant cette magnifique évocation, avec un film qui fait formidablement honneur à cette œuvre inoubliable. Merci Monsieur de Vasconcelos, merci Monsieur le réalisateur, allons maintenant tous ensemble réveiller le soleil...
    traversay1
    traversay1

    Suivre son activité 728 abonnés Lire ses 3 179 critiques

    3,5
    Publiée le 28 décembre 2013
    Zezé est un enfant pauvre, battu, turbulent et rêveur. Même sans connaître le célèbre livre de Vasconcelos dont il est adapté, on devine la fidélité du film de Marcos Bernstein au texte et à son esprit. Et sa prudence, aussi, pour éviter le mélodrame. Du coup, Mon bel oranger est parfois trop esthéthisant et onirique, bien plus convaincant quand il revient au réalisme. On pense, un peu, au Truffaut des 400 coups et à Comencini, maître toutes catégories des oeuvres liées à l'enfance. Malgré ses défauts, Mon bel oranger séduit par sa tendresse et sa reconstitution léchée d'un coin déshérité de la province du Minas Gerais. L'émotion l'emporte sur la niaiserie qui menace parfois, très largement.
    Isa C.
    Isa C.

    Suivre son activité Lire ses 3 critiques

    2,0
    Publiée le 1 septembre 2013
    Propos intéressant mais très mal réalisé. Le jeune acteur ne correspond pas du tout au rôle : joufflu, bien coiffé , il n'arrive pas émouvoir . Très déçue
    Patrick Braganti
    Patrick Braganti

    Suivre son activité 75 abonnés Lire ses 375 critiques

    1,0
    Publiée le 22 août 2013
    Adaptation d'un best-seller brésilien, un film inconsistant et lacrymal, qui emploie les pires dispositifs (ralentis, dramatisation exagérée, musique sirupeuse) pour nous émouvoir aux misères (et elles sont nombreuses : pauvreté, violence familiale,...) d'un petit garçon impertinent (façon bon petit diable de la Comtesse de Ségur) mais très doué pour inventer et raconter des histoires. Un don qui le fera devenir écrivain à succès bien des années plus tard. En attendant, le réalisateur parait ne pas savoir comment meubler son film : après l'arbre protecteur et matière à rêver et s'évader, l'amitié avec un vieil excentrique, propriétaire d'une fabuleuse voiture. Sinon pas grand-chose, sinon beaucoup d'ennui qui ne donné résolument pas l'envie de lire la moindre ligne de cet écrivain.
    Anaïs L.
    Anaïs L.

    Suivre son activité 11 abonnés Lire sa critique

    4,5
    Publiée le 30 septembre 2013
    Un film qui mérite d'être connu au delà du Brésil. Son regard d'enfant est bouleversant, grace au merveilleux jeu du jeune Joao Guilherme Avila qui nous rappelle l'importance d'imaginer et de rever lorsque le monde reel est trop cruel. Tres fidèle au livre, ce film est en plus très bien réalisé.
    Metroid
    Metroid

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 39 critiques

    4,0
    Publiée le 7 janvier 2014
    En voyant ce film j ai replongé avec nostalgie et me revoyais entrain de lire ce merveilleux livre! Bien adapté belle mise en scène !
    Jos92
    Jos92

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 3 critiques

    4,0
    Publiée le 22 août 2013
    Film émouvant et plein de tendresse et d amour. Ce petit garçon nous interpelle à chaque instant Moi j ai vraiment aimé et le conseille
    foy
    foy

    Suivre son activité Lire ses 14 critiques

    4,5
    Publiée le 21 août 2013
    On retrouve dans le film tous les éléments qui ont fait le succès du livre. Le petit garçon est parfait dans le rôle et la vision du Brésil de cette époque bien rendue . l'ensemble donne vraiment envi de redécouvrir le bouquin ...
    petitepepette
    petitepepette

    Suivre son activité Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 16 septembre 2012
    Je note ici le livre, n'ayant, à mon plus grand désespoir, eu l'occasion de regarder le film. Si l'opportunité de le visionner s'offre à vous, profitez-en. En effet, ne vous fiez pas au résumé. Cette histoire (tout du moins celle du livre) est tout simplement magnifique. Je le conseille à tous.
    Coquelicote A.
    Coquelicote A.

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 40 critiques

    3,0
    Publiée le 1 février 2015
    Il y a des livres qui nous marquent étant enfant. Dans mon cas, ce sont beaucoup de lectures faites alors que j’étais au collège (mais rarement les lectures imposées à cette époque...). Après Harry Potter, j’ai lu pas mal de livres dans l’imaginaire, mais j’en ai aussi lu quelques-uns plus « réalistes », dont Mon bel oranger de José Mauro de Vasconcelos, roman en partie autobiographique. Cela fait des années que je ne l’ai pas relu mais je suis souvent triste en y repensant. Une adaptation au cinéma a été faite il y a quelques temps, et en voyant le DVD à la médiathèque je me suis dit que je le regarderai bien. Zézé a bientôt 8 ans et tout le monde le bat, en disant qu’il est le diable. C’est que Zézé fait beaucoup de bêtises. Il ne cherche en fait qu’à s’échapper des problèmes du quotidien de sa famille pauvre. Dans le jardin de leur nouvelle maison se trouve un petit pied d’oranger, qui va devenir son confident et son moyen d’évasion. Le film ne m’a pas totalement convaincue. J’ai eu du mal avec le jeune acteur qui incarne Zézé, son jeu n’était pas très convaincant, et ses interactions avec les autres acteurs m’ont souvent semblé fausses. Son petit frère Luis était beaucoup plus choupi. Ses autres frère et sœurs m’ont paru fidèle au souvenir que j’ai d’eux, à part peut-être Totoca qui s’occupait davantage de Zézé (en même temps, Zézé n’a que 5 ans dans le livre). Portuga m’a plu en revanche, l’acteur représente très bien ce personnage. Il y a de beaux passages, j'ai bien aimé entendre une langue différente de l'anglais ou du français, la photographie est intéressante mais souvent le film donne une impression un peu fouillis, et je me demande s'il est bien clair pour ceux qui n’ont pas lu le roman. Les passages durs où Zézé est battu sont difficilement contrebalancés par des moments plus doux. Le film n’est pas non plus fait de façon à ce que des enfants d’aujourd’hui (l’auteur est tout de même né en 1920) comprennent les bêtises que fait Zézé mais aussi le contexte dans lequel il vit. J’ai regretté qu’il y ait assez peu de scènes dédiées vraiment à Minghino, mais surtout j’ai été déçue que la fin ait changé. Je pense que le réalisateur a souhaité conclure d’une façon un peu plus joyeuse, mais cela ternit un peu la beauté du roman, qui après tout a été écrit pour apprendre la tendresse et la tristesse aux enfants. Ceci étant dit, je n’ai pas pu m’empêcher de pleurer, les émotions procurées par le livre remontant très fort à la fin du film. Je vous conseille mille fois le roman, mais le film permet de connaître un minimum Mon bel oranger, pour moi un classique de la littérature pour enfants qui mérite amplement d'être à côté des plus grands, et d'être lu et relu.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top