Mon AlloCiné
    Confetti
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Confetti" et de son tournage !

    Naissance d'un projet

    C'est en assistant aux préparatifs du mariage de sa soeur que la réalisatrice Debbie Isitt a vu naître l'idée de Confetti. Elle a ainsi passé deux ans à enquêter sur tout ce qui entoure le business du mariage : "L'envie de faire ce film s'est imposée à moi après le mariage mouvementé de ma soeur. (...) Son expérience m'a conduite à m'intéresser de plus près au mariage. En tapant ce mot sur Internet, j'ai découvert un nouvel univers, à la fois sentimental et commercial. D'un sentiment magnifique est né un marché énorme. Ce mélange génère le pire et le meilleur. Je m'y suis plongée pour n'en ressortir que deux ans plus tard ! J'ai passé d'excellents moments à discuter en ligne avec de futures mariées."

    Un faux documentaire

    Réalisé sous l'apparence d'une émission de télé-réalité à mi-chemin du documentaire, Confetti a été tourné en 6 semaines au Royaume-Uni. La réalisatrice Debbie Isitt précise : "Le principe de la télé-réalité me fascine. J'étais sûre qu'il nous permettrait de réaliser une comédie qui sorte de l'ordinaire.". Cependant, malgré une dominante comique, le film avait pour principal objectif de montrer la réalité des préparatifs du mariage sous tous ses aspects.

    Improvisation

    La réalisatrice de Confetti, Debbie Isitt, a tenu à ce que ses acteurs improvisent pour la totalité du film. Ils n'ont d'ailleurs eu ni texte, ni répétitions. Ainsi, Debbie Isitt voulait que ses acteurs s'approprient leur rôle en toute liberté.

    150 heures de rush

    Debbie Isitt et son compagnon à la ville et monteur du film, Nicky Ager ont dû visionner 150 heures de rushes. L'improvisation nécessitait de filmer en continu, ce qui explique que Nicky Ager eut à couper des heures et des heures de film pour obtenir la version finale d'une heure quarante : "Nicky est un vrai magicien : il a su faire apparaître des scènes qui à la base n'existaient pas en tant que telles."

    Un casting périlleux

    Le casting de Confetti a duré plus longtemps que le tournage. La production ainsi que la réalisatrice Debbie Isitt ont rencontré de nombreux acteurs. Cependant, la plupart de ceux ayant passé l'audition étaient troublés par l'absence de scénario. Ce n'est qu'après de multiples essais et réflexions que le groupe d'acteurs présents au générique du film a été recruté.

    "Confetti" : une grande famille

    Stephen Mangan, Olivia Colman, Vincent Franklin, Hadland et Mark Heap, les interprètes de Josef, Joanna, Archie, Sarah et du registraire général de l'état civil, jouent ensemble dans la série médicale culte Green Wing. Olivia Colman tourne par ailleurs aux côtés de Meredith McNeill (Isabelle) et Robert Webb (Michael) dans la série Peep show. Alison Steadman, la mère délurée de Confetti, avait quant à elle déjà été dirigée par Debbie Isitt au théâtre dans "The wooman who cooked her husband" et dans "The rise and fall of little voice" qui lui a valu un Olivier Award en 1992.

    Au plus près de la réalité

    C'est avant tout à travers les lieux de tournages et les différents décors que le film de Debbie Isitt se rapproche un maximum de la réalité : "(...) nous sommes allés à Spielplatz, une communauté naturiste du Hertfordshire, pour le troisième couple. Afin de les mettre à l'aise, nous avons tourné toute une journée nus. C'était assez gênant mais je suis contente de l'avoir fait !" Certains membres de la distribution sont aussi "authentiques", tout comme Jesus de Miguel, l'interprète du professeur de tennis d'Isabelle et Joseph, qui est un vrai professeur de tennis. Il fut d'abord engagé pour entraîner les acteurs Meredith McNeill et Stephen Mangan. Ce dernier et Jesus de Miguel se sont réellement disputés lors du tournage, ce qui a donné une très bonne scène et Jesus de Miguel a fini par jouer son propre rôle. Un avocat a lui aussi été engagé sur le plateau afin de les aider au sujet des démarches à adopter face à la mise en place d'un tel jeu-concours.

    Mariages en direct...

    Les trois mariages ayant lieu à la fin de Confetti ont nécessité un énorme travail de préparation. Debbie Isitt a décidé de tourner une émission "en direct" afin que cette scène colle aux mieux avec l'esprit général du film : "Nous avons installé trois grands plateaux dans un immense amphithéâtre. Cinq caméras ont filmé l'intégralité de chaque cérémonie devant un public et un jury. Pour montrer la tension qui régnait dans les coulisses, un caméraman et un preneur de son ont suivi chacun des couples de neuf heures du matin à neuf heures du soir. Certaines scènes où les personnages se préparent dans les coulisses se sont déroulées sans même que je le sache. Je ne pouvais pas être dans cinq endroits à la fois même si je n'arrêtais pas de courir d'un plateau à l'autre. Les acteurs savaient ce qu'ils avaient à faire. Tout avait été soigneusement planifié par mon premier assistant réalisateur. Cela reste une expérience inoubliable."

    Fins alternatives

    Le résultat du jeu concours de Confetti n'a été décidé qu'au moment du montage par Debbie Isitt et le monteur Nicky Ager. Ils ont ainsi tourné trois fins différentes en laissant chaque couple s'imaginer être l'heureux gagnant : "Le jury en a désigné un pour de bon, que nous avons filmé, puis nous avons filmé les deux autres. A ce jour, personne ne sait lequel a été choisi par le vrai jury. Ce n'est pas celui du film..."
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • Once Upon a Time… in Hollywood (2019)
    • Le Roi Lion (2019)
    • Fast & Furious : Hobbs & Shaw (2019)
    • C'est quoi cette mamie?! (2019)
    • Comme des bêtes 2 (2019)
    • Playmobil, Le Film (2019)
    • Crawl (2019)
    • Parasite (2019)
    • Midsommar (2019)
    • Anna (2019)
    • Dora et la Cité perdue (2019)
    • Spider-Man: Far From Home (2019)
    • Frankie (2019)
    • Good Boys (2019)
    • Les Baronnes (2019)
    • Mon frère (2019)
    • Toy Story 4 (2019)
    • Yesterday (2019)
    • Le Gangster, le flic & l'assassin (2018)
    • Le Coup du siècle (2019)
    Back to Top