Mon AlloCiné
    Scandale à la cour
    note moyenne
    3,1
    5 notes dont 3 critiques
    0% (0 critique)
    33% (1 critique)
    33% (1 critique)
    33% (1 critique)
    0% (0 critique)
    0% (0 critique)
    Votre avis sur Scandale à la cour ?

    3 critiques spectateurs

    anonyme
    Un visiteur
    2,5
    Film assez drole
    Jean-François S
    Jean-François S

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 550 critiques

    3,5
    Commencons déjà par corriger cette fiche Allociné. (Si quelqu'un du site lit cette critique il serait avisé d'en tenir compte). 1. Le titre est "Scandale à la cour" et cela ne se passe pas en France... 2. Le synopsis totalement faux qu'il faudrait remplaçer par "Un jeune officier se présente à la cour de Russie pour avertir Catherine II d'un complot. L'Impératrice s'amourache du fringant jeune homme et en fait son favori. Ce dernier néglige sa fiancée mais, délaissé à son tour par Catherine, il rejoint les rangs des conspirateurs." Voilà. Passons à la critique: Commencé par Lubitsch, le film fut reprit à la volée par Otto Preminger lorsque ce premier tomba malade. Preminger grand admirateur de Lubitsch essaya de reproduire du mieux qu'il put la fameuse "Lubitsch touch". Sans y parvenir vraiment, le film conserve tout de même plus de Lubitsch que de Preminger au final. Des dialogues très drôles qui vont à 100 à l'heure avec un casting d'habitués de chez Lubitsch qui paviennent à faire oublier l'absence du maitre de la comédie. Un film tombé dans l'oublie, pourtant il reste de bonne facture.
    Nelly M.
    Nelly M.

    Suivre son activité 61 abonnés Lire ses 493 critiques

    4,0
    Vaut surtout par les dialogues et la personnalité de Tallulah Bankhead (déjà repérable dans "Lifeboat" de Hitchcock) : cette actrice a "une gueule", ainsi qu'une voix l'autorisant aux rôles extrêmes... Otto Preminger aurait succédé à Ernst Lubitsch défaillant en plein milieu du tournage. Il s'agit de "La Grande Catherine" de Russie en plein exercice, un caractère plus que trempé, avec une Cour à ses basques : réalisé sur le mode comique, on en est sûr lorsque la dame balance sa coupe de champagne par-dessus son épaule après avoir trinqué avec Alexaï, trop poli pour être honnête... Une comédie en noir et blanc fort bien troussée, encore très regardable en 2008.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top