Notez des films
Mon AlloCiné
    Les Enfants des damnés
    note moyenne
    2,7
    36 notes dont 13 critiques
    répartition des 13 critiques par note
    1 critique
    1 critique
    2 critiques
    4 critiques
    4 critiques
    1 critique
    Votre avis sur Les Enfants des damnés ?

    13 critiques spectateurs

    AMANO JAKU
    AMANO JAKU

    Suivre son activité 225 abonnés Lire ses 756 critiques

    1,0
    Publiée le 15 mai 2014
    Ce film a souvent été considéré à tort comme la suite du film de Wolf Rilla réalisé en 1960, "Le Village des Damnés". Je dis « à tort » car rien, absolument rien ne relie les deux films entre eux : ils abordent certes un sujet similaire traité différemment mais c’est tout…ça ne suffirait même pas à le classer de « reboot ». Mais il est flagrant que les producteurs ont voulu surfer sur le succès du film de Rilla. Et, malheureusement pour lui, le film aurait mieux fait finalement de ne jamais voir le jour : cette histoire d’enfants surdoués venus des quatre coins du monde (enfin, sur six, il y a tout de même quatre des plus grandes nations du monde, deux libérales et deux communistes !) voulant juste vivre ensemble à l’écart du reste de la planète n’arrive jamais à être passionnante, et devient même très vite chiante à cause de son rythme lent mal maîtrisé et la réalisation molle d’Anton Leader (qui n’avait jusqu’à ce jour réalisé qu’un épisode de la série « La 4ème Dimension », et pas l’un des meilleurs en plus !!) pour se terminer sur une conclusion assez absurde et dénuée d’intérêt. Ne chercher pas une quelconque ambiance angoissante ici, on est pas dans le registre du fantastique flippant…et c’est pas les gamins qui vont arranger ça tant la seule chose qu’on leur a demandé c’est de faire une tête de méchant à chaque fois qu’on les filme : au final, on a juste l’impression de voir des mioches tirer la gueule parce qu’ils font un caca nerveux à leurs parents qui n'ont pas voulu leur acheter un jouet ou un bonbon !! (On est tout de même bien loin des prestations flippantes des enfants du film de Rilla !) Bref, "Les Enfants des Damnés" est une arnaque sans aucun intérêt qui arrivera juste à vous faire paumer 90 minutes de votre vie. Vaut mieux revoir le film original ou même son excellent remake de John Carpenter !
    Malevolent Reviews
    Malevolent Reviews

    Suivre son activité 458 abonnés Lire ses 3 205 critiques

    1,5
    Publiée le 4 mai 2013
    Sorti quatre ans après Le village des damnés et plus de quarante ans après en France, directement en DVD, cette fausse-suite du film de Wolf Rilla ne s'apparente au final qu'à un film original basé sur les mêmes pouvoirs que les enfants du premier opus. Déplacée dans un Londres étrangement désertique, l'intrigue nous raconte la découverte d'enfants prodiges par des scientifiques qui ne tarderont pas à constater l'existence de pouvoirs psychiques hors du commun émanant de ces bambins finalement très dangereux, télépathes et meurtriers. Et si l'histoire ne fait que reprendre les bases du premier film, cette pseudo-séquelle (sans aucun lien avec le premier) s'avère hélas ratée, aussi bien dans son scénario que dans le traitement de ce dernier. Le réalisateur Anton M. Leader, alors habitué au petit écran, nous sert une mise en scène plutôt mollassonne et sans panache, ne faisant que filmer lamentablement des séquences s'enchaînant sans rythme aucun. De plus, réduite à son plus simple aspect et étalée sur seulement quelques jours (supposément), l'intrigue ne nous passionne guère et tourne vite en rond jusqu'à sa dernière partie. Quant aux fameux enfants du titre, les têtes blondes menaçantes du village de Midwich laissent place ici à six gamins issus des quatre coins du globe, quasi-muets et sans charisme, provoquant malheureusement plus d'insignifiance que de terreur. Ainsi, Les enfants des damnés est non seulement une suite opportuniste et désastreuse mais également un film ennuyeux et peu recommandable, à moins peut-être pour les collectionneurs aficionados du premier opus qui seront hélas sans aucun doute bien déçus de ce produit inutile.
    Raffaele C
    Raffaele C

    Suivre son activité 79 abonnés Lire ses 1 032 critiques

    2,0
    Publiée le 18 décembre 2011
    "Les Enfants des Damnés" est une suite assez moyenne. Il est clair que cette sequel est complètement inutile et commerciale. Le scénario ici n'est pas déplaisant, mais il n'atteint pas la perfection du "village des damnés". Contrairement à ce dernier, originalité n'est pas au rendez-vous. On assiste à un film au rythme assez lent et à une histoire qu'on ne peut s'empêcher de qualifier d'utile. Les acteurs sont assez convaincants. L'ambiance du film est très moyenne, par rapport au premier film, où elle était vraiment angoissante. Bref, une suite que je conseillerais d'éviter. Le seul premier film suffit.
    anonyme
    Un visiteur
    2,5
    Publiée le 20 mars 2012
    Variation sur le même thème plutôt que suite, "Les Enfants des damnés" est bien inférieur à son prédécesseur "Le Village des damnés". L'histoire n'est pas désagréable, mais finit malheureusement dans un grand n'importe quoi écrit à la va-vite. Déjà vieillot pour son époque, le film dispose néanmoins d'une mise en scène tout à fait honorable, d'une bonne musique de Ron Goodwin et d'un duo acteurs, Ian Hendry et Alan Badel, sympathique et même parfois amusant. Pas catastrophique, loin de là, mais pas indispensable non plus.
    Jean-François S
    Jean-François S

    Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 627 critiques

    2,5
    Publiée le 18 décembre 2006
    "Les enfants des damnées" porte particulièrement mal son titre, car il n'y a aucun lien avec le film dont il se veut la suite: "Le village de damnées" de Wolf Rilla. Il faut donc essayer de voir ce film en occultant l'existance du précédent, ce qui n'est pas facile pour ceux qui le connaisse. Ce film est une sorte de remake. Les scénaristes jouent sur les mêmes ficelles (la peur de l'inexplicable), l'innocence des enfants (ici ils ne sont pas tous blonds)) pour établir un suspens halletant. Durant les 3/4 du film, le niveau équivaut celui de l'original, mais malheureusement la fin vient tout gachée. Apparement sans idée les scénaristes ont céder à la ficilité d'une confrontation ultra classique avec les forces militaires. Quel dommage...
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 2053 abonnés Lire ses 6 878 critiques

    1,0
    Publiée le 15 novembre 2007
    C'est déja un soulagement : Children of the damned ne se révèle pas être la catastrophe que l'on aurait pu craindre. Ceci dit, on est tout de même loin de la réussite. Car ce film (il ne s'en cache d'ailleurs pas) compte sérieusement marcher sur son illustre ainé, "Le Village des damnés", adaptation du non moins illustre roman de John Wyndham. Mais rapidement, on comprend que ce ne sera pas le cas. Même si la mise en scène est étonnamment acceptable, grâce notamment à certaines séquences très réussies, le scénario se retrouve lui très rapidement limité, et n'apporte strictement rien à son prédecesseur. Pas honteux somme toute, mais pas essentiel non plus.
    Fêtons le cinéma
    Fêtons le cinéma

    Suivre son activité 131 abonnés Lire ses 1 095 critiques

    3,5
    Publiée le 17 février 2019
    Il faut bien avouer que Les Enfants des damnés n’effraie guère et souffre d’un scénario trop succinct qui enferme les petits démons dans une église pendant près d’une heure en attendant la confrontation finale. Seulement le film dispose d’un atout majeur : sa photographie. Signée David Boulton, elle consacre chaque plan en composition sublimée par le noir et blanc ; dès lors, les longueurs perdent de leur pénibilité pour offrir un réservoir d’images que l’on aimerait retrouver à la sortie du métrage réunies dans un catalogue. C’est donc pour son cachet pictural que Les Enfants des damnés mérite le déplacement, ainsi que pour sa conception figée de l’angoisse où le refus de l’exagération dramatique fait basculer l’œuvre dans une méditation sur une possible Troisième Guerre mondiale opposant l’adulte à l’enfant. Intelligent quoiqu’un peu superficiel.
    TTNOUGAT
    TTNOUGAT

    Suivre son activité 246 abonnés Lire ses 2 522 critiques

    0,5
    Publiée le 18 décembre 2007
    C'est une manie de faire des suites et c'est très rarement reussi (sauf Terminator 2).Là c'est totalement raté,je l'ai regardé par curiosité à cause du premier(le village des damnés de Rilla),tout est rabâché,rien de nouveau,mise en scéne médiocre et aucun acteur de talent.Ceux qui ne le voient pas n'ont pas à le regretter,c'est la chose la plus utile que je peux écrire.
    Marc H
    Marc H

    Suivre son activité 43 abonnés Lire ses 508 critiques

    5,0
    Publiée le 29 janvier 2009
    un scénario malin et efficace, une réalisation classieuse et une ambiance bluffante qui n'a pas pris une ride : un petit classique.
    MaCultureGeek
    MaCultureGeek

    Suivre son activité 819 abonnés Lire ses 1 168 critiques

    1,5
    Publiée le 7 octobre 2016
    Il est une chose qui m'agace considérablement dans le cinéma d'exploitation : les suites inutiles qui viennent complètement ruiner le travail de base d'un artiste accompli. C'est ce qu'était Le Village des Damnés" de Wolf Rilla. Sauf qu'il a eu une suite. Oui, une bien belle daubasse qui ruine carrément tout l'intérêt du film d'origine, en venant même jusqu'à insulter le propos de base par une réflexion stupide et sans aucun sens sur des aliens plus du tout crédibles, et pas un brin effrayants. Dès le départ , j'ai senti que le vent tournait dans la mauvaise direction; en gros, ça partait mal pour plusieurs raisons. La première, le manque flagrant de fidélité de l'oeuvre : les enfants n'étaient plus blonds, les effets sur les yeux avaient disparus lorsqu'ils se mettaient à contrôler leur monde. Un détail anodin, me direz-vous. Sauf que non, point du tout. Ce premier manque de fidélité à l'oeuvre de base démontre un manque de compréhension total de ce qui avait fait le succès et l'intérêt des enfants de base; c'est leur étrangeté conférée par leurs cheveux tellement blonds qu'ils en deviennent blancs, ainsi que leurs yeux brillants qui les différenciaient du monde qui les entouraient. Et justement, leur unicité terminait de démontrer leur absence d'appartenance à notre monde; ils évoluaient tout le temps ensemble, physiquement tous identiques. C'est ce qui faisait l'originalité première du film, cette patte visuelle terrifiante, angoissante, unique et atypique; les gosses étaient terrifiants parce qu'ils étaient à la fois identiques mais différents. C'est justement leurs ressemblances entre eux qui les rendaient différents de nous tous. Et celà, pourtant l'argument de base du film d'origine, le tâcheron en charge de ce métrage ci ne l'a guère compris. Pire, il part dans le sens inverse en nous délivrant des enfants de différentes ethnies. Sauf que ce n'est pas logique. S'il n'y avait que très peu d'enfants dans le premier film, c'est que beaucoup avaient avorté ( un détail peu expliqué, cela dit ), et que l'action se déroulait dans un village avec peu d'habitants. Le soucis, c'est qu'ici, l'action se situe dans une grande ville. Six pauvres gosses pour autant d'habitants, ça ne colle pas; surtout qu'il n'est jamais fait mention d'un soudain état d'endormissement de toute la population. Déjà, le truc ne comprend même pas le concept même du "Village des Damnés". Allez faire une suite convenable, avec ça... Ensuite, l'atmosphère est radicalement différente; ç'aurait pu être un atout de livrer un regard neuf sur le concept du film d'origine, avec cet aspect noir des films d'épouvante des années 30, typiquement emprunté du romantisme noir. Les jeux d'ombre sont très bien gérés, offrant une ambiance travaillée et convaincante. Seulement, le film se perd dans des détails inutiles et pas toujours très intéressants, livrant coups sur coups des contre-sens complets et très lassants par rapport à l'idée même des aliens spoiler: , allant jusqu'à dire qu'ils sont en fait une version évoluée et futuriste des hommes, et qu'ils ne sont là que pour être détruits. Le sens et la logique de tout cela, s'il vous plait? Parce que moi non plus, je ne trouve pas. Et justement, c'est terrible. Parce qu'entre un manque de logique complet, une absence de fidélité à l'oeuvre d'origine dont elle est censée être la suite ( sauf qu'il n'y a aucun élément de suite dans ce métrage-ci; vous l'avez profond si vous pensiez que l'on parlait vraiment d'enfants des damnés ) ainsi qu'un rythme bâtard, inintéressant et mal géré, ce reboot de bas étage ne fera guère honneur aux productions de l'époque, ni même à celles d'aujourd'hui. Comme quoi, les suites ont de tout temps eu leur risée.
    anonyme
    Un visiteur
    2,0
    Publiée le 26 mai 2015
    "Les Enfants des Damnés" est une suite pas franchement bonne. Il est clair que cette suite est complètement inutile et commerciale. Le scénario ici n'est pas déplaisant, mais il n'atteint pas la perfection du "Village des damnés" original. Contrairement à ce dernier, originalité n'est pas au rendez-vous. On assiste à un film au rythme assez lent et à une histoire qu'on ne peut s'empêcher de qualifier d'utile. Les acteurs sont assez convaincants. L'ambiance du film est très moyenne, par rapport au premier film, où elle était vraiment angoissante. Bref, une suite que je conseillerais d'éviter. Le seul premier film suffit largement.
    brett80
    brett80

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 12 critiques

    4,0
    Publiée le 11 août 2007
    C'est une variation sur le thème des enfants naturels surdoués venant de l'espace, évidemment par rapport au village des damnés c'est moins percutant mais sans être un remake ce film exploite bien la peur de l'inconnu si chère aux sixties, a voir si vous avez aimé le village des damnés
    buzzbomb
    buzzbomb

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 61 critiques

    3,0
    Publiée le 8 janvier 2014
    Fausse suite au "Village des damnés", "Les enfants des damnés" brode une nouvelle histoire centrée sur les enfants télépathes. 6 enfants de pays et continents différents qui préfèrent rester ensemble plutôt que de servir les intérêts de leur nation respective. Un défaut de réalisation ou plutôt une faute de goût, la hiérarchisation de l'importance des enfants en fonction de leur origine. Le principal de ces enfants, celui qui agit le plus et semble être le chef du groupe, celui vers qui se tournent les autres, est l'anglais. Ensuite, lorsque les enfants arrivent en procession, un peu genre défilé d'ouverture des JO, nous trouvons juste derrière les deux super-puissances, Etats-Unis et URSS, puis la Chine et en fin de cortège l'ancienne colonie anglaise, l'Inde et le Nigéria (dont le représentant sera fort peu présent). Ceci mis à part le film reste plaisant bien que moins bon que le premier.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top