Mon AlloCiné
    Madame Irma
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Madame Irma" et de son tournage !

    "Je vois... un film !"

    Le scénariste Frédéric Petitjean se souvient du jour où il a eu l'idée d'écrire une comédie autour du thème de la voyance : "Voilà environ trois ans, j'ai lu un article qui parlait de l'importance du marché de la voyance et du fait que malgré l'ampleur du phénomène, personne n'avouait y faire appel. Sans que personne n'assume, il était question d'une économie parallèle de plusieurs dizaines de millions d'Euros. Je tenais mon sujet."

    Un Inconnu à la réalisation

    Madame Irma est la sixième réalisation de Didier Bourdon, connu notamment pour appartenir à la troupe comique des Inconnus. Il a co-réalisé trois films avec Bernard Campan (les films des Inconnus Les Trois frères, Le Pari et Les Rois mages), ainsi que Madame Irma avec Yves Fajnberg. Il a enfin mis en scène deux longs métrages en solo (L'Extraterrestre et 7 ans de mariage).

    Didier Bourdon : genèse d'un travestissement

    Didier Bourdon, réalisateur et acteur principal de Madame Irma, raconte comment il s'est retrouvé à s'écrire un personnage de voyante pas comme les autres : "Un scénariste, Frédéric Petitjean, est venu me présenter l'histoire d'un type qui se retrouve brutalement au chômage et qui pour s'en sortir, va jouer les voyantes. J'ai tout de suite été tenté par ce que promettaient l'histoire et le rôle, mais j'ai aussi été touché que l'on ait pu penser à moi. Souvent, les idées qui vous vont bien viennent de l'extérieur. C'est quelque chose que je connais vraiment au sein des Inconnus. Jamais je n'aurais songé à m'écrire un personnage de femme !"

    La performance de Didier Bourdon

    Toute l'équipe de Madame Irma n'a pu cacher son admiration devant la performance accomplie par Didier Bourdon, qui incarne le personnage principal du long métrage. Pour Yves Fajnberg, "ce qu'accomplit Didier dans le film est incroyable. Il fait plus que jouer un double rôle, il joue quelqu'un qui joue quelqu'un ! Il joue Francis qui joue Madame Irma. Nous l'avons tous vu créer ce personnage et c'était un processus très impressionnant. Didier réussit à nous faire partager la métamorphose de ce directeur au chômage qui devient cette femme de caractère au grand coeur, mais plus que cela encore." Pour le scénariste Frédéric Petitjean, "voir Didier inventer ce personnage restera un souvenir très fort. Dès la phase d'écriture, je l'ai vu essayer, tenter, tester, dans un abandon incroyable. Il a refusé de me montrer les photos des essais maquillage, mais il m'a demandé de venir le premier jour de tournage. J'ai été bluffé !"

    Une comédie, mais pas seulement...

    Pour le réalisateur Yves Fajnberg, Madame Irma est bien sûr une comédie, mais propose également une dimension tout autre : "Ce film a une dimension qui va au-delà de la comédie. Ce qui frappe d'abord, c'est l'humour, mais à l'écriture comme à la réalisation, ce que nous avons vu surgir, c'est une véritable émotion. Didier possède tellement l'esprit de comédie qu'il pouvait s'en donner à coeur joie sur l'humour, tout en apportant autre chose en plus. Avec les Inconnus, il a passé en revue tous les travers de la nature humaine et de notre société. Ce regard décalé fait partie intégrante de lui. Il sait observer et restituer à sa façon. J'étais heureux de le voir se développer dans cette direction parce que je crois que cette évolution le renforce encore. Il ne perd rien de son humour et révèle une humanité."

    Un écho humain

    Didier Bourdon évoque le scénario de Madame Irma : "Sur l'idée de départ, il fallait encore énormément travailler pour construire une histoire solide avec des personnages qui existent. En effet, si le pitch était séduisant, il ne fallait pas non plus que ce soit gratuit. Il ne s'agissait pas de se mettre une perruque, du rouge à lèvres et d'en faire des tonnes ! Il fallait que cette bonne idée soit valorisée dans un contexte réaliste, concret qui trouve aussi un écho humain. Nous avons mis un peu plus d'un an à finaliser le scénario." Le co-réalisateur Yves Fajnberg poursuit : "On ne pouvait pas faire une heure et demie avec un type de quarante-cinq ans déguisé en voyante ! Cette situation, aussi drôle soit-elle, devait découler de quelque chose de plus profond, de plus humain, et je crois que cet aspect-là intéressait particulièrement Didier parce qu'au-delà de l'humour qu'on lui connaît, cela allait aussi lui permettre d'exprimer autre chose. Il allait pouvoir ajouter l'émotion à la comédie."

    Les retrouvailles avec Yves Fajnberg

    Madame Irma marque la seconde collabration de Didier Bourdon avec Yves Fajnberg. En 2005, Fajnberg dirigeait Bourdon dans la comédie Vive la vie, dont ils signaient tous deux le scénario. Sur Madame Irma, les deux hommes travaillent de concert à la réalisation. Didier Bourdon évoque leur relation sur ce nouveau projet : "Nous avons mis un peu plus d'un an à finaliser le scénario. Un temps de recul était nécessaire entre chaque étape. Je me suis rapidement rendu compte de ce qu'allait exiger le rôle et j'ai décidé de ne pas réaliser ce film seul. Il m'était impossible d'être partout à la fois. J'avais besoin d'être épaulé. Yves Fajnberg est arrivé. Notre collaboration est remarquablement efficace et nous nous entendons très bien. Il m'a apporté un regard extérieur précieux et a été un relais vis-à-vis de l'équipe."

    Les ombres de Tootsie et Doubtfire

    Le réalisateur Yves Fajnberg évoque deux des films qui ont forcément inspiré Madame Irma, tout en précisant en quoi ce dernier film marque sa singularité : "Nous avons pensé à Tootsie et Madame Doubtfire qui ont abordé le travestissement avec succès, mais nous étions sur un autre plan. Dans ces deux grands films, Dustin Hoffman et Robin Williams jouaient des personnages de comédiens qui se servaient de leur métier pour s'en sortir. Dans Madame Irma, le personnage de Francis n'est ni préparé, ni prédestiné à ce qu'il va vivre. Jouer un personnage n'est pas son métier. Pour lui, plus que de se grimer, il s'agit de se réinventer complètement. Il doit tout apprendre et découvrir ses limites. Il ne fait pas un exercice de style, il joue sa vie."
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • Joker (2019)
    • Maléfique : Le Pouvoir du Mal (2019)
    • Hors Normes (2019)
    • Terminator: Dark Fate (2019)
    • Donne-moi des ailes (2019)
    • Mon chien Stupide (2018)
    • Stephen King's Doctor Sleep (2019)
    • Abominable (2019)
    • Au nom de la terre (2019)
    • La Belle époque (2019)
    • Shaun le Mouton Le Film : La Ferme Contre-Attaque (2019)
    • Sorry We Missed You (2018)
    • La Vérité si je mens ! Les débuts (2018)
    • Chambre 212 (2019)
    • Midway (2019)
    • Le Traître (2019)
    • Papicha (2019)
    • Retour à Zombieland (2019)
    • Matthias & Maxime (2019)
    • Gemini Man (2019)
    Back to Top