Mon AlloCiné
    Coeurs
    note moyenne
    2,3
    944 notes dont 225 critiques
    13% (29 critiques)
    27% (61 critiques)
    3% (6 critiques)
    17% (39 critiques)
    17% (39 critiques)
    23% (51 critiques)
    Votre avis sur Coeurs ?

    225 critiques spectateurs

    Branwell
    Branwell

    Suivre son activité Lire ses 10 critiques

    4,0
    Publiée le 13 décembre 2006
    Un conte sur la solitude de êtres, dans l'athmosphère ouatée d'un Paris enneigé et des décors surannés aux relents de seventies. Dommage que la fin nous laisse un peu sur notre...faim. On aurait aimé en savoir un tout petit peu plus sur les différents personnages et surtout sur l'innénarable Charlotte, interpretée par Sabine Azéma. Mention spéciale également à André Dussolier, irrésistible dans son rôle d'agent immobilier coincé, à la vie aussi triste qu'ennuyeuse.
    cinono1
    cinono1

    Suivre son activité 91 abonnés Lire ses 979 critiques

    5,0
    Publiée le 2 janvier 2016
    Alain Resnais signe un film profondément triste. Sur la solitude contemporaine avec des personnages de middle age, isolés tournés vers le materialisme, le trivial (Dussollier amateur de film X ou Wilson porté sur l'alcool) ou le spirituel (la toujours divine Azéma ou I.Carré croyant à l'amour). Des personnages sortant des sentiers battus (le couple usé Wilson-Morante ou l'acariatre Claude Rich) Le film réserve des surprises dans sa narration, serre souvent le coeur, le trait est pertinent...Alors pourquoi avoir fait évoluer ces personnages dans des décors si artificiels, si peu naturels ???
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 771 abonnés Lire ses 4 985 critiques

    3,0
    Publiée le 24 octobre 2013
    Si « Cœurs » n'a rien d'un Resnais majeur et ne procure clairement pas la même émotion que certaines œuvres antérieures, tout n'est pas à jeter pour autant. Il faut avant tout reconnaître au maestro que son univers est unique et reconnaissable entre tous, sa troupe d'acteurs quasi-identique à chaque film nous offrant comme toujours le meilleur d'elle-même. Et si je n'ai jamais réussi à m'enflammer ou à m'émouvoir comme je l'aurais souhaité, l'ensemble sonne souvent juste et apparaît globalement cohérent, malgré une évidente différence d'intérêt selon les personnages et les récits. Bref, si l'œuvre laisse un souvenir positif et ne laisse pas indifférent (ce qui est déjà beaucoup), le grand moment de cinéma attendu n'est pas vraiment au rendez-vous : dommage, le cœur y était.
    cinefil33
    cinefil33

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 97 critiques

    5,0
    Publiée le 21 avril 2007
    Tout simple et tout charmant,Alain Resnais réalise une fois de plus ce qui est pour moi un chef d'oeuvre.Les personnages,tous à la recherche de l'amour,apparaissent sans défense,avec leurs rêves naifs d'amour et se livrent aux spectateurs avec sincérité.On y retrouve tous des personnes qu'on connaît,des côtés de nous-mêmes,des situations qu'on a vécues où qu'on vivra et c'est ce qui fait le charme de ce film enneigé et appaisant.
    EricDebarnot
    EricDebarnot

    Suivre son activité 126 abonnés Lire ses 910 critiques

    4,5
    Publiée le 2 février 2011
    Le dernier Resnais s'avance masqué : la première demi-heure, presque irritante, nous propose un nouveau marivaudage léger, actionnant avec trop de théâtralité et une emphase en peu grotesque, des mécanismes déjà vus dans ses deux précédents films. Si l'on s'émerveille sur la mise en scène acérée et l'inventivité constante des décors et de la construction narrative, on se résigne à un nouveau Resnais mineur, signe de fossilisation de ce grand metteur en scène. Puis, insensiblement, quelque chose bascule : vers la douleur d'abord, quand des monologues hébétés s'insèrent dans la fausse légéreté de la comédie... Puis vers l'horreur pure, lorsque, enfin, Resnais dévoile son véritable propos, qui n'a donc jamais été les peines de coeur et les illusions déçues : tout simplement l'horreur de la mort, solitude extrême, et les pièges que nous nous tendons à nous-mêmes en voulant y échapper. La fin ne laisse que le choix au spectateur assommé de quitter la salle en silence.
    oranous
    oranous

    Suivre son activité 91 abonnés Lire ses 1 097 critiques

    5,0
    Publiée le 27 juin 2007
    J'ai trouvé ce film remarquable, c'est vrai que les transitions entre les differentes scènes sont superbes, cette neige qui tombe, et cette petite musique de fond... Magnifique n9.gif Spoiler: Moi je pense en fait qu'Azéma et la representation du diable ou en tout cas d'un personnage maléfique de la bible vu qu'elle est croyante a 100% (je ne sais pas comment il s'appel dans la bible). A la fin elle seule est "heureuse". Tout le monde a tout raté ce qu'il voulais entreprendre. Tout le monde se retrouve encore plus paumé qu'au début du film sauf Azéma (qui joué très bien. Comme tous les acteurs choisis d'ailleurs.). Elle rend tout le monde fou, son collègue, son "patron", le père du "patron". Dussolier retouve son emploi d'on connait la chanson c'est a dire, agent immobilier. Vraiment je n'ai pas du tout été decue et même plutot contente.
    selenie
    selenie

    Suivre son activité 446 abonnés Lire ses 3 531 critiques

    1,0
    Publiée le 29 avril 2010
    Quelle déception... Un casting superbe et un grand réalisateur pour un film qui râte un peu sa cible. Un film choral dont le scénario manque de fantaisie, autant dans fond que dans la forme. Extrêmement découpé le montage accentue cet effet désagréable d'accumulation de scénettes très structurées, dans des décors froids et laids. La fin est aussi une déception, elle nous laisse sur notre faim avec des histoires tristes, mélancoliques où une K7 vidéo prend une importance inattendue mais peu compréhensible. Le seul vrai bonheur, au contraire de beaucoup, est son casting. Tous sont merveilleux de justesse et d'émotion, à l'exception de Lambert Wilson (pas très à l'aise en alcoolo), mais les autres sont un vrai bonheur avec une mention spéciale à Laura Morante. En résumé, quelques belles scènes mais au fil conducteur invisible pour un film qui surnage grâce à l'interprétation de ses acteurs. Alain Resnais s'essouffle...
    Cluny
    Cluny

    Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 593 critiques

    1,5
    Publiée le 14 octobre 2012
    "Coeurs" est tiré de "Peurs privées en places publiques", une pièce d'Alan Ayckbourne, dramaturge anglais dont il avait déjà adapté "Smoking" et "No Smoking". Cette matrice théâtrale se fait sentir, et pesamment. Que ce soit dans les décors (aucune action ne se passe en extérieur), dans les dialogues souvent à la limite du ridicule, dans les situations boulevardières ou dans le jeu accentué des acteurs (mention particulière à André Dussolier, mauvais comme un cochon), on sent le théâtre filmé. Les moyens du cinéma ne sont pas déployés pour donner de l'ampleur au récit, au contraire. Là où l'épure et le symbole servaient la densité de la narration dans un film comme "Dogville", ici tout est étriqué, téléphoné, mille fois vu. La trame du récit est un enchevêtrement de personnages dont on découvre progressivement les liens, et la communauté de solitude. Ce procéde très à la mode aujourd'hui ( voir "Babel" ou "Trois Enterrements") n'est pas nouveau, il suffit de revoir "La Ronde" ou "Short Cuts", du déjà regretté Robert Altman. Mais ici, le procédé est voyant, peut-être parce qu'on sent très vite que l'histoire n'est qu'un prétexte pour faire autre chose, à savoir filmer les agitations des personnages cherchant à échapper à leur solitude comme les souris de laboratoire de "Mon Oncle d'Amérique". Mais voilà : ces élucubrations tournent à vide, et on s'ennuie ferme. Intéressés ni par des personnages stéréotypés et peu crédibles (Thierry vivant avec sa soeur de 30 ans sa cadette...), ni par une intrigue poussive, ni par une mise en scène tournant à vide, les spectateurs n'ont plus qu'à décompter le temps qui s'écoule si lentement. Nombreux furent ceux dans la salle où je l'ai vu qui n'ont pas eu cette patience... http://www.critiquesclunysiennes.com/
    minispielberg
    minispielberg

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 65 critiques

    5,0
    Publiée le 24 juillet 2007
    Un des derniers films chorals sortis, quoique vus que c’est la mode en ce moment faudrait presque éviter d’en parler de sous-genre à notre époque. Mais justement, "Coeurs" se distingue des autres par son pessimisme et de son originalité. Repartit bredouille des Césars mais ayant mérité ses récompenses chez nos amis les italiens, on peut dire que ce film a passé inaperçu en France. Laissant de côté ses comédies musicales, Resnais offre une jolie (ou triste) histoire autour d’une galerie de personnages aussi variés que différents. L’interprétation est bonne laissant derrière elle la présence bien supérieure aux autres de Sabine Azéma qui excelle dans son rôle de "Marie sainte nitouche" diablement extravagante (vous comprendrez).
    QuelquesFilms.com
    QuelquesFilms.com

    Suivre son activité 83 abonnés Lire ses 987 critiques

    3,5
    Publiée le 16 septembre 2013
    Coeurs est un joli film choral, habile, tout en entrelacements d'histoires et quiproquos. Qu'ils soient célibataires, veufs ou en phase de rupture, les personnages gèrent tant bien que mal leur solitude, leurs fantasmes secrets, leurs espoirs amoureux, leurs désillusions... Alain Resnais les cerne avec ironie et tendresse à la fois. Mais la drôlerie du début laisse place peu à peu à un sentiment mélancolique et désabusé, renforcé par la photo du film et les décors : lumière très blanche d'une agence immobilière, néons fluo et ouatés d'un bar d'hôtel, intérieur sombre d'un appartement ancien, intérieur design d'un appartement moderne... Autant de représentations d'une certaine forme de solitude et de froideur urbaines. Des ambiances quasi déréalisées pour un tableau social cependant bien ancré dans la réalité. On n'est pas très loin, dans l'esprit, des tableaux d'Edward Hopper.
    Léa H.
    Léa H.

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 220 critiques

    3,0
    Publiée le 26 janvier 2014
    Pour ce grand bal de la solitude contemporaine, Resnais a réunit une belle troupe de comédiens, qui interprètent avec un plaisir communicatif ces cœurs esseulés, perdus dans les artifices du monde contemporain. Magnifiques décors de Jacques Saulnier qui donnent au film une saisissante dimension de conte (impossible de ne pas penser à Hopper), volupté sinueuse de la mise en scène qui accompagne les errements de chacun : le film a une belle tenue. Et si rien ne semble très sérieux dans ce petit théâtre aux couleurs acidulés, une gravité sourde, dissimulant une détresse profonde, un cri étouffé de désespoir. Ce « pessimisme joyeux » est une constante de l’œuvre Resnais (de « Je t’aime je t’aime » à « On connaît la chanson ») ; d’où vient alors l’impression de voir ici se rejouer en mode mineur et un peu mécanique cette musique en contrepoint qui accompagna plusieurs chef d’œuvre du maître ? La faute sans doute à certains personnage qui tombent dans la caricature (Lambert Wilson, Laura Morante), à des situations qui s’épuisent parfois (les vidéocassettes d’Arditi, les affrontements d’Azema et du vieillard, les scènes de ménage Wilson/Morante)… Comme si l’adaptation très café-théâtre de Ribes venait affadir le verbe aiguisé et acerbe d’Ayckbourn (l’adaptation de Smoking/No smoking était bien plus enlevée). Il y a certes des moments de grâce dans le film (le personnage bouleversant d’Arditi, la détresse d’Isabelle Carré, toujours très juste, les moments d’intimité partagés entre Azéma et Arditi) et la tonalité globale, entre mélancolie et gravité, fait parfois mouche, pourtant, le film tombe plus d’une fois dans le démonstratif, le trop littéral.
    nekourouh
    nekourouh

    Suivre son activité 48 abonnés Lire ses 686 critiques

    5,0
    Publiée le 5 mai 2012
    Film tout simplement incroyable. La mise en scène est très recherchée et d'une qualité inconstestable. Quant à lui, le scénario résulte de l'écriture d'un Resnais qui maitrise son art d'une manière excellente. Le film possède ainsi de nombreuses richesses : artistiques, philosophiques (notamment sur la religion), esthétiques, scénaristiques... Resnais signe ici un chef d'oeuvre, "l'amour à mort" dans une version réussie, également un prolongement de son formidable "Smoking/No Smoking". Le jeu d'acteur est également très bien mené par Resnais.
    lazebulla
    lazebulla

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 13 critiques

    1,0
    Publiée le 3 février 2007
    Un film gnan-gnan. Alors là vraiment, on se demande où a voulu en venir le réalisateur ? L'histoire, originale, aurait pu être traitée de façon intéressante. Or, Alain Resnais nous laisse en chemin, très rapidement on décroche et on se désintéresse des élucubrations des personnages. Moi qui adore Sabine Azéma et André Dussolier, je dois dire que j'ai été vraiment déçue. Quant à Lambert Wilson, soit il est mauvais, soit il a vraiment été mal dirigé. Ce film est navrant de platitude. La réalisation se veut originale, les décors aussi, mais c'est raté. Il en ressort un film mièvre et sirupeux, dégoulinant de bons sentiments. Par pitié, place aux jeunes au cinéma ! peut être le renouveau viendra d'eux car entre Resnais, Chabrol, Lelouch, ou pire Esposito, le cinéma français n'est pas prêt de nous reconquérir.
    linkinpork
    linkinpork

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 65 critiques

    5,0
    Publiée le 28 novembre 2006
    Encore un chef d'oeuvre de Mr ALAIN RESNAIS ! Un petit bijou plein de charme ... qui peut être traine en longueur par moment .. mais le résultat est plus que brillant , les acteurs sont à point et le scénario est purement du Resnais ! UN FILM A NE PAS MANQUER
    fredelz
    fredelz

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 109 critiques

    1,0
    Publiée le 3 décembre 2006
    Un film raté, au scénario très mince, aux personnages stéréotypés et sans grande profondeur, parfois caricaturaux. Seul Pierre Arditi parvient à tirer son épingle du jeu. Pour le reste, c'est ennuyeux et prévisible.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top