Notez des films
Mon AlloCiné
    No Country for Old Men - Non, ce pays n'est pas pour le vieil homme
    note moyenne
    4,1
    26084 notes dont 2173 critiques
    répartition des 2173 critiques par note
    856 critiques
    631 critiques
    134 critiques
    274 critiques
    156 critiques
    122 critiques
    Votre avis sur No Country for Old Men - Non, ce pays n'est pas pour le vieil homme ?

    2173 critiques spectateurs

    Outburst
    Outburst

    Suivre son activité 98 abonnés Lire ses 517 critiques

    4,0
    Publiée le 30 août 2010
    Une histoire passionnante et un suspense omniprésent ajouté au jeu d'acteur et à la réalisation quasi-parfaite font de ce film un des meilleurs des frères Cohen et mérite largement ses 4 oscars.
    legend13
    legend13

    Suivre son activité 98 abonnés Lire ses 867 critiques

    3,5
    Publiée le 18 novembre 2013
    Un Javier Bardem monumental pour une oeuvre à la première partie intense et tendu. Malheureusement, la seconde partie est gâché par trop de bavardages soporifiques et ennuyeux. Je ne comprend donc pas pourquoi ce film à obtenu l'oscar du meilleur film. Petite deception.
    nicothrash60
    nicothrash60

    Suivre son activité 94 abonnés Lire ses 1 805 critiques

    4,0
    Publiée le 9 février 2016
    Un western moderne de très bonne facture de la part des affriolants frères Coen qui dès les premières minutes pue le chef d'oeuvre à plein nez ! Malheureusement l'incroyable atmosphère d'angoisse du départ se perd petit à petit dans un méandre de scènes décalées et le scénario part un peu dans tous les sens, on s'y perd un peu mais cela n'empêche pas les Coen de continuer à nous offrir des scènes mémorables tout du long. La tension sous-jacente ou non reste présente dans ce climat étrange où l'intrigue s'avère assez palpitante malgré des grosses cassures qui freinent inévitablement le métrage. Mais là où les Coen ont indéniablement assuré c'est sans conteste en ce qui concerne le casting, remarquable et duquel Javier Bardem sort inévitablement en tête, il est tout simplement glaçant en tueur psychopathe intraitable. Pour autant, la réalisation est impeccable et la mise en scène une pure merveille mais malgré tout, je n'ai pu m'empêcher de trouver le temps long sur la fin, une fin qui en laissera d'ailleurs pantois plus d'un ... On frôle véritablement le chef d'oeuvre mais il me manque ce petit quelque chose, ce supplément d'âme, pour autant "No country ..." est sans aucun doute un grand film et reste naturellement à voir.
    Roub E.
    Roub E.

    Suivre son activité 100 abonnés Lire ses 3 117 critiques

    4,0
    Publiée le 15 septembre 2015
    No country for old Men est un excellent film, brillant mais j ai été paradoxalement un peu déçu de la part des frères Coen. Ceci est principalement dû au personnage qu interprète Josh Brolin, trop terre à terre à qui il manque ce grain de folie que j aime tant dans leur film. Face à lui le personnage du tueur interprété par un Javier Bardem méconnaissable rentre de plein pied dans la galerie de personnages foutraques des Coen. Les décors arides et leur utilisation sont formidables, augmentant l impression de solitude et d errance de chaque personnage. Bourré d humour, noir avec d excellents dialogues le film n a de ce côté ci que des qualités. Mais il m a laissé cette pointe de déception qu on peut avoir quand on attend trop d un film pourtant brillant.
    kal-el 02
    kal-el 02

    Suivre son activité 62 abonnés Lire ses 820 critiques

    4,0
    Publiée le 11 décembre 2013
    Avec 4 Oscars a son actif nô country for old m'en ,Une oeuvre d'art mysterieuse et seduisante. Remarquable ! L'atmosphère, suspense, le désespoir, l'humour macabre et une rare qualité qui nous laisse completer les scenes ... Mais 2 seul bémol un rythme un peux lent déjà sur le début et la fin ma laisser un peux de marbre . Un classique instantané .
    Nico2
    Nico2

    Suivre son activité 57 abonnés Lire ses 939 critiques

    4,0
    Publiée le 15 septembre 2008
    Ce western contemporain donne envie de se plonger aussitôt dans le roman de Cormac McCarthy, tant le film des frères Coen est une réussite. Les paysages sont grandioses, les personnages excellamment écrits et joués à la perfection par un formidable trio d'acteurs: Javier Bardem, à la fois inquiétant et drôle dont certaines scènes et répliques sont promises à rester dans les mémoires, Josh Brolin qui confirme après Planète Terreur qu'il est le sosie officiel de Nick Nolte, Tommy lee Jones n'a plus rien à prouver en shérif fatigué qui ne comprend plus le monde dans lequel il vit. Les Coen font un subtil mélange de genres entre le western, le thriller et le film d'épouvante, la photo faisant la part belle aux contrastes entre l'ombre et la lumière retranscrit très bien l'idée de frontière entre le bien et le mal, la rigueur morale (Jones) et la violence (Bardem), le fait d'être pris entre les deux (Brolin). Le film est visuellement très beau, traite de sujets intéressants, et contient des scènes d'une originalité certaine (cf l'arme de Bardem). Seule ombre au tableau: le rythme est parfois trop lent, et particulièrement les vingt dernières minutes qui n'en finissent pas. Mis à part cela, No Country for Old Men est une vraie réussite et d'une grande originalité. A découvrir.
    armenardo
    armenardo

    Suivre son activité 57 abonnés Lire ses 322 critiques

    4,0
    Publiée le 19 juillet 2010
    un des films chocs de cette année 2008 ( avec dark knight, death sentence et rec)javier bardem y est juste démentiel, tout comme tommy lee jones. un très grand film assurément
    SuperMadara
    SuperMadara

    Suivre son activité 56 abonnés Lire ses 935 critiques

    4,5
    Publiée le 19 mars 2011
    Un polar exceptionnel , entre western philosophique et réalisme cynique digne des Coen . Adaptation d'une oeuvre signé Corman McCarthy , l'histoire est une plongée étrange , angoissante dans une traque a travers le Texas et la frontière méxicaine , ce pauvre Lleweyn devient le coeur d'une histoire qui le dépasse complètement , tous les seconds rôles deviennent une représentation , l'image d'une idée sous la plume acerbe des frères Coen . Josh Brolin , vrai héros du film obtient l'un de ses meilleurs rôles (avec "Harvey Milk" et "True Grit") , Tommy Lee Jones est bon mais assez discret (C'est un peu le spectateur du film , incapable d'agir malgré sa volonté) mais surtout Javier Bardem... Une performance stratosphérique , la peur et la folie a l'état pur : ce gars est un condensé d'angoisse aussi bien au niveau du visage que de l'esprit et des excellents dialogues . Niveau réalisation , les Coen maitrise a la perfection le jeu d'ombre et de lumière pour mieux faire douter le spectateur , l'inquiéter face a ce tueur fou et sanguinaire autant qu'intelligent . Un grand polar , sombre , violent et unique surtout .
    Ashitaka3
    Ashitaka3

    Suivre son activité 56 abonnés Lire ses 1 119 critiques

    5,0
    Publiée le 20 juillet 2019
    Etincelant! Cette pépite de mise en scène met en avant Javier Bardem dans un rôle de psychopathe qui renouvelle définitivement le genre. Le rythme est crescendo, la tension est insoutenable . Certaines séquences de suspens sont absolument incroyables, le spectacle est d'une jouissance infinie. Les frères Coen explosent leur art pour mettre la barre très très haut.
    Sebi Spilbeurg
    Sebi Spilbeurg

    Suivre son activité 53 abonnés Lire ses 1 005 critiques

    5,0
    Publiée le 10 juillet 2009
    Une chasse à l'homme vachement intense avec une première partie plutôt tournée côté action et une seconde plus réflexion. Avec des acteurs surprenants (surtout Javier Bardem irrésistible en tueur fou) garantissent le bon fonctionnement des dialogues, des scènes et de la mise en scène des frères Cohen dans un film plus que prenant.
    Incertitudes
    Incertitudes

    Suivre son activité 54 abonnés Lire ses 1 908 critiques

    4,0
    Publiée le 19 avril 2011
    Peut-être en attendais-je trop ? En tout cas, je n'ai pas été emballé plus que cela par No Country for Old Men, en tout cas bien moins que la critique française en grande partie élogieuse face au dernier film des frères Coen. 4 fois oscarisé (meilleur film, meilleur réalisateur, meilleur second rôle pour Javier Bardem et meilleur scénario), il est l'adaptation du livre éponyme de Cormac McCarthy. Ce qui m'a séduit, c'est son côté film noir et western. Au début du film, on a vraiment des plans magnifiques de déserts poussièreux. Le personnage d'Anton Chigurh, tueur psychopathe incarné par Javier Bardem, est vraiment glaçant par sa détermination, sa brutalité, renforcées par les dialogues absurdes qu'il peut débiter. Le fait qu'il tire à pile ou face pour savoir s'il doit épargner ses victimes m'a fait un peu rappeler la façon de faire de Mickey et Mallory Knox dans Tueurs Nés. En parlant de Tueurs Nés, à ses côtés, Tommy Lee Jones retrouve Woody Harrelson après Tueurs Nés et The last show même s'ils n'ont aucune scène en commun. On peut reconnaitre à No Country...de distiller une tension permanente et de proposer une fin aux antipodes de ce qui se fait habituellement à Hollywood. Ce qui n'est déjà pas rien.
    El Wray
    El Wray

    Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 183 critiques

    3,5
    Publiée le 30 décembre 2012
    "What's the most you ever lost on a coin toss ?" "No Country for Old Men" (on se serait volontiers passé du titre français affreux), c'est : une intrigue de film noir, des paysages de western, et un méchant de slasher. Sur ce délicieux cocktail vient se poser le mélange décalé de noirceur et d'humour si cher aux frères Coen. Considéré par certains comme une version "West-Texas" de "Fargo", "No Country for Old Men" n'a pourtant rien à envier à ce thriller hivernal qui propulsa la carrière des Coen, un film plutôt réussi mais énervant et somme toute mineur, bref certainement pas à la hauteur de sa réputation de classique (qu'est-ce que "Fargo" a de si exceptionnel hormis le génial Steve Buscemi dans un second rôle tordant ?). Non, les Coen ont depuis "Fargo" décuplé d'ambition et de talent pour ce polar beaucoup plus abouti tant sur le plan de l'écriture que de la mise en scène, même si, avouons-le, il ne serait pas grand-chose sans la deuxième. Outre une photographie à tomber sur le cul (merci à Roger Deakins, comme toujours épatant), ce douzième long-métrage dispose d'un casting de gueules tout ce qu'il y a de truculent. Mais celui qui crève, que dis-je, explose l'écran et vole la vedette à tous les autres, c'est Javier Bardem. Un oscar grandement mérité, car, n'ayons pas peur des mots, son personnage de serial killer muni d'une bouteille d'air comprimé est l'un des "méchants" les plus mémorables du cinéma, une incarnation du mal à la fois amusante et terrifiante. Les dialogues sont également brillants. Pour notre plus grand bonheur, ils dégoulinent de cynisme, et les répliques cultes se comptent par dizaine. Il y a de ce fait un côté "comédie noire" dans ce film pourtant pessimiste et violent ; "No Country..." ne trouve son sérieux que dans le désespoir et l'impuissance du shérif face à la barbarie des hommes, visibles dans les traits fatigués et la voix éteinte d'un Tommy Lee Jones ma foi assez émouvant. Mais bizarrement "No Country for Old Men", si parfait soit-il en dépit de quelques baisses de rythme et ellipses frustrantes, n'est somme toute qu'une prouesse, un film qui a indéniablement "de la gueule" mais qui, pour le reste, inexplicablement, ne cesse de se contredire : il est à la fois éblouissant et exaspérant, essentiel et anecdotique, et on en sort impressionnés, voire secoués, mais aussi avec une pointe d'agacement. WHY ?
    maxime ...
    maxime ...

    Suivre son activité 50 abonnés Lire ses 1 526 critiques

    4,0
    Publiée le 7 novembre 2012
    tommy lee jones en homme cynique et désabusé regrettant la vieil époque dépassé par le bordel d'aujourd'hui. javier bardem en déséquilibré mental adepte de la cruauté et son duel avec josh brolin est l'un des plus violents du cinéma. le suspense y est, des passages cultes et l'humour est présent malgré tout.
    Thibox_
    Thibox_

    Suivre son activité 41 abonnés Lire ses 265 critiques

    4,5
    Publiée le 12 mars 2013
    On ne peut que saluer la réalisation parfaite des frères Coen qui ont mis en place une ambiance angoissante portée en grande partie par Javier Bardem, grandiose. "No Country For Old Men" s'offre un grand casting, une mise en scène impeccable, une photographie superbe et un scénario subtil. Bref, l'une de leur plus belle réussite.
    Buzz063
    Buzz063

    Suivre son activité 38 abonnés Lire ses 919 critiques

    5,0
    Publiée le 5 octobre 2011
    Parfois, on voit un film qui nous passe un peu au dessus. On sait qu'il est bon, on sent même qu'il est important, mais on arrive pas à mettre le doigt sur ce qui fait la différence. Et ce n'est qu'après plusieurs visions qu'on en prend la mesure. Sorte de pendant désertique de leur Fargo, en plus désespéré et nihiliste, No Country permet aux Coen de se livrer aux mêmes réflexions que dans leurs meilleurs films précèdents sur l'Amérique et ses mythes d'une part et sur le cinéma d'autre part. On retrouve les mêmes personnages luttants pour s'arracher à leur condition et incapables d'y parvenir, les mêmes dialogues à tiroir et métaphoriques et les mêmes personnages symbôliques, mais avec une pertinence et une force encore plus grande qu'à l'accoutumée. Cela se traduit par le personnage de Chirgurh, psychopathe total et personnage improblable par sa coupe de cheveux, ses attitudes et ses dialogues. Ce personnage c'est la Mort avec un grand M. Sauf qu'à la place d'une faux, il a un pistolet pour bestiaux et que, loin d'être arbitraire dans ses crimes, il répond à une logique et des valeurs qui lui sont propres. Le propos est également d'une noiceur totale. Les personnages sont filmés comme des fantômes ou comme des silhouettes en sursis. Les Coen filment la nature humaine dans ce qu'elle peut avoir de plus sombre et la décrépitude de l'Ouest américain et des ses valeurs dépassées. C'est toute l'utilité du personnage du shérif joué par Tommy Lee Jones, représentant de l'ordre et gardien de ses valeurs réduit au rôlé de simple témoin des évênements. Jamais il n'interagit avec Brolin ou Bardem. Gagné peu à peu par le doute quant à son utilité et de plus en plus conscient de son anachronisme, son monologue final donne au film une conclusion au désenchantement absolu. Fatalisme très présent également. Ainsi les seuls moments où le personnage de Moss fait preuve d'humanité (apporter de l'eau au survivant, se laisser séduire par une femme) sont ceux qui vont sceller sa perte. En terme de mise en scène le film est d'une maîtrise impressionnante à tous les niveaux, musique et photo sont splendides. Les Coen livrent un long-métrage parfait dans sa construction, enlevez un plan ou une ligne de dialogue et le film est moins bon. Les frères réussissent de purs moments de mise en scène, notament les affrontements silencieux entre Moss et Chigurh, qui sont des scènes de tension hallucinantes sans que jamais les deux personnages n'apparaissent ensemble dans le même plan. L'importance du hors champ et des ellipses est aussi essentiel. Ainsi, les deux seuls morts qui ne sont pas montrés sont celles de Moss et de sa femme, leur donnant un statut particulier. D'ailleurs, faire disparaitre son protagoniste principal aux deux tiers du film à la surprise générale est une idée super audacieuse et très casse gueule car destabilisante pour le spectateur. Cela fait basculer le film dans un dernier tiers où la réflexion prime et donne à l'histoire racontée jusque là un dimension toute autre. Il faut tout de même préciser que c'est également le cas dans le livre de McCarthy. Niveau narration, les Coen restent fidèles à la trame du roman mais s'approprient l'histoire et l'adaptent à leurs thèmes par l'ajout de petites touches personnelles. Les frères prennent leur temps, No Country étant assez contemplatif. Ils parviennent à un équilibre dans la construction dramatique via des scènes qui se répondent les unes les autres et qui abordent des thèmatiques qui leurs sont chères, comme celle de l'argent comme source de corruption. Ainsi Moss ne parvient à se faire obéir que par l'utilisation de l'argent qu'il a dérobé, comme dans la séquence à la frontière où il veut récupérer une bouteille de bière. A ces moments répond la scène finale de Chirugh. Quant un jeune veut lui donner sa chemise par pur altruisme, le tueur le convaint finalement d'accepter le billet qu'il lui tend. Bref, No Courntry For Old Men est un film à la richesse incroyable et aux niveaux de lectures multiples. Chef-d'oeuvre total et définitif.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top