Notez des films
Mon AlloCiné
    No Country for Old Men - Non, ce pays n'est pas pour le vieil homme
    note moyenne
    4,1
    26187 notes dont 2173 critiques
    répartition des 2173 critiques par note
    856 critiques
    631 critiques
    134 critiques
    274 critiques
    156 critiques
    122 critiques
    Votre avis sur No Country for Old Men - Non, ce pays n'est pas pour le vieil homme ?

    2173 critiques spectateurs

    ConFucAmuS
    ConFucAmuS

    Suivre son activité 190 abonnés Lire ses 529 critiques

    5,0
    Publiée le 30 mai 2013
    En adaptant Cormac McCarthy, les frères Coen signent surement leur meilleur film, avec The Big Lebowski. Il faut dire que l'adaptation de l'une des plus grandes réussites de l'écrivain est juste imparable et intense. Le film suit la trajectoire de trois personnages, aussi différents que complémentaires: tout d'abord, Llewelyn Moss, chasseur qui trouve une mallette de deux millions de dollars sur les lieux d'un règlement de compte. Ce qu'il ne sait pas c'est qu'en s'en emparant, il se retrouve traqué par un tueur psychopathe méphistophélique: Anton Chigurh. Ce deuxième protagoniste va le poursuivre sans relâche, tel une machine sans émotion ni remords. Enfin, le troisième personnage est le vieux Shérif Bell qui tente de retrouver Moss et de mettre un terme aux agissements de Chigurh. Ce dernier est un penseur, dont les repères sont considérablement troublés par le monde d'aujourd'hui. Le film nous livre ses réflexions lucides sur la violence et son évolution pétrifiante. Trois destins, trois personnages liés à l'escalade de cette violence. Et autant dire que les trois rivalisent de génie dans leurs rôles respectifs. Tout d'abord Josh Brolin fait des merveilles en Moss, homme bon et combatif, mais qui se retrouve de plus en plus pressuré par son poursuivant. Ce dernier est surement celui qui marque le plus, tant son interprétation par Javier Bardem est incroyable. Il apporte charisme, froideur digne d'un Terminator, au comportement imprévisible. Un personnage de psychopathe aussi imposant que passablement ridicule, avec sa coupe de cheveux au bol qui amuse autant qu'elle déstabilise. Et Tommy Lee Jones était l'acteur rêvé pour incarné le Shérif dépassé. Son visage à lui seul parvient à retranscrire la profonde mélancolie et l'expérience du personnage. Le casting tout entier est du même niveau, de Kelly MacDonald à Woody Harrelson, et la réalisation discrète, presque effacée, suit au plus près les personnages en évitant tout jugement. La musique absente du film confirme ce dernier point, et rend la traque encore plus immersive. Une pluie d'oscars s'est abattue sur ce film, et ce n'est que justice. Il s'agit d'un chef d'oeuvre que le temps n'écornera pas.
    François G.
    François G.

    Suivre son activité 82 abonnés Lire ses 388 critiques

    5,0
    Publiée le 7 avril 2015
    Adaptation du best-seller de Cormac MacCarthy, "No Country For Old Men" est une œuvre haletante quasi-parfaite qui mérite amplement ses Oscars. Un film d'ambiance intelligent mélangeant polar, western et drame saupoudré d'humour noir comme les frères Coen savent si bien les faire. Leur mise en scène est excellente et leur réalisation magnifique. Chaque plan, chaque séquence est parfaitement maîtrisée. Les décors, les paysages arides aux couleurs ternes (à l'image de la dure réalité à laquelle sont confrontés les personnages) sont d'une très grande beauté et contribuent au suspens recherché et à l'ambiance lourde et pesante. Une ambiance rendue encore plus forte grâce à la totale absence de musique. Un silence règne en maître du début à la fin de cette chasse à l'homme et nous plonge dans une odyssée puissante et intense. L'atmosphère oppressante et anxiogène de ce long-métrage est très efficace et nous maintient captivé de bout en bout. Lent, mélancolique, froid, violent et drôle, le scénario de "No Country For Old Men" est d'une grande justesse dans son écriture malgré ses longueurs et nous livre un message sur l'humanité assez déprimant. La vision d'une Amérique "souillée". Je suis même resté bouche bée devant et après la scène finale : le monologue plutôt déprimant de Tommy L. Jones. Tommy Lee Jones ("Men In Black") interprète d'ailleurs son rôle avec une très grande crédibilité. Ce shérif, vieux, blasé et dépassé, prend conscience de ce quoi ronge le monde dans lequel il vit : la violence de l'Homme. Une violence brutale et impitoyable. Ce personnage nous permet de prendre un peu plus de recul envers l'histoire que nous raconte les frères Coen. Josh Brolin ("Old Boy") est quant à lui très convaincant, tout comme Woody Harrelson ("Tueurs Nés"), et nous livre l'une de ses meilleures performances. Il en est de même pour Javier Bardem ("Biutiful"), qui incarne à la perfection Anton Chigurh, un psychopathe cruel et effrayant dans tous les sens du terme. Les rares répliques de ces protagonistes (ou antagonistes) sont incroyables (digne de celles que Q. Tarantino écrit) et très profondes de sens. De nombreux degrés d'interprétations sont possibles pour cette merveille du 7e Art. A ce jour, le meilleur long-métrage d'Ethan et Joel Coen.
    romain M.
    romain M.

    Suivre son activité Lire ses 3 critiques

    2,0
    Publiée le 25 décembre 2012
    Je n'aime pas trop les films que l'on déclame un peu partout comme étant des chef d'oeuvre, ces effets d'annonce me conduisent à être plus sévère dans mon appréciation. Or dans ce film, je l'ai regardé du début à la fin avec la même sensation, celle de m'ennuyer. Alors oui, il y a des scènes intéressantes et captivantes et l'ensemble se tient. Le problème c'est que dès le début du film on s'attend à une course poursuite entre les deux hommes, et il faut bien les remplir les deux heures de film ! Alors ce film n'offre aucune suprise et nous évite un grand final grotesque. La fin est plutot bien. Les critiques unanimes autour de ce film me laissent à penser qu'on a perdu au fil du temps la notion qu'un méchant est méchant et peut triompher. Ce film évite pas mal de piège ; une histoire d'amour mielleuse, le héros triomphant etc.. mais n'offre pas grand chose de profond. Et surement pas les apparitions du shérif, sympathiques mais inutiles.
    fandecaoch
    fandecaoch

    Suivre son activité 502 abonnés Lire ses 2 233 critiques

    5,0
    Publiée le 24 novembre 2012
    No Country for Old Men - Non, ce pays n'est pas pour le vieil homme : Un thriller/western moderne tout simplement sublime et envoutant. Ce film ma littéralement absorbé et fasciné de part son ambiance, ces personnages, la réalisation, les musiques… En gros tout, ce film à une certaine perfection, un souci de détail vraiment incroyable. Vraiment, j’ai tout simplement adoré ce film qui va directement dans le panthéon de mes films préférés car ils sont tout simplement énorme et sur tout les points. Déjà, réalisé et écrit par deux frères, deux très talentueux frères : Joel Coen et Ethan Coen, déjà ça c’est une marque de qualité (car j’adore tout leur film qui sont tous des vrais bijoux de cinéma) mais quand les réalisateurs écrivent aussi le scénario, c’est souvent bon signe car c’est signe qui maitrise leur œuvre, et ce film déroge pas a la règle. Déjà d’une : on a le droit a une réalisation méticuleuse, nette et précise : voila deux frères qui savent réaliser car fraichement : film réalisé de façon magistral et flamboyante. Plans de caméra sublime et posé, magnifique mise en scène, décors de toute beauté. Des décors et paysages dessert : très western se qui donne cette ambiance très western moderne. Mélange au genre thriller grâce à une ambiance et un scénario maitrisé aux petits oignons. Avec un scénario captivent et prenant malgré qui soit raconté de façon lent mais intense. Car le suspense de ce film est haletant, pesant, frissonnant : vraiment ça fait froid dans le dos. Grâce donc au l’ambiance qui est maitrisé ainsi que la psychologie des personnages, surtout le méchant qui est juste énorme et fracassent : totalement calme mais un peu fou, un vrai meurtrier qui sait ce qui fait. Magistralement bien interprété par Javier Bardem qui est juste saisissant, vraiment il a la tête de l’emploi : il est glacial (chaque apparition donne des frissons) : il mérite amplement son oscar, belle performance. Et on a aussi le droit à un casting de premier ordre : Tommy Lee Jones, Josh Brolin, Woody Harrelson…. Et ils sont tous très convaincant et parfait dans leur rôle, voila des rôles qui permettent aux acteurs de s’exprime et de montre leur talents. Et pour en revenir au scénario qui peut être simple a premier vue livre un très bon message pas toujours facile a détecté. Un massage sur L’Amérique, voir même l’humanité. Et le personnage de Tommy Lee Jones qui voit l’humanité ce déchiré alors qui ne peut rien faire. Voila, un scénario maitrisé, riche en suspense et rebondissement (un scénario qui joue pas forcement sur un happy end ce qui rend le film encore plus unique et énorme car il casse les codes). Vraiment, on a le droit dans cette histoire a de vrai gueules et de vrai personnage fascinant et unique. Les musiques sont superbe aussi, mais laisse place au silence pendant les moments de suspense et de tension : ce qui est énorme et ce qui rend les moments très intense. Il y a aussi un vrai travaille sur les bruitages et l’ambiance sonores (bruit de l’arme avec le silencieux et tout… juste énorme) Voila un œuvre absolument sublime et délectable, un film qui prends aux trips et qui nous fascine et nous captive du début jusqu'à la fin. Encore un bijou signé les Frères Coen : bravo. Car pour moi, c’est un énorme coup de cœur pour ce véritable chef-d’œuvre du 7 art a ne pas rate et qui mérite amplement ces 4 oscars. Donc un film a ne pas manque, je vous le conseil fortement ce film qui est une pure merveille !!!
    Polterbrick
    Polterbrick

    Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 79 critiques

    1,5
    Publiée le 15 novembre 2014
    Face à toute les critiques élogieuses envers les frères Coen, je me suis mis en tête de regarder leur filmographie en commençant par ce film. Déception totale ! A tel point que je n’ai toujours pas eu le courage d’en visionner un autre. Ce film est horriblement lent avec une absence totale de rythme et de suspense qui m’ont fait attendre la fin avec une impatience grandissante au fil des minutes. D’ailleurs est-ce qu’on peut vraiment parler de fin. Les réalisateurs ont essayé de conclure leur film avec une ouverture pseudo philosophique qui donne davantage l’impression que le monteur a coupé la scène trop tôt ou qu’ils sont tout simplement tombés en rade de pellicule. A aucun moment je n’ai réussi à entrer dans le film ou à m’attacher à un des personnages et l’absence de musique n’a pas franchement aidé. Le film présente toutefois quelques bon côtés, à commencer par le jeu d’acteur époustouflant de Javier Bardem ou encore une excellente photographie avec certains plans sublimes mais les qualités s’arrête là. Impossible de comprendre l’engouement qu’il y a eu autour de ce film et comment il a pu repartir avec quatre oscars.
    lionceau-des-savanes
    lionceau-des-savanes

    Suivre son activité Lire ses 2 critiques

    0,5
    Publiée le 29 septembre 2008
    Alors comme beaucoup, suite aux excellentes critiques de la presse, j'ai voulut voir ce film afin de passer un bon moment. Le resultat est sans appel: le film est vraiment nul, depourvu de logique, on ne s'attache pas au heros, l'histoire n'est pas genial voir illogique, bref je le deconseille fortement à moins d'etre un fan des freres coen. C'est d'ailleurs a ce demander si ce n'est pas parce que c'est un de leur film qu'il a obtenu d'aussi bonne critique (un realisateur lambda aurait probablement etait noté objectivement).
    Caduchon
    Caduchon

    Suivre son activité Lire ses 3 critiques

    0,5
    Publiée le 24 février 2009
    Mais où est passée la fin du film ? Les frères Cohen ont-ils perdu la dernière bobine ? Ce qui est sur, c'est que la critique réagit de la même façon qu'une oeuvre d'art moderne qui m'avait marquée: un nom, et un socle vide avait fait un ravage lors d'une exposition: les gens criais au génie. Ce qu'ils ont appris après, c'est que la pièce n'était pas arrivée... Les critiques de ce film démontrent que ce genre de mises en valeur par la soit disant compréhension mystique de l'incompréhensible est toujours de mise dans la pensée moderne de l'"art". Ce film est raté, comme d'autres personnes l'ont soulevé, il n'est palpitant que par l'espoir d'une fin et d'un dénouement qui n'arrive pas et laisse vraiment le spectateur sur sa faim. D'autre part, beaucoup d'émoglobine absolument pas nécessaire, sans compter le total manque de réalisme des blessures (je sais ce que l'on ressent avec une fracture ouverte du bras, et on ne trottine pas avec seulement son bras en écharpe pour retourner se soigner soi-même...). Seul point positif: de très beaux paysages.
    grayfox74
    grayfox74

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 16 critiques

    0,5
    Publiée le 20 juin 2010
    j'aimerais qu'on m'explique en quoi les film des frère cohen sont si adulé par les critiques.je me suis rarement autan ennuyer devant un film ou si peut être devant fargo, un autre pseudo chef d'oeuvre des mème frangins.le scénario tien sur un timbre poste, le rythme est tellement mou que je ne sais pas si on peut appelé sa du rythme.je met un demi étoile pour la performance de l'acteur principal qui joue a la perfection.A NE PAS VOIR D'URGENCE sauf si vous ne trouver pas le sommeil
    gimliamideselfes
    gimliamideselfes

    Suivre son activité 1166 abonnés Lire ses 3 662 critiques

    5,0
    Publiée le 24 janvier 2008
    Un film relativement lent, ou tout est dans la beauté du jeu des acteurs, l'absence quasi totale de musique tout le long rend le film pesant, on sent qu'il va se passer quelque chose, mais on ne sait jamais quoi, la fin, surtout la dernière phrase faut froid dans le dos, je pense que nous avons ici un futur film culte.
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 15 mars 2015
    Je prends No country for old men à la médiathèque du coin et je rentre chez moi et je l'insère dans le lecteur et je le regarde et je suis déçu. Alors je lis des explications sur le film et je le reprends à la médiathèque et je prends une claque monumentale. Pour la majeure partie des gens qui n'auraient pas compris pourquoi il y a tant de "et", c'est parce que le livre Non ce pays n'est pas pour le vieil homme de Cormac McCarthy dont le film est adapté est écrit de cette manière. Et bah voilà : premier visionnage : le film m'intrigue : j'adore et je déteste, je suis fasciné et je comprends pas tout. Alors du coup j'ai décidé de lire le livre et de le revoir ; j'en suis à la moitié du livre et je l'ai revu et j'adore. J'adore tout : j'adore la mise en scène des frères Coen qui est sublime, le montage, les plans, la photographie, tout ! Absolument toute la mise en scène est travailléé dans le moindre détail. J'adore le côté Western/Road movie/Thriller qu'a le film, le fait qu'il vous prend aux tripes du début à la fin, sans vous laisser respirer, à jouer continuellement avec vos nerfs. Car l'histoire de No country for old men est avant tout un duel entre deux hommes, dont l'enjeu est incertain. C'est une course poursuite haletante entre un tueur et un type déterminé à survivre, à travers une Amérique sauvage, aride et propice à cet affrontement légendaire. Les personnages, ensuite ; quelle profondeur ! Même les seconds rôles ont un excellent niveau de développement. Et pourtant, chaque personnage garde sa part de mystère. On a un shérif désabusé, un tueur psychopathe, un homme cupide et traqué, sa femme, et un mercenaire chargé de retrouver le tueur et l'argent. Leurs relations sont bien exploités, et on s'attache à eux (enfin pour les héros) ou on les déteste (pour Chighur, qui est probablement l'un des meilleurs antagonistes que le cinéma nous ait donné). L'absence de musique durant le film rend l'atmosphère encore plus sèche, froide et crue. La violence est plus cruelle, les affrontements sont plus stressants et les dialogues sont plus naturels. L'ambiance de ce film est géniale ; elle est unique, inégalée. Le film est plutôt fidèle au livre (ou du moins, là où j'en suis dans le livre, c'est très fidèle). Et les acteurs : Tommy Lee Jones compose un personnage qui lui colle à la peau, bien plus utile dans l'histoire qu'il n'y paraît, Josh Brolin est excellent dans la peau du cow-boy fier, cupide mais toutefois humain, Javier Bardem offre la prestation la plus marquante du film, avec son jeu de regards et de sourires (à glacer le sang), il compose un personnage effrayant, allégorie du Mal (oscar plus que mérité). Les seconds rôles comme Woody Harrelson ou Kelly Macdonald sont aussi très bons. Les dialogues sont bien écrits, même s'ils sont rares. Car oui, le film privilégie le silence. Il est lent, très lent, sans être ennuyeux. On est captivé par cette lenteur qui instaure une tension qui monte au fur et a mesure que l'histoire progresse. Après il y a des scènes qui ont déplu aux spectateurs comme spoiler: la scène de la mort de Llewellyn, scène qui n'est pas montrée mais qui est implicite, moi je ne l'ai pas détesté car au contraire, elle choque le spectateur en lui montrant cette mort de façon plus brutale, plus inattendue. Le personnage de Tommy Lee Jones et son inutilité dans l'histoire a aussi déplu, mais il ne l'est pas : il prend conscience que le monde pourrit, il est l'homme bon rattrapé par les remords face au Mal contre lequel il est impuissant, et son discours final est magnifique : il montre que la mort n'est pour lui qu'un réconfort. La scène de l'accident de Chighur sert à montrer que l'argent qui lui est lié corrompt des enfants, et qu'il sème le mal, même quand il ne le veut pas . Aucun élément n'est laissé au hasard : les frères Coen sont des génies, car chaque scène est plus importante qu'il n'y paraît. Le message pessimiste que délivre le film sur l'humanité et sa cupidité est inquiétant de vérité. Un chef-d'œuvre, à voir deux fois pour le savourer pleinement.
    Cinememories
    Cinememories

    Suivre son activité 67 abonnés Lire ses 885 critiques

    5,0
    Publiée le 29 mai 2017
    Adapté du roman éponyme de Cormac McCarthy, « No Country For Old Men » est le premier essai sur support littéraire des frères Joel et Ethan Coen. Connaissant déjà leur genre décalé, impliquant des mises en scène si pures et si passionnelles, ils ne démentent pas un talent propre aux meilleurs cinéastes du siècle. L’intrigue aborde donc le thème d’une criminalité qui évolue à un stade irrécupérable, voire irréparable. L’homme, dans son tourment de pêchés, affronte les conséquences d’un fléau qui n’a pas d’origine. Le décor du Texas et du Mexique a de quoi poser un contexte légitime à une chasse à l’homme, comme dans les bons Western (Urbain) que l’on a pu découvrir auparavant. La performance de l’espagnol Javier Bardem est le plus précieux joyau de cette folle aventure. Son personnage Anton Chigurh est d’une complexité et d’une subtilité qui ne nous permet en aucun cas d’identifier une éventuelle racine ou référence. L’acteur a également dissimulé son accent afin que son discours soit le plus neutre et le plus froid possible. Toute une réflexion à son égard aura son importance. Plus on avance, plus les rebondissements s’accumulent pour laisser une trainée d’hémoglobine derrière sa perception des choses. Cependant, les Coen ne poussent pas la barre de cette violence au divertissement. Une crédibilisation du décor et de la poésie qui en découle est nécessaire pour que le mot final l’emporte sur tout ce qui a été annoncé. Josh Brolin, quant à lui, endosse parfaitement le costume du Cow-Boy type, mais sa force de caractère lui permet de rebondir sur la peste qui s’abat sur sa « vie ». Malgré ses traits légèrement caricaturaux au premier abord, il parvient à expliquer toute cette métaphore autour de ses actes. Il en va de même pour Tommy Lee Jones, en shérif acculé par le drame qu’il poursuit en vain. Son humanisation rime avec la narration de cette œuvre si originale et si métaphorique dans l’âme. Les plus attentifs auront noté l’absence de bande sonore apparente, jusqu’au clap de fin. Oui, le côté immersif prend alors plus d’ampleur dès lors que le discours des personnages est le centre d’intérêt ici. Le rythme est manié à la perfection, un parcours sans faute où l’adaptation au récit est subtilement instinctive. Le charme vient essentiellement de ce constat, si l’on met de côté le travail prodigieux des acteurs. Au final, l’œuvre ne démérite pas ses nombreuses distinctions à son égard. Une merveille mariant l’humour noir et l’immoralité avec élégance, dont on ne regrettera pas l’escapade !
    bolt
    bolt

    Suivre son activité 55 abonnés Lire ses 779 critiques

    5,0
    Publiée le 15 avril 2013
    Un sans faute. le scénario est bon, le casting absolument parfait. Franchement, un film à voir.
    Der Metzgermeister
    Der Metzgermeister

    Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 245 critiques

    4,0
    Publiée le 14 mai 2014
    Je lui met quatre alors que je préférais plutôt lui mettre trois cinq mais il n'y a pas de défaut suffisamment exploitable pour pilonner le " classique " des frères Coen. La seule chose que je ne comprend pas, c'est pourquoi ne pas organiser une confrontation entre les trois protagonistes ? Cela aurait été chouette que l'on puisse voir le face à face entre Bardem et Tommy Lee Jones. ( Rajouter à ce qui m'a fortement déplu c'est que l'on ne voit pas la mort de Llewelyn ) Et puis pourquoi conclure le film ainsi ? Peut être qu'une subtilité m'échappe dans le raisonnement du chérif Bell ? Le titre se réfère bien évidemment à ce même chérif qui est accablé par la vie qu'il mène, mais je repose la question, pourquoi cette fin ? Bref, Un western contemporain haletant, cela est principalement dû à ce rôle de traqueur sans merci : Anton Chigurh, interpréter avec brio par Javier Barden, qui est charger de récupérer cette fameuse mallette contenant 2 millions de dollars. Un tueur implacable doté d'un étonnant sadisme dont lui ne semble pas tellement convaincu : Dès la scène d'ouverture la première chose que je me suis dit à moi même était " Ne lui tournez pas le dos ", et par la suite on se rend compte de la débrouillardise de ce tueur psychopathe. Il ne se décourage pas ( il avance perpétuellement ), il est d'autant plus effrayant qu'il ne parle jamais, il est d'une froideur monstrueuse ( je crois que j'ai chier dans mon bénar quand il y a la fameuse " scène de la Pièce " ) : Un vrai tueur mais bien plus creuser que ceux auquel on a l'habitude. Et si vous n'êtes pas convaincu de son implacable férocité, et bien Woody Harrelson le fera pour vous ! ( de toutes les manières possible ) Pour ce qui est des deux autres personnages, et bien je ne leur trouve pas grand chose, si ce n'est que Llewelyn est un peu un gros salaud, par manque d’égard pour sa femme mais bon après il y était obliger, pour la sauver, de la faire partir. Quand au shérif Bell, dont j'ai déjà parler, bah il branle pas grand chose. Pourtant à chaque fois il est à deux doigt de mettre la main sur Anton, mais au final il arrive trop tard. La grosse force du film repose sur une formidable mise en scène que l'on doit pratiquement entièrement aux natif de Minneapolis. La fin est un peu... Comment dire... vite torchée. Pas mal réaliser, mais cela peut nous laisser quelque peu sceptique. A voir.
    psychiio
    psychiio

    Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 101 critiques

    4,5
    Publiée le 16 avril 2017
    Les frères Coen adaptent pour leur première fois un roman. On y retrouve les ingrédients coenien, tels les décors somptueux et leurs plans interminables mais magnifiques. La mise en scène est à l'ancienne, où l'on prend le temps d'observer l'évolution des personnages dans différents décors ; peu de musique, car l'action suscite déjà des émotions. Violent et réaliste, "No Country for Old Men" est porté par un trio masculin spectaculaire, dont un Javier Bardem justement récompensé. On ne pourrait s'attarder sur la fin, trop mystérieuse par rapport au film. C'est peut-être le meilleur film des frères Coen ...
    Florent B.
    Florent B.

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 705 critiques

    5,0
    Publiée le 26 juin 2015
    Un chef-d'oeuvre rien à dire de plus. Réalisation parfaite et histoire captivante. De plus Javier Bardem est excellent. Un grand film.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top