Mon AlloCiné
    Au-delà de la haine
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Au-delà de la haine" et de son tournage !

    Rappel des faits

    Le 13 septembre 2002, trois skinheads sortent dans les rues de Reims avec l'intention de "casser du pédé". Au bout d'une heure, ils s'en prendront à François Chenu, jeune homosexuel, qui n'en sortira pas vivant. Dévastés par le chagrin, les parents de François vont engager un procès et au lieu de vouloir punir les agresseurs à tout prix, vont tenter de les comprendre... "Moi, j'aimerais bien qu'on se rapproche. (...) C'est-à-dire qu'ils fassent eux un petit bout de chemin, même un gros bout de chemin parce que je crois qu'ils ont un gros bout de chemin à faire s'ils veulent devenir des hommes", explique Jean-Paul Chenu, le père de la victime. C'est ce procès et toute la démarche de la famille qu'a voulu filmer Olivier Meyrou.

    Un vibrant manifeste

    Pour Mourad Benkoussa, l'avocat de la défense, le documentaire de Olivier Meyrou est une "fenêtre " sur le monde qui soulève le problème universel du racisme et de la tolérance. Ce documentaire est devenu "le miroir de la singulière violence de notre époque mais surtout de la puissante résistance humaniste qui, avec espoir, lutte contre. Ce film est un oeil résistant".

    Une reconstruction de soi

    C'est deux ans après le drame qu'Olivier Meyrou est venu voir les parents pour filmer leur démarche et le procès contre les agresseurs. L'objectif du réalisateur n'était donc pas de filmer toute leur détresse et leur chagrin, mais plutôt la façon dont ils allaient se reconstruire, recommencer à vivre après ce drame dans leur vie. "Subitement ils n'ont plus eu le contrôle de leur vie. La famille est devenue passive. Le film cherche à décrire l'étape suivante : le moment où les proches de la victime reprennent progressivement le contrôle total de leur vie. C'est le sens même de la reconstruction. J'ai pu observer que les discours sécuritaires et vengeurs n'aident pas nécessairement les victimes qu'ils prétendent servir. Ils les enferment dans une fatalité de la violence où seule la sanction compte. Avec une analyse de ce type, le travail de reconstruction et la recherche d'un sens à la vie, malgré tout, sont impossible. Il n'y a pas de reconstruction sans une sérénité relative. Une sérénité douloureuse, pleine de doutes, mais une sérénité quand même. C'est un long chemin solitaire qu'entreprend la famille de François"

    Filmer un drame

    Pour rendre compte du drame que traversait la famille Chenu, le réalisateur Olivier Meyrou s'est tenu à certains choix esthétiques. Il a d'abord très peu filmé, seulement vingt heures au total car "il ne prétend pas délivrer une vision exhaustive de l'affaire. C'est un point de vue assumé" et il s'est servi des personnes pour construire son cadre: "Les choix esthétiques viennent surtout de l'observation des situations et du caractère des personnes que nous allions filmer. Leurs personnalités déterminaient le cadre, la distance et le type d'images". Avec ce documentaire, Olivier Meyrou ne juge pas, mais délivre le témoignage de ces gens qui, au milieu d'une société intolérante, ont décidé de pardonner ceux qui ont tué leurs fils. " Nous accompagnons le cheminement des parents, du frère et des deux soeurs de François, de leur désir de vengeance initial jusqu'au respect de la mémoire pacifique de François".

    Un regard récompensé

    Par sa vision humaniste et son discours bouleversant sur la tolérance, le film d'Olivier Meyrou a gagané le Teddy Award du meilleur documentaire au Festival du Film International de Berlin.
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • Toy Story 4 (2019)
    • Spider-Man: Far From Home (2019)
    • Anna (2019)
    • Parasite (2019)
    • Le Roi Lion (2019)
    • Yesterday (2019)
    • Ibiza (2018)
    • Beaux-parents (2019)
    • Made In China (2019)
    • Le Daim (2019)
    • Annabelle – La Maison Du Mal (2019)
    • Tolkien (2019)
    • Men In Black: International (2019)
    • Aladdin (2019)
    • Premier de la classe (2018)
    • Nevada (2019)
    • Child's Play : La poupée du mal (2019)
    • X-Men : Dark Phoenix (2019)
    • Comme des bêtes 2 (2019)
    • Brightburn - L'enfant du mal (2019)
    Back to Top