Notez des films
Mon AlloCiné
    Carnage
    note moyenne
    2,6
    122 notes dont 29 critiques
    répartition des 29 critiques par note
    3 critiques
    2 critiques
    14 critiques
    4 critiques
    4 critiques
    2 critiques
    Votre avis sur Carnage ?

    29 critiques spectateurs

    rogerwaters
    rogerwaters

    Suivre son activité 76 abonnés Lire ses 1 085 critiques

    3,0
    Publiée le 13 juillet 2017
    Même si les frères Weinstein ont affirmé que le script du film a été écrit avant Vendredi 13, on est en droit d’en douter d’autant que tous les éléments sont présents pour surfer sur la vague du slasher adolescent. Toutefois, même s’il s’agit d’une copie plus ou moins déguisée, on est en droit de trouver ce métrage de bonne tenue. Réalisé avec un certain soin (malgré quelques faux raccords et des erreurs de débutant), et surtout monté de manière brillante par un Jack Sholder (La revanche de Freddy et Hidden) débutant, The Burning a le grand mérite de ne jamais être ennuyeux et de proposer des scènes de meurtres inventives et surtout gore, ce qui est plutôt rare au sein du slasher, généralement plus soft. Ce sont ces délires gore inventés par l’excellent Tom Savini qui ont beaucoup fait pour l’excellente réputation de ce Carnage qui mérite son aura actuelle de petit film culte. Un vrai bon moment de frousse à l’ancienne.
    tomPSGcinema
    tomPSGcinema

    Suivre son activité 139 abonnés Lire ses 3 250 critiques

    2,5
    Publiée le 6 septembre 2018
    "Carnage" est un slasher qui ne propose pas une grande originalité au niveau de son scénario qui fait clairement penser au premier "Vendredi 13". Reste que ce film d'horreur peut plaire aux amateurs du genre car il propose une bonne dose de suspense et des séquences de meurtres particulièrement sanglants. D'ailleurs, le fait de voir le tueur armé d'une paire de cisailles est plutôt une bonne invention. Bref, l'ensemble n'est certes pas inoubliable mais nous fait passer tout de même un agréable moment de cinéma gore.
    Raw Moon Show
    Raw Moon Show

    Suivre son activité 85 abonnés Lire ses 803 critiques

    0,5
    Publiée le 12 juin 2014
    Bizarre comme l'histoire et le cadre sont proches de ceux de Vendredi 13 sorti la même année. Mais là où Vendredi 13 entrait rapidement dans le feu de l'action, et contenait une révélation finale ainsi qu'un dernier plan mémorables (séquence de rêve sur le canoé), Carnage n'a vraiment rien d'intéressant et pire, ne propose rien pendant 50 minutes avant qu'un premier meurtre au demeurant ridicule ait lieu... Très maiuvais, rien à sauver, même pas le tueur au sécateur qu'on pourrait croire sorti de la Cité de la peur :) Au moins Vendredi 13 de son côté a accouché de Jason Vorhees, c'est déjà beaucoup !
    Peichan2
    Peichan2

    Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 1 430 critiques

    3,0
    Publiée le 22 juin 2011
    Sympathique pour un film ancien. C'est pas un film que je vais vor plusieurs fois, mais l'ambiance est bien.
    pietro bucca
    pietro bucca

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 977 critiques

    3,0
    Publiée le 11 décembre 2012
    Pas mal d'hémoglobines pour un film qui m'avait plutot marqué dans ma jeunesse.Revu aujourd'hui,ca a tout de meme un peu vieilli,mais c'est plaisant tout de meme.
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 1627 abonnés Lire ses 10 386 critiques

    3,0
    Publiée le 19 novembre 2013
    "The Burning" de Tony Maylam contribue largement à surfer sur la vague "Vendredi 13" de Sean S. Cunningham! On n'en finira dècidèment jamais de recenser ces films qui se contentent de suivre les traces sanguinolentes de Jason Vorhees! Mais au fond, c'est tellement bon que finalement on n'en redemande avec un tueur dont la gueule est aussi impressionnante que son alter-ègo Jason! Nous voici donc en prèsence d'un slasher typique des 80's avec une mauvaise blague qui tourne mal, une vengeance, un camp de vacances, de jeunes vacanciers et d'horribles meurtres au sècateur! Menè à un rythme soutenu, "The Burning" remplit son cahier des charges avec des dècors enchanteurs, un peu d'èrotisme et des effets gore savamment orchestrès par un spècialiste du genre! Le massacre au sècateur sur un radeau de fortune restera le meilleur moment du film, du moins le plus sanglant! Recommandè aux amateurs de slasher des 80's, uniquement pour eux! Avec petite compensation, la prèsence de la dèbutante Holly Hunter en jeune vacancière qui, heureusement, passera à travers les mailles du filet du tueur! Ce qui ne fût pas le cas de Kevin Bacon dans "Vendredi 13"...
    GodMonsters
    GodMonsters

    Suivre son activité 700 abonnés Lire ses 2 645 critiques

    3,0
    Publiée le 5 janvier 2011
    Un slasher tout ce qu'il y a de plus basique et agréable ! Carnage (The Burning) rend un véritable hommage à Vendredi 13, et va beaucoup plus loin que lui dans la brutalité des meurtres. C'est vraiment gore pour un film datant de 1981. Le look du tueur est réjouissant, il est effrayant et charismatique, c'est vraiment dommage qu'on le voit pas plus. Ils nous le montrent juste à la fin, les trois-quarts du film on ne voit même pas sa silhouette. Malheureusement, Carnage a très mal vieilli, beaucoup plus que les slashers comme Halloween, Vendredi 13 et Les Griffes de la nuit pour ne citer que ceux. La plupart des personnages sont insupportables tellement ils sont stéréotypés et vides de sens, et la musique est beaucoup trop envahissante.
    RENGER
    RENGER

    Suivre son activité 411 abonnés Lire ses 5 459 critiques

    2,0
    Publiée le 5 mai 2011
    Énième ersatz du célèbre Vendredi 13 (1981), juste avant Massacre au camp d'été (1983) et ses suites, Tony Maylam réalisait sa propre version du slasher pour teenagers se déroulant dans un camps pour adolescents. Le scénario n'a absolument rien d'original, une bande d'ados dans un camps de vacances commettent l'irréparable, en voulant faire une farce à l'un de leurs surveillants, leur mauvaise blague tourne au drame et le surveillant se retrouve à l'hôpital brûlé vif. Comme tout bon slasher qui se respect, ce dernier est bien décidé à se venger et va le faire payer en retournant sur les lieux du drame et va assouvir sa soif de vengeance à travers un véritable carnage à ciel ouvert. Armé d'une cisaille, il va assassiner tous les adolescents présent dans le camps de vacances, personne n'y échappera. Tous les poncifs du genre y sont réunit, des ados tous plus idiots les uns que les autres, des jeunes filles qui se dénudent, une musique assourdissante, seules quelques mises à mort assez trash (doigts sectionnés & cisaille plantée dans la gorge) permettent au film de sortir des sentiers battus. A noter enfin, les excellents makeup-effects signés Tom Savini !
    Yannickcinéphile
    Yannickcinéphile

    Suivre son activité 239 abonnés Lire ses 4 024 critiques

    3,0
    Publiée le 9 novembre 2013
    Maylam livre là un slasher assez décent, même si dans chacun de ces produits du genre on sent systématiquement le poids des modèles, et c’est dommage de trop peu se distinguer, alors qu’il y avait une matière assez intéressante. Coté acteurs je dois dire que dans l’ensemble c’est sans surprise. Les interprètes sont pour l’essentiel des jeunes écervelés, qui ne présentent dans leur jeu pas grand intérêt, même s’ils se montrent globalement solides. Ils n’en rajoutent pas à outrance, et au final ils font le boulot avec professionnalisme, essayant de faire ce qu’ils peuvent avec des personnages tout de même très limités. Le tueur pour sa part apparait en fait fort peu à l’écran, dans un style quasi giallesque où seul les cisailles sont montrées. Dommage car le maquillage que l’on voit à la fin est plutôt réussi. Le scénario est très simple : une histoire de vengeance avec pleins de meurtres. C’est sobre, mais finalement plutôt bien embarqué. Le rythme est soutenu malgré quelques petites baisses de régime de ci de là mais pas vraiment pénibles, il y a du meurtre, et une certaine cruauté qui fait du bien. Je relève une conclusion un peu faible, j’aurai apprécié quelque chose de plus épique compte tenu du déroulement du film, mais bon, ce n’est pas non plus une sortie pleinement ratée. Visuellement je salue le travail de mise en scène. Maylam se débrouille vraiment très bien, et livre un slasher maitrisé de ce point de vue. Les meurtres sont toujours bien amenés avec parfois de réels moments de tension, et il y a un coté esthétisé très proche de certains giallo (le sang qui glisse sur le bras de la jeune fille rejoignant l’eau du lac démontre un réel sens artistique). Je dois dire que c’est là le meilleur élément de ce The Burning, avec un résultat qui fait plaisir à voir. La photographie en revanche est un peu plus simplette, et ne renforce pas le travail esthétique. Les décors pour leur part sont convaincants, et bien qu’ils soient typiques dans le domaine du slasher (forêt, nature sauvage) ils sont bien exploités. Bien entendu il convient aussi de parler des effets horrifiques. The Burning en propose beaucoup, et des originaux. Les meurtres à la cisailles sont très graphiques et rendent bien à l’écran, aidés il faut le dire par des effets spéciaux tout à fait réussis. Les amateurs de sang en auront pour leur argent, car The Burning se place bien en la matière, surtout qu’il n’hésite pas à se montrer sadique. Enfin je conclurai comme d’habitude par la bande son, aux sonorités ils me semblent assez clairement proche de celles d’Halloween. Reste qu’en dehors des génériques de début et de fin c’est assez vide en la matière. Au bout du compte The Burning est un slasher décent qui remplit tout à fait le cahier des charges. Il reste sur des chemins balisés, et c’est un peu dommage quand même car il me semble qu’il avait le potentiel pour proposer quelque chose de très enthousiasmant, compte tenu de ses réelles qualités. Il restera dans l’imaginaire comme un suiveur (honorable certes, mais suiveur quand même) de Vendredi 13, et c’est regrettable car il aurait vraiment pu être son égal.
    Yetcha
    Yetcha

    Suivre son activité 122 abonnés Lire ses 3 262 critiques

    2,0
    Publiée le 25 février 2016
    J'ai regardé ce film car il a inspiré un jeu célèbre, Clock Tower et ses suites avec Scissorman ! Qu'en est-il ? Et bien il s'agit d'un film vraiment classique de l'horreur, des filles en bikini, la vengeance d'un homme défiguré par une bande de jeunes, de l'hémoglobine coulant à flot. Un petit film sans envergure qui fait le boulot, mais sans plus.
    Roub E.
    Roub E.

    Suivre son activité 73 abonnés Lire ses 3 117 critiques

    3,5
    Publiée le 5 juillet 2016
    Un Slasher ultra classique qui pourrait presque passer pour une caricature du genre quand on résume le pitch à savoir un sadique qui sème la mort dans un camp de vacances pour jeunes avec pour arme principale de grandes cisailles. Mais ce film bénéficie d une bonne mise en scène mais surtout de bons effets spéciaux assez gore qui fait que même s il offre rarement des surprises le film se suit avec un grand plaisir si on est amateur de films d'horreur amusants. J ai bien aimé la scène du feu de camps là aussi un classique du genre mais très réussi ici ou celle du radeau la plus gore du film. Même s il a pris un certain coup de vieux notamment au niveau de la musique sans inspiration et là aussi typique du Slasher de l époque cela reste à mon sens un moment bien sympa.
    Oxymetal
    Oxymetal

    Suivre son activité 62 abonnés Lire ses 688 critiques

    3,0
    Publiée le 1 juillet 2014
    "Carnage" (Ou "The Burning" pour les intimes) est l'un des 1er "Slasher" des années 80 qui surfe clairement sur le succès du mythique "Vendredi 13" et dont la thématique reste très proche. Un ancien gardien de camp d'été, gravement brûlé par une mauvaise blague qui a mal tourné, se cache dans les bois près d'un camp d'été afin de se venger des jeunes adolescents responsables de sa défiguration. Un psychopathe monstrueux armé de cisailles géantes, des meurtres bien "Gores", des adolescents plus que stupides, des jeunes filles dénudés, tous les ingrédients du "Slasher" à l'ancienne sont présent. Les maquillages et autres effets "Craspecs" sont l'œuvre du cultissime "Tom Savini", qui s'était déjà occupé de ceux de "Maniac", "Vendredi 13" et "Zombie". Pas de doutes, "Carnages" s'impose comme l'un des meilleurs clones de "Vendredi 13" et reste un "Slasher Movie" à l'ancienne tout à fait recommandable, réservé avant tout aux amateurs du genre !
    real-disciple
    real-disciple

    Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 1 022 critiques

    3,0
    Publiée le 14 mai 2011
    Un slasher à l'ancienne plutôt bien réalisé avec Tom Savini aux effets spéciaux, toujours du bon travail pour ce grand spécialiste. On voit que la vague slasher est en marche, après Halloween et Vendredi 13 qui ont été des cartons, Carnage est plus dans l'esprit du second, avec un tueur qui jure de se venger d'une mauvaise farce en décimant les ados d'un camp d'été. Par contre faudra qu'on m'explique comment fait le tueur pour se trouver partout à la fois. Il y a ça et là des longueurs qui doivent faire rebuter les spectateurs d'un Scream 4 aujourd'hui où il n'y a quasi aucun temps mort. C'est donc assez "old school", mais Carnage s'impose comme un bon fleuron du genre, ne serait-ce que pour le carnage sur le radeau...
    DarioFulci
    DarioFulci

    Suivre son activité 40 abonnés Lire ses 1 298 critiques

    3,0
    Publiée le 22 octobre 2018
    Un bel exemple du slasher 80s, plus violent, plus sauvage que son jumeau "Vendredi 13". Tous les codes sont là: un trauma qui entraînera une vengeance, un tueur masqué, des jeunes délurés condamnés à servir de chair à pâté, un camp de vacances, et des chemises à carreaux. Ça ne brille pas par son originalité mais le film est efficace. Largement censuré, le genre ne permettait que rarement des éclats de brutalité comme "Carnage" se le permet. Une violence gratuite assez jouissive: dans un slasher les victimes sont déjà toutes désignées, reste à savoir comment ça va se terminer. Un bon film d'horreur vintage avec une Holly Hunter débutante en second rôle.
    Kalie
    Kalie

    Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 942 critiques

    3,0
    Publiée le 26 mai 2013
    Voilà encore un slasher à la « Vendredi 13 » avec un tueur en série amateur de camp de vacances. Le générique et les premières minutes du film sont plutôt réussis. On assiste à une blague de potaches qui tourne mal. Un surveillant de camp d'été est entièrement brûlé (d’où le titre original du film « The Burning »). Ensuite, direction l’hôpital pour une scène intelligemment filmée. Tout cela avant de tomber, hélas, dans la routine. Car après, pendant presque 1 heure, on doit se farcir les niaiseries habituelles d’adolescents bourrés de testostérone. Les rares meurtres à la cisaille sont filmés dans le noir et donc décevants. Seul le massacre sur le radeau est vraiment gore (doigts coupés, égorgements etc.). Beau travail du maquilleur Tom Savini. Enfin, les vingt dernières minutes dans la forêt sont assez flippantes. Le film se termine en apothéose lorsque l’on découvre le visage du monstre et sa mort horrible (à la cisaille, à la hache et une fois de plus brûlé !). Finalement, malgré les longs passages à vide et les inepties liées au genre, quelques images marquantes se dégagent de ce « Carnage ». Sinon, comme pour beaucoup de films d’horreur des années 80, la photographie est exécrable.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top