Mon AlloCiné
    Une jeunesse chinoise
    note moyenne
    3,2
    132 notes dont 32 critiques
    22% (7 critiques)
    22% (7 critiques)
    0% (0 critique)
    22% (7 critiques)
    22% (7 critiques)
    13% (4 critiques)
    Votre avis sur Une jeunesse chinoise ?

    32 critiques spectateurs

    guifed
    guifed

    Suivre son activité 41 abonnés Lire ses 237 critiques

    1,0
    Publiée le 12 juin 2013
    Moi qui suis pourtant friand de ce genre de film centré sur un ou plusieurs personnage(s) opaques, subversifs, je n'ai pas du tout accroché à cette production. Et pour cause, une affreuse lenteur qui, même si on peut comprendre qu'elle participe de l'atmosphère froide qui règne entre les deux "amoureux", range ce film dans la catégorie des navets-qui-se-veulent-intellos-mais-qui-en-fait-ne-le-sont-pas-du-tout. Le tout en devient soporifique - j'ai du lutter contre le sommeil pendant plus de 2 heures, tout en regardant ma montre toutes les 15 minutes. Pourtant, le personnage de Yu Hong est si intéressant à découvrir: une fille qui vit pour l'amour, pour la passion, qu'elle souhaite exclusivement charnelle, au détriment de principes, moeurs, ou idéaux. Ses pensées, sous forme de voix off, sont distillées à même les scènes de sexe qui s'enchaînent; mais bien trop rarement pour pouvoir nous satisfaire. C'était de loin le point fort du film, les dialogues étant quasi-inexistants. Encore une fois, on peut comprendre que le manque de communication entre les deux voulait se faire palpable autant que se peut, mais il y a une limite à ne pas franchir. De surcroît, la bande-son est agaçante car inlassablement répétitive.
    Clotho
    Clotho

    Suivre son activité Lire ses 34 critiques

    1,0
    Publiée le 9 octobre 2007
    Je ne comprends même pas qu'on essaye d'aller voir ce film au cinéma. C'est affreusement mal fait... Enfin, ce sera au goût de l'intellectuel de gauche : plein de bon sentiments et riche de l'anecdote "Il a été interdit 5 ans"... parfois la censure a du bon...
    zarkas
    zarkas

    Suivre son activité Lire sa critique

    0,5
    Publiée le 19 avril 2007
    Clotho a bien raison, ce film ne vaut pas grand chose, la censure chinoise a bien eu raison de l'interdire et le dernier festival de Cannes de ne pas le retenir au palmarès. Sous prétexte de nous parler de liberté, le film nous présente l'université chinoise de Pékin comme un vaste lupanar et les étudiants comme de véritables obsédés sexuels, mâtés de vagues considérations métaphysiques! A voir pour ceux qui se délecteraient de nombreuses parties de jambes en l'air (même pas érotiques!).
    Glr
    Glr

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 58 critiques

    4,0
    Publiée le 19 avril 2007
    La bande annonce et la promo laissaient présager un banal mélo sur fond historique, mais finalement il n'en est rien. Le film commence par nous montrer l'extraordinaire liberté dont jouissaient les étudiants avant les évènements de 1989 (qui ne sont que brièvement évoqués, et c'est tant mieux). Après cette brisure, la deuxième partie raconte les destins des ex-étudiants maitenant dispersés. On peut trouver que ça traine en longueur, mais ça ne fait que mieux montrer l'ampleur de la désillusion.
    james93
    james93

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 87 critiques

    0,5
    Publiée le 22 avril 2007
    TRES TRES TRES ENNUYEUX ! Réalisateur TRES préteutieux et une TRES mauvaise réalisation, on finit par s'enficher complètement des protagonistes et on explique à peine pourquoi ils manifestent en 1989 contre les Autorités... Le réa se prend pour un grand "auteur" à la sauce française/italienne (genre mélange Truffaut/Rosselini) mais malheureusement on est confronté à l'arrivée à un film d'étudiant d'une naîveté effarante...c'est pas parce que le réa est maintenant interdit de tournage en Chine pendant 5 ans (et tant mieux !) qu'il faut aller ce film par solidarité....N'y allez pas !!! vous allez vous emmerdez....
    DestroyGunner
    DestroyGunner

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 512 critiques

    2,5
    Publiée le 2 mai 2007
    pas mal - une idée de déjà vu pour le style dans le cinéma européen - je reste sur ma faim toutefois
    Maxime Briand
    Maxime Briand

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 14 critiques

    4,5
    Publiée le 4 juillet 2012
    Pourtant pas fan du tout des scénarios romantiques, je dois dire que j'ai plutôt accroché à ce film presque érotique qui fait preuve d'une certaine fraîcheur et qui demeure assez prenant malgré sa longueur. L'ensemble est présenté sans trop de clichés, ce qui est déjà un bon point. Les acteurs sont convaincants dans l'ensemble et jouent sans fausse note. Le seul défaut est peut-être de ne pas avoir assez insisté sur la répercussion des manifestations qui reste éludée. Mais ce parti-pris permet d'une certaine façon d'entrevoir d'un point de vue différent la vie d'étudiants chinois qui ne semblent pas les plus politisés.
    Gonnard
    Gonnard

    Suivre son activité 106 abonnés Lire ses 1 803 critiques

    1,5
    Publiée le 19 novembre 2015
    "Une jeunesse chinoise" fut pour moi la source d'une double déception. Primo, alors que le synopsis vantait le background historique de Tian'anmen, ce moment fort de l'histoire chinoise est expédié en 30s top chrono avec quelques images d'archives balancées à la va-vite. Frustrant. Surtout, l'intrigue peine à avancer, laissant sur le bas-côté de la route moult temps morts durant lesquels pas une seule parole est échangée. On pourra toujours crier au chef d’œuvre en avançant que les silences sont autant de moments d'émotion, mais franchement ce n'est pas mon cas.
    Aurélien D.
    Aurélien D.

    Suivre son activité Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 19 avril 2007
    Le plus beau film de l'année à ce jour.
    Bambolino
    Bambolino

    Suivre son activité Lire sa critique

    0,5
    Publiée le 21 avril 2007
    Si les deux protagonistes n'ont rien à se dire, était-ce la peine d'en faire un film de 2h20? Dans la lignée de "Dreamers" de Bertolucci et de "Batalla en el Cielo" de Carlos Reygadas, les innombrables scènes de sexe servent à masquer la vacuité du scénario. Quant à son pseudo-contenu historique, l'allusion à la révolte de Tiananmen donne surtout l'impression de servir d'argument publicitaire pour attirer le public bien-pensant. Contrairement à ce qu'évoquent bon nombre de critiques, ce film n'a rien à voir avec la révolte étudiante de 1989. Bref, si vous êtes allergiques aux dialogues abscons et aux personnages égocentriques, allez plutôt voir un autre film.
    Anais-Anais
    Anais-Anais

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 50 critiques

    1,0
    Publiée le 21 avril 2007
    Quelle déception alors que je m'attendais au chef-d'oeuvre ! Un sujet magnifique mais beaucoup trop de longueurs, bref on finit par s'ennuyer alors que ce film aurait pu être sublime.
    marsenavril
    marsenavril

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 28 critiques

    4,0
    Publiée le 9 décembre 2009
    D'abord, c'est bien de voir comment c'est, chez les autres : vie, amitiés, sociabilités, amour.. Mais l’essentiel, c’est la manière d’être fusionnelle de la jeunesse... La subjectivité de la jeune fille, sa manière d’être, de ressentir, d’être trop près ou trop loin, sans doute jamais à la bonne distance des hommes et du monde. J’aime bien aussi la manière de traverser les événements de Tien An Men (révoltes étudiantes) d’un point de vue très peu politique, mais dans un maêlström généralisé, qui s’accorde bien à celui des émotions et désarrois amoureux. Ancrage et délitement : ça pourrait résumer le film : les ancrages amoureux, et les ratages qui s’en suivent, parce qu’après tout, même si on est fait l’un pour l’autre, ce n’est pas si simple de s’agripper au bon endroit et au bon moment. Et puis s’ensuit le délitement, parce qu’on ne peut pas vivre d’intensité amoureuse et fusionnelle : c’est épuisant, et il y a tellement d’interférences à gérer - le réel résiste – Et là aussi, quelle est la bonne distance par rapport au vécu, aux souvenirs ? Un film à voir et à sentir.
    chiumounou
    chiumounou

    Suivre son activité Lire ses 26 critiques

    5,0
    Publiée le 29 avril 2007
    Le printemps. Les pollens volent, un vent de liberté souffle sur Pekin, et la jeunesse semble enfin libre. Yu Hong est belle, sensuelle, mais a le coeur brisé. Elle rencontre un homme et ils s'aiment, d'un amour si passioné qu'elle voudrait le quitter parcequ'elle ne peut plus se passer de lui. La première partie du film est a l'image du printemps et de l'été. Parfois doux, parfois torride, plein de liberté. Vivant. Puis viennent les armes, et les balles, arrive le feu. Les cadavres ne seront pas montrés, et cette scène, courte, bouleverse. Il ne reste que des larmes pour pleurer cette jeunesse sacrifiée. La deuxième partie montre les désillusions. On s'ennuit un peu, biensur, mais l'automne est arrivé, et les héros eux aussi, s'ennuient. Chacun tente d'oublier, mais l'amour, la liberté, la lumière... Ils l'ont connus. Puis vient l'hiver, plus froid que jamais. Lou Ye choisi de nous montrer tout, dans cette partie, et jusqu'au bout, en contraste avec la scène de Tian An Men. Et c'est le bon choix. En ne laissant pas une fin ouverte, mais en restant profondement pessimiste,Lou Ye nous fait comprendre certaines vérités dures à entendre, sur l'amour, la chine, la vie ou encore le renoncement, mais qui restent des vérités. Un des plus grands films de l'année, et une véritable leçon de cinema.
    nougiat
    nougiat

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 201 critiques

    2,5
    Publiée le 3 mai 2007
    C'est une belle chronique sur les événements de Tien'anmen que nous offre ce film. Mais elle est minée par une trop grande longueur du récit et par une réalisation qui manque de simplicité, en particulier lorsque les barricades sont filmées. Malgré cela, on s'attache aux deux personnages principaux, à leur histoire d'amour, à leur évolution dans un pays qui subit une transformation accélérée. Les retrouvailles finales des deux protagonistes résument en une scène la Chine d'hier et celle d'aujourd'hui: elles ne sont plus les mêmes.
    crunk
    crunk

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 109 critiques

    1,0
    Publiée le 19 mai 2007
    Près d'un an après sa présentation cannoise en compétition, voici le cinquième film du réalisateur (et ici scénariste, monteur et coproducteur) Lou Ye dont le précédent long, Purple butterfly, pourtant présenté à Cannes en 2003 est resté inédit sur nos écrans. Les dix premières secondes du film sont magiques, composées d'un mouvement de caméra ingénieux qui s'arrête sur la figure d'un jeune chinois. Fausse impression. Le réalisateur se lance à sa poursuite dans un long plan séquence inintéressant. Et c'est malheureusement comme ça pendant plus de la moitié du film, malgré les efforts de comédien(ne)s comme Hao Lei. Au bout de deux heures interminables (qui aurait pu sans problème être amputé de la moitié de leurs scènes) de caméra à l'épaule sans mise en scène avec parfois une musique de fond qui se mêle au bruit de rues pour un effet cacophonique, Lou Ye parvient enfin à s'assagir sur sa réalisation et tisse tranquillement une fin qui relève le niveau. Si il n'avait par exemple pas insisté sur les pulsions de cette jeunesse chinoise en quête de sens nouveaux au point d'en faire grand nombre scènes érotiques négligées et inutiles, le rythme y aurait gagné. Cet ennui peut aussi être expliqué par le manque d'intérêt pour les occidentaux de cette histoire puisque les célèbres manifestations du mai 68 chinois sont restituées brutes, avec d'inévitables images d'archives mais sans explications. Les beaux moments du film proviennent des plans stables où l'héroïne parle des traumas de l'amour en voix-off, elle qui aspire à une vie meilleure. Nous, on se contente du peu et on aspire à un film meilleur. Loup y est (tu)?
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top