Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
L'Histoire officielle
note moyenne
3,9
86 notes dont 17 critiques
12% (2 critiques)
59% (10 critiques)
12% (2 critiques)
18% (3 critiques)
0% (0 critique)
0% (0 critique)
Votre avis sur L'Histoire officielle ?

17 critiques spectateurs

elprofedespañol
elprofedespañol

Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 5 critiques

4,0
Publiée le 21/12/2017
Il est évident que voir un film aussi vieux n'a un intérêt que si on s'intéresse au sujet du film en question, c'est à dire la dictature argentine. Un film primé dans différents festivals. L'histoire aborde le sujet des enfants volés aux militantes syndicales qui ont été enlevées, torturées et assassinées par le système de répression de la dictature argentine. Il a révélé dès la fin de la dictature ce qui a été fait pendant cette période très noire de l'histoire de l'Argentine. Le film est, il est vrai, un peu lent au début. La fin est assez surprenante mais quand on sait ce qu'est un film espagnol ou latino-américain plutôt logique
Gérard Delteil
Gérard Delteil

Suivre son activité 60 abonnés Lire ses 1 413 critiques

4,5
Publiée le 08/10/2017
Un film superbe, très émouvant sur le sort de ces enfants de militants assassinés par la dictature qui furent adoptés, le plus souvent par des familles de militaires ou de proches du régime. La dénonciation cette période affreuse est servie par une mise en scène pleine de sensibilité et de finesse et une actrice excellente. Ce film semble hélas avoir été peu diffusé en France à l'époque de sa sortie malgré les nombreuses récompenses qu'il a reçues dans des festivals du monde entier.
domit64
domit64

Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 123 critiques

4,0
Publiée le 04/12/2016
Vu lors de sa sortie, ce film m'avait marqué, revu ce soir avec ma fille, il frappe toujours aussi fort... même s'il parait un peu suranné, il dénonce avec finesse et justesse l'horreur de la dictature argentine. Un classique.
Daniel C.
Daniel C.

Suivre son activité 98 abonnés Lire ses 682 critiques

4,0
Publiée le 30/10/2016
Un récit poignant, qui nous entraine dans l'univers du régime dictatorial argentin. Une femme professeur d'histoire enseigne avec une certaine fermeté, qui n'est pas loin de s'apparenter à une rigidité défensive. Cette bourgeoise ne se pose pas trop de questions, elle ne veut pas savoir que l'horreur existe. Avec son mari et leur fille adoptée, ils fréquentent la messe avec assiduité. Puis, cet univers se fissure, les questions se mettent à poindre et un mouvement irréversible se met en marche. Elle, qui s'en tenait à l'histoire officielle, s'interroge. Elle veut savoir d'où vient sa fille. La recherche des origines, la quête de la vérité, la dissimulation par son mari des circonstances de l'arrivée de leur fille ("on n'en parlera plus jamais", lui avait-il dit à son arrivée), le retour d'exil d'une amie torturée, la rencontre de femmes issues des "folles de mai", tout cela va peu à peu nous entrainer vers la confrontation inéluctable à la violence du régime, à l'inacceptable inhumanité et au mensonge qui qualifierait certains de parasites de la société,gauchistes en tout genre, désireux de faire sombrer les riches gagneurs.
Newstrum
Newstrum

Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 255 critiques

4,5
Publiée le 18/10/2016
Reprise dans une version restaurée du très émouvant film de Luis Puenzo, qui raconte comment une femme, à la fin de la dictature de la junte militaire argentine (1983), réalise que l'enfant qu'elle avait adoptée est une enfant volée par le régime. L'interprétation est remarquable et le film mêle avec une dexterité formelle admirable images de fiction et images réelles des manifestations des "Grands-mères de la place de mai" à Buenos Aires. A ne pas manquer. Voir ma critique complète sur mon site :
Stéphane C
Stéphane C

Suivre son activité 34 abonnés Lire ses 373 critiques

5,0
Publiée le 09/10/2016
Restauré, ce chef-d'œuvre argentin (que je ne n'avais pas vu) rend un hommage poignant aux "Grands-mères de la place de Mai", aux disparus et à leurs enfants volés par la junte ..., il montre aussi le malaise des argentins à l'orée de la démocratie. 😪
T-Tiff
T-Tiff

Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 818 critiques

3,0
Publiée le 19/12/2015
Difficile de véritablement juger "L'Histoire officielle" qui cinématographiquement parlant ne présente rien de vraiment intéressant. En effet, ce film raconte l'histoire de la femme d'un ancien général de la dictature argentine qui a adopté un enfant. Elle découvre progressivement l'existence du trafic d'enfants qui s'est déroulé lors de cette dictature, et est en proie au doute quant à l'adoption de sa fille Gaby. L'intrigue se tourne de manière intelligente vers le point de vue de la mère, évitant ainsi une sorte de documentaire classique. Les événements tels que les manifestations des grands-mères voulant retrouver les enfants sont subtilement glissés dans l'histoire comme décor. Les acteurs sont plutôt bons, l'intrigue est bien menée, suit tranquillement son cours. Mais malgré des qualités indéniables, ce film n'est pas marquant, et c'est dommage. Il n'est peut-être pas assez poignant, ne nous plonge pas suffisamment dans cette Argentine que nous connaissons mal. C'est un film presque sans âme, qui semble un peu « tout prêt » dès les premières minutes. "L'Histoire officielle" n'a pas de gros défauts, mais n'a pas non plus les qualités pour prétendre être un très bon film. Dans l'ensemble, c'est assez convaincant.
Nene320
Nene320

Suivre son activité Lire ses 15 critiques

5,0
Publiée le 18/12/2010
Un film nécessaire à la compréhension de l'histoire d'un pays. Les acteurs sont fabuleux.
ConParRaison
ConParRaison

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 127 critiques

4,0
Publiée le 16/01/2009
Tout est irréprochable. La tension dans ce pays est palpable à travers ce film et la justesse extraordinaire de ses acteurs.
Piou38
Piou38

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 36 critiques

4,0
Publiée le 25/04/2006
Ce film est nécessaire à la comprehension d'un pays et d'une histoire. Ce malaise est toujours palpable dans l'Argentine d'aujourd'hui. Le film a reçu un Oscar et cela ce justifie par la mise en scène, le scénario et l'interpretation,notamment de Norma Leandro avec qui nous decouvrons un dure réalité. Même sans montrer la violence, l'ambiance est dure.
Yves G.
Yves G.

Suivre son activité 314 abonnés Lire ses 1 631 critiques

2,5
Publiée le 13/10/2016
« L’Histoire officielle » ressort sur les écrans. En 1985, ce film avait fait sensation. Alors que l’Argentine sortait à peine de la dictature, le film de Luis Puenzo en dénonçait les crimes. Auréolé de l’Oscar du meilleur film étranger et de la Palme de la meilleure interprétation féminine, « L’Histoire officielle » prenait immédiatement rang parmi les films iconiques. Un statut qu’il partage avec ces films qu’on montre dans les lycées pour illustrer un pays ou une époque : « Crias Cuervos », « Missing », « Yol », « L’Homme de fer »… « L’Histoire officielle » mérite-t-il tant d’honneur ? Pas sûr. Certes le film n’est pas sans finesse, qui ne raconte pas les exactions de la junte mais leur découverte progressive par une professeure d’histoire habituée à enseigner à ses élèves l’histoire officielle. Elle découvrira que l’enfant qu’elle a adoptée est la fille d’une prisonnière politique morte en captivité. Pour autant, « L’Histoire officielle » a bien mal vieilli. Comme tant de films des années quatre-vingts, il en a toutes les tares : des costumes hideux, des lumières marronnasses, un faux rythme languissant… Depuis trente ans, le cinéma argentin n’a pas cessé d’interroger les heures les plus sombres de son histoire et a réalisé sur celles ci des œuvres moins célèbres mais plus réussies: « Buenos Aires 1977 », « L’Œil invisible », « Kamchatka », « La Femme sans tête », « Dans ses yeux ».
Plume231
Plume231

Suivre son activité 544 abonnés Lire ses 4 607 critiques

2,0
Publiée le 18/07/2014
Oscar du Meilleur Film étranger pour ce film argentin qui abordait une des conséquences les plus terribles de l'atroce dictature militaire de Videla à savoir les enfants volés des opposantes au régime à travers le portrait d'une mère conservatrice et peu au courant, ou feignant de l'être, des actes de répression, qui va changer peu à peu en s'interrogeant sur les véritables origines de sa fille adoptive. Le sujet est fort, le contraire aurait été impossible, l'aspect politique, déjà plus que récent aujourd'hui, était à ce moment-là vraiment très frais, les acteurs sont dans le ton juste et les personnages ne sont pas trop stéréotypés, enfin pas tout le temps. Reste que c'est plus un film politique, donc un film à message, qu'une oeuvre cinématographique pure, et donc le scénario utilise de grosses ficelles, jamais vraiment subtils, pour faire passer ce message. "L'Histoire officielle" est plus à voir pour son contenu politique, et aussi comme un témoignage historique, que comme une oeuvre avec des mérites artistiques.
kaenaazr
kaenaazr

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 5 critiques

4,0
Publiée le 29/03/2019
Ce film m'as énormément touché car une mère découvre que sa fille adoptive est peut être une des enfants volés que les Grands-Mères (association de personne qui recherche des enfants de leur entourage qui ont été volés), elle découvre aussi que sont mari participe a ce trafic d'enfant et elle est complètement perdue et réalise que toute sa vie n'est peut être qu'un mensonge. L'histoire est belle et touchant, j'ai beaucoup apprécié.
Elise
Elise

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 5 critiques

4,5
Publiée le 29/03/2019
c'est un film très touchant, la mère de gabi se demande si sa "fille" n'est en fait pas une des enfants disparus. jusque la la mère acceptait la version officiel mais se met alors a faire des recherche pour trouver la verité au moment ou le regime s'effondre.
poupicinéphile
poupicinéphile

Suivre son activité Lire ses 14 critiques

4,0
Publiée le 23/08/2018
Film courageux et sensible qui évoque la dictature militaire de Videla et consorts qui venait tout juste de chuter, suite notamment au désastre de la guerre des Malouines côté argentin, régime. Le film dénonce les crimes de la junte militaire, des escadrons de la mort avec l'emprisonnement, la torture et l'assassinat des opposants politiques, le vol des enfants des opposantes pour les placer en adoption auprès de familles sympathisantes du régime et stériles. La subtilité du film vient que les horreurs ne sont pas évoquées mais découvertes par une femme d'un responsable, professeur d'histoire, qui prend peu à peu conscience de l'horreur du régime, suite au témoignage de son amie d'enfance et a elle-même adopté sa petite fille durant la période incriminée. Un beau travail d'enquête, de mémoire, des interrogations sur la force du lien maternel malgré certaines horreurs, sur l'écriture de l'histoire d'un pays et de la définition du héros et de la vérité dans cette matière. Prix d'interprétation pour l'héroïne mérité, le réalisateur arrivant à faire poindre l'émotion sans effets appuyés (le passage du rire au larme des deux amies évoquant leurs souvenirs et les drames est marquant). Salutaire
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top