Mon AlloCiné
    Mother of Tears - La troisième mère
    note moyenne
    1,7
    193 notes dont 57 critiques
    4% (2 critiques)
    4% (2 critiques)
    14% (8 critiques)
    19% (11 critiques)
    30% (17 critiques)
    30% (17 critiques)
    Votre avis sur Mother of Tears - La troisième mère ?

    57 critiques spectateurs

    NomdeZeus
    NomdeZeus

    Suivre son activité 38 abonnés Lire ses 922 critiques

    1,0
    Publiée le 16 août 2013
    Ça fait toujours de la peine de voir un réalisateur pour lequel on a le plus grand respect se compromettre dans une série de navets indignes. Mother Of Tears était censé clore la « trilogie des trois mères » en apothéose après plus de 25 ans d’attente. Au final, ce film ne fait que confirmer le déclin total de Dario Argento qui devrait sérieusement envisager de prendre sa retraite. Plombé par un scénario invraisemblable et une direction artistique calamiteuse, ce film ne séduira même pas les groupies de l’ex maitre de l’horreur.
    Sid Nitrik
    Sid Nitrik

    Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 313 critiques

    1,5
    Publiée le 25 avril 2014
    Alors c'est donc vrai... Le grand Dario Argento est passé du cercle très fermé des Maîtres de l'Horreur à celui, plus ouvert, des tâcherons du B horrifique (à part ses deux trilogies, je n'ai vu de lui que « Profondo Rosso », « Ténèbres » et « Trauma » qui sont anciens et de facture correcte voire très correcte pour le 1er). C'est quand même assez incompréhensible qu'une saga commençant par un film de la qualité technique et artistique de « Suspiria » s'achève par un film aussi pauvre que « Mother of tears » ! Avec à la production son frère Claudio, et en actrice vedette sa fille Asia (le népotisme en Italie n'a visiblement pas touché que les Borgia et les Berlusconi...), le réalisateur nous livre un banal film d'horreur, où toute l'intensité angoissante veut passer (en force) non plus par des ambiances à la fois malsaines et fascinantes, mais par des flots d'hémoglobine et scènes de sauvagerie gratuite en tout genre. Le scénario est tordu, les références aux volets précédents tirées par les cheveux, les acteurs bien mauvais et la fin est bâclée (on nous vend tellement la puissance de la 3ème mère que l'on s'attend à quelque chose de plus consistant qu'une vulgaire partouze SM entre gothiques en guise d'affrontement final). Quelques points généreux pour le gore plutôt bien fait et quelques nichons par-ci par-là, mais cette « 3ème mère » est indéniablement un ratage pour le père Dario.
    Yannickcinéphile
    Yannickcinéphile

    Suivre son activité 221 abonnés Lire ses 1 413 critiques

    1,5
    Publiée le 12 mars 2015
    Bon, j’avais un souvenir mitigé de Mother of Tears, et bien le fait de l’avoir revisionner pour en avoir une impression fraiche ne m’a pas convaincu, malheureusement. Le film reste clairement un Argento décevant. Au niveau des bons points je noterai évidemment la tonalité du film, qui se veut sombre, violent, avec des effets horrifiques qui ont une belle présence et sont bien maitrisés, même lorsqu’il est question d’effets numériques, ce qui n’est généralement pas le fort d’Argento. En gros le film ne fait pas de chichi, n’inclue pas d’humour, et c’est à son avantage. Autre point positif, la mise en scène d’Argento, qui, sans appartenir à ses meilleures restent tout à fait correctes, offrant même quelques séquences de qualité, comme l’orgie, et quelques meurtres qui ne manquent pas de faire bonne impression. Enfin, troisième bon point, et surement le meilleur du film, la bande son est de très belle facture, avec une partition d’ambiance soignée, et une musique hard rock qui vient donner du punch à certains passages. Bref, je dirai que là-dessus le talent de Simonetti vient secourir souvent Mother of Tears, qui pour le reste est décevant quand même. L’histoire d’abord manque totalement de consistance. Le film tient en une accumulation de séquences trop disparates, qui manquent de liants. On passe d’un lieu à un autre sans transition, on suit Asia Argento sans trop savoir où elle veut aller, et la conclusion n’est pas à la hauteur. Clairement Mother of Tears manque d’intérêt, et si l’intrigue n’était pas forcément le point fort de Suspiria ou d’Inferno, néanmoins la narration était efficace, et on sentait un scénario structuré voir audacieux pour Inferno avec ses ruptures surprenantes. Là c’est haché, c’est discordant, et parfois assez ridicule. Le film voulant souvent trop en faire, voulant se montrer trop grandiloquent, et échouant malheureusement. Visuellement on est loin de l’esthétique travaillée des Argento. Sans parler du style baroque de ses deux premiers films de la saga des Mères, c’est un réalisateur qui généralement soigne ses produits pour en faire quelque chose de différent du tout-venant. Là les décors sont trop pauvres, la photographie manque de style et fait très souvent petit téléfilm horrifique, à l’image de ce que l’on peut voir dans pas mal de DTV de genre de base. Le métrage sonne très souvent comme artificiel, lisse, et ce ne sont pas les quelques plans de Rome (le château Saint Ange notamment) qui viennent vraiment nous plonger dans la capitale italienne. Enfin les numéros d’acteurs ne sont pas enthousiasmants. Il y a des seconds rôles qui franchement passent à côté (Udo Kier en roue libre totale fait n’importe quoi), tandis que l’héroïne, campée par Asia Argento laisse une impression mitigée. Pas trop mal, malheureusement il y a quand même des passages où elle fait des contre-performances, mais à sa décharge on peut aussi dire que c’est souvent lié à des situations ubuesques (l’alchimiste !). Enfin, en conclusion ce Mother of Tears déçoit. L’histoire est le plus gros point noir, mais le film ne parvient pas à compenser niveau esthétique (trop toc) ni avec ses acteurs pas assez bons voir décevants. Si le style sans concession voir subversif parfois du film pourra plaire, et si sa bande son et la mise en scène explicite d’Argento pourront convaincre, malheureusement les bons points mit en balance avec les mauvais ne suffisent pas à donner à ce film une bonne note. 1.5
    Bobby Sander
    Bobby Sander

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 506 critiques

    3,0
    Publiée le 17 octobre 2010
    Son insuccès s'explique facilement : il est en totale rupture de ton et de climat. Le film est souvent filmé en extérieurs ou dans des lieux ordinaires (donc pas d'architecture byzantine à l'horizon), il est peu contemplatif, tout entier dans l'explicite dégoulinant. Sauf que contre toute attente, Argento retrouve ici l'envie d'étonner et d'évoluer (quand même Non so honno, son seul film célébré dans les années 2000, n'est jamais qu'un triste -mais furieux- regard plongé sur le passé), retrouve aussi cette tendance à la profusion, cette propension au débridé. Mieux encore, le faiseur semble aspirer à redevenir cinéaste. Rien de troublant, rien qui ne tende de façon nette à un renouveau, mais un film hors des sentiers battus, tâtant les frontières du nanar dissipé et du film d'auteur atomisé. (…) Mais l'esthétique développée, l'outrance gore et ésotérique, attestent de l'aptitude du maestro à pallier le manque (l'absence ?) de moyens. Le résultat n'est pas à la hauteur des ambitions (il arrive même qu'il se montre d'un burlesque involontaire), mais qu'importe, Argento a toujours du style et quelques visions de cauchemars (plus clinquantes qu'oniriques) à revendre.
    thalidae77
    thalidae77

    Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 754 critiques

    4,0
    Publiée le 2 novembre 2008
    Film très interessant de Dario Argento avec Asia Argento qui est très brillante! On reprochera quand même la fin qui est un peu trop bâclée...
    Uncertainregard
    Uncertainregard

    Suivre son activité 50 abonnés Lire ses 935 critiques

    0,5
    Publiée le 30 août 2010
    La réalisation est correcte mais le scénario est pleins d'erreurs et la fin ridicule. Ca fait même pas peur.
    anonyme
    Un visiteur
    0,5
    Publiée le 28 février 2014
    De la trilogie des Mères, je n'ai vu pour le moment que "Suspiria" qui était génial. Concernant Dario Argento, j'ai encore vu "Profondo Rosso" ("Les Frissons de l'angoisse" dans la langue de Molière) et "Le Chat à neuf queues" qui étaient très bons eux aussi. Alors forcément, quand on a vu trois bons films provenant d'un même réalisateur, en l'occurrence ce cher Dario, on a tendance à avoir pleinement confiance envers ses autres réalisations. Grossière erreur. Pourtant, j'avais entendu les multiples moqueries dont le maître du giallo fut victime concernant ses derniers films, à savoir "Giallo", son récent "Dracula 3D" ou encore ce "Mother of Tears", dernier opus de la trilogie entamée avec "Suspiria", mais le problème, c'est que j'ai tendance à être borné et à ne croire que ce que je vois. J'ai donc vu ce "Mothers of Tears" et je dois admettre que soit Argento devient sénile, ou soit il en a plus rien à foutre de la mise en scène de ses films. Comment, d'un si haut niveau ou il avait débuté sa carrière, Argento en soit réduit à réaliser des mauvais films de série Z? Pour faire bref, cette "Troisième mère" est une nullité absolue. Censé provoquer l'effroi, l'horreur, le suspense et le mystère, tout ce que ces 90 minutes nous procure, c'est une franche partie de rigolade tant rien ne marche. Les dialogues sonnent faux, la mise en scène est inexistante, le scénario sans queue ni tête. A croire qu'Argento a décidé de réaliser un film en totale roue libre, avec des incohérences, des jeux d'acteurs (et d'actrices) digne des téléfilms que passe TF1 l'après-midi, le tout servi par un grotesque qui donne plus à rire qu'à être traumatisé. On sent que Argento ne croyait pas lui-même au potentiel de ce film. On a l'impression que le "maître" s'est laissé emporté par la facilité en abandonnant la direction d'acteurs (la plupart des personnages cabotinent ou jouent faux) de même que la réalisation tant on a le goût amer qu'Argento a filmé les scènes du film vite fait bien fait. "Mothers of Tears" ne s'inscrit aucunement dans la ligné de "Suspiria" (je ne citerai pas "Inferno" ne l'ayant pas encore vu). Rien qu'une mauvaise série Z à jeter aux oubliettes. Bon allez, seul point positif, les courbes du mannequin Moran Atias, la Mater Lacrimarum du film... Sinon, rien à sauver, juste à fuir en courant devant le degré de nullité du long-métrage.
    sunshine1
    sunshine1

    Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 383 critiques

    0,5
    Publiée le 13 mai 2009
    Sarah, une étudiante en Arts ouvre une urne et libère la sorcière la plus puissante du monde qui attire à Rome toutes ses congénères ridicule et grotesque avec des effets speciaux a mourir de rire .... De toute maniere c est pas compliqué a part le sublime suspiria , il n a fait que des ratages .L'épilogue, succinct, ne laissera qu'un souvenir vague et confus, un peu comme ce long-métrage, qui n'égale en rien les deux autres films.
    Marc H
    Marc H

    Suivre son activité 43 abonnés Lire ses 507 critiques

    5,0
    Publiée le 6 octobre 2008
    une réalisation classieuse et élégante, une bonne dose de gore, et une histoire forte plus que bien racontée. ajoutez des moments quasi hypnotiques comme seul argento sait les faire. malheureusement l'interprétation de sa fille est inégale, mais malgré cela le film est bien au dessus du reste des films d'horreur récent (mise a part le chef d'oeuvre diptyque hostel, bien sur).
    Hereydd
    Hereydd

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 48 critiques

    0,5
    Publiée le 2 juin 2009
    Que dire de ce film? L'idée,très originale,aurait fait un film FANTASTIQUE mémorable,et Asia Argento(hors des films d'horreur,ou comme la plupart des autres,elle joue comme un pied)faisait une parfaite tête d'affiche,mais avec ce film le(grand?)père Argento se mange un mur colossale avec une réalisation boiteuse,du gore(laissé aux spécialistes de la plagia-machine des années 70-80)en carton et un scénario foireux à tous les étages,ça pouvait encore faire illusion dans la grande époque(celle où il laissait les droits des films de Romero se faire sciemment marcher dessus par Bruno Mattei ou Joe D'Amato),mais aujourd'hui ,ça fait presque pitié.
    Tyrannosaurus Rex
    Tyrannosaurus Rex

    Suivre son activité 49 abonnés Lire ses 228 critiques

    0,5
    Publiée le 20 juin 2009
    Si le mot "consternation" devait prendre la forme d'un film, il prendrait sans doute celle de Mother of Tears. Suspiria ne m'avait pas vraiment convaincu bien qu'il possède de bons points, à côté de ce Mother of Tears je dois dire que c'est un chef-d'œuvre. Le film est terriblement grossier et ce en touts points que ce soient les acteurs, l'histoire, les situations mais la palme d'or revient aux scènes gores qui se veulent sûrement outrageantes mais qui sont au final ridicules et donc risibles (les effets sont vraiment grotesques, pourtant le film est loin d'être vieux). Sans parler qu'on a l'impression que le film dure 400 minutes. Une grosse chiure de Dario Argento qui ne mérite même pas l'appellation de navet.
    Pierre E
    Pierre E

    Suivre son activité 174 abonnés Lire ses 665 critiques

    2,5
    Publiée le 17 août 2009
    Dario Argento n’aura pas gardé le meilleur pour la fin de sa trilogie des trois mères… On aura pu suivre Argento très loin, tolérant - pour les aficionados - ses parti-pris qui ont largement déplu, celui-ci semble avoir atteint sa propre limite, et si l’on peut estimer son nouvel opus regardable, c’est par indulgence et respect pour le maître du genre qu’il est - un genre auquel son nom est définitivement associé. MOTHER OF TEARS est un ersatz de tout ce qu’a pu faire Argento jusqu’alors. Un opus bâclé et qui n’a rien de neuf qui puisse enrichir l’œuvre de son auteur, puisque les nombreuses auto-références à ses grands succès semblent tout bonnement combler la vacuité de celui-ci. Sans compter sur des interprétations guère convaincantes (et les apparitions prometteuses de Udo Kier et Daria Nicolodi, finalement à oublier…), ainsi que sur de grands méchants tout simplement carnavalesques. Mais outre ses lacunes, c’est principalement d’une déception vis-à-vis de ses prédécesseurs dont fait les frais MOTHER OF TEARS, constatant l’absence, par exemple, de cet esthétisme baroque et flamboyant qui les sublimait. Pour nous faire tenir jusqu’à la fin et nous divertir un tant soit peu, il faut reconnaitre au métrage un certain sens du rythme, une séduisante vision apocalyptique de Rome et une mythologie bien établie qui lie correctement les trois opus. Il reste bien décevant de devoir admettre que les huées des festivaliers de Gérardmer n’étaient pas si insensées.
    AMCHI
    AMCHI

    Suivre son activité 224 abonnés Lire ses 4 838 critiques

    3,5
    Publiée le 5 octobre 2010
    Je craignais le pire mais non Mother of Tears est un bon film fantastique aux scènes sanguinolentes et à l'histoire prenante, belle ambiance inquiétante et bonne B.O. (le générique du début est réussi). Argento signe là un bon film sensuel et angoissant, je ne comprends pas toutes ses critiques négatives envers Mother of Tears. Mother of Tears n'est pas sans rappeler les films gores de Fulci.
    MatiereFocale
    MatiereFocale

    Suivre son activité Lire ses 7 critiques

    5,0
    Publiée le 18 juin 2009
    On dit beaucoup que Mother Of Tears est un ratage complet du Master of Horror italien. Pourtant je peux vous assurer que le Dario en a encore largement sous la voute plantaire. Alors oui, je veux bien admettre que ce n’est certes pas son œuvre la plus radicale, ni la plus ambitieuse, ni la plus folle, mais dans sa grande générosité, Argento sait encore nous offrir quelque chose de tout à fait succulent. Et si je peux difficilement accepter les reproches qui furent proférés par les fans hardcore ayant tout bonnement enfoncé le film plus bas que terre, notamment lors de son passage au festival de GérardMer, je peux en revanche comprendre que Mother Of Tears laisse couac, car déroutant, ce film l’est indubitablement! Pour voir la suite de cette critique c'est ici: http://www.matierefocale.com/article-32795925.html
    pietro bucca
    pietro bucca

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 570 critiques

    2,0
    Publiée le 8 décembre 2012
    Dario aura mis quelques années a tourner le troisieme volet.....Et malheureusement,on se dit qu'il aurait du s'abstenir.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top