Notez des films
Mon AlloCiné
    Ong-Bak 2, la naissance du dragon
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Ong-Bak 2, la naissance du dragon" et de son tournage !

    Passe "Ong Bak" d'abord ?

    Ong-Bak 2, la naissance du dragon n'est pas la suite directe de Ong-Bak. Le film se situe en effet au XVe siècle alors que le premier opus se déroulait dans la Thaïlande d'aujourd'hui. Il existe pourtant un lien avec le premier opus qui n'est révélé qu'à la fin du film. Il y est question d'une certaine statue de Bouddha ...

    Coïncidence ?

    Pour ce film, Tony Jaa ne s'est pas contenté du simple rôle d'acteur puisqu'il est lui-même réalisateur du film. Avant lui, un autre spécialiste des arts martiaux avait réalisé son premier film à l'âge de 32 ans... un certain Bruce Lee (La Fureur du dragon).

    Mélange de disciplines

    "Quand on a envisagé de faire Ong Bak 2, on a beaucoup réfléchi pour trouver une approche inédite", explique Tony Jaa. "On s'est alors souvenu d'un court-métrage que maître Panna (ndlr : Panna Rittikrai, le chorégraphe des combats) et moi avions proposé à Boss Jiang et qui s'appelait Venomous Man. Il s'agissait d'exécuter des figures d'arts martiaux du monde entier dans un seul et même film, qu'il s'agisse de disciplines d'origine thaïe, chinoise, japonaise, coréenne ou d'ailleurs. Plusieurs maîtres m'ont donné des conseils et m'ont inculqué la philosophie et l'esprit de différentes disciplines. Ce sont les valeurs que j'ai cherchées à transmettre dans Ong Bak 2"

    Au-delà de la castagne

    Tony Jaa : "Le message essentiel du film est que le plus grand combat n'est pas celui que l'on mène contre autrui, mais contre soi-même (...) Tien va apprendre que la finalité d'une vie est d'atteindre le vide, le détachement vis-à-vis de ses désirs. La philosophie ultime des arts martiaux ne consiste pas à se battre, mais à ne plus avoir à se battre."

    Mystère sur le tournage

    Lors du tournage, Tony Jaa disparu pendant plusieurs semaines laissant l'équipe dans l'embarras. Les plus folles rumeurs ont alors alimenté les forums sur Internet (on parlait de problèmes financiers, de vacances improvisées ou même de magie noire). Au cours d'une conférence de presse, Tony Jaa mis finalement les choses au clair en précisant qu'il avait mal réagit face à la pression aussi bien psychologique que financière, d'un tournage aussi important.

    Coup de main

    Pendant les absences de Tony Jaa, c'est le réalisateur Prachya Pinkaew (Ong-Bak : The Thai Warrior) qui s'est chargé de tourner les scènes du film.

    Différents montages

    Si le film sorti dans les salles françaises dure 1h28, le montage thaïlandais d'origine durait près de 2 heures.

    Tournage

    En tout, il aura fallu près de deux ans de tournage pour mettre en boite les quelques 100 scènes du film. Un tournage qui a demandé de nombreux repérages comme l'explique Tony Jaa : "Je me suis beaucoup impliqué dans les repérages. Nous avons sillonné tout le pays, et nous sommes notamment allés tout en haut du Mont Phu Chee Fah à Chiang Rai et au sommet du Mont Pa Bong à Loei pour tourner les scènes du repaire des voleurs. Dans la province de Surin pour les scènes de capture des éléphants. Puis du côté de Rayong, où nous avons construit une maison à plusieurs étages de 40 000m²."
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • La Reine des neiges 2 (2019)
    • Le Mans 66 (2019)
    • La Belle époque (2019)
    • Les Misérables (2019)
    • J'accuse (2019)
    • Hors Normes (2019)
    • Joyeuse retraite ! (2019)
    • Joker (2019)
    • À couteaux tirés (2019)
    • Midway (2019)
    • La Famille Addams (2019)
    • Brooklyn Affairs (2019)
    • Chanson Douce (2019)
    • Jumanji: next level (2019)
    • Les Éblouis (2019)
    • Star Wars: L'Ascension de Skywalker (2019)
    • Countdown (2019)
    • Toute ressemblance... (2018)
    • Gloria Mundi (2019)
    • Le Meilleur reste à venir (2018)
    Back to Top