Mon AlloCiné
    7h58 ce samedi-là
    note moyenne
    3,4
    2695 notes dont 455 critiques
    23% (105 critiques)
    36% (165 critiques)
    9% (43 critiques)
    18% (81 critiques)
    8% (35 critiques)
    6% (26 critiques)
    Votre avis sur 7h58 ce samedi-là ?

    455 critiques spectateurs

    conrad7893
    conrad7893

    Suivre son activité 134 abonnés Lire ses 823 critiques

    4,0
    Publiée le 11 décembre 2012
    un bon thriller psychologique un cambriolage banal d'une bijouterie va faire voler toute une famille en éclat et faire remonter tous les non-dits les rancoeurs et faire tomber toute une famille dans l'irréparable. un à un les personnages sont disséqués et l'on voit l'histoire se dérouler à travers chacun d'eux. Tous les acteurs sont bons film noir
    elbandito
    elbandito

    Suivre son activité 203 abonnés Lire ses 610 critiques

    4,0
    Publiée le 22 mai 2012
    Ce dernier film du grand Sidney Lumet est un brillant thriller aux allures de tragédie grecque. En observant avec fatalité un même événement d’un point de vue de plusieurs personnages, et grâce à un scénario diabolique très élaboré, le réalisateur anéantit les valeurs familiales comme ultime refuge des âmes désespérées. La structure intelligente en flashback accentue la noirceur intense de cette œuvre implacable et virtuose.
    ChroniqueMécanique
    ChroniqueMécanique

    Suivre son activité 254 abonnés Lire ses 211 critiques

    5,0
    Publiée le 27 janvier 2010
    Le dernier film en date de Sidney Lumet est une véritable réussite, que l'on peut allégrement rangé au rayon des meilleurs oeuvres de cette légende vivante du cinéma américain, au même titre que "Douze hommes en colère" et "Un après-midi de chien". La virtuosité du réalisateur se met ici au service d'un scénario élaboré, très intelligemment écrit et parfaitement servi par un montage minutieusement fragmenté qui donne beaucoup de poids au récit, délivrant au compte-goutte les éléments clés de l'intrigue jusqu'à ce que le vécu différent de chaque personnages sur cette seule et même histoire ne fasse plus qu'un. Le parti-pris "d'isoler" chacun des membres de cette famille en perdition pour y raconter leurs évènements, de "sauter" d'un instigateur à l'autre pour faire avancer l'action, rend la chose encore plus captivante, et donne beaucoup plus de profondeur aux mœurs sombres et torturées des héros du film, facilitant le fait qu'on s'attache à eux, grâce aussi aux interprétations sans faille livrées ici, Phillip Seymour Hoffman et Ethan Hawke en tête, sont parfaits. De plus, "7h58 ce samedi là" est plein de cynisme et ne comporte aucune morale, laissant aux spectateurs le soin de contempler les dégâts, faisant voler en éclats les traditions et valeurs familiales. Il joue sur un tableau noir et pessimiste, entre le drame puissamment fort et le thriller oppressant, mélant la complexité des situations aux émotions simples et primaires, prouvant que chacun de nos actes à de lourdes conséquences, ce qui lui donne souvent des allures de tragédies grecques. On est happés de la première à la dernière image par ce huis-clos familial d'une grande intensité et d'une rare noirceur, on en ressort sous le choc et sous le charme. Voilà le genre de film qui donne envie de vite retourner au cinéma.
    Marceau G.
    Marceau G.

    Suivre son activité 288 abonnés Lire ses 176 critiques

    3,5
    Publiée le 18 juin 2014
    Sidney Lumet ("12 hommes en colère", "Serpico", "Un après-midi de chien"...) est un réalisateur caméléon, il le prouve une fois de plus avec ce film. "7H58, ce samedi-là" est un film où rien n'est gai, tout est noir et quasiment sans espoirs. Et pourtant, deux losers magnifiques (incarnés avec justesse par Ethan Hawke et Philip Seymour Hoffman) croient tout de même en une rédemption impossible. La tension monte crescendo, ce qui choque, et provoque un malaise chez le spectateur. C'est un film (très) très noir, un film sur la famille, la responsabilité, l'amour... Un film sur l'Homme ! La mise en scène de Lumet est impeccable et très nette, le scénario est rapide, la photo propre... Et la musique très jolie, tout pour nous faire passer un superbe moment de cinéma avec ce thriller tenace et spectaculaire ! Avec en plus d'excellents seconds rôles : Albert Fienney, Marisa Tomei, Michael Shannon, Rosemary Harris. Philip Seymour Hoffman est juste prodigieux, et Ethan Hawke est excellent. Un grand film.
    legend13
    legend13

    Suivre son activité 92 abonnés Lire ses 633 critiques

    4,0
    Publiée le 24 mars 2009
    Film vraiment machiavéliques avec des acteur principaux éblouissant.Dommage que tout cela manque de rythme et que la 1ere scène du film serve à rien.
    Shephard69
    Shephard69

    Suivre son activité 77 abonnés Lire ses 1 061 critiques

    4,0
    Publiée le 9 mars 2013
    Les solides interprétations de Philip Seymour Hoffman et d'Ethan Hawke, le charme envoûtant de Marisa Tomei, une noirceur prenante, la richesse des lieux communs et ce côté simple sont les indéniables atouts de ce film noir très bien réalisé qui ne paye pas de mine qui se révèle très bon et très juste. Sympa.
    Julien D
    Julien D

    Suivre son activité 361 abonnés Lire ses 3 097 critiques

    4,0
    Publiée le 15 novembre 2014
    Alors que l’image de la famille a toujours été un symbole, dans la représentation qu’en fait le cinéma américain conservateur, de supports moraux et de cocon protecteur, la façon dont Sidnet Lumet se sert de la déconstruction familiale comme support à un thriller psychologique terriblement fataliste fait de son dernier film une œuvre d’un cynisme particulièrement anticonformiste. Alors que le cinéaste ne nous avait plus offert de bon film depuis une quinzaine d’années, il clôt sa carrière sur un long-métrage d’une noirceur étonnante mais aussi d’une charge émotionnelle bouleversante (accentuée d’ailleurs par le fait qu’il s’agisse également de l’un des derniers rôles dramatiques de l’irremplaçable Philip Seymour Hoffman). Grâce à son casting irréprochable, à sa mise parfaitement maitrisé qui exacerbe les sentiments des personnages face à leur propre autodestruction, et à une structure narrative qui réussit à jongler adroitement entre les points de vue et à déconstruire la chronologie des évènements pour mieux appuyer leurs causes et leurs conséquences, 7h58 ce samedi-là est un drame familial d’une efficacité redoutable mais surtout une image de l’humanité tout aussi inquiétante, où l’amour, qu’il soit charnel ou familial, n’est rien face à l’hypocrisie, le manque de responsabilité, la culpabilité dévorante et la soif de vengeance des Hommes.
    Oriwa
    Oriwa

    Suivre son activité 35 abonnés Lire ses 753 critiques

    3,0
    Publiée le 5 décembre 2012
    Une idée originale, qui tourne mal, forcément ! Film sympathique.
     Kurosawa
    Kurosawa

    Suivre son activité 215 abonnés Lire ses 355 critiques

    2,0
    Publiée le 20 février 2014
    S. Lumet, réalisateur du brillant "12 hommes en colère" déçoit avec ce thriller à la structure non-linéaire. Ce procédé de mise en scène ne fonctionne d'ailleurs pas très bien, à cause d'un scénario pas si complexe que cela et des rebondissements attendus. Le film a aussi beaucoup de mal à s'emballer. Il faut notamment subir une première heure peu dynamique avant que les choses deviennent plus intéressantes. Mais le plus grand regret réside dans la performance des acteurs principaux. En effet, P.S. Hoffman et E. Hawke en font des tonnes et ne permettent pas que l'on s'intéresse à eux. "7 h 58 ce samedi-là" est donc relativement inintéressant.
    VinzL_23
    VinzL_23

    Suivre son activité Lire ses 74 critiques

    4,0
    Publiée le 15 janvier 2013
    Pour son dernier film, Sindey Lumet nous propose là un thriller noir et rythmé. Un scénario original et intelligent, avec différents points de vue, et deux trés bons acteurs.
    soniadidierkmurgia
    soniadidierkmurgia

    Suivre son activité 202 abonnés Lire ses 2 108 critiques

    4,5
    Publiée le 16 mars 2015
    Au crépuscule de sa carrière, Lumet a derrière lui une longue et très riche filmographie émaillée de quelques chefs d’œuvre comme « le Verdict », « Un après-midi de chien », « Contre enquête » ou « Le prêteur sur gages ». A 83 ans on pensait qu’il avait bien le droit de se reposer comme le font la plupart de ses collègues de la même génération (Penn, Pollack,…). Et bien non ! Le bougre a choisi de revenir en force avec ce thriller familial de la plus haute tenue. Et pour bien nous montrer qu’il n’a rien perdu de son savoir faire il emprunte à la nouvelle génération des Innaritu le mode de narration déstructuré qui fait fureur dans les festivals du monde entier depuis les années 2000 ("Amours chiennes", "Babel"). Aidé par un casting de haut vol il nous emmène dans une histoire à priori simple qui finit par tourner au cauchemar et plonger ses protagonistes dans des situations inextricables où le suicide peut paraître la solution la plus douce. Il faut dire que l’idée de départ est pour le moins tordue. spoiler: Deux fils décident de cambrioler la bijouterie familiale, sûrs qu’ils sont que le casse se fera en douceur et que leurs parents toucheront la police d’assurance. Manque de chance la mère est présente le jour J et elle se rebiffe, tuant au passage le petit malfrat embauché pour l’occasion par Ethan Hawke trop émotif. Ayant pris une balle dans la poitrine elle est touchée à mort . A partir de là tout s’effondre et les flash-back nous montrent comment chacun en est venu à avoir ou à accepter cette idée saugrenue. Albert Finney qui joue le père découvre avec horreur la vérité et l’abîme dans lequel sont plongés ses deux fils, en particulier l’aîné avec lequel il a toujours eu des problèmes de communication. spoiler: Tout ça finit dans le drame le plus absolu et le meurtre d'un Philipp Seymour Hoffman grandiose par son père qui décide de mettre fin à la cavale meurtrière de sa progéniture . Au passage Lumet égratigne le modèle de « L’american way of life » qui peut parfois pousser les plus fragiles aux moyens les plus expéditifs pour rester dans la course. Du grand art.
    oranous
    oranous

    Suivre son activité 91 abonnés Lire ses 1 097 critiques

    4,0
    Publiée le 23 octobre 2009
    Encore une fois Sidney Lumet, nous réalise là un très bon film. Il est bon dans son scénario mais aussi dans son montage et dans sa mise en scène. Le montage présente les points de vue des différents personnages (les deux frères, la mère et le père) au moment, avant et après le braquage le tout sous forme de flash back répétitifs. La mise en scène est très bonne avec un bon cadrage également. Concernant le scénario, il est extrêmement bien ficelé. Tous les personnages sont affectés dans leur vie personnelle. Toutes les erreurs mêmes minimes se répercutent à grande échelle. Le drame va faire apparaitre des facettes des personnages inattendues. Et pour finir Philip Seymour Hoffman y est brillant. On regrette néanmoins un rythme pas toujours égal, cependant « 7h58 ce samedi là » est un excellent thriller dramatique.
    caroleparis
    caroleparis

    Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 361 critiques

    5,0
    Publiée le 11 octobre 2007
    Un sujet de film original : le braquage de la bijouterie familiale par deux frères. L’action va tourner au drame et la famille sera décimée. A 83 ans, Lumet signe un film extraordinaire, suspens, action, manipulation et rebondissements sont au rendez-vous. Un thriller noir exceptionnel. Attention chef d’œuvre.
    ManoCornuta
    ManoCornuta

    Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 191 critiques

    4,0
    Publiée le 11 mars 2015
    Ou comment détruire une famille américaine apparemment bien sous tous rapports en quelques instants: c'est un peu le sujet de ce film où Lumet démontre un savoir-faire intact pour diriger de brillants acteurs campant leur rôle à la perfection. Sur un plan formel, la structure du film a de quoi désorienter, et il convient de rester attentif et de ne rien rater, sous peine de se perdre en chemin. Le casting est impeccable, Philip Seymour Hoffmann en tête. Un bémol pour quelques petites longueurs et une partition musicale oubliable.
    wesleybodin
    wesleybodin

    Suivre son activité 204 abonnés Lire ses 3 864 critiques

    4,0
    Publiée le 28 mars 2009
    Sidney Lumet nous livre ici le summum de son Art. L'histoire est habilement menée, efficace jusqu'à la fin. Les deux acteurs principaux sont surprenant de sincérité mais cela n'a rien de surprenant puisqu'il ne s'agit pas moins de Ethan Hawke qui tronque son image de jeune premier pour celui du looser par excellence, et de Philip Seymour Hoffman qui fait sensation et touche en plein dans le mile à chaque fois. L'ambiance est quasi parfaite, elle nous enivre des pieds à la tête. On ressort de la projection essoufflé, vidé de toutes émotions. Le film est un véritable chef-d'oeuvre machiavélique. On regrettera uniquement de se surprendre à regarder sa montre à deux ou trois reprises. Before The Devil Knows You Are Dead n'en reste pas moins inoubliable.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top