Notez des films
Mon AlloCiné
    L'Age des ténèbres
    note moyenne
    2,5
    375 notes dont 96 critiques
    répartition des 96 critiques par note
    17 critiques
    30 critiques
    7 critiques
    20 critiques
    15 critiques
    7 critiques
    Votre avis sur L'Age des ténèbres ?

    96 critiques spectateurs

    brianpatrick
    brianpatrick

    Suivre son activité 34 abonnés Lire ses 1 137 critiques

    4,0
    Publiée le 13 décembre 2009
    Une comédie sympa, l’histoire d’un rêveur.
    Moudoudou
    Moudoudou

    Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 72 critiques

    4,0
    Publiée le 11 octobre 2007
    Voilà un film étonnant : boudé par la critique (assassine), par le public (moins de 50 000 entrées en première semaine pour un auteur plesbiscité avec son précédent Les Invasions Barbares) malgré une bonne B.A. (drôle, inventive) et quelques noms (Emma De Caunes, Diane Kruger...). Au final, j'y vais en m'attendant au pire... qui ne se produit jamais. C'est un film beaucoup plus dur que prévu, parfois drôle mais souvent à la limite du tragique. Le personnage se démène tant bien que mal dans un univers qu'il ne comprend plus et se voit sombrer, sans espoir de retour au calme. avec une fin poignante, où le mal a besoin d'un électrochoc pour finalement disparaitre. A découvrir.
    carmillas
    carmillas

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 109 critiques

    4,0
    Publiée le 25 mai 2009
    Un très beau film qui fait penser à un Brazil des temps modernes, entre kitsch et noirceur. Une image et une BO très soignées accompagnent cette histoire à la fois drôle, désespérée et forcément troublante. Ceci dit, le caractère particulier du film peut en rebuter certains. Un immense bravo pour Marc Labrèche, dans une interprétation magnifique, très juste et mesurée. La réalisation est très efficace, les images provoquent facilement l'émotion. L'absence de communication, l'indifférence et la solitude sont ici traités avec une vision peut être un peu "too much", quelques gags ne passent pas forcément très bien, mais dans l'ensemble ce film reste une fable humaine et philosophique très intéressante et très belle.
    Angela Ki La
    Angela Ki La

    Suivre son activité 36 abonnés Lire ses 587 critiques

    4,0
    Publiée le 15 juin 2011
    Jean-marc Leblanc a une femme qui touche plus que lui, des enfants qui l'ignorent, ses plus proches collègues ( une femme libéré et un noir) sont plus performants. Il déprime grave, et se refugie dans le rêve. Il devient grand fort, artiste collectionneur de femmes, chevalier en armure aussi, macho, prédateur. Bientôt il va se faire dévorer par la réalité qui est pire que la fiction comme tout le monde le sait. Bienvenu dans le déclin de l'homme blanc, déclin qui à le mérite d'être drôlissime. Critique à peine voilée du monde phallocrate occidental, et de son inéluctable décadence, et sa chute imminente. Lucide, féroce, décalé juste ce qu'il faut et très intelligemment observé et monté, on en redemande. Si tous les déclins pouvaient être comme ça!
    RENGER
    RENGER

    Suivre son activité 1702 abonnés Lire ses 5 470 critiques

    1,0
    Publiée le 2 octobre 2007
    Si Denys Arcand avait su nous séduire il y a fort longtemps avec Le Déclin de l'empire américain (1987) et plus récemment avec Les Invasions barbares (2003), aujourd’hui, ce n’est plus le cas. Pourtant ; L’Age des Ténèbres avait tout pour plaire, un scénario hilarant et qui fait réfléchir, ainsi qu’un casting plaisant, à la fois québécois et français, où l’on retrouve entre autre : Marc Labreche, Diane Kruger, Thierry Ardisson, Emma de Caunes, Laurent Baffie ou encore Bernard Pivot. Jean-Marc Leblanc mène une vie minable, entre son couple qui bat de l’aile, ses filles qui l’ignorent du soir au matin et son job invivable où il est chargé de résoudre les problèmes des autres (en plus des siens), bref, son seul et unique échappatoire, c’est quand il s’évade, qu’il se met à rêver à une nouvelle vie, comme celle d’un écrivain célèbre, d’un amant comblé, d’un preux chevalier et j’en passe. Simplement, ces moments d’évasion sont toujours de courtes durées et il doit vite faire face à la triste réalité ! Si la première demi-heure nous fait découvrir son univers, on a droit à un lot de scènes loufoques, avec ses répliques potaches. Mais la suite s’avère quand à elle, redondante. Certains passages arrivent tout de même à nous surprendre, au gré de plusieurs personnages tous très étonnants et drôles, cependant, pour le reste, ce n’est qu’ennuis et bâillements !
    al111
    al111

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 346 critiques

    1,0
    Publiée le 9 octobre 2007
    Troisième volet (par le titre) de la trilogie québécoise à succès, mais n’ayant pas de rapport scénaristique avec les deux productions précédentes, "le déclin de l’empire américain" et "les invasions barbares". Il y a toujours une sorte d’agacement à la vision des films de Denys Arcand, parce qu’il sait appuyer là où ça fait mal, mais qu’il le fait avec des procédés trop faciles, flirtant avec l’indécence et la supercherie. Pour traiter du mal-être de l’homme de quarante ans ayant l’impression d’être passé à côté des bonheurs de la vie, c’était probablement une bonne idée d’alterner des scènes réelles avec des fantasmes et des rêves, d’ordre sexuel ou autres. Mais l’ensemble tombe dans une tendance à la farce grotesque, avec des gags répétitifs, plutôt drôles au début, puis au fur et à mesure de l’avancée du récit, franchement lourds et prévisibles. Sous le vernis clinquant mais très mince de la comédie, on perçoit comme un relent de misogynie, aucune des femmes, réelles ou fantasmées, ne trouvant grâce dans la morale finale.
    Araberen
    Araberen

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 841 critiques

    2,5
    Publiée le 30 janvier 2008
    Ce film n’est pas nul, mais plutôt destiné à un public d’au moins quarante ans… Ne faisant pas parti de ce public ce film ne me touche guère. A part çà, rien à reprocher de particulier à ce film qui est génialement conçu.
    ash.le.manchot
    ash.le.manchot

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 79 critiques

    1,0
    Publiée le 13 octobre 2007
    Denys Arcand met le doigt là ou ça fait mal en brossant ce portrait corrosif de notre société moderne. Dommage en revanche que le film soit gaché par des effets de style un peu trop présent et une certaine vacuité dans la mise en scène.
    Alain D.
    Alain D.

    Suivre son activité 158 abonnés Lire ses 1 924 critiques

    4,0
    Publiée le 7 mai 2020
    Mise en scène et écrite par Denys Arcand, cette comédie tragi-comique nous offre un bon nombre de scènes délirantes. Au Ministère, les séances de "reconnexion" et les clients à l'aide sociale valent vraiment le dérangement. Le film est une véritable douche écossaise entre la séquence chevaleresque à mourir de rire et les échanges douloureux de Jean-Marc avec sa mère. Au casting, outre la sympathique participation de Thierry Ardisson, Marc Labreche est tout à fait crédible dans son rôle d'homme lucide et déprimé, qui tente de se détacher de sa pauvre vie pour oublier la désintégration du monde. Ce premier rôle est bien secondé par la très belle Diane Kruger, et la fantasque Emma de Caunes. Avec ce film, le réalisateur Québécois établit un bilan sur l'état de notre société ; par la claire voyance de son personnage principal, il dénonce, beaucoup des troubles du monde moderne. Il nous offre également de belles images, dommage que son scénario soit aussi sombre.
    loulou451
    loulou451

    Suivre son activité 68 abonnés Lire ses 1 502 critiques

    4,0
    Publiée le 19 janvier 2010
    Un film terriblement ancré dans son époque, emprunt de fatalisme et de désillusion, teinté de fulgurances et de cruautés. L'âge des ténèbres est effectivement dur, terrible, aliénant et vain. Denys Arcand vise au coeur de la cible et ne propose face à ce monde que la simple échappatoire, la fuite face à la machine humaine qui broie les hommes, leurs rêves et leurs ambitions. Le propos est juste, mais la solution paraît ici enfantine.
    Stephenballade
    Stephenballade

    Suivre son activité 219 abonnés Lire ses 1 199 critiques

    0,5
    Publiée le 7 juillet 2016
    Vous devez savoir une chose, c’est que si vous avez lu le synopsis avant de visionner ce film, eh bien vous en avez le résumé entier : du début jusqu’à la fin. Il ne vous restera qu’une petite poignée de minutes à découvrir… Ce qui revient à dire que le scénario tient en quatre lignes (ou presque), centré sur un pauvre type condamné à survivre dans la faune humaine enchaînée dans les obligations professionnelles, financières, et sociales. Si l’idée de nous dire que notre destinée ne nous appartient qu’à nous et à nous seul est un message plaisant en soi (et c’est là la seule utilité du film... encore que...), le traitement donne un film inintéressant sur un type inintéressant. Difficile de rester devant ce triste spectacle montrant un pauvre gars qui se réfugie derrière son imagination aux tendances misogynes que nous offre cette œuvre politiquement incorrecte qui se permet en passant le luxe de fustiger les services sociaux québécois. Je ne suis pas bien sûr que "L’âge des ténèbres" reflète vraiment la mentalité des québécois. C’est idiot, lent, ennuyeux, pas drôle pour deux sous spoiler: (sauf peut-être lorsque le personnage principal essaie de monter à cheval) , et en plus il n’y a aucune profondeur dramatique. Alors pour philosopher dessus… Il y a bien eu des efforts d’effets visuels mais… spoiler: la tête qui tombe fait bien trop moulage grossier dont je ne parlerai même pas de la base aux airs de petit biscuit pizza à la tomate pour apéro, ni du corps transformé en brumisateur pour vampire , c'est très mauvais. Du coup, même bien avant d’arriver à la fin, "L’âge des ténèbres" paraît interminable, si interminable qu’on n’en voit jamais la fin. Et ce n’est ni la beauté de Diane Kruger qui arrange quelque chose (bien que son joli minois soit très agréable à regarder), ni la présence de Donald Sutherland, et encore moins celles de Thierry Ardisson et de Laurent Baffie qui ont l’air eux-mêmes de se demander ce qu’ils foutent là. Même Bernard Pivot ne réussit pas à apporter ne serait-ce qu’un échantillon de culture, même si c’est vrai qu’il n’était pas censé en apporter vu qu’il n’est que pur produit de l’imagination de… comment il s’appelle déjà ? Ah oui : Jean-Marc Leblanc. Comme quoi, hein… cela reflète je crois le calvaire que j’ai connu en regardant euuuuh… ça. Ceci dit, pour ceux et celles qui trouvent leur vie de couple triste à mourir en étant devenu accessoirement un meuble invisible, eh bien visiblement vous n'êtes pas les seuls et c'est justement là que réside la seule utilité du film dont j'ai parlé plus haut : reprenez votre vie en main, tout le monde y trouvera son compte bon gré mal gré.
    Jean-philippe N.
    Jean-philippe N.

    Suivre son activité 81 abonnés Lire ses 925 critiques

    4,0
    Publiée le 5 juillet 2014
    Un film qui ne pourra pas plaire à tous ceux - et ils sont nombreux - qui pensent que leurs petites vies misérables dans nos si belles sociétés que l'on nous vend comme étant parfaites sont leurs seuls choix d'existence, et qui n'ont par conséquence aucune raison de se remettre en question. Jusqu'au clash, quasi inévitable, quand il est trop tard...
    Teddy Fernandes
    Teddy Fernandes

    Suivre son activité 52 abonnés Lire ses 21 critiques

    3,5
    Publiée le 12 janvier 2013
    Un film de Denys Arcand. ♥ ♥ ♥ ♥ C'est le premier film que je vois de Denys Arcand et je suis plutôt séduit dans l'ensemble. "L'âge des ténèbres" est une comédie amer qui est porté par un acteur bluffant Marc Labreche. Jean Marc est un homme qui s'ennuie profondément dans sa vie. Il a une femme qu'il a bien du mal a supporter, des enfants qu'il ne le voit même plus et un boulot, ou il se fait royalement chier. Alors Jean Pierre s'évade, en rêve il est écrivain, star de cinéma, un preux chevalier, toutes les femmes tombent sous son charmes, il a ce qu'il veut, quand il veut, mais à chaque fois ses rêves sont brisés par le dur retour à la réalité. Ah depuis le temps que je voulais voir un film de Denys Arcand, c'est chose fait. Je suis séduit par l'univers du réalisateur, ce film est une petite comédie géniale, j'ai passé un moment vraiment cool et fun. J'ai trouvé ce film étonnant, Arcand y fait une redoutable critique de la société avec un sacré cynisme, il fait rire et il fait réfléchir. C'est souvent drôle, très drôle même, parfois dur et toujours triste sans être déprimant. Le réalisateur a trouvé le ton juste pour que cette fable moderne nous fasse voyagé à travers des fantasmes et qu'on ressort du film avec un sourire aux lèvres alors que dans le fond ce n'est pas une comédie que l'on a vu, mais bien un drame. Le personnage principal est très touchant, il a ce côté monsieur tout le monde qui fait que l'on peut très vite s'identifier à lui. Il se démène tant bien que mal, pour pouvoir supporter sa vie, essaie de savoir ou c'est parti en vrille, on le voit sombrer petit à petit et la fin est terriblement poignante. Les personnages sont géniaux et terriblement bien interprétés. Je découvre une nouvelle facette de Marc Labreche, après l'avoir vu dans "Le coeur a ses raisons" que j'ai profondément détesté, il montre ici un immense talent aussi bien comique (Il est beaucoup plus subtil que dans la série citée au-dessus) que dans le drame. Le reste du casting est lui aussi excellent, on y trouve en autre, Diane Kruger, Emma de Caunes, Rufus Wainwright, Caroline Neron ou encore Macha Grenon, une actrice que je ne connaissais pas et qui m'a beaucoup séduit. Je me suis lancé bercé pour cette ambiance surréaliste, onirique et dramatique. Malgré quelques petites longueurs vers le milieux du film, Denys Arcand réussi un film simple et complexe à la fois, un film qui malgré son côté triste met de bonne humeur. En un mot j'adore. La bande annonce : http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=18741716&cfilm=111838.html
    surfnblue
    surfnblue

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 1 147 critiques

    5,0
    Publiée le 11 mars 2009
    Pour ceux qui ont vécu au Québec, la critique est tellement réaliste, vraie, pure, directe, affutée (...) que l'on est transportée de joie, hors du politiquement-correct étouffant qui nous oblige aux idées reçus et à la pensée magique.qc.ca Bref, un film à voir et à revoir pour tous ceux qui fantasment sur le Québec et son modèle de société.
    domibleue
    domibleue

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 24 critiques

    4,0
    Publiée le 24 octobre 2007
    Après Le Déclin de l’Empire Américain réalisé en 1986 et Les Invasions Barbares en 2003, Denys Arcand nous invite une dernière fois dans l’univers impitoyable de la ‘société idéale’ de notre superbe civilisation. Toujours aussi caustique, le voilà qui passe à la moulinette nos fantasmes, qui ne parviennent même plus à nous consoler de la vie confortable et si chèrement payée de la dorénavant incontournable société de consommation. Comme dans les précédents opus, on ressent une certaine oppression au sortir de la projection. Quand en plus, il pleut dehors et qu’en rentrant à la maison on tombe sur des factures, on se surprend à envier le héros (qui lui a la chance de posséder une petite maison au bord de l’eau) : comme on aimerait aller se réfugier au bout du monde ! Faire des confitures … de la compote...
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top