Notez des films
Mon AlloCiné
    Halloween
    note moyenne
    3,3
    3689 notes dont 740 critiques
    répartition des 740 critiques par note
    149 critiques
    223 critiques
    123 critiques
    119 critiques
    70 critiques
    56 critiques
    Votre avis sur Halloween ?

    740 critiques spectateurs

    Simon1310
    Simon1310

    Suivre son activité 72 abonnés Lire ses 209 critiques

    1,0
    Publiée le 30 novembre 2014
    Le film de Rob Zombie est trash, et très violent et pourtant il est en deca de l’original qui reste un must en matière de slasher. Rob Zombie n’a rien compris au film de Carpenter, sa version se complet dans une fange qui est à dix mille lieux de l’angoisse ressenti par le premier halloween. La première erreur a été d’essayer d’expliquer la nature maléfique de michael myers en faisant de lui un tueur en série lambda, grossière erreur là où l’original en faisait une représentation du mal comme si derrière le masque il n’y avait rien, Rob Zombie en fait un personnage à la Anakin qui tombe dans le cote obscure à la mort de sa mère. C’était risible dans la pré trilogie, cela l’est aussi dans ce remake foireux. La deuxième erreur a été de donner un semblant de réalisme, en créant la genèse du croque mitaine, dans un environnement white trash ; en plus d’être totalement ridicule vu le comportement plus qu’exagéré de la famille de Michael Myers, cela tend à justifier le destin de Michael Myers, alors que John Carpenter n’a donné aucune raison, ce qui rendait effrayant le personnage, qui était insaisissable dans les motivations de son comportement. La troisième erreur, et dernière erreur Rob Zombie ne sait filmer, sa mise en scène est complétement à coté de la plaque, il se révèle incapable d’installer une ambiance, une tension, on ne voit absolument rien des scènes de meurtres tant elles sont sur découpés et carrément illisibles. Rob Zombie s’est planté sur les deux tableaux à savoir raconter la genèse de Michael Myers, et réaliser un slasher digne de ce nom, même Steve Miner à fait mieux avec « Halloween 20 ans après ».
    ingloriuscritik
    ingloriuscritik

    Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 32 critiques

    4,5
    Publiée le 28 août 2013
    Par film culte on entend un film original et par la façon particulière dont il est reçu par le public .Film que l’on déteste ou que l’on aime mais qui ne laisse jamais indifférent. Ces œuvres possèdent des groupes d’admirateurs, des fans qui cultivent leurs mémoires au delà de toutes générations. Le « cinéma de genre », ou « cinéma d’horreur » foisonnent de ces pellicules d’influences qui continue de hanter nos mémoires. « Massacre a la tronçonneuse » « maniac » « la colline a des yeux » « vendredi 13 » « carrie au bal du diable » « evil dead » « la dernière maison sur la gauche » « zombie (down of the dead) »…preuve supplémentaire de leur influence sur le cinéma entertaiment les années 2000 sont marquées par un phénomène récurrent : le remake ! A une époque où fulminent les séries TV vidant les tiroirs scénaristiques, les majors hollywoodiennes ont fleuré le filon. Le très bon filon même puisque qu’avec le retour en grâce du slasher depuis « scream » et « souvient toi l’été dernier » le remake est la garantie d’un bon retour sur investissement, le genre ne nécessitant pas de gros budgets. Pourtant, s’attaquer à une œuvre culte constitue un exercice de style périlleux quelque soit le genre abordé ,même lorsque le genre est encore considéré comme un …sous genre ; et les grosses machines a fric de l’oncle SAM oublient parfois de rendre hommage a l’original pour rechercher juste a le re-mixer. On reprend l’histoire, on met une poignée de poupées siliconées en screaming-girl, une bande de beaux gosses bodybuildés, on actualise le décor et le tour est joué ! Le tout étant destiné à un public qui n’était pas né lors de la sortie de l’œuvre originale, nos céréales killer (bouffeur de pop-corn !) n’ont aucun mal à apprécier le résultat. On citera pour les plus flagrants délires le « nightmar on elm street» et « vendredi 13 », films rendant involontairement grâce a leur modèle par un cruel et évidant manque de respect et de connaissance du genre. S’attaquer ( !) a « halloween », a première vue, c’est prendre le risque de se faire occire par un des plus frapadingue boogey man de l’histoire, ce putassier de Mike MYERS !d’autant que son créateur, CARPENTER, est lieu même un des plus géniaux artisans de l’histoire du cinéma. Aux manettes on retrouve rob zombie que l’on avait laissé avec son petit bijou de road (mad) movie « the devil reject » œuvre (culte ??) d’un forcément passionné du genre ,nouveau venu dans la cour des tacherons de BIS . De fait le choix inspire le respect. Et du respect il n’en manquera pas dans cette relecture du mythe .une relecture bicéphale, ce qui déjà par son essence même force le respect .En effet Rob choisi de découper son film en 2 parties bien distinctes en s’intéressant d’abord a la naissance du monstre, plus précisément a la jeunesse tourmentée de MIKE et ses petits tracas, qui enfanterons le barge que l’on connaît .Puis en remakant littéralement l’œuvre de référence, parfois au plan prêt, dans sa deuxieme partie. La première partie du film est en elle-même, n’ayons pas peur des mots, un chef d’œuvre, un pur bijou du genre ! Rarement l’origine d’un cultissime tueur en série n’aura été imaginée et brossée avec autant de fureur frénétique, passionnante et passionnée. La descente aux enfers de la folie humaine du jeune Mike, dans sa famille reconstituée est horriblement prévisible par le jeu tout en retenu de son interprète, effrayant de crédibilité. Un beau père alcoolique chômeur et violant, une mère stripteaseuse, une sœur qui déteste michael et un bébé. On découvre un Mike psychologiquement perturbé (il a quelques circonstance atténuantes !), brutalisé par ses camarades d’école .Mike déteste tout le monde sauf sa mère et son bébé de petite sœur .le soir d’halloween il laisse ses démons surgir et se livre a un massacre d’une sauvagerie inouïe .seul sa mère et sa petite sœur seront épargnés .Mike capturé sera enfermé dans un hôpital psychiatrique. C’est la qu’il sera suivi par le fameux professeur LOOMIS (Mickael mc dowel remplace le feu donald pleasance ).le petit Mike est a présent un géant de presque 2 mètres .il s’échappera poursuivi par loomis effrayé par le danger qu’il représente pour la société . C’est ce moment précis que choisit ZOMBIE pour reprendre le chemin du remake pur et dur. Ce virage de prime abord quelque peu déroutant, voire frustrant tant la première partie nous laisse KO, s’avère a bien y regarder, un tour de passe-passe scénaristique incroyablement maîtrisé. En prenant le partie de manière aussi franche et déterminée de mélanger préquelle et remake ROB ZOMBIE livre un formidable hommage a CARPENTER, celle de l’élève a son maître .Le film fonctionne comme deux œuvres qui pourraient se suffire a elle-même, mais qui respecte a la fois les fans du modèle et les nouveaux spectateurs. On frôle le chef d’œuvre, ce qui est en soit un incroyable exploit quand on connaît le monument de référence .On rêve d’un « massacre a la tronçonneuse » par ROB ZOMBIE.
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 4748 abonnés Lire ses 10 320 critiques

    0,5
    Publiée le 3 mai 2013
    Un remake navrant, vulgaire et inutile de la part de Rob Zombie, qui a loupè le coche à tous les niveaux! Avec le premier "Halloween" du nom, John Carpenter avait signè en 1978 un film essentiel dans l'histoire du 7ème art qui popularisa avec une rare èconomie de moyens, le mythe du tueur psychopathe! Avec "Halloween" version 2007, Zombie ne fait que salir ce modèle du genre! De la reprèsentation du mal incarnè, on passe à un gamin de dix piges complètement disjonctè et d'une famille de dègènèrès! De plus la version française n'arrange rien avec des acteurs impuissants qui font vraiment peine à voir! On vient même à se demander ce que vient faire l'immense Malcolm Mc Dowell dans le rôle du docteur Loomis (n'est pas Donald Pleasence qui veut). Même constat pour Brad Dourif en Shèrif Brackett! Quelque part, il est rassurant de voir que même des acteurs de cette trempe jouent parfois (pour ne dire pas dire souvent) dans de telles bouses! Le pauvre Michaël Myers ne mèritait vraiment pas un tel remake...
    LeddyZ
    LeddyZ

    Suivre son activité 89 abonnés Lire ses 67 critiques

    2,0
    Publiée le 21 juillet 2013
    Réaliser un remake d'un film d'une telle envergure était extrêmement risqué de la part de Rob Zombie: ce dernier, en effet, a voulu donner un nouveau souffle au mythe de La Nuit Des Masques de John Carpenter. Pari réussi ? Pas si sûr. Au premier abord, le film est appréciable, disposant d'une mise en scène soignée, et copiée parfois dans sa deuxième moitié à celle de l'oeuvre principale (ce qui est efficace, cette dernière étant magistrale car instaurant avec brio le malaise). De plus, les personnages sont tous interprétés avec conviction, le casting étant servi par des acteurs dont le talent n'est plus à prouver (Malcolm McDowell, Brad Dourif, Danny Trejo et Sheri Moon Zombie). Seulement, le bât blesse au niveau de la construction du film: en effet, le fait de l'introduire par la jeunesse de Michael Myers était une bonne idée, sauf que cette partie représente toute la première moitié du film, ce qui est beaucoup trop long ! Et surtout, on y découvre Myers jeune et guère terrifiant, ce qui nuit totalement à la seconde partie d'Halloween, car le psychopathe y perd sa crédibilité, d'autant plus qu'on le voit beaucoup trop au début, contrairement à l'oeuvre initiale où l'on ne découvrait jamais son visage, permettant ainsi d'instaurer un mystère autour du personnage, et par là-même une profonde peur de lui. Du coup, ici, la flippe répond aux abonnés absents, et Zombie tente de se rattraper en foutant beaucoup de gore, ce qui ne respecte pas du tout La Nuit Des Masques, et également du sexe qui n'avait aucunement sa place ici. Le film est donc trop rarement fidèle au mythe original, et le suit seulement dans quelques rares scènes, et au travers de sa musique magnifique. La fin n'est également pas respectée, et je la considère comme totalement ratée. Halloween est donc très différent du film de John Carpenter, car la peur a disparu. Néanmoins, il dispose de certaines qualités au niveau de la réalisation, ce qui lui permet de ne pas rejoindre le ramassis de navets qui prédomine dans le genre.
    Nicolas ducinéNico
    Nicolas ducinéNico

    Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 8 critiques

    4,0
    Publiée le 4 septembre 2014
    Etant fan de la filmographie entière de Rob Zombie, je dois avouer qu'il s'est surpasser avec son remake du film culte de John Carpenter de 1981. Halloween est donc un remake du film culte mais qui, au contraire de ce dernier, révèle quelques informations très intéressantes concernant l'enfance de Michael Myers. Et oui car si même l'original de Carpenter s'oriente vers l'angoisse avec quelques moments de tension, Zombie réinvente a sa façon le mythe a travers des scènes brutales et sanglantes au fur et a mesure que l'histoire avance. Nous retrouvons Daeg Faerch dans le rôle de Michael Myers, Scout Taylor Compton dans le rôle de Laurie Strode, Malcolm Mcdowell dans le rôle du docteur Loomis ainsi que Brad Dourif dans le rôle du shériff Brackett. Bon l'histoire est a peu près la même que le classique: Michael Myers tue sa soeur, le petit ami de celle ci ainsi que son beau père suite aux pulsions meurtrières qui le rongeait. Il est enfermer dans un asile psychiatrique pendant 15 ans mais il s'y échappe pour retrouver sa petite soeur Laurie Strode. Et oui Zombie veut non seulement ne pas copier l'original, mais également de nous montrer l'enfance difficile que le jeune garçon a dut endurer pendant ses jeunes années (ce qui est vraiment intéressant et qui peut nous donner un ressentit des souffrances dont Michael a été victime). Je dois avouer que la prestation de Scout Compton dans le rôle de la soeur du tueur n'est pas du tout approprier car elle joue une adolescente qui ne pense qu'au sex mais qui surjoue dans les scènes ou le tueur la poursuit ce qui n'était pas le cas de Jamie lee curtis. Malcolm Mcdowell est a fond dans son personnage et nous sommes dans celui ci. Quand a la carrure du tueur, elle est tout simplement angoissante, brutale, stressante et contrairement a l'original, celui ci cours. Le problème avec ce film c'est qu'il souffre de scènes inutiles que l'ont aurait pu se passer (surtout les scènes après l'évasion de Michael)Bref pour conclure Halloween de Rob Zombie est l'un des meilleurs remakes de slashers de ces dernières années, qui fait monter la tension avec ces scènes brutales les unes que les autres, mais Zombie également réinvente le mythe a sa manière et je considère ce film comme le meilleur film de Rob Zombie !Pour la suite, Halloween 2, est-il meilleur ou pas ?? NOOOOOOOONNNNNNN du tout
    landofshit0
    landofshit0

    Suivre son activité 171 abonnés Lire ses 1 745 critiques

    2,5
    Publiée le 11 octobre 2007
    Je trépignai d'impatience de voir ce Halloween réalisé par Rob Zombie,car vu ces 2 précédents films,je me frottai les mains a l'avance de voir comment,il allait s'approprier le personnage de Michael myers.Autant le dire tout de suite il y a 2 parties dans ce film,une très bonne et une mauvaise.La première partie est sur l'enfance et sur la psychologie du petit Michael,la on est dans la meilleur partie et on se dit que la petite graine de meurtrier promet et que la suite va être encore plus croustillante.Malheureusement Michael devient adulte et la rob zombie nous entraines dans un slasher des plus prévisible,et terriblement banal.L'image reste bonne mais il n'y a plus aucune histoire,alors peut être que Rob Zombie n'a pas trop voulu trop déplaire au fan des derniers Halloween en donnant dans le sanguinaire gratuit et le sans histoire.Rob zombie en tout cas semble être plus a l'aise avec ses personnages.Aller Rob réecrit nous un film original est on oubli celui ci.
    Mr. Winchester
    Mr. Winchester

    Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 186 critiques

    3,5
    Publiée le 27 juillet 2015
    Remake du ridicule Halloween de John Carpenter, cette cuvée de Rob Zombie en sort bombardé de critiques positives, ce qui est étonnant pour un film de ce genre étant donné qu'il est assez violent. On a enfin le droit a une vrai intro, on comprends vraiment le pourquoi du comment Mickaël Myers est devenu un psychopathe. Des scènes et des répliques carrément répétés mot pour mot avec celui de 1978 mais avec le style et une vague de sauvagerie en plus. Franchement fun ce Halloween de 2007 donne un bon coup de jeune a la franchise.
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 18 novembre 2014
    un exellent remake ! atteignant vraiment l'original qui a malheureusement pas mal vieillit, ce remake est beaucoup plus violent, vulgaire et terrifiant. Une pure réussite
    Chucky Come Back
    Chucky Come Back

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 12 critiques

    5,0
    Publiée le 14 octobre 2007
    samedi 13 octobre 2007 Je suis parti voir halloween ! il et trop trop bien ! interdit au moin de 16 ans mais j'ai reussi à rentré ! yeah alors que j'ai 14 ans il fait flipé ! c'étais genial malgrés quelques scénes ! dis on hum hum ! bref effet spéciaux tres bien ! ! je le conseille a tous et laurie joue tres bien son role
    Truman.
    Truman.

    Suivre son activité 154 abonnés Lire ses 1 364 critiques

    4,0
    Publiée le 24 mai 2013
    Rob Zombie signe ici un remake digne de ce nom et arrive a égaler l'original qui a lui tout de meme un peu vieillit . Dans la première partie on en découvre plus sur l'enfance de Michael Myers et l'on comprendra donc pourquoi il devient ce tueur sanguinaire , une partie très intéressante qui fait que ce remake se détache du simple copié collé de l'original , la seconde partie elle est beaucoup plus classique , du slasher remplit d'hémoglobine au effet gore vraiment bien fait . L'ambiance est bonne quoi que moins oppressante que dans le film original mais le style Rob Zombie s'en ressent et c'est vraiment bon . Ce remake est donc très bon quoi qu'en disent les fans absolue de la franchise original , a voir ne serais ce que pour la première partie très intéressante .
    Davidhem
    Davidhem

    Suivre son activité 64 abonnés Lire ses 336 critiques

    5,0
    Publiée le 15 décembre 2008
    Réussir le pari de reproduire le célèbre "Halloween" de Carpenter s'avérait un pari risqué mais Rob Zombie par son talent de scénariste réussit à créer une nouvelle histoire et à nous plonger dans l'enfance tragique de Michael Myers qui le conduit à devenir de plus en plus fou, impulsif, fort et violent. La première partie du film est extrêmement réussie danhs la mesure où le scénariste parvient à trouver des répliques qui touchent juste, qui évoquent le milieu pauvre, sale, malsain et glauque dans lequel cet enfant est enfoui. Il est tout aussi plaisant de visionner un très bon "Halloween" que de retrouver des têtes d'affiche connues comme Malcolm McDowell dans un rôle où pour une fois il interprête un psychiatre calme, sobre et moral. Le film montre donc le parcours de Myers, son séjour en hôpital psychiatrique, son évasion et retrouver sa soeur qu'il aime tellement. Coté technique et scénario, tout représente la perfection d'un long-métrage de vrai professionnel, Rob Zombie redonne un second souffle à une saga qui devenait de plus en plus débile. Si on doit donner un conseil à tous ceux qui n'ont pas encore découvert le "Halloween" de Carpenter alors laissez-le au placard et jetez-vous sur ce film qui restera sans doute comme l'un des tous meilleurs films d'horreur de tous les temps. Si on devait ajouter un bémol, ce serait la répétitivité des scènes de meurtres mais elles sont si bien filmées et le bruitage tellement réaliste que le spectateur sursaute et reste cloué à son siège durant toute la longueur de ce long-métrage jouissif, prenant, tendu, implacable, réaliste et bien évidemment sordide et impitoyable. Ce slasher, genre qui existe depuis les thrillers de Dario Argento possèdent tous le même point commun, c'est qu'ils vous hantent et qu'ils vous tiennent en haleine du début à la fin avec des acteurs et des actrices fortes à leur aise lorsqu'il s'agit de cracher du sang ou de hurler avant de rendre l'âme. Pas de doute, Rob Zombie a tout assimilé. Bravo!
    Benjamin A
    Benjamin A

    Suivre son activité 425 abonnés Lire ses 1 901 critiques

    3,0
    Publiée le 20 février 2015
    J'appréhendais un peu de retrouver Michael Myers via ce remake de Rob Zombie, notamment dû au fait que l'original de Carpenter (voire même l'ensemble de la première saga que j'avais découvert très jeune, même si aucun ne retrouve le génie du film d'origine) m'avait beaucoup marqué. Mais aussi car je savais que Zombie allait s'attaquer à l'origine du mal et donc voir une démystification du mythe me faisait un peu peur. Déjà la première bonne nouvelle, c'est qu'on n'a pas à faire un remake sans âme et copiant le film original, du moins au début. Zombie semble vouloir vraiment s'éloigner du film de Carpenter et à ce niveau-là, c'est une réussite, avec une première partie nous faisant suivre l'enfance de Myers, son obsession pour les masques, sa façon de se comporter et l'influence de son entourage, notamment sa famille. Zombie met assez vite le contexte de l'enfance de Myers en place, avec notamment un beau-père alcoolique et violent, n'hésitant pas à se moquer de lui, une sœur indifférente et une mère qui tente, tant bien que mal, de faire vivre sa famille. Mais le contexte c'est aussi cette vision de l'Amérique totalement crasseuse, brutale et violente. Zombie ne cherche pas à excuser le jeune Myers (ça reste quand même le mal à l'état pur !), mais à le comprendre et cette partie-là est vraiment une réussite, notamment grâce à un gamin, semblant normal, mais qui, d'un regard, sait se faire terrifiant à souhait. Avec ce début, on s'éloigne du côté mystique et fantastique de l'oeuvre de Carpenter, ce qui n'est pas plus mal, et Zombie réussi vraiment son coup, c'est assez fascinant avec une atmosphère terrifiante et ambigu et du bon hard-rock en fond sonore ! Alors, c'est vraiment dommage que la seconde partie fasse office de vrai remake du film de Carpenter, avec un Myers devenant une froide et implacable machine à tuer donnant bon nombre de coups de couteau. Le film perd un peu en intérêt, on est loin de l'atmosphère mystique de l'oeuvre de Carpenter (qui jouait aussi sur l'absence d'explication sur Myers) et on perd en frissons et suspense. Si ce n'est pas totalement préjudiciable pour apprécier l'oeuvre, ça reste tout de même dommage, malgré quelques scènes plutôt réussies. De même que derrière la caméra, Zombie maîtrise moins son sujet, usant de nombreux zooms et dont les mouvements de caméra sont parfois trop brouillons. On peut aussi regretter un personnage de Loomis moins important dans cette seconde partie et même sous-exploité. Si j'ai d'abord été agréablement surpris par cette vision d'Halloween par Zombie où ce dernier arrive bien à livrer sa propre version du mythe créé par Carpenter, il tombe dans la banalité et le démonstratif dans une seconde partie qui perd franchement en intérêt, dommage...
    L'homme le plus classe du monde
    L'homme le plus classe du monde

    Suivre son activité 243 abonnés Lire ses 450 critiques

    3,5
    Publiée le 19 novembre 2013
    D'habitude, je méprise profondément le principe de "remake". Surtout quand l'objet cette "réinterprétation filmique à but extrêmement lucratif" est un classique du cinéma. Mais Rob Zombie ayant suffisamment démontré son talent de réalisateur et son amour sincère pour le cinéma du genre, j'ai finalement décidé de mettre de coté mes principes le temps de ces deux heures de film. "Halloween" se compose en deux parties. La première agit en temps que prequel au film de Carpenter. On y suit l'enfance mouvementé de Michael Myers, de son premier meurtre jusqu'à son internement. Cette partie est franchement cool. Elle a une réelle utilité par rapport au film original, puisqu'elle humanise et complexifie la personnalité du tueur, qui n'était auparavant qu'une banale machine à tuer impersonnelle. On entre dans le seconde partie après l'évasion de notre cher psychopathe. Alors commence le début du "halloween" que l'on connait. Celui de 1978. Et c'est le principale problème de ce remake. C'est grosso-modo la même chose que l'original, et la version de Rob Zombie contient malheureusement tous les défaut que celle de Carpenter (et de tous les slashers en général), à savoir sa linéarité, ses incohérences et sa répétitivité. On assiste à une succession de meurtre sans réel intérêt et ce qui faisait le charme de original (les filles à poil, le tueur invincible, le contexte historique et sa place dans l'histoire du cinéma) semblent aujourd'hui assez désuet. En gros "Halloween" by Rob Zombie, c'est deux films en un. Un très très bon, et un autre beaucoup plus classique.
    Kuku458882597
    Kuku458882597

    Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 122 critiques

    5,0
    Publiée le 25 octobre 2009
    Une enfance tourmentée, très tourmentée. Déjà fragile psychologiquement, et possédant des envies sadique ainsi que meurtrières, le jeune Michael Myers massacre sa soeur, le petit ami de celle-ci et son beau père, à coup de couteau. il est alors interné et suivi de près par le docteur Loomis, ne sortira de cet hopital quand s'évadant quinze années plus tard, pour un seul objectif: retrouver son autre soeur, la cadette. Cette suite de Rob Zombie constitue une nouveauté, qui est une vison plus élaboré sur l'enfance de ce célèbre sérial killer. une nouveauté que je voulais connaitre et qui est très bien imaginée et retranscrite sur grand écran. Le film possède des acteurs peu connus et qui ne sont malheureusement pas avantagés avec les voix françaises.
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 2655 abonnés Lire ses 7 217 critiques

    2,0
    Publiée le 3 avril 2020
    Sans jamais atteindre le niveau d'angoisse du remarquable film de John Carpenter, ce remake signé Rob Zombie ne démérite pas. Mis en scène efficacement et s'attardant de manière convaincante sur la jeunesse de Michael Myers, le réalisateur de « The Devil's Rejects » s'en tire bien et nous fait même sérieusement flipper à plusieurs reprises, ce qui est en soi déjà plutôt bien. Reste que le grand frisson ressenti dans le classique de Carpenter n'a jamais été vraiment au rendez-vous, même si cela s'explique aussi par une autre raison : la dernière partie de l’œuvre. Celle-ci tombe en effet de manière assez incompréhensible et très regrettable dans l'outrance et le ridicule, si bien que le plaisir (réel) ressenti lors des deux premiers tiers s'estompent quelque peu, d'autant que les choix esthétiques de Zombie apparaissent de plus en plus discutables, et ce jusqu'à un dénouement frisant le grotesque. Dommage, car l'ami Rob avait su montrer durant une bonne heure de la personnalité et du talent : il s'en est fallu de peu pour que ce « Halloween » version soit une réussite.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top