Mon AlloCiné
    Pizzaiolo et Mozzarel
    note moyenne
    2,3
    35 notes dont 6 critiques
    17% (1 critique)
    0% (0 critique)
    0% (0 critique)
    0% (0 critique)
    50% (3 critiques)
    33% (2 critiques)
    Votre avis sur Pizzaiolo et Mozzarel ?

    6 critiques spectateurs

    The-Expendable-XXL
    The-Expendable-XXL

    Suivre son activité Lire ses 2 critiques

    5,0
    Publiée le 4 décembre 2011
    Pour certains c'est un nanard, pour moi c'est un chef d'oeuvre ! Son seul défaut, c'est qu'il est trop court, il ne fait même pas une heure et demi quel dommage ! Je suis fan depuis toujours de ce film, de son casting, son humour, son ambiance, son décor et sa musique. Un film qui a bien marché à l'époque, mais qui, société de consommation oblige, est refoulé aujourd'hui (comme les Dorothée, les sitcoms, les chansons etc...) les gens aujourd'hui ne veulent plus rigoler, regarder un truc sans se prendre la tête, bien sûr qu'il y a beaucoup de gags relous, mais c'est ça qui fait son charme, on ne se prend pas la tête ni avec des problèmes de sociétés, de drogues, de banlieus, ni de moeurs, ni d'origine, de religion, de propagande etc. Et puis les gens ont le syndrome du mouton (si une personne d'influence dit que c'est naze, alors les moutons vont suivre alors que parmi eux, beaucoup aimait et en rigolait avant, ils n'assument plus leurs goûts, c'est lol hein ^^ Que de la légèreté, c'est ça qui manque cruellement à notre poque, et revoir ce film et ses acteurs ça fait du bien ! Merci Sidney, Aldo, Marthe etc... Un puissant remède pour retrouver le sourire et la pêche ! :-) PS : S'il pouvait sortir en DVD, ce serait parfait ! ;-)
    LEPELTIER E
    LEPELTIER E

    Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 1 142 critiques

    0,5
    Publiée le 3 février 2013
    Une véritable torture à regarder , le pire du pire .
    bouldegomme
    bouldegomme

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 23 critiques

    1,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    J'aurais pu aussi bien mettre 4 etoiles selon le degré de vision de ce film. Typique nanar des 80's.
    Bridge2
    Bridge2

    Suivre son activité Lire ses 26 critiques

    1,0
    Publiée le 10 avril 2007
    Bof Bof... Si la première 1/2h se laisse regarder, on sourit même de temps en temps face aux "gags" habituels et préférés d'Aldo Maccione, la seconde partie du film est absolument sans intérêt. La situation du type qui a un sosie et que l'on confond toujours avec l'autre finit par lasser, surtout quand c'est porté par une histoire dépourvue de sens et d'imagination !
    kray
    kray

    Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 1 266 critiques

    0,5
    Publiée le 19 juillet 2011
    On se fout de la gueule de max pécas , mais l'ami gion, à l'instar d'un philippe clair d'ailleurs , ne vaut vraiment pas mieux . Regardez donc cette merveille si vous en doutez !
    Yannickcinéphile
    Yannickcinéphile

    Suivre son activité 223 abonnés Lire ses 1 413 critiques

    1,5
    Publiée le 17 juin 2015
    En ce moment j’ai eu envie de revenir à quelques bons vieux films franchouillards des années 70-80, et je continue donc cette série avec, évidemment, un Aldo Maccione, et ce Pizzaiolo et Mozzarel. Bon, une comédie un peu moins catastrophique que ce à quoi on pouvait s’attendre, mais ça ne vole quand même pas bien haut en terme de qualité, et surtout c’est vite lassant. Au casting deux acteurs à peu près connus, à savoir Aldo Maccione, bien qu’il soit tombé dans l’oubli aujourd’hui, et Marthe Villalonga, dans un rôle qu’elle affectionne de mère et conseillère sympa. Bon, les deux assument assez bien leurs personnages, Maccione s’en offrant deux ici, et même si ce dernier n’est pas vraiment un acteur tonitruant, il arrive à mettre un peu de verve et presque d’intérêt dans une comédie qui peine quand même à décoller. En effet l’histoire est malheureusement beaucoup trop tiédasse. En soi elle pouvait se prêter à des choses sympathiques, mais d’une part le film nous assomme pendant près de trente minutes avec des gags de plages dignes d’un mauvais Pécas. A ce moment le film s’enlise, il n’y a pas d’histoire, juste une accumulation de scènes dégingandées qui finissent par lasser. Alors passé ce dur moment, drôle par intermittence, on arrive à la partie principale, seulement voilà le film dure 1 heure 15 environ, donc cela laisse peu de temps pour traiter l’intrigue, qui se limite de fait, elle aussi, à une accumulation plus ou moins heureuse de gags. En somme il n’y a pas réellement d’histoire, et le film se montre peu imaginatif, en dépit des efforts de Maccione, et de quelques situations bien senties. Pour le reste Christian Gion fait le minimum syndical dans sa mise en scène qui ne présente vraiment aucun interêt. Surtout la partie sur la plage qui est franchement laborieuse, on se demande même par moment si c’est un réalisateur professionnel qui est derrière la caméra. Pour le reste, compte tenu de la qualité très discutable du support sur lequel j’ai vu le film, dur d’apprécier la photographie de bord de mer, mais une chose est certaine, l’ambiance plage du sud n’est sensible qu’en quelques occasions. Ça sentirait presque le petit budget tourné avec vingt figurants au bord d’un étang ! Enfin, le meilleur du métrage sans nul doute c’est sa bande son. Celle-ci est franchement réussie, avec quelques musiques bien connus des Rita Mitsouko, des Gypsies aussi, qui viennent donner un peu d’élan et de couleur à ce film. En somme, voilà typiquement le genre de comédie qui se laisse voir une fois mais dont on se dit quand même que ce n’était pas du tout génial. Ça sent le film qui repose entièrement sur la réputation de Maccione, et qui ne se mouille vraiment pas pour le reste, espérant attirer un max de spectateur sur un nom. Moins pire que certains de ses concurrents, je lui donne 1.5. C’est d’autant plus regrettable que contrairement à pas mal de niaiseries franchouillardes, ce film avait une histoire à potentiel.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top