Notez des films
Mon AlloCiné
    La Nuit des morts-vivants
    note moyenne
    3,7
    3391 notes dont 308 critiques
    répartition des 308 critiques par note
    112 critiques
    107 critiques
    47 critiques
    21 critiques
    14 critiques
    7 critiques
    Votre avis sur La Nuit des morts-vivants ?

    308 critiques spectateurs

    MaCultureGeek
    MaCultureGeek

    Suivre son activité 788 abonnés Lire ses 582 critiques

    5,0
    Publiée le 19 juillet 2014
    A présent que je vous ai parlé des second, cinquième et quatrième épisodes de la saga des morts-vivants de George Romero, je vais me pencher avec plus de détails sur ce film à l'origine d'un mythe qui fait aujourd'hui encore frissonner des millions de spectateurs dans les salles du monde entier. Vous l'aurez compris, je vais vous faire la critique de "La Nuit des morts-vivants", mythique long-métrage qui resta gravé dans les annales dès le jour de sa sortie, et qui n'en finit plus de nous faire peur et de nous dégouter, car oui, la scène où l'on voit sans aucune censure les zombies se régaler de la chair des humains est réellement répugnante,il faut bien le dire, et contient encore toute son intensité, et ce même plus de 45 ans après sa sortie. Et même si elle est tournée en noir et blanc, on imagine facilement la chose en couleur, augmentant encore plus l'horreur dans notre imagination. "La Nuit des morts-vivants" est donc bel et bien un chef d'oeuvre, il n'y pas de doute là dessus, et je me demande encore aujourd'hui si l'on a fait mieux dans le genre, tant celui ci est unique et novateur. Au tout début, alors que le film ne faisait que commencer, on pouvait remarquer un élément important : il faisait très film amateur! Mais lorsque le tout prend des racines profondes et bien ancrées, il devient tellement bien filmé que cela tranchera énormément avec ce que l'on a pu voir au début, à un point tel qu'on pourrait venir à se demander si c'est le même homme qui l'a réalisé. Le métrage est d'ailleurs accompagné d'une musique oppressante, terrifiante et étouffante qui en fait une oeuvre aussi atypique qu'horrifique. Là où "La Nuit des morts-vivants", c'est principalement par son côté gore, comme je l'ai déja laissé entendre. En effet, il est vraiment très violent pour l'époque, et pour vous situer la chose, "La colline à des yeux", sortit en 1977, avait créé un scandale et, personnellement, je le trouve bien moins atroce que ce "Night of the living-dead". Autre fait qu'on pourrait relever, le héros est un afro-américain! Oui, début des années 70, et George A. Romero, alors jeune visionnaire, engageait un noir pour jouer son personnage le plus charismatique et le plus important, rappelant sans mal le message de la série "Star Trek". Les acteurs sont d'ailleurs tous excellents, bien qu'il soient peu, le tout étant comblé par des personnages attachants à la personnalité très bien approfondie. On s'inquiète réellement pour eux, rendant le huis clos encore plus saisissant et terrifiant qu'il ne l'est. Sans déconner, "La Nuit des morts-vivants", c'est bel et bien le renouveau des films d'épouvante et d'horreur de l'époque! Vous aviez déja vu pareille oeuvre avant celle ci, vous? Pas moi, en tout cas! Vous l'aurez compris, ce long-métrage est un chef-d'oeuvre intemporel. Pourquoi? Parce que sa bande-son est toujours aussi bonne, son suspens toujours aussi intense et ses scènes d'épouvante toujours aussi efficaces et éprouvantes qui fonctionnent encore! Et si je devais lui trouver un unique défaut, je pense que ce serait sa longueur! Il est vraiment beaucoup trop rapide! Alors oui, je sais très bien que moyens obligent, mais quand même, nous pondre un si grand film en 1h36, c'est un peu court, il faut l'avouer. Peut-être que c'est sa rapidité qui en fait son intensité, mais je l'aurai beaucoup plus aimé avec ne serait-ce que dix minutes en plus. Outre une idée de base réellement novatrice et inédite, on ne va pas se le cacher, "Night of the living-dead" possède un scénario aussi parfait que le film possède une excellente mise en scène. Alors oui, surement qu'il n'est pas le premier huis-clos, mais il est le seul que j'ai vu, pour l'instant et à cette époque, qui nous fournit autant de scènes cultes que de séquences mémorables. Cette idée est très bien exploitée, le film ne possédant pas la moindre longueur, détail que je n'aurai surement pas relevé s'il avait duré un peu plus longtemps, donc je retire en partie ce que j'ai déja dit. Certes, comme tous films, il a vieillit, sauf que lui, il a prit des rides dans le bon sens, gagnant toujours plus de charme et d'impact à mesure que les années passent. D'ailleurs, j'ai complètement oublié de le dire plus haut, mais l'héroïne m'agace au plus haut point! Elle est d'une inutilité et d'une bêtise réellement lassantes! Objectif réussi donc, celui de nous rendre ce personnage antipathique et agaçant. Et ce sera notamment lors de la séquence finale que l'on verra toute la maestria du réalisateur, cette dernière séquence étant atroce et horrible, à l'image du reste de l'oeuvre. Cet homme visionnaire nous y posera une unique question, aussi pertinente que divinement bien amenée, qu'il nous reposera dans un autre de ses chef-d'oeuvre, "Land of the dead" : "En fin de compte, qui du zombie ou de l'homme est le méchant, et lequel d'entre eux est le plus sanguinaire et le plus cruel? A méditer, donc!
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 795 abonnés Lire ses 5 023 critiques

    4,0
    Publiée le 22 novembre 2006
    Autant certains films dits cultes me laissent de marbre, autant je reconnais que la réputation de celui-ci est plutot justifié. Tourné sans aucun doute avec quelques euros (même quelques centimes d'euros), il n'empêche que l'ensemble passe étonnament bien, puisuqe Romero à eu l'intelligence de justement ne pas se focaliser sur le coté grand guignolesque des zombies, mais plutot celui de l'angoisse, avec un coté huit-clos opressant bien rendue, avec des personnages tout à fait classiques, ce qui renforce le coté "réaliste" du film. De plus, quelques scènes font quasi-documentaire et c'est de nouveau une idée intéressante du film, qui est d'ailleurs assez critique d'un certain nihilisme américain. Pour un aussi petit budget, c'est tout de même assez étonnant d'avoir réussi à faire passer tant de choses (surtout que le film ne dure qu'une heure et demi.) Comme quoi, le talent n'est pas une question d'argent...
    Akamaru
    Akamaru

    Suivre son activité 563 abonnés Lire ses 4 294 critiques

    2,0
    Publiée le 21 juillet 2010
    La matrice de toute l'oeuvre de George A.Romero se trouve dans "La nuit des morts vivants".Film d'horreur à petit budget tourné en 1968,il reste une formidable parabole de la lâcheté des hommes,et du contexte politique et racial de l'époque.Car Romero a toujours adjoint un message au massacre.Beaucoup de caractère se dégage du film,dont le sens artistique tient beaucoup au noir et blanc criard,au cadrage serré et à la caméra agitée.Sept personnes se barricadent dans une ferme prise d'assaut par des cannibales.On apprend que ces zombies le sont devenus à cause de radiations satellitales.Romero jette un pavé dans la mare de la course à l'armement.Ce n'est pas le seul.Qu'il ait choisi un héros noir est loin d'être anodin,alors que les droits civiques de ceux-ci étaient loin d'être acquis.Une intolérance raciale symbolisée par ce père de famille froussard et indigne de confiance.Toutes les peurs de l'Amérique ressortent,avec une desespérance que la fin ne fait qu'accentuer.Les morts vivants ne provoquent pas vraiment l'effroi,mais plutôt l'oppression quant à leur nombre et leur persévérance.Romero est un cinéaste nihiliste.Si au visionnage,le film a beaucoup vieilli,il est le précurseur irréfutable du film d'épouvante moderne au traitement réaliste,voir documentaire.
    Mathias Le Quiliec
    Mathias Le Quiliec

    Suivre son activité 30 abonnés Lire ses 226 critiques

    4,5
    Publiée le 27 janvier 2014
    Quelle surprise, je ne m'attendais pas à un tel film. Les acteurs jouent juste, l'émotion n'est pas surjoué ce qui les rends crédibles et nous fait réellement plonger dans l'horreur de cette ambiance. Inutile de préciser que le noir et blanc va comme un gant a ce film qui aurait été tout autre en couleur. L'ambiance est malsaine et pesante de bout en bout, le huit clos y est pour beaucoup aussi. Ce film par ailleurs ne semble pas vouloir laisser d'espoir au protagonistes de s'en sortir. Et ça ne se termine franchement pas en happy end ce qui rend vraiment ce film encore plus culte si on se remet bien dans le contexte. Ce film à 45 ans et n'a pris que quelques rides à peine visibles, faisant même son charme. Pièce maîtresse du genre horreur, voir du 7ème art tout court. VRAI film d'horreur, un noir en personnage principal (donnant bcp de directives), un sujet a part, original, les morts vivants ! Un virage définitif pour le cinéma et pour les mentalités de l'époque. Essentiel
    Estonius
    Estonius

    Suivre son activité 231 abonnés Lire ses 1 053 critiques

    5,0
    Publiée le 19 août 2013
    Si les films de zombies existaient avant Romero, il fut le premier à codifier le genre de cette façon ! On imagine le choc que provoqua le film à sa sortie. Aujourd'hui il n'a rien perdu de sa force d'impact. Judith O'Dea qui perd les pédales, la petite fille matricide, les tensions entre les assiégés, et le final d'une violence inattendu et désabusé. Romero fera deux suites excellentes : Zombie (Dawn of the Dead) en 1978 et Le Jour des morts-vivants en 1985. Parmi les autres suites et variations à signaler l'excellentissime "Le Retour des morts-vivants" de Dan O'Bannon en 1985.
    elbandito
    elbandito

    Suivre son activité 205 abonnés Lire ses 618 critiques

    5,0
    Publiée le 1 juin 2015
    Chef d’œuvre intemporel et visionnaire qui fait toujours froid dans le dos, «La nuit des morts-vivants» est un pilier du cinéma fantastique signé George Romero. Souvent copié, il ne sera jamais égalé malgré plusieurs suites, un remake en 1990, pas si mauvais que cela, ou diverses copies ou inspirations plus ou moins grotesques. Pas de censure à l’époque, curieusement. Les acteurs, peu connus, sont réellement intenses, mis à part la blonde héroïne qui est réellement pénible, et l’on vit cette expérience extrême avec le réel souhait que les personnages sortent vivants de cette épouvantable nuit…De plus, la musique perturbante et l’image noir et blanc laissent libre cours à notre imagination lors de scènes de dégustation atroces. Un chef d’œuvre à redécouvrir en salles ou chez vous par une nuit d’orage.
    Malevolent Reviews
    Malevolent Reviews

    Suivre son activité 294 abonnés Lire ses 2 958 critiques

    4,5
    Publiée le 27 avril 2013
    Véritable film culte, précurseur du genre et encore aujourd'hui indémodable, La Nuit des morts-vivants est une œuvre que l'on pourrait qualifier d'importante dans le 7e Art. Réalisé à une époque où l'Amérique devenait de plus en plus violente par un jeune réalisateur à peine sorti de l'école de cinéma, George A. Romero, le long-métrage emprunte autant d'éléments issus d'œuvres filmiques ou littéraires (notamment "Je suis une légende" de Richard Matheson) qu'il ne constitue une base pour le film d'épouvante. Tourné en noir et blanc et avec un budget très serré, le film nous entraîne dans un cauchemar filmique inébranlable, mélange inouï d'assaut westernien et d'horreur pure où une poignée d'Américains moyens reclus dans une maison située en pleine cambrousse va lutter contre l'attaque d'une dizaine de morts-vivants assoiffés de sang. Débutant sur les chapeaux de roue, le film continue sur sa lancée en instaurant autant de suspense et de tension que de moments de bravoure dynamisant avec efficacité ce récit original. Personnages travaillés, jeu d'acteur plutôt soutenu pour l'époque, cadrages et mise en scène exemplaires et musique étourdissante s'ajoutent aux qualités de ce film intemporel qui en inspirera des centaines d'autres après lui. Seul un fou pourra critiquer les effets spéciaux datés et certaines scènes d'action peu crédibles, La Nuit des morts-vivants étant tout simplement un pamphlet nihiliste et désespéré aussi effrayant qu'éblouissant que tout bon cinéphile se doit absolument de contempler.
    this is my movies
    this is my movies

    Suivre son activité 163 abonnés Lire ses 1 944 critiques

    4,5
    Publiée le 20 février 2014
    S'il n'est pas le 1er film de zombie à proprement parler, ce film est bien celui qui a lancé le genre auprès du grand public et l'un des premiers films gore. Simple et réalisé avec peu de moyens, ce qui est parfaitement visible et qui se voit régulièrement, le scénario compense par une grosse envie et une audace permanente ainsi que par quelques scènes de tension mémorables. Bien sûr, le tout a largement vieilli et les maquillages sont parfois foireux, il y a bien aussi quelques éclairages pas toujours heureux mais malgré ses défauts formels, ça reste un film d'horreur efficace, qui développe ses personnages et qui surtout nous fait parfois ressentir une vraie trouille viscérale. Un classique du genre, un des meilleurs films de zombies bien évidemment (même si la critique sociale est un peu moins présente que dans les opus suivants de Romero) et un excellent film tout court. D'autres films sur
    sword-man
    sword-man

    Suivre son activité 47 abonnés Lire ses 970 critiques

    3,5
    Publiée le 24 janvier 2013
    "La nuit des morts vivants" est un film important das l'histoire du cinéma, car novateur et révolutionnaire à l'époque, mais son influence et son héritage continue de perpétuer et n'a même jamais été aussi florissant ce qui est assez contradictoire puisqu'à la base Romero se servait de la figure du zombie qu'il a crée pour dénoncer le capitalisme. Tourné en indépendant pour 114 000 dollars, "La nuit des morts vivants" est le premier film de zombies moderne, qui posa les bases du genre aujourd'hui encore très codifié malgré quelques ajustements dans l'air du temps. Tout le monde sait et s'astique sur la critique sociale du film, reflet de son époque, mais ce n'est pas pour ça qu'on continue de regarder "La nuit des morts vivants" mais parce qu'il est bien écrit et que la mise en scène sous influence, notament Hitchcock ou "Je suis une légende" avec Vincent Price, fonctionne malgré un côté brouillon et amateur mais qui lui donne son charme voir lui donne sa force parfois. Certains cadrages mal fait seraient sans doute moins immersif si ils avaient été bien fait, certaines scènes en théorie gore n'auraient sans doute pas le même impact sans sa mise en scène économique, usant et abusant du hors-champ.
    charly5766
    charly5766

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 393 critiques

    5,0
    Publiée le 26 novembre 2010
    Après Zombie, je pensai avoir vu le meilleur du genre ... Apparement non, et définitivement je place Romero comme un grand réalisateur !! Film très psychologique ou l'intéret principale, je trouve, ne réside pas dans les monstres mais toute la psychologie des personnes enfermées dans cette maison .... Un must !!
    Shinji99
    Shinji99

    Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 617 critiques

    5,0
    Publiée le 6 juillet 2010
    Le film qui a mis en place les codes des films de zombies. Pour sa première réalisation, Romero à frappé fort avec un scénario osé pour l'époque et des images choquantes ! A voir absolument.
    RENGER
    RENGER

    Suivre son activité 368 abonnés Lire ses 5 436 critiques

    5,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    George A. Romero bouscule les codes du film d’horreur. C’était en 1968, avec La Nuit des Morts-Vivants, premier volet d’une tétralogie qui au fil des années, sont devenus cultes. Ses réalisations s’enchaîneront en connaissant toutes le même succès. S’ensuivent avec Zombie (1978), Le Jour des Morts-Vivants (1986) et le dernier, Land of the dead - Le Territoire des morts (2004). Le maître des films de zombies y réalise là l’un des films les plus cultes des années 60 à nos jours. Un huit-clos où des inconnus sont pourchassés par des zombies. Un film où la politique est au cœur du film (critique social et raciale) où un noir tient le premier rôle, devient par la suite le seul survivant, et qui se fera abattre par des policiers à la fin. Film à petit budget, acteurs amateurs, tourné en noir et blanc. La musique est prépondérante face aux dialogues (qui par moment nous rappelle les films muets). La Nuit des Morts-Vivants reste l’un des piliers du 7ème art horrifique, maintes fois copiés, jamais égalé, George A. Romero reste quoi qu’il en soit, le maître absolu du genre.
    Sergio-Leone
    Sergio-Leone

    Suivre son activité 120 abonnés Lire ses 1 064 critiques

    4,5
    Publiée le 20 juillet 2010
    Je ne l'avais pas revu depuis si longtemps, quel chef d'oeuvre du film d'horreur bien au-dessus des navets italiens des années 70. Le noir et blanc est parfait, les cadrages obliques, parfois en contre plongée donnent un malaise saisissant qui se ressent tout au long du film. Ce film est une pépite dans la mise en scène, mais aussi dans la lumière toujours dosée là où il faut comme il faut, et les personnages sont parfaits et laissent entrevoir une critique sociale à demi voilée. Vraiment un film qui marque le début d'un genre, un film à archiver soigneusement: de plus il est tombé dans le domaine public profitons-en!
    Carne
    Carne

    Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 1 117 critiques

    5,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Certes le film a vieilli, mais il en demeure tout de même un classique du film de zombies. Pas gore, pas mouvementé, pas flippant... Mais tout simplement critique vis à vis de l'Homme. Roméro est vraiment très fort pour donner un intérêt si fort à un film de zombies. Un classique.
    illuminati
    illuminati

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 311 critiques

    4,0
    Publiée le 12 novembre 2007
    3 étoiles si je fais une moyenne générale par rapport à mes films préférés, mais 4 étoiles si c'est pour le genre horreur uniquement ! avis aux amateurs ou non c'est un excellent film tout cour!
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top