Notez des films
Mon AlloCiné
    Naissance des pieuvres
    note moyenne
    3,2
    1760 notes dont 278 critiques
    répartition des 278 critiques par note
    80 critiques
    81 critiques
    27 critiques
    35 critiques
    24 critiques
    31 critiques
    Votre avis sur Naissance des pieuvres ?

    278 critiques spectateurs

    Jérémie Deuzé
    Jérémie Deuzé

    Suivre son activité 66 abonnés Lire ses 109 critiques

    3,5
    Publiée le 21 mars 2014
    Un film que je ne m'attendais pas à voir, qui passait à la télé en deuxième partie. Et bizarrement, j'ai plutôt accroché. Le film est prenant, réaliste, très bien filmé. J'admire la performance des 3 actrices qui osent et qui percent l'écran. Une histoire plutôt simple mais qui fait mouche. Une bonne surprise !
    ClaraC27
    ClaraC27

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 54 critiques

    5,0
    Publiée le 29 mars 2013
    Ce fils est tout simplement excellent ! J'ai beaucoup aimé ! Tout est une question de sensibilité !!!!!!!!
    tuco-ramirez
    tuco-ramirez

    Suivre son activité 47 abonnés Lire ses 620 critiques

    5,0
    Publiée le 16 mai 2011
    A 15 ans, durant les vacances d’été, 3 jeunes filles n’ont rien d’autre à faire que d’explorer les sentiments et d’aller vers « les premières fois ». Séance de rattrapage après « Tom Boy » sorti au printemps 2011. Au cours de ce film, j’avais découvert Céline Sciamma et son talent pour filmer avec distance l’éveil à la sexualité d’enfants. Avec une caméra toujours distante, à hauteur d’enfant et des plans excluant le plus possible l’adulte. Ebloui par son côté novateur pour rendre avec pudeur les sentiments, voir son premier film célébré de nombreux prix était une évidence… Donc visionnage de « Naissance des pieuvres ». Là, Céline Sciamma déconstruit totalement le teen movie traditionnel souvent truffé de clichés pour nous faire plonger dans toute la complexité de l’âge ingrat avec une caméra très distante. La trame narrative est très fine, quasi inexistante. L’objectif est, par touches successives, de nous plonger dans toute la complexité du monde des ados. Son parti pris, audacieux, est d’exclure l’adulte et de ce concentrer sur ces 3 jeunes filles : aucun adulte présent à l’écran, peu de garçon,... Le postulat de départ est donc l’adolescence chez les jeunes filles d’aujourd’hui. Et là, elle fait un film référence comme « L’argent de poche » ou « Les 400 coups » de Truffaut en leur temps. Ce film est une grande réussite comme le « Et toi t’es sur qui ? » de Lou Douillon. L’essence des sentiments restituée sans artifice : aucune musique racoleuse, aucun trait prononcé, l’angoisse de la norme chez les ados,… tout y est. Un regard, un ton, un univers : Céline Sciamma, en deux films, figure déjà parmi les grands réalisateurs de son temps. Pour son 3ème film, elle va tout de même devoir changer de sujet ; le tour de la question a été joliment réalisé.
    Plume231
    Plume231

    Suivre son activité 582 abonnés Lire ses 4 143 critiques

    2,0
    Publiée le 13 novembre 2014
    On ne peut pas dire que Céline Sciamma ne sache pas faire preuve d'une belle maîtrise technique. Les séquences de natation synchronisée et même celles colorées qui se déroulent en discothèque sont là pour le prouver visuellement. Et on ne peut pas non plus dire que l'ensemble est entièrement dénué d'émotion car les trois jeunes actrices principales, toutes les trois justes et convaincantes, sont heureusement là pour en insuffler. Mais reste qu'en tant qu'ancienne bonne élève de la Fémis qui se respecte, Céline Sciamma ne peut pas s'empêcher de faire dans l'auteurisme pseudo-intello qui fait que très vite le film nage (sans mauvais jeu de mots !!!) dans la vacuité. C'est dommage car Sciamma est une réalisatrice qui m'apparaît valoir beaucoup mieux que cela vu la manière dont elle maîtrise la technique et vu la manière dont elle dirige ses actrices. Si au lieu de faire dans l'intellectualisme le plus creux en incrustant de nombreuses scènes inutiles et vides, elle avait approfondi son histoire et ses personnages on n'aurait pu avoir affaire à quelque chose de très très bon. Malheureusement, globalement les tentacules s'agitent dans le vide.
    stebbins
    stebbins

    Suivre son activité 320 abonnés Lire ses 1 746 critiques

    3,0
    Publiée le 26 janvier 2012
    Remake officieux de L'Effrontée de Claude Miller ( impossible de ne pas penser à Charlotte Gainsbourg en contemplant la bouille de l'actrice principale ), Naissance des Pieuvres n'est pas la réussite tant attendue. Certes, il y a des qualités d'interprétation et le film possède son unité... Malgré tout, c'est un peu maigrichon sur le plan scénaristique et la bande son s'avère assez décevante. D'autres cinéastes ont filmé le mal-être adolescent avec bien plus d'élégance : Gus Van Sant, Abdellatif Kechiche ou encore Larry Clark en sont les meilleurs exemples... Ici, la réalisatrice ne parvient pas à éviter le piège du stéréotype. En revanche, le trio d'actrices est remarquable et joue beaucoup la carte de l'intériorisation. Naissance des Pieuvres est donc loin d'être totalement mauvais, mais il lui manque la grâce et la singularité des plus grands. Il n'en demeure pas moins intéressant à regarder, ne serait-ce que pour mieux redécouvrir l'excellent film de Claude Miller. C'est donc plutôt sympathique...
    Loskof
    Loskof

    Suivre son activité 265 abonnés Lire ses 517 critiques

    3,0
    Publiée le 28 octobre 2014
    J'ai vu ce film il y a un bon moment déjà (peut-être 1 voir 2 ans) mais avec la sortie de Bande de Filles je me suis aperçu que j'avais oublié de le critiquer. Bon forcément je ne me rappelle plus du film en détails mais je me souviens encore assez bien du rendu global et de l'impression laissée. J'avais vu ce film à une époque où je commençais à peine à m'intéresser au cinéma d'auteur et je serai plus à même de l'apprécier aujourd'hui. Pourtant il m'avait laisser une très bonne impression, très réaliste sur l'adolescence, avec une réalisation d'une grande tendresse, où la légèreté des corps dans l'eau rejoignait la douceur des plans et du jeu. Cette douceur induisait un rythme assez lent, parfois trop et le film n'était pas assez verbal à mon goût. Disons qu'il faut être bien réveillé pour le voir car beaucoup de choses passent par les regards, les plans etc. La justesse sur l'adolescence fait plaisir à voir, la recherche de son identité, le désir, le tabou. C'est pas un film facile, on sent que la réalisatrice se cherche et manque parfois un peu de matière mais pour un coup d'essai c'est un beau film. Et même si le visionnage n'est pas forcément un grand moment de divertissement en raison du rythme lent, il reste gravé dans la mémoire, ce qui a surement plus d'importance !
     Kurosawa
    Kurosawa

    Suivre son activité 237 abonnés Lire ses 365 critiques

    1,5
    Publiée le 22 octobre 2014
    Quatre ans avant le sublime "Tomboy", Céline Sciamma traite déjà de désir et de la question de l'identité dans "Naissance des pieuvres", son premier long-métrage. Et s'il y a bien une poignée de scènes qui nous font ressentir le trouble qui agit entre les deux jeunes filles (Pauline Acquart et Adèle Haenel le plus souvent inexpressives), l'ensemble est d'une frilosité désarmante. La mise en scène est d'une froideur extrême et empêche ainsi l'apparition d'une émotion. Le film, d'une lenteur exaspérante, est superficiel et reste en permanence à la surface de son sujet. Là où le naturalisme vivant de Kechiche montre la vérité des corps et des sentiments, la réalisation de Sciamma est trop sage, superficielle et n'agit que par petites touches beaucoup trop délicates pour espérer faire vibrer le spectateur. On suit les mêmes regards faussement provocants pendant 80 minutes, au bout desquelles la question principale est évacuée de façon lâche et simpliste. "Naissance des pieuvres"est donc le petit film d'auteur français par excellence, faussement original et en rien audacieux.
    Ilan S
    Ilan S

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 40 critiques

    5,0
    Publiée le 13 février 2009
    Beau film. Captivant. Erotique et délicieusement poétique. La musique, signée Para One est sublime et enveloppe le film d'une langueur douce et juvénile. Un grand bravo à l'héroïne, dont le regard, malgré son très jeune âge, est bouleversant de sagesse et de mélancolie.
    lorenzo fly
    lorenzo fly

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 584 critiques

    5,0
    Publiée le 15 mars 2015
    Un film où il ne se passe pas grand chose avec une intrique assez pauvre et un rythme lent; voilà comment on pourrait caractériser ce film à première vue. C'est en faite bien plus subtil que ça tout d'abord par cette réalisation maîtrisée, une mise en scène soignée et aussi une bande son parfaite. A noter la prestation excellente des actrices. Un film qui se veut au final ambigu et surtout touchant!!
    Madjet L
    Madjet L

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 21 critiques

    3,0
    Publiée le 20 novembre 2011
    Sciamma, c'est vraiment spécial. C'est son premier film et il a quand même des défauts. Certaines scène ne sont pas crédibles spoiler: le coup de François qui rentre dans le vestiaire des filles pendant que Anne se change. celle de Natacha, hors sujet. Des dialogues mous par moment, c'est dommage. En revanche c'est un film qui traite les trois formes de sexualité (hétéro, bi et une majorité lesbienne) en partant de rapports plutôt froids et hautains qui se transforment en amitié voir plus si affinités. Les chorégraphies sont belles et certaines musiques sont assez originales. Mal grès ses défauts et ses lourdeurs, ce film arrive à dégager des points forts. Adele Haenel est très charismatique dans ce rôle, belle à craquer et avec une forte personnalité. Je pense qu'elle a du potentiel et j'espère pour elle qu'elle réussira au même titre que Mélanie Laurent.
    pyjamagris
    pyjamagris

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 6 critiques

    5,0
    Publiée le 15 avril 2009
    Je ne suis pas fan des non-dits, j'y suis même allergique; je ne supporte pas que quelque chose puisse m'échapper. Mais là... Les conflits, les émotions, les hésitations, les désirs, les frustrations... Tout transpire du visage des trois héroïnes avec clarté et justesse, sans jamais tomber dans la caricature. J'ai ressenti toutes les émotions de Marie, et ça m'a bouleversé. Une immense frustration que le film se termine... Et on est malheureux de savoir que ce genre de film n'a jamais de suite. On voudrait des nouvelles de Marie (oui oui, ça va, je sais qu'elle est fictive), alors on grignote les miettes dans les bonus DVD. La marque d'un film réussi! Tant de profondeur avec une intrigue et des thèmes si simples, tant de moments captivants avec si peu de dialogues et de musique... Une bizarrerie miraculeuse qui m'a rendu jaloux de la réalisatrice comme des personnages. Rarement un film m'a fait autant regretter de n'avoir jamais été une fille de 15 ans aux attirances contrariées! En outre, le franc tourner fait plaisir à voir. Bravo à la réalisatrice... Quand le téléspectateur tombe amoureux d'elle et de toutes les actrices, c'est qu'elle a bien fait son boulot ;)
    gimliamideselfes
    gimliamideselfes

    Suivre son activité 942 abonnés Lire ses 2 637 critiques

    5,0
    Publiée le 12 octobre 2007
    Pour un coup d'essai c'est un coup de maître, à par quelques scènes de nudité qui auraient pu être coupée, le film est vraiment bon, les deux actrices principales sont justes et arrivent à nous toucher, franchement un si grand film mériterai un césar ! L'adolescence est filmée d'une manière montrant bien que c'est une période de la vie où l'on se forme, on l'on se créé et où on peut se détruire ! La fin est belle, douce, apaisante, calme !
    heaven220
    heaven220

    Suivre son activité Lire ses 6 critiques

    0,5
    Publiée le 10 août 2010
    1h25min, ça peut être long, même très long lorsqu'il s'agit de "la naissance des pieuvres". Quand je vois un film comme celui-ci, je prends un certain plaisir à quitter la salle de projection... dans ce cas précis, je suis resté jusqu'au bout, mais j'ai eu tort...Tort d'attendre un sursaut qui lui aurait valut une étoile, " pour avoir essayé". Ce film est plat, vide, il n'a aucune relation avec son public, c'est un film hermétique loin d'être esthétique. La seul vérité de ce film est la solitude que peut vivre une ado à l'égard du monde qui l'entour...soit... d'autre thèmes sont abordés aussi comme la domination, le désir, la jalousie ect...ect... 1h25min de solitude en silence au cinéma, c'est long, et c'est cher.
    Julien D
    Julien D

    Suivre son activité 366 abonnés Lire ses 3 097 critiques

    4,0
    Publiée le 28 octobre 2014
    Loin des poncifs classiques du teen-movie, le traitement que Céline Sciamma fait de l’adolescence de ses trois héroïnes, aux caractères divergents, profite d’une subtilité et d’un pouvoir de non-dits dans leurs relations. Débarrassé du poids des parents, mais aussi des garçons, le récit de ses trois filles s’axe sur la découverte de leurs désirs, n’hésitant pas à faire naitre entre deux d’entre-elles une attirance homosexuelle sous-jacente, et ce sans jamais faire preuve du moindre voyeurisme. L’utilisation de la natation synchronisée en guise de ciment à cet univers féminin appuie sur le fait que le passage à l’âge adulte est un exercice difficile pour lequel la solidarité est la meilleure arme. En plus de la teneur novatrice du propos et de la mise en scène aussi adroite, la qualité de Naissance des pieuvres doit surtout beaucoup au talent de ses actrices Pauline Acquart, Adèle Haenel et Louise Blachère qui endossent parfaitement leur rôle, leur donnant du charme tout en donnant corps à leurs contradictions et leurs doutes.
    Grouchy
    Grouchy

    Suivre son activité 75 abonnés Lire ses 952 critiques

    5,0
    Publiée le 12 février 2011
    Film d'auteur qui se remarque par la simplicité de la réalisation, le peu de dialogues qui néanmoins ne perdent pas leur sens ( malgré une B.O ringarde et très pauvre ). Céline Sciamma traite de l'éveil des adolescentes et ne se concentre uniquement sur le point de vue féminin, pas celui des parents ou des garçons ( qui malheureusement ont conversé leurs fichus stéréotypes ), tout en gardant une manière pudique et délicate de montrer les sentiments. La découverte de soi se fait toujours avec lenteur, sans brutalité, et n'empêche pas les malaises psychologiques d'intervenir dans les relations Anne / Marie / Floriane. La piscine symbolise le baptême, l'entrée dans l'âge pré-adulte, et les pieuvres sont les fausses sirènes qui attirent Marie. Les actrices n'en font pas trop. On est loin des éveils sexuels chez les ados d'American Pie ! Leur jeu est truffé de timidité, de manque de confiance en soi qui ne font que renforcer une interprétation positive, le rendant finalement très naturel. Sciamma a crée le petit monde de l'adolescence féminine à sa naissance, concocté dans un très beau film mignon et plein de personnalité.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top