Mon AlloCiné
    Les Godelureaux
    note moyenne
    3,1
    27 notes dont 9 critiques
    0% (0 critique)
    0% (0 critique)
    22% (2 critiques)
    56% (5 critiques)
    22% (2 critiques)
    0% (0 critique)
    Votre avis sur Les Godelureaux ?

    9 critiques spectateurs

    Estonius
    Estonius

    Suivre son activité 229 abonnés Lire ses 1 038 critiques

    1,5
    Publiée le 19 août 2019
    J'ignore si c'est le matériel de base qui est mauvais ou si c'est Chabrol qui n'a pas su l'utiliser mais le résultat est dérisoire, ça n'avance pas, ça digresse, ça fait n'importe quoi, les gags tombent à plat, on nous montre une orgie romaine sans un zeste d'érotisme, on nous pond une référence à Yves Klein sauf que Klein n'habillait pas ses modèles d'un collant ! Et dans le genre référence on a aussi droit à un clin d'œil à Potemkine particulièrement débile. Quant à la fin du film : comprenne qui pourra. Reste si on veut le charme de Bernadette Lafont et la dance endiablée de Stéphane Audran. Sinon… dérisoire avons-nous dit.
    NomdeZeus
    NomdeZeus

    Suivre son activité 38 abonnés Lire ses 922 critiques

    2,5
    Publiée le 4 mai 2014
    Film mineur, pas déplaisant mais sans réel enjeu. Chabrol dresse une nouvelle fois un portrait au vitriol de la jeunesse oisive des beaux quartiers parisiens mais son propos semble limité par l’étroitesse du scénario qui ne permet jamais aux acteurs de briller. Quelques scènes caustiques relancent toutefois l’attention.
    Gonnard
    Gonnard

    Suivre son activité 107 abonnés Lire ses 1 803 critiques

    1,5
    Publiée le 2 mai 2017
    Humour décalé qui peine à trouver son public. La fin laisse dubitatif sur le projet des scénaristes.
    Félix P
    Félix P

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 9 critiques

    2,5
    Publiée le 6 juillet 2009
    Un petit moment d'anthologie dans le parcours Chabrolien,et son portrait"vitriolé"d'une bourgeoisie dont il aime,avec délectation,"croqué"les travers et les codes...Jamais démenti,par la suite,sur le fond. Et puis le charme mutin de Bernadette Lafont,délicieusement" garce",et du non moins talentueux Jean Claude Brialy,visiblement très à l'aise dans le dandysme affiché. Du cynisme baroque,un modèle du genre qui illustre parfaitement l'ambiance cinématographique de l'époque.Emblématique,en tout cas,dans le style de monsieur Chabrol,toujours fidèle à ses acteurs fétiches,et au ton cynique de son propos
    anonyme
    Un visiteur
    2,5
    Publiée le 27 novembre 2012
    J'ai bien aimé les acteurs et la technique par contre le scénario n'est pas une réussite.
    thethythy
    thethythy

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 434 critiques

    2,5
    Publiée le 4 décembre 2006
    Ce drame de la bourgeoisie laisse un peu indifférent et la réalisation est loin d'être parfaite. A voir comme un film de jeunesse de Chabrol.
    Maqroll
    Maqroll

    Suivre son activité 75 abonnés Lire ses 1 123 critiques

    2,0
    Publiée le 11 août 2010
    Un film aux influences felliniennes très nettes (parodie ou pastiche ?) pour un Claude Chabrol toujours porté sur les portraits corrosifs de la bourgeoisie qui s’ennuie… Jean-Claude Brialy et Bernadette Laffont sont très à leur aise dans cet univers glauque où les sentiments sont ridiculisés, et où des marionnettes s’agitent sans désir ni plaisir. La description un peu monotone d’une société peuplée de parasites et d’inutiles tourne toutefois un peu en rond et n’apporte rien de plus à la filmographie de Chabrol.. Le Beau Serge et Les Cousins étaient tout de même d’une tout autre veine…
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 1545 abonnés Lire ses 8 695 critiques

    3,0
    Publiée le 25 janvier 2011
    ils sont jeunes, riches et libertins...La faune de Saint-Germain-des-Près croquèe par le corrosif cinèaste du "Beau Serge" où l'on y croise Jean-Claude Brialy, Bernadette Lafont et Stèphane Audran en danseuse! Derrière le goût du regrettè Claude Chabrol pour le canular, prèsent dans la sèquence du vernissage sabotè par des boules puantes, ou celle de la fête de charitè, perce une rèflexion sur le vide et l'ennui, qui ne fut pas toujours remarquèe lors de la sortie des "Godelureaux" en 1960 dont la lègèretè de ton en fait ici une distraction agrèable! Inspirè du roman "Godelureaux" ècrit par Eric Ollivier, un petit morceau de cinèma, un poème drôle, burlesque, pas ennuyeux une seconde! A (re)dècouvrir...
    soulman
    soulman

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 78 critiques

    3,0
    Publiée le 4 décembre 2016
    Un des premiers films de Chabrol que j'avais beaucoup aimé jadis ; aujourd'hui, force est de constater combien "Les Godelureaux" ont vieilli, tout comme l'interprétation trop appuyée de Brialy, mieux dirigé dans "Le beau Serge" et "Les cousins". Bernadette Lafont est par contre très à l'aise dans son rôle de femme manipulatrice, grâce à son naturel légendaire. Le cinéaste réussira quelques années plus tard des oeuvres autrement importantes dans sa critique de la bourgeoisie ("La femme infidèle", "Juste avant la nuit"), le plus souvent servies par l'admirable Stéphane Audran, dont le numéro de charme est ici particulièrement envoûtant.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top