Mon AlloCiné
    Paprika
    note moyenne
    3,8
    1666 notes dont 189 critiques
    32% (60 critiques)
    37% (70 critiques)
    15% (28 critiques)
    11% (21 critiques)
    3% (6 critiques)
    2% (4 critiques)
    Votre avis sur Paprika ?

    189 critiques spectateurs

    Malevolent Reviews
    Malevolent Reviews

    Suivre son activité 294 abonnés Lire ses 2 958 critiques

    4,5
    Publiée le 20 février 2014
    Adapté du roman éponyme de Yasutaka Tsutsui, Paprika est une œuvre singulière magnifique, un chef-d'œuvre de l'animation asiatique qui va parcourir le temps sans sourciller. Avec son scénario complexe et inspiré, partiellement novateur et totalement empreint à une vision onirique du futur, le film de Satoshi Kon s'avère être un trip visuel aussi captivant que déconcertant. Car Kon aime briser les règles de la logique dans ce thriller baroque teinté de science-fiction où se mêlent conspirations, technologie avancée et aventures somatiques... Après Perfect Blue, Millennium Actress et Tokyo Godfathers, le réalisateur japonais continue de confondre l'irréel et le concret sous des influences évidentes de Philip K. Dick, David Cronenberg Terry Gilliam. Son ultime film est donc forcément déroutant mais terriblement accrocheur et ce, dès les premières minutes. L'aventure se déroule dans la réalité, dans les rêves, dans l'imaginaire et le tout possède une cohérence à toute épreuve. De plus, le long-métrage étale de nombreuses références cinématographiques qui s'entrechoquent pour nos beaux yeux de cinéphiles, de Bons baisers de Russie à Tarzan en passant par Vacances romaines de William Wyler. Des références magnifiquement mises en scène dans cet univers décalé au possible aux allures de clip gigantesque. D'un point de vue graphique, le style de Satoshi Kon est conservé, mettant en image tout ce que l'animation peut accomplir a contrario du live, rendant possible ce qui est impossible. Des corps se scindant en deux, des mains parcourant littéralement la chair, des envolées célestes dans l'esprit humain, des objets inanimés déambulant dans les rues (à travers une cultissime séquence de parade emmenée par la somptueuse musique de Susumu Hirasawa)... Bref, Paprika est un film singulier, visuellement époustouflant, scénaristiquement bluffant, qui entraîne le spectateur dans un monde surréaliste passionnant dont on ne ressort pas indemne. Une beauté nippone subjuguante et un nouveau chef-d'œuvre pour son réalisateur.
    Truman.
    Truman.

    Suivre son activité 141 abonnés Lire ses 1 364 critiques

    3,0
    Publiée le 16 juin 2013
    Paprika est le film qui inspira Christopher Nolan pour son film "Inception" , remplit d'idées intéressante sur les rêves et souvent bien mis en scène avec de jolies dessins et une excellente BO . Malgré tout j'ai eu l'impression que les idées étaient exploités de façon assez inégal , parfois très agréable , original et captivante , parfois très brouillon mais surtout la fin qui part dans tout les sens est assez moyenne et devient ennuyeuse sur les bords . L'histoire est assez complexe et déroute un peu par moment tellement elle part dans tout le sens mais on garde un fils conducteur assez intéressant grâce au thème des rêves qui semble globalement plutôt bien exploité , bref un film d'animation qui devrait plaire a plus d'un amateurs du genre mais risque de déplaire aussi a de nombreuses personnes .
    EricDebarnot
    EricDebarnot

    Suivre son activité 128 abonnés Lire ses 910 critiques

    3,5
    Publiée le 2 février 2011
    A la manière de "Ghost in the Shell", "Paprika" nous confronte à un scénario tellement complexe, vertigineux et, pour tout dire, incompréhensible (peu d'éléments rationnels auxquels se raccrocher...), que nous ne pouvons qu'être déroutés par le dernier Satoshi Kon, qui nous avait habitués dans ses chefs d'oeuvre antérieurs - et même dans le plus conceptuel et onirique d'entre eux, "Millenium Actress" - à des scénarios bien plus traditionnels. Mais le plaisir pris finalement à "Paprika" résulte du bombardement sensoriel inouï auquel notre subconscient est soumis par ses images, tantôt ludiques tantôt asphyxiantes, voire cruelles (Paprika-papillon épinglée sur une table littéralement éventrée par le désir sexuel... Impressionnant !) : et derrière le délire ininterrompu des rêves enchâssés, dont le sens comme les sensations nous filent entre les doigts comme du sable, on sent que plane la menace sourde de voir révélées, comme à l'inspecteur cinéphobe, les raisons profondes de nos pulsions créatrices ou destructrices.
    Attila de Blois
    Attila de Blois

    Suivre son activité 123 abonnés Lire ses 1 642 critiques

    4,5
    Publiée le 27 janvier 2016
    Satoshi Kon est un maître du cinéma d'animation japonais et "Paprika" prouve une nouvelle fois l'étendue de ses talents. Décédé en 2010, il n'a malheureusement réalisé que quatre longs métrages mais ces derniers sont tous plus excellents les uns que les autres. "Paprika", son chant du cygne, est une oeuvre proche de "Perfect Blue" et de "Millennium Actress". On y retrouve des personnages féminins forts, un univers onirique (surtout ici), un propos mature, une histoire complexe et toujours ces dessins sublimes. On est loin des oeuvres plus consensuelles (mais néanmoins géniales) du Studio Ghibli. Un "must" dans le genre.
    pitch22
    pitch22

    Suivre son activité 108 abonnés Lire ses 509 critiques

    2,5
    Publiée le 14 juillet 2008
    Malgré un graphisme spécial, plutôt années '80 (non sans nostalgie), je me suis laissé hâper par cet univers follement démesuré où les rêves en viennent littéralement à contaminer (c'est le mot) la réalité, en un maelström vertigineux et coloré. Je reste dubitatif sur le choix du scénariste, qui fait se confondre rêve et phantasme, sans vraiment traiter l'aspect sexuel (Kon lorgne davantage à présent sur le film pour enfants). La soif de pouvoir est davantage mise en avant, ce qui fait aussi de ce film une sorte de fable anti-fasciste (voir le bras levé des poupées déshumanisées). Bien que l'androgynie et le trouble de l'identité apparaissent, il est peut-être dommage de finir sur une note assez manichéenne, préparée par un commentaire explicatif certes poétique mais pas mal superflu. Enfin, on se demande comment la belle et froide Atsuko (double de la pétillante Parika) peut inconsciemment "aimer" l'obèse (et farfelu) Dr Tokita (à moins que ce soit plutôt l'inverse). L'"épice" Paprika fait ici figure de clé énigmatique. Poussée à son paroxysme, l'interpénétration rêve-réalité nous fait en tous cas chavirer dans un état second. Bravo.
    Appeal
    Appeal

    Suivre son activité 106 abonnés Lire ses 569 critiques

    4,5
    Publiée le 17 septembre 2012
    A presque décrédibiliser totalement Inception ! Avant le film de Nolan, Satoshi Kon signe ce film dont je n’avais que trop peu entendu parler. Et c'est bien dommage d'ailleurs, car c'est pourtant une sacré réussite. Futuriste, avant-gardiste, le japonnais imagine un monde où l'on peut explorer les rêves des autres, les représenter sur des écrans, grace aux avancés scientifiques d'une entreprise privé. Ne pas se laisser avoir par son aspect manga, Paprika est une oeuvre complexe et mature, qui fait constamment appel à Freud, au surréalisme, au symbolisme ou à Orwell. Une oeuvre qui n'hésite pas à déranger, traitant à la fois de manière assez cru le pouvoir, le terrorisme, l'art ou la sexualité. Une oeuvre qui n'hésite pas non plus à perdre constamment le spectateur, qui ne sait jamais si il se situe dans la réalité ou le rêve, ou bien les 2 a la fois, ou encore qui ne saisit pas bien le rôle ambigüe de certains personnages, notamment de l'étrange Paprika, qui franchit constamment la barrière du réelle ett du virtuelle. Un film réellement intelligent, qui peut sembler abscons, mené comme un thriller qui nous gratifie de plus de ça d'une intéressante réflexion sur l'éthique scientifique. Soulignons aussi la beauté visuelle et l'incroyable imagination de l'auteur qui refait vivre le surréalisme. A voir vivement.
    Freaks101
    Freaks101

    Suivre son activité 105 abonnés Lire ses 601 critiques

    4,0
    Publiée le 11 septembre 2010
    Petit bijou de film d’animation par le regretté Satoshi Kon, « Paprika » a inspiré dans une très large mesure Christopher Nolan pour son « Inception ». L’univers onirique est ici mieux rendu que dans le film de Nolan, le travail visuel est splendide.
    Critik D
    Critik D

    Suivre son activité 100 abonnés Lire ses 282 critiques

    3,0
    Publiée le 3 décembre 2014
    L'animation japonaise n'est vraiment pas mon truc et cela s'est confirmé avec ce film. En revanche, je pense que pour les fans du genre c'est un inévitable. Si je pense ne pas avoir compris les trois quarts du film, il n'en restait pas moins intéressant, même si le rêve présenté et totalement fou ! L'invention en elle-même est intéressante, et notamment sa visé psycho-thérapeutique. Mais c'est totalement perché. Je me suis perdue dans l'histoire et je n'ai rien compris au final. L'animation reste cela dit intéressante, les dessins sont très beau et la mise en scène plutôt sympas. Mais il ne restera pas dans ma mémoire malgré l'attente que j'en avais.
    Guillaume182
    Guillaume182

    Suivre son activité 91 abonnés Lire ses 1 189 critiques

    3,0
    Publiée le 16 août 2012
    Un film d'animation de qualité qui en met pleins la vue. Des scientifiques ont trouvé le moyen de rentrer dans les rêves des gens hélas le produit permettant ce voyage (dc mini) est volé. Inception avant l'heure, mais attention il faut s'accrocher si vous ne voulez pas perdre le fil. L'intrigue est très (trop) dense, à un tel point qu'il faudrait plusieurs visionnages afin de comprendre correctement le film. Les images en trois dimensions sont splendide. Le film peut autant fasciner que de perdre le spectateur et moi je me trouve entre les deux.
    dahbou
    dahbou

    Suivre son activité 91 abonnés Lire ses 2 088 critiques

    5,0
    Publiée le 1 mai 2010
    Kon avait déjà placé la barre assez haut dans ses précédentes œuvres mais cette fois-ci il s'est surpassé avec Paprika pour signer l'un des plus grands films d'animation de tous les temps. Rarement on aura vu une œuvre aussi folle faisant la part belle à l'imaginaire débridé de son auteur élevant la fantasmagorie à un niveaux jamais égalé. On soulignera aussi la qualité de la bande originale qui ne fait que renforcer l'immersion dans cet univers iconoclaste. Aux dernière nouvelles, Hollywood chercherait à en faire une adaptation live et bien bon courage pour réussir à retranscrire ne serait que 10% de cet univers.
    Thibault L
    Thibault L

    Suivre son activité 79 abonnés Lire ses 1 256 critiques

    2,5
    Publiée le 10 décembre 2006
    Pas assez convainquant et trop de laisser allez. L'histoire et les dialogues sont trop scientifique pour que le spectateurs comprennent l'histoire. On déconnecte vite pourtant l'idée est bonne mais la durée du film est trop courte pour approfondir un sujet futuriste scientifique. Le film nous rappel aussi le scénario de matrix ! Néanmoins une trés bonne bande originale et de trés beaux dessins.
    norman06
    norman06

    Suivre son activité 79 abonnés Lire ses 991 critiques

    2,5
    Publiée le 28 janvier 2007
    Du bon cinéma d'animation, inventif dans son scénario et visuellement abouti. Parfois confus mais l'attention est constamment sollicitée.
    Tedy
    Tedy

    Suivre son activité 77 abonnés Lire ses 2 455 critiques

    0,5
    Publiée le 22 février 2009
    Les personnages ne sont ni attachants ni charismatiques, il n'y a pas d'action et très peu d'imagination alors que le sujet du film, c'est le rêve, ce qui pouvait laisser libre court à toute sorte de fantaisie. En conclusion, "Paprika" ne laisse pas rêveur comme beaucoup d'autres films d'animation japonais, mais nous permet de faire de beaux rêves car il est soporifique.
    Arthur Debussy
    Arthur Debussy

    Suivre son activité 77 abonnés Lire ses 477 critiques

    1,0
    Publiée le 20 mai 2012
    Un dessin animé de qualité, vif, inspiré et divertissant (c'est d'ailleurs son but premier de l'aveu même des auteurs)! Dommage que le talent de Satoshi Kon n'ait pu trouver une histoire à sa hauteur (je ne parle pas du matériau de base, à savoir le roman de Yasutaka Tsutsui que je n'ai pas lu), car c'est bien du côté du scénario que pèche l'ultime long métrage du réalisateur japonais. «Paprika» lorgne du côté du thriller et ne parvient jamais à s'affranchir des codes du genre, ni plus simplement à proposer des enjeux thématiques réellement dignes d'intérêt, se « contentant » d'offrir une intrigue policière teintée de psychanalyse sommaire. Il en est de même pour les personnages, bien trop stéréotypés et dénués de vie - sauf quant à la charmante héroïne éponyme, qui a manifestement bénéficié de davantage d'attention! Et je ne parle pas du « méchant » de service, manichéen à souhait, ni même de l'humour convenu ou pire encore, du sentimentalisme guimauve qui gâche le ton d'un film pourtant relativement « adulte »... L'intérêt de «Paprika» réside en fait surtout dans la qualité de son animation et dans l'inspiration débridée de certaines séquences, qui par intermittences seulement se rapprochent de l'inévitable studio Ghibli. Le numérique est intelligemment utilisé, permettant à Satoshi Kon de disposer d'une mise en scène audacieuse, et son sens du mouvement est vraiment appréciable! Une fois encore dommage que «Paprika» s'embourbe dans certains clichés et se répète parfois, car il avait sur un plan graphique presque tout pour lui... [1/4] http://artetpoiesis.blogspot.fr/
    ygor parizel
    ygor parizel

    Suivre son activité 75 abonnés Lire ses 2 503 critiques

    4,5
    Publiée le 5 mars 2013
    Ce film d'animation m'a beaucoup plut. Mélange d'onirisme de de science-fiction (ce métrage n'aurait pas inspiré le scénariste de Inception ?). La qualité du dessin semble au début un peu moindre mais j'ai l'impression que plus le récit avance plus la beauté arrive. Une histoire complexe et maline.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top