Mon AlloCiné
Jane
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Jane" et de son tournage !

Jane Austen, une histoire de cinéma

L'oeuvre de Jane Austen a fréquemment été adaptée au cinéma et à la télévision. Entre autres adaptations, Ang Lee réalisait en 1996 Raison et sentiments alors que Joe Wright offrait dans Orgueil et préjugés le rôle de la facétieuse Elizabeth Bennet à Keira Knightley. D'autres réalisateurs se sont aussi amusés à rendre la peinture de ses romans de manière plus libre et fantaisiste, comme ce fut le cas avec Coup de foudre à Bollywood. Toutefois, les adaptations de ses romans ne sont pas les seuls liens que le cinéma a instauré avec Jane Austen. Ainsi, certains films suivent des personnages en prise directe avec l'oeuvre de l'écrivain, au théâtre dans Jane Austen in Manhattan et au sein d'un club de lecteurs dans The Jane Austen Book Club. Jane aborde, quant à lui, l'angle du biopic, en se penchant sur la vie-même de celle qui a inspiré tant de réalisateurs.

Une version controversée

Le réalisateur Julian Jarrold a pris le parti de centrer Jane sur les jeunes années de Jane Austen. il a particulièrement basé son sujet sur la relation amoureuse qu'elle aurait entretenue avec Tom Lefroy, remettant en cause par la même occasion son statut de vieille fille. C'est dans le livre Becoming Jane Austen (2003), du biographe John Spence, que le réalisateur a trouvé des précisions sur leur rencontre, qui se serait déroulée en 1795. Selon ses informations, c'est après leur séparation que la jeune femme aurait commencé l'écriture d'Orgueil et Préjugés, l'histoire d'amour ayant donc formé l'écrivain. Toutefois, de nombreux biographes réfutent cette thèse autant que l'intensité de la relation qui aurait existée entre Austen et Lefroy.

Construit sur trois faits avérés

Le biographe Jon Spence a été engagé comme consultant sur le film : "Mon rôle a été de veiller à ce que les faits avérés soient respectés, de fixer une limite et de donner un cadre historique authentique aux aspects fictionnels de Jane". Grâce à ses indications et ses conseils, le film se découpe en trois moments biographiques distincts qui, avérés par différentes preuves, attestent d'une relation entre Tom Lefroy et Jane Austen :
  • La rencontre entre les deux jeunes gens, à Noël 1795 dans le Hampshire.
  • En août 1796, Jane Austen se rend à Londres et la jeune femme visite alors l'oncle de Tom Lefroy, chez qui il vit à cette époque.
  • En 1798, Lefroy retourne chez lui en Irlande. Devenu avocat, il se marie et prénomme sa fille Jane.
  • Trop belle pour toi ?

    Lorsqu'Anne Hathaway a été choisie pour incarner Jane Austen, nombreux ont été ceux estimant qu'elle ne ressemblait pas à l'écrivain et qu'elle était même trop belle pour ce rôle. Toutefois, personne ne sait aujourd'hui à quoi cette dernière ressemblait. La seule image qui soit restée et qui soit authentifiée est un dessin de sa soeur Cassandra, réalisé en 1810. Jane Austen était alors être âgée de 35 ans.

    Portée par le rôle

    Anne Hathaway s'est beaucoup investie pour interpréter l'écrivain. Ainsi, elle a travaillé pour acquérir l'accent anglais et s'est mise à l'apprentissage du piano afin de mieux s'approprier le personnage. L'actrice ne s'est pas arrêtée là puisqu'elle a même souhaité apprendre les bases du langage des signes, afin de rendre crédible ses communications avec le comédien qui joue George, le frère handicapé de Jane Austen.

    Une personnalité evanescente, source d'inspiration

    Par l'intermédiaire des romans de Jane Austen, il est possible de comprendre qui fut cette grande femme de Lettres. Pour autant, exceptés les indices laissés au travers de son oeuvre, il ne reste pratiquement plus rien d'elle. Au cours de sa vie, elle a pourtant entretenu une large correspondance, dont il ne subsiste qu'une centaine de lettres. Sa soeur Cassandra a en effet préféré détruire ses effets personnels à sa mort, diminuant la possibilité de connaître véritablement la personnalité de l'auteur. Toutefois, ce manque d'informations représenta un avantage créatif pour le réalisateur : "À travers ce film, j'ai voulu montrer avant tout Jane Austen comme une personne, un être animé de chair et de sang et non comme un personnage figé dans la représentation."

    Deux sorcières au XVIIIème siècle

    Ce n'est pas la première fois que Julie Walters et Maggie Smith sont à bord d'un même projet. Les deux actrices se côtoient même fréquemment sur les plateaux de cinéma, depuis qu'elles font partie intégrante de l'univers de la saga Harry Potter. Dans Jane, Maggie Smith joue la rigoureuse Lady Gresham, mais à Poudlard elle est la sévère mais juste professeur Minerva McGonagall. Quant à Julie Walters, si elle interprète dans Jane la mère de Jane Austen, dans les films Harry Potter, elle est celle de Ron Weasley !

    Le dernier rôle de Ian Richardson

    Jane est le dernier film dans lequel on peut voir Ian Richardson. Décédé le 9 février 2007, l'acteur offre dans le biopic sa dernière interprétation, dans le rôle du juge Langlois. Grand comédien au théâtre, Ian Richardson a fréquemment travaillé pour le petit écran. Au cinéma, il est apparu entre autres, dans Désaccord parfait, Brazil, M. Butterfly ou encore From Hell
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • Les Animaux fantastiques : Les crimes de Grindelwald (2018)
    • Bohemian Rhapsody (2018)
    • Le Grand Bain (2018)
    • Les Chatouilles (2018)
    • Un homme pressé (2018)
    • Le Jeu (2017)
    • A Star Is Born (2018)
    • Un Amour impossible (2018)
    • En liberté ! (2017)
    • Sale temps à l'hôtel El Royale (2018)
    • Millenium : Ce qui ne me tue pas (2018)
    • Fou d'amour (2015)
    • Kursk (2018)
    • Suspiria (2018)
    • Les Bonnes intentions (2018)
    • Les Animaux fantastiques (2016)
    • Capharnaüm (2018)
    • Chacun pour tous (2017)
    • Frères de sang (2018)
    • First Man - le premier homme sur la Lune (2018)
    Back to Top