Mon AlloCiné
Fido
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Fido" et de son tournage !

Genèse du projet

Le concept de Fido est né dans l'esprit de Dennis Heaton, coscénariste avec Andrew Currie et Robert Chomiak. Il se souvient : "Andrew, Robert et moi avons fréquenté la même école de cinéma. En 1992, j'ai écrit une première version de Fido et nous avons décidé d'en faire notre film de fin d'études. On pensait réussir à le réaliser avec un budget de 10 $ et un paquet de cigarettes ! Cela n'a pas pu se faire, mais nous avons continué à travailler dessus pendant treize ans. Nous en avons rédigé de nombreuses versions avant qu'Andrew n'adapte la meilleure d'entre elles."
Pour Robert Chomiak, Fido est un rêve devenu réalité. Il explique : "Depuis que je suis tout petit, je rêve de faire un film qui soit présenté sur "Fangoria", un site Internet sur les films d'horreur ! Andrew a su donner corps à l'univers de Fido, et apporter beaucoup de sincérité et d'humanité aux scènes familiales."

Produit par Anagram Pictures

Fido a été produit par Anagram Pictures, une société de production fondée par Blake Corbet, Trent Carlson et Andrew Currie. Blake Corbet raconte : "Depuis que nous avons créé Anagram Pictures, nous nous consacrons à la réalisation des projets de chacun d'entre nous, en travaillant, tous ensemble, tantôt sur un projet de Trent Carlson, tantôt sur un d'Andrew Currie, tantôt sur un des miens."
Trent Carlson, coproducteur et également réalisateur de la seconde équipe, observe : "Fido est un projet que nous avions très à coeur. Nous avons passé des centaines d'heures à développer l'histoire en collaboration avec Andrew et les scénaristes, Dennis Heaton et Robert Chomiak. A chaque nouveau film, Andrew, Blake et moi-même commençons par choisir qui le réalisera. Ensuite, nous apportons nos idées et la personne désignée sélectionne celles qui lui paraissent les meilleures selon une ligne directrice qu'il lui appartient de déterminer. Pour Fido, notre choix s'est porté sur Andrew."

Mélange des genres

Dans Fido, le réalisateur explore à la fois le genre mélodramatique et macabre, la satire sociale et la comédie, le tout dans un contexte visuel qui rappelle les films en Technicolor des années 1950. L'éclairage, la musique et l'atmosphère des films d'horreur sont utilisés afin d'exprimer la vision de l'enfant confronté à une réalité pénible et déconcertante. Ils sont introduits dans un monde très réaliste et, en apparence, banal. L'histoire a pour cadre une petite ville du coeur des Etats-Unis dans le milieu des années 1950.
Andrew Currie explique : "Ce mélange des genres cherche à mettre en avant le monde des vivants. Les zombies symbolisent "les autres", ceux qui sont déshumanisés, sans que leur identité soit précisée. Tout dépend de votre interprétation. La xénophobie apparaît comme un élément essentiel de la lecture du film, qui rappelle combien la peur peut être une redoutable arme politique et sociale. Il constitue en cela une allégorie du monde moderne."

Influencé par Douglas Sirk

Voyant également en Fido une satire sociale et politique, le réalisateur s'est inspiré du cinéaste américain Douglas Sirk, qui utilisait le mélodrame et des codes visuels décalés pour questionner notre société et les apparences que peuvent prendre le bien et le mal.

Billy Connolly en zombie

Billy Connolly se souvient de la manière avec laquelle il a incarné un zombie : "Je n'avais aucun texte. Arrivé sur les lieux du tournage, on m'a coupé les cheveux, rasé la barbe et maquillé. Mon rôle consistait à pousser des grognements de temps à autre et à montrer les grosses fausses dents que l'on m'avait mises, en faisant mine de me lécher les babines."

Tourné à Kelowna

Bien que l'histoire soit censée se dérouler aux Etats-Unis, Fido a été tourné au Canada, en Colombie Britannique, entre les collines, les vignes et les vergers de la vallée Okanagan et près de son lac immense. La production y a trouvé une petite ville, Kelowna, dont les rues rappelaient les années 1950. Kelowna a représenté Willard, la ville où se trouvent la famille Robinson et la société ZomCon.
Les larges avenues bordées d'érables de Kelowna et ses maisons datant de l'après-guerre ont donné beaucoup d'authenticité à la ville fictive du film. Le chef décorateur Rob Gray explique : "Nous nous sommes servis de quatre maisons d'une même rue pour notre histoire. En approchant Willard, on a, comme pour la plupart des villes américaines, la fausse impression de pénétrer dans un monde idéal. Elle donne l'idée d'une petite bulle tranquille au milieu de la nature. Kelowna correspondait tout à fait à cette image."

Récompensé dans plusieurs festivals

Fido a remporté de nombreux prix dans plusieurs festivals à travers le monde : le Prix Spécial du Jury et le Prix de la Meilleure musique de film au Festival du Film Fantastique de Gérardmer, l'Audience Award au London Canadian Film Festival ainsi que le VFCC Award au Vancouver Film Critics Circle.
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Alita : Battle Angel (2019)
  • Ralph 2.0 (2018)
  • Tarzan (2016)
  • Qu'est-ce qu'on a encore fait au Bon Dieu ? (2018)
  • All Inclusive (2018)
  • Nicky Larson et le parfum de Cupidon (2018)
  • Green Book : Sur les routes du sud (2018)
  • La Favorite (2018)
  • Vice (2018)
  • Dragons 3 : Le monde caché (2019)
  • La Mule (2018)
  • Le Chant du loup (2018)
  • Grâce à Dieu (2019)
  • Happy Birthdead 2 You (2019)
  • Sang froid (2019)
  • Une intime conviction (2017)
  • Ne le dis à personne (2006)
  • Les Aventures de Tintin : Le Secret de la Licorne (2011)
  • Black Snake, la légende du serpent noir (2017)
  • Jusqu'ici tout va bien (2018)
Back to Top