Notez des films
Mon AlloCiné
    Coluche, l'histoire d'un mec
    note moyenne
    2,4
    2326 notes dont 537 critiques
    répartition des 537 critiques par note
    65 critiques
    104 critiques
    47 critiques
    163 critiques
    94 critiques
    64 critiques
    Votre avis sur Coluche, l'histoire d'un mec ?

    537 critiques spectateurs

    ClashDoherty
    ClashDoherty

    Suivre son activité 159 abonnés Lire ses 716 critiques

    2,5
    Publiée le 27 octobre 2008
    Demaison est excellent dans le rôle de Michel 'Coluche' Colucci, il n'y à pas à dire. Il se fond littéralement dans la faconde du personnage. Seulement, si l'acteur est bon, le film, lui, l'est moins. Bien écrit, mais basé sur une période de la vie de Coluche (les élections présidentielles de 1981, auxquelles il se présente) qui reste une des moins connues. Parce qu'une des plus sombres. La question qui se pose alors est : est-ce que les gens (et surtout les fans du comique de "Gugusse" et de "La Publicité") ont envie de voir un film qui montre les aspects méconnus et sombres d'un des comiques préférés de ces 30 dernières années ? On aurait préféré un film sur la vie (professionnelle) de Coluche, ou, au pire, sur les dernières années (Restos du Coeur, , consécation avec "Tchao Pantin", accident de moto) que sur cette période où Coluche est presque devenu l'homme à abattre. Ou quand le comique ne voulait plus faire rire, juste 'leur foutre au cul'...Film sincère, mais légèrement décevant.
    Xyrons
    Xyrons

    Suivre son activité 161 abonnés Lire ses 3 360 critiques

    2,0
    Publiée le 24 juin 2011
    Ce film d’Antoine de Caunes est décevant. Je m’attendais à mieux. La mise en scène reste très simple, mais ça fonctionne. Les acteurs comme François-Xavier Demaison et Léa Drucker sont convaincants dans leurs rôles et le film n’est pas ennuyeux. Néanmoins, le scénario aurait mérité de nombreuses modifications pour être plus fidèle à l’esprit de Coluche et à son histoire. C’est dommage, je n’ai pas trouvé le film touchant.
    Flavien Poncet
    Flavien Poncet

    Suivre son activité 147 abonnés Lire ses 1 024 critiques

    1,0
    Publiée le 13 décembre 2008
    Issu d’une génération de télé-fils (a contrario des ciné-fils dont fît partie Serge Daney), Antoine de Caunes s’intéresse à une icône de cette génération TV. «Coluche, l’histoire d’un mec» (France, 2008) convainc par la juste circonspection de son propos. Plutôt que de s’éparpiller au quatre coins de la vie de Coluche, de Caunes se contraint à la seule période politique de l’humoriste. La propension des biopics à vouloir reconstituer tous les instants de la vie d’une star -il suffit de voir «la Môme»- aboutit bien souvent à un vague portrait de la célébrité et atteint très peu à son intime personnalité. L’enjeu des biopics est pourtant de restituer les illustres vedettes comme des êtres humains ordinaires. De Caunes réussit, d’une part, cette singularité scénaristique. D’autre part, «Coluche…», formellement, s’apparente aux séries policières américaines tel «Les Expert». Les vastes mouvements de caméra qui rafle dans sa vision l’ensemble du décor, et par la même la démesure du quotidien de la star, renvoient aux échappées volantes auxquelles s’adonnent de plus en plus les séries télé hollywoodiennes. Né de la télé, Antoine de Caunes lui reste fidèle. Il faut maintenant s’interroger sur la possibilité du cinéma à héberger des œuvres de registres télévisuels. Certes, «Coluche…» n’est pas le meilleur exemple pour parler d’une TV touch au cinéma puisque sa démarche narrative et sa dimension politique légitime sa présence au sur grand écran mais il offre l’occasion de remettre en question le rapport de la télévision avec le cinéma. La présence quasi-exclusive d’acteurs de la télévision à la distribution relie davantage le film avec la télévision. Produit par la télé, réalisé par un télé-fils, joué par des acteurs de la télé, «Coluche, l’histoire d’un mec» appartient en droit plus à la télévision qu’au cinéma. En fait, qu’en est-il ? Le refus d’une euphorie commémorative à la mémoire de l’humoriste récuse les facilités de la télévision. Il persiste un peu de cinéma.
    cristal
    cristal

    Suivre son activité 144 abonnés Lire ses 789 critiques

    1,0
    Publiée le 18 octobre 2008
    Coluche, c'était le bon gars du peuple, nez rouge, salopette rayée, les Restos du coeur, le joufflu qui aimait tout le monde. Mais ce fut aussi l'esquisse d'un nouveau Monde, une frayeur dans le monde politique, le fumeur de spliffs, le fouteur de merde, le drogué, le paumé, le gars qui perd le contrôle. De Caunes, cinéaste à l'occasion, ne l'a pas oublié : c'est un vrai Coluche qu'il dessine ici, entre ombres et lumières. Ou plutôt, c'est Demaison qui en tire les ficelles, le rend lumineux ou obscurci suivant les étapes qu'il traverse. Il est de tous les instants, léger, lourd, ridicule, ringard, et justement, parce qu'il n'est pas lui-même, il est un autre, et cet autre, coup de bol, c'est le personnage qu'il doit interpréter, Coluche. Un mec au coeur et au ventre gros comme ça, les yeux qui pétillent dans la salle comble qui le scrute en frétillant de toutes parts. Un clown, un homme à femmes, un humoriste, un politicien, un homme, un vrai. Un de ces gars qui redonnent le sourire au matin, après une nuit trop courte ou après le travail. Une silhouette joviale, qui bouge et qui danse, qui chante et qui cirque. Alors oui, le titre est parfait : l'histoire d'un mec, ni moi, ni vous, ni lui, non, juste l'histoire d'un mec, c'est-à-dire un peu nous tous, avec des ambitions, des remords, des peurs et des joies. Malheureusement, le personnage a beau être bouleversant comme une nouvelle étoile qu'on viendrait d'inventer, cela ne suffit pas à retranscrire sa personne. En imaginant qu'il n'ait jamais existé, là oui, le film aurait été efficace. En l'état, il n'est qu'un biopic de plus, certes bien fichu, avec des plans-séquences s'il vous plaît et des lumières qui jouent sur le clair-obscur, renforcant les maquillages et les costumes, mais aussi trop lisse et narrativement paresseux. Un faux biopic à vrai dire, puisque De Caunes ne choisit non pas de filmer l'alphabet de Coluche, de sa naissance, point A, à sa mort, point Z (et dont il n'est même pas question, comme s'il é
    MaxPierrette
    MaxPierrette

    Suivre son activité 144 abonnés Lire ses 320 critiques

    2,5
    Publiée le 20 août 2009
    C’est l’histoire d’un mec qui, pour sa quatrième réalisation, et après les vampires (“Les Morsures de l’aube”), Napoléon (“Monsieur N.”) et deux monstres sacrés du cinéma (Jean Rochefort et Charlotte Rampling dans “Désaccord parfait”), décide de s’attaquer à une autre figure légendaire. Un choix qui, dans un premier temps, est apparu comme hautement risqué, dans la mesure où la figure en question, Coluche, est encore très présente dans les esprits, et que sa vie contient bien peu de zones d’ombre. De ce fait, Antoine de Caunes marque incontestablement des points en ne choisissant de se concentrer que sur la période dite “électorale” du fondateur des Restos du Cœur, limitant ainsi les risques d’éparpillement. Bien qu’un peu haché par moments, le récit s’étend donc sur moins d’un an, et montre comment ce qui n’était au départ qu’une grosse blague, prend de l’ampleur jusqu’à presque détruire l’auteur de ladite blague. Auteur qui prend, à l’écran, les traits d’un François-Xavier Demaison dont la prestation force le respect : catastrophique dans des films qui l’étaient tout autant (“L’Auberge rouge”, “Disco”), ce dernier réussit pourtant l’impossible exploit de faire revivre Coluche, dont il reproduit à merveille la voix et la gestuelle, sans que tout ceci sonne une seule fois faux, et s’impose comme le point fort d’un film qui n’est pas complètement abouti. La faute au découpage du récit donc, mais également à un abus de gros plans qui finit par fatiguer. Des defauts compensés par la qualité globale de l’interprétation (premiers et seconds rôles) et de la reconstitution des années 80, qui permettent à “Coluche, l’histoire d’un mec” de ne pas ressembler à un mauvais sketch.
    GabbaGabbaHey
    GabbaGabbaHey

    Suivre son activité 130 abonnés Lire ses 1 583 critiques

    3,5
    Publiée le 19 juillet 2010
    on m'as dit beaucoup de mal de ce film, mais honnêtement c'est injustifié, c'est pas exceptionnel, mais ca mérite d'être vu car l'histoire de coluche mérite d'être racontée. C'est vrai que Fx.Demaison n'es pas coluche mais il fait comme il peut, ce n'es pas un rôle facile et pourtant il s'en sort très bien, il n' y a que quand il fait les sketches qu'il perd en crédibilité mais ça ne dure pas longtemps, je garde un bon souvenir de ce film.
    Sergio-Leone
    Sergio-Leone

    Suivre son activité 120 abonnés Lire ses 1 093 critiques

    2,0
    Publiée le 21 juillet 2010
    Je ne sais pas si l'on doit parler d'interprétation ou d'imitation, mais la performance de "Xavier Demaison" relève de l'exploit jusqu'à nous faire oublier que ce n'est pas Coluche qui est en face de nous. Sinon le film fait plus office de "docu fiction" que de véritable biopic en ne concentrant que sur la période électorale du comique regretté. C'est intéressant quand on s'intéresse au personnage mais ça ne suffit pas pour mériter des dithyrambes, c'est même je pense juste à peine meilleur qu'un véritable documentaire qui ne s'attarde pas trop sur les côtés sombres du personnage (drogue, sexe dans la loge...).
    Yetcha
    Yetcha

    Suivre son activité 123 abonnés Lire ses 3 262 critiques

    5,0
    Publiée le 29 octobre 2008
    Je trouve les critiques de ce films très sévères. Laissez vous porter et profitez du retour de Coluche grâce à l'excellente interprétation de François-Xavier Demaison. La réalisation, les plans, la bande-son sont très bien fait et on n'arrête pas de se dire pendant tout le film : "Putain il nous manque ce con!". Un mec qui les avait là où il fallait et un film qui lui rend un bel hommage. Bravo!
    Redzing
    Redzing

    Suivre son activité 126 abonnés Lire ses 3 304 critiques

    2,5
    Publiée le 19 septembre 2012
    Un pari ambitieux de la part d'Antoine de Caunes, qui retranscrit la participation de Coluche à l'élection présidentielle de 1981. Malheureusement, le film ne tient pas toutes ses promesses, et ne fut d'ailleurs pas le gros succès annoncé à sa sortie. La construction est très conventionnelle (euphorie de départ, premières difficultés puis déchéance), et le scénario a tendance à s'éparpiller pour rependre toute une série de faits réels. Toutefois, la reconstitution de l'époque (personnalités, télévision, décors, costumes, ambiance) est efficace, et la prestation de François-Xavier Demaison est indéniablement travaillée, au niveau de la gestuelle ou du vocal. Un semi-réussite.
    Sebmagic
    Sebmagic

    Suivre son activité 114 abonnés Lire ses 1 120 critiques

    2,5
    Publiée le 27 juin 2011
    Un film un peu décevant, car même s'il retrace de belle façon le parcours politique de Coluche avant les élections de 81, il ne nous montre presque que la face sombre de l'artiste et rarement sa face de clown. C'est un bon point car ça nous sort de l'image de comique qu'on a de lui, mais ça déçoit de l'autre côté. Alors bien sûr, on rit de temps en temps face aux répliques que le personnage balance pendant le film, au coeur de sa vie personnelle. Bien sûr, c'est un bel hommage au regretté Coluche, d'autant que Xavier-François Demaison est bluffant dans l'imitation. Notamment l'imitation de la voix qui est absolument remarquable d'un bout à l'autre, un peu moins dans l'imitation physique (même s'il est parfait du point de vue mimiques, la forme de son visage est trop différente de celle de Coluche, ce qui perturbe beaucoup). Bref, j'ai passé un bon moment même si de temps en temps, je me suis un peu ennuyé et j'y ai trouvé finalement assez peu d'intérêt. Une fois le film terminé, on n'a pratiquement rien ressenti, ce qui est dommage. Je conclurai en signalant que les apparitions d'Alexandre Astier m'ont fait extrêmement plaisir (oui, je suis un fan absolu de ce mec et je ne peux pas m'empêcher de relever chacune de ses apparitions cinématographiques).
    Sylvain P
    Sylvain P

    Suivre son activité 115 abonnés Lire ses 1 156 critiques

    3,5
    Publiée le 2 août 2010
    François-Xavier Demaison est la réincarnation de Coluche. Cette métamorphose impressionne et rend de bout en bout le film de de Caunes crédible et émouvant. On se paye en prime une belle tranche de rire, parfois jaune. Un beau biopic.
    cine34
    cine34

    Suivre son activité 109 abonnés Lire ses 42 critiques

    2,5
    Publiée le 18 octobre 2008
    Un film moyen. Malgrès un François Xavier Demaison convaincant!
    Appeal
    Appeal

    Suivre son activité 104 abonnés Lire ses 569 critiques

    2,5
    Publiée le 19 septembre 2012
    Un film qui est toujours entre deux. A la fois fidèle à son sujet, mais ratant l'essentiel; indispensable dans le portrait de Coluche et anedoctique; imitation des moindres faits et gestes du mec, et pourtant on ne voit pas Michel. Raté car trop académique, trop classique, pas assez fou et dérisoire, voir libre. Antoine de Caunes se cantonne à vouloir cinématiser un documentaire, en rajoutant à la pelle des bons sentiments et quelques clichés. François Xavier Demaison surjoue, reprenant tout et trop de coluche, de l'imitation de la voix à ces vannes répétés et répétés, qui ne nous font pas rire (alors que Coluche réussissait avec la même chose). Si cela se regarde bien - 1h40 qui passe - , c'est un biopic qui n'ose pas, réaliser sans talent, que n'importe quel réalisateur aurait pu torcher.
    dougray
    dougray

    Suivre son activité 110 abonnés Lire ses 1 904 critiques

    3,0
    Publiée le 17 janvier 2012
    Il était temps que le cinéma s’intéresse au plus grand comique français de tous les temps ! Et Antoine de Caunes a eu la bonne idée de refuser le biopic classique (enfance difficile, ascension dans le showbiz, mort mystérieuse…) pour se concentrer sur un moment-clé de la vie de Coluche : sa candidature à l’élection présidentielle de 1981. Un choix qui permet au réalisateur de mieux dévoiler les failles du clown qui va peu à peu se prendre au jeu et en subir les conséquences de plein fouet (les pressions politiques, les menaces de mort, la drogue, l’explosion de sa famille…). C’est d’ailleurs un des points forts du film : ne pas idéaliser l’humoriste et le montrer sous une face plus sombre (et donc plus humaine). Dommage que De Caunes n’est pas soigné davantage son montage (trop plat) et qu’il accorde trop d’importance aux sketches que Coluche jouait sur scène (le rythme en pâtit sans pour autant servir le scénario). Mais, "Coluche", c’est avant tout un très grand numéro d’acteur. Et là, on ne peut que s’incliner devant l’interprétation phénoménale de François-Xavier Demaison, littéralement habité par le rôle, qui a réussi à maîtriser la voix et la gestuelle si particulière du comique (et surtout connues de tous). Côtés 2nds rôles, on retiendra les prestations de Léa Drucker en femme délaissée, Olivier Gourmet en impresario et de Denis Podalydès en Jacques Attali. Quant aux dialogues, ils réservent quelques petites perles qui nous rappellent à quel point Coluche nous manque. Au final, "Coluche, l’histoire d’un mec" restera comme un film intéressant qui pêche dans sa réalisation mais qui brille par la prestation de son interprète principal.
    oranous
    oranous

    Suivre son activité 94 abonnés Lire ses 1 097 critiques

    4,0
    Publiée le 18 octobre 2008
    Le film Coluche évoque la période pendant laquelle le comique a décidé de se présenter aux présidentielles. On retrace donc toute la période campagne présidentielle ou plutôt de pré campagne avec notamment la fameuse recherche de signature mais aussi une période ou il est menacé de mort. Antoine de Caunes ne fait pas que présenter le personnage qu'est Coluche mais il présente l'homme avec ses doutes mais aussi ses ambitions. C'est poussé par un élan d'adrénaline, ou plutôt de rage face aux élus politique, qu'il se décide de se présenter et c'est poussé par ses amis qu'il arrête. Coluche dit avoir eu envie de "foutre le bordel" mais finalement, il devient un réel acteur politique. Ou est touché par son ambition mais aussi par l'espoir qu'il apportait au peuple. Coluche un type formidable. L'acteur qui incarne Coluche François-Xavier Demaison est assez époustouflant. Une réussite.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top