Notez des films
Mon AlloCiné
    Le Hobbit : un voyage inattendu
    note moyenne
    4,2
    45888 notes dont 4437 critiques
    répartition des 4437 critiques par note
    1384 critiques
    1559 critiques
    776 critiques
    428 critiques
    152 critiques
    138 critiques
    Votre avis sur Le Hobbit : un voyage inattendu ?

    4437 critiques spectateurs

    dinoz
    dinoz

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 206 critiques

    2,0
    Publiée le 25 mars 2013
    Un film qui sent bon le fan service. Une aventure, départ de A, arrivée en B ; au milieu ? Tout le bestiaire de l'héroic fantasy. Lundi des gobelins, mardi des orcs, mercredi des troll, jeudi des géants de pierres, vendredi c'est relâche et samedi c'est le vilain alpha et sa troupette. Une suite d'évènements ultra clichés, sans surprise, fortement enrichis en tentatives d'humour qui se vautrent les unes après les autres. Le visuel des nains est complètement raté, embêtant quand il y en a constamment 3 à l'écran.
    yenapa84
    yenapa84

    Suivre son activité Lire sa critique

    1,0
    Publiée le 16 janvier 2013
    C'est long,y a pas d'atmosphère, c'est trop net, c'est trop propre, il ne se passe rien. Autant j'ai adoré SDA, autant là j'ai regretté d'être allé au ciné. Comme dirait Gandalf : " Fuyez, pauvres fous!!!"
    Célia N.
    Célia N.

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 9 critiques

    2,5
    Publiée le 20 mars 2013
    Très lent au début, et beaucoup de clichés présents dans ce film. Au final je me suis ennuyée, je n'ai pas retrouvé l'esprit du seigneur des a, j'avais juste l'impression que c'était une version de film pour enfants/adolescents. Dommage. A voir une vois, mais à ne pas revoir !
    Matthieu R.
    Matthieu R.

    Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 3 critiques

    0,5
    Publiée le 6 octobre 2014
    Le Hobbit, ou le cinéma de l'apparence . Les critiques qui avancent que le hobbit, si on lui enlève ses effets spéciaux, et les images en général, n'est plus qu'un tout petit film, se trompent lourdement dans leur jugement, et se sont juste trompé d'outil . Car justement, le film, il est là, sous nos yeux, et même certains pourront y prendre du plaisir, à condition d'accepter que tout est là: ici , point de portrait psychologique des personnages, qui leur donnerai un semblant de véracité, ils n'ont pas de passé, pas de présent et (j'espère!) aucun avenir ! Point de dialogues fouillé, les personnages ne s'expriment que par enchaînement de clichés que même un enfant de 6eme aurait pu écrire . Évidemment la musique (toute aussi indigente) est omniprésente , comme pour masquer le cruel manque de contenu . si on ouvre la pierre, on n'y trouvera rien que du vide, ou bien plutôt le mécanisme qui permet à cette pierre de faire son office de pierre. Ce qui revient au même. Robbe Grillet, notamment, s'était employé , à l'époque du nouveau roman, à vider le "héros" de ses livres de toute substance, jusqu'à même ne plus le nommer que par une simple initiale. L'histoire elle-même devenait totalement accessoire, et se limitait à quelques événements assez banals. Mais il fait arrêter tout de suite la comparaison, car pour cette auteur, le but était de totalement renouveler et refondre le genre romanesque et proposer autre chose, une autre vision de l'homme et du monde. Dans le hobbit au contraire, le déroulement du film, les enchaînements de plan sont d'un rare académisme et d'une triste platitude, et le réalisateur ne nous épargnera pas un seul cliché. Toutes les scènes, tous les dialogues ont un tel degrés de convenu qu'on se demande parfois s'il ne cultive pas en fait une sorte de 2ème voir 3ème degrés. le film crée un monde complètement verrouillé et refermé sur lui même. Tout événement, toute trouvaille, doit s'y conformer. Le moindre dialogue, ( d'une rare indigence) le moindre plan ( tous plus convenus les uns que les autres), n'est là que pour servir cette même représentation de ce monde. Le spectateur amateur du genre ne vient pas voir ce genre de film pour être surpris ou bousculé. Au contraire, le réalisateur va lui donner exactement ce pour quoi il est venu, exactement ce qu'il est venu chercher. Moi même , qui pourtant n'étais jamais aller voir ce genre de film "heroic fantasy", je n'ai pas été surpris une seule seconde par ce que j'ai vu, cela correspondait exactement a l'idée que je me faisais de ce type de films. Exactement l'inverse de l'art véritable en quelques sorte. Ceux qui vont voir ce film n'en ont sûrement que faire , mais il me semble pourtant qu'il était important de faire ces quelques remarques, car de plus en plus nous vivons aujourd'hui dans un monde assez similaire à ce film: un monde superficiel, ou l'industrie du loisir et du divertissement est reine, au détriment de toute recherche un temps soit peu plus profonde. MR
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 24 novembre 2014
    Il aura fallu attendre le 12 décembre 2012 pour pouvoir voir le meilleur film réalisé cette année là. Depuis des années que j'attendais cette sortie, avec grande impatience, le 12 décembre était enfin là. Neuf longues années après la sortie du dernier opus du "Seigneur des anneaux", Peter Jackson nous offre un nouveau voyage en Terre du Milieu, un voyage inoubliable. Un grand film d'aventure, un chef-d'oeuvre qui confirme le statut de Peter Jackson comme l'un des meilleurs réalisateurs de tous les temps. Comme pour la première trilogie, les paysages sont magnifiques, la musique est épique et incroyable, chaque acteur est parfait dans son rôle et quel plaisir de retrouver les personnages comme Gollum, Elrond ou Gandalf au cinéma ! Dans ce film, la compagnie est majoritairement constituée de nains, et chaque nain à son propre caractère, dans ce film, les nains sont excellents ils sont drôles, braillards et très charismatiques. Avec ce film, Jackson nous offre aussi une technologie inédite au cinéma, la 3D HFR, c'est à dire en 48 images par secondes au lieu de 24, et cette 3D est une bonne surprise, oubliez la 3D qui ne marchait pas ou celle qui marchait mais qui donnait un peu la migraine à la fin du film, ici nous avons le droit à une 3D de qualité qui nous plonge dans le film avec une image plus fluide et assez agréable à regarder. Cet épisode est certes moins grave que le premier opus du "Seigneur des anneaux" mais je pense qu'on ne peut pas les comparer car certes il s'agit du même monde, mais le style est très différent. Je voulais aussi dire que c'est un réel plaisir de retrouver les paysages de la Comté, les elfes de Fondcombe et les différents paysages de la Terre du Milieu, toujours aussi beaux. Ce premier "Hobbit" est donc un film qui ne manque pas d'humour, que l'on oubliera pas de sitôt, et qui restera pour moi l'une de mes plus belles expériences dans une salle de cinéma. Mais le plus dur, ce sera je pense l'attente du second opus mais bon, c'est comme ça, on a bien attendu cinq ans avant de voir Le Hobbit au cinéma, je crois que l'on pourra attendre encore un an pour voir cette suite.
    moket
    moket

    Suivre son activité 124 abonnés Lire ses 2 802 critiques

    5,0
    Publiée le 20 décembre 2012
    Esthétiquement somptueux (créatures fantastiques, paysages magnifiques...), on retrouve avec plaisir l'univers et certains personnages (joués par les mêmes acteurs !) de l'univers de Tolkien grâce à une belle continuité visuelle dans le travail de Peter Jackson qui a su intégrer les progrès techniques sans dénaturer l'ensemble. Côté scénario, je suis bien incapable de me prononcer quant au respect du roman, puisque lointain dans ma mémoire... Simplement, l'histoire tient la route et est volontairement moins sombre (c'est tout de même un conte pour enfants au départ), mais on ne s'ennuie pas une seconde. Vivement la suite !
    Alexis P
    Alexis P

    Suivre son activité 39 abonnés Lire ses 289 critiques

    5,0
    Publiée le 28 décembre 2012
    Peter Jackson est vraiment un génie , un excellent metteur en scènes , après sa superbes trilogie nommée " le Seigneur Des Anneaux " , Peter Jackson décide de faire un pré-quelle a sa Trilogie et il réussi un très jolie coup de maitre , dans mon top 10 , le film nous raconte les aventure de Bilbon Sacquet qui iras aidée Thorin et ses nains a retrouvée leur royaume ( j'en dis pas plus , je préfère laisser les autre découvrir ce film sur grand écran !! ) Ian McKellen qui joue le rôle mythique " Gandalf " l'ami de Bilbon et le meilleur magicien exécute son rôle a la perfection , un de mes acteur préféré du film , un des plus talentueux !!! Martin Freeman qui joue le rôle de Bilbon Sacquet joue son rôle a merveille , un autre pur acteur superbe !!! Christopher Lee nous fait une entrée en scène spectaculaire !!! Gollum est énorme , surtout avec sa réplique " mon précieux " il est superbe et il nous fait bien rigole !!! Peter Jackson a sus faire de superbe décors , on a vraiment l'impression que c'est vraie , les effets spéciaux sont parfaits , un très beau visuelle pour les spectateurs ! 'ai été conquise ! L'humour, l'esthétique, les personnages, les paysages, la musique, les moments épiques, : tout est parfait ! Je n'ai pas vu le film passer et ai laissé échapper un "Non c'est pas possible ! C'est déjà fini ???" à l'apparition du générique ! Bref, je vous le conseille ! Et je pense même retourner le voir ! Une superbe bande-original ( comme d'habitude , c'est impeccable ) Scénario en béton Bravo a Peter Jackson pour ce scénario !!!!! Le seul reproche :la 3D !! sinon , CHEF D’ŒUVRE A VOIR A TOUT PRIX , Peter Jackson est un superbe génie du décors et de la mise en scène contrairement a certains !!! Film culte a voir et a revoir !!! Maintenant attendons avec patience la 2éme opus Bon film dans l'ensemble a voir et a revoir !!!
    TTNOUGAT
    TTNOUGAT

    Suivre son activité 271 abonnés Lire ses 2 522 critiques

    2,0
    Publiée le 13 janvier 2013
    Les étoiles accordées aux films sont tout ce qu’il y a de plus subjectif car si le pire de tous les films est adoré par un seul spectateur et qu’il aime à le revoir régulièrement (seul critère objectif que autrui peut prendre en compte) il peut et même doit lui en accorder cinq. Ce qui est dit après dans un commentaire est bien différent et c’est le commentateur qui risque alors de se faire juger. En outre, les films possèdent tous un contexte qui ne permet jamais de comparer le nombre d’étoiles. Comment comparer par exemple ‘’ le hobbit’’ avec ‘’les enfants du paradis’’ ? Ce serait même stupide d’essayer. Pour en venir au sujet, ce film m’a lassé par sa longueur, ses répétitions incessantes, ses dialogues vains, sa violence excessive et la laideur de certains personnages auxquels le pire humain ne peut même pas s’identifier. Or, s’identifier aux acteurs fait pour moi partie intégrante du cinéma...Quelle petite fille ne s’est jamais identifiée à Cendrillon ! Que reste t il alors? Deux choses: d’abord, la belle histoire inventée par Tolkien pour ses enfants, il n’a jamais crée ce conte pour de l’argent et l’ensemble de son monde imaginaire est une magnifique synthèse moderne de toutes les légendes mondiales du passé. Ensuite, le spectacle visuel qui ne laisse plus une seule petite place à l’imaginaire, c’est si dense qu’il est impossible de tout voir . Les images emportent tout y compris mes rêves personnels dont le cinéma d’auteur me comble souvent..Une étoile pour l’histoire et une pour la technique collective, la mise en scène individuelle a disparue.
    Zantrak2
    Zantrak2

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 615 critiques

    4,0
    Publiée le 16 novembre 2014
    Une grande épopée qui commence avec ce premier épisode de Bilbo l'hobbit ! Je savais que je n'allais pas être déçu avec Peter Jackson derrière la caméra. On reste dans le même esprit que dans Le seigneur des anneaux même si le ton du film est plus léger avec même une petite dose d'humour. Les passages clés du livre sont très fidèlement adaptés et il y a plein d'ajouts pour pouvoir tenir toute une trilogie. Mais les fans ne se plaindront pas d'avoir des images en plus Surtout que pour ma part je les vu direct en version longue et sincèrement les 3h02 que dur celui-ci passe comme une lettre à la poste. Au niveau graphique, c'est magnifique. Les effets spéciaux sont géniaux et au milieu de ces paysages, on est comme dans un rêve. Les scènes d'action, même si elles ne sont pas encore nombreuses dans cet épisode, sont réussis. J'ai particulièrement aimé la course-poursuite dans les mines de la Moria. Au niveau du casting, c'est un sans faute. C'est agréable de revoir Ian McKellen en Gandalf et Adam Serkis en Gollum (mais aussi Elrond, Galadriel, Saroumane, Frodon, Bilbo vieux....). Martin Freeman reprend le flambeau du héros avec beaucoup de réussite. Un des défis du film, c'était d'avoir treize nains convaincants. C'est très réussi puisque chaque nain a sa propre personnalité et est reconnaissable parmi les autres. Ils ont tous beaucoup de charisme, ce qui n'était pas une mince affaire. Les costumes et les décors sont bien sur très réussis. La musique, qui est pour moi l'élément essentiel du monde de Tolkien, est magnifique. Voilà, ce n'est pas une surprise pour moi, j'attends la suite avec impatience.
    Akamaru
    Akamaru

    Suivre son activité 1333 abonnés Lire ses 4 339 critiques

    4,0
    Publiée le 13 décembre 2012
    Et si la moins flatteuse des comparaisons venait de l'intérieur...C'est peu dire que "Le Hobbit,un voyage inattendu,point de départ d'une nouvelle trilogie à partir de l'oeuvre de Tolkien,était attendu.Peter Jackson,rajeuni par cette expérience,semble faire un remake du "Seigneur des Anneaux",tirant durant 2 heures 45 entre l'épique et le spectaculaire,et le conte initiatique et paillard.En résulte une oeuvre quelque peu hybride,qui étire sa matière disponible au maximum(il n'y aura pas besoin de version longue...),et qui ne brille pas par la clarté de son montage.Dernier grief:le manque de prises de risques qu'elle soit narrative,visuelle(effets numériques à tous les étages)ou musicale(Howard Shore est en pleine redite).Ne vous méprenez pas,le film est formidable,et enterre pratiquement tout ce qui se fait dans le genre de l'héroïc-fantasy(hormis la série géniale "Game of thrones).Une fois,la quête de Bilbo et des 13 nains lançée vers la montagne sacrée,les morceaux de bravoure s'enchaînent(le combat entre deux géants de pierre,extraordinaire!),les créatures magiques aussi(elfes,orques,gobelins,trolls, araignée géante,dragon,aigles,et bien sûr l'irremplaçable Gollum).Jackson fait plaisir aux fans à travers une multitude de détails,qui permettent d'élargir le champ des possibles de la Terre du Milieu(majestueux paysages néo-zélandais).Enfin,Martin Freeman campe le Hobbit parfait,à la fois trouillard et immensément courageux,humble et plein de ressources.Grosse impression aussi de Ian McKellen,Gandalf naturel,guide insubmersible.Par contre,je vous mets au défi d'apprendre le nom des 13 nains et de les reconnaître!On attend évidemment la suite.
    reymi586
    reymi586

    Suivre son activité 210 abonnés Lire ses 2 443 critiques

    5,0
    Publiée le 13 décembre 2012
    Une grande épopée qui commence avec ce premier épisode de Bilbo le hobbit ! Je savais que je n'allais pas être déçu avec Peter Jackson derrière la caméra. On reste dans le même esprit que dans Le seigneur des anneaux même si le ton du film est plus léger avec même une petite dose d'humour. Les passages clés du livre sont très fidèlement adaptés et il y a pleins d'ajouts pour pouvoir tenir toute une trilogie. Mais les fans ne se plaindront pas d'avoir des images en plus. Au niveau graphique, c'est magnifique. Les effets spéciaux sont géniaux et aux milieux de ces paysages, on est comme dans un rêve. Les scènes d'actions, même si elles ne sont pas encore nombreuses dans cet épisode, sont réussis. J'ai particulièrement aimé la course poursuite dans les mines de la Moria. Au niveau du casting, c'est un sans faute. C'est agréable de revoir Ian McKellen en Gandalf et Adam Serkis en Gollum (mais aussi Elrond, Galadriel, Saroumane, Frodon, Bilbo vieux...). Martin Freeman reprend le flambeau du héros avec beaucoup de réussite. Un des défis du film, c'était d'avoir treize nains convaincants. C'est très réussi puisque chaque nain a sa propre personnalité et est reconnaissable parmi les autres. Ils ont tous beaucoup de charisme, ce qui n'était pas une mince affaire. Les costumes et les décors sont bien sur très réussis. La musique, qui est pour moi l'élément essentiel du monde de Tolkien, est magnifique. Voilà, ce n'est pas une surprise pour moi, j'attends la suite avec impatience.
    floflo2204
    floflo2204

    Suivre son activité 55 abonnés Lire ses 378 critiques

    5,0
    Publiée le 28 décembre 2012
    Et bien je pensais que j'allais être assez déçu et que trouver des défauts à ce film ne serait pas bien compliqué, grand mal m'en a pris. Quelle explosion de force de la part de Peter Jackson, certes il avait déjà signé une trilogie dont le monde entier chante les louanges et il se replonge dans l'univers de Tolkien pour notre plus grand bonheur. Le casting est exceptionnel et il est agréable de renouer avec tous ces visages qui nous sont maintenant familiers ( on pense bien sur tous à Gollum alias Andy Serkis ), de plus Martin Freeman se trouve être extrêmement convaincant en Bilbon Sacquet. La Nouvelle-Zélande encore une fois choisie par le réalisateur comme lieu de tournage est splendide et possède une variété de décors possibles inimaginables. Ensuite, on va bien sur mentionner la BO, déjà on nous en avait mis plein la vue ( enfin les oreilles en l’occurrence ) avec Le seigneur des anneaux, mais les morceaux signés pour cette bande-originale sont époustouflants. Par ailleurs la manière de filmer de Jackson est irréprochable, tout comme l'usage de la 3D dans le long-métrage. Le premier volet du hobbit est donc à voir en VO pour les fans de la trilogie précédente et tous les autres.
    gunbuster
    gunbuster

    Suivre son activité 235 abonnés Lire ses 1 414 critiques

    5,0
    Publiée le 15 décembre 2012
    Après une longue attente, revoici la suite, enfin le préquel, du Seigneur des Anneaux. Et, en tant que cinéphile ayant apprécié la trilogie, j'ai eut un sentiment de nostalgie en regardant ce nouveau film. Ce nouveau crû pourra avoir un goût de déjà-vu pour beaucoup, mais puisque le SdA a été écrit après le Hobbit, c'est un peu normal que de retrouver des situations quelque peu similaire. Au-delà des ressemblances, ce nouvel opus se démarque par la présence de Martin Freeman, qui dispose du tact nécessaire, de l'humour, et qui s'est vraiment enfilé dans le personnage d'un hobbit, relevant les situations par son grain de sel, rendant l'aventure plaisante et humaine. Et nous partons avec une bande de nains, et un vieux sorcier grisonnant, dans une quête pleine d'aventures, occasion de retrouver la beauté à couper le souffle de la Nouvelle-Zélande. Le film se termine au pied du Mont Solitaire, destination finale de cette compagnie. Et il y a une vraie et nouvelle intrigue, bien différente de celui du SdA, dont on ne connaît encore que les prémisses, que nos aventuriers vont rencontrer au fil de leur chasse au Dragon & Trésor. Rendez-vous l'année prochaine pour la suite. Le film étant suffisamment long, sans être interminable, pour nous caler jusqu'à la prochaine.
    Kloden
    Kloden

    Suivre son activité 68 abonnés Lire ses 997 critiques

    4,5
    Publiée le 14 décembre 2012
    Eh bien voilà, le meilleur film de mon année ciné aura finalement été celui qui va probablement la clôturer ! Le Hobbit : Un voyage inattendu a en effet tout du succès attendu. Je suis tout d'abord très positivement surpris par le brio avec lequel Peter Jackson aménage l'histoire des prémices de la guerre de l'anneau et de Bilbo Baggins pour la rendre fluide, équilibrée et lui enlever au moins une partie de son ésotérisme. Ainsi, The Hobbit ne s'adresse pas uniquement aux fans - qui eux seuls pourront toutefois en profiter au maximum - et est une œuvre universelle, comme l'était Le seigneur des anneaux. Très respectueux de l'esprit du livre de Tolkien, Jackson réalise un compromis entre conte enfantin et épopée épique sans que le premier ne décrédibilise trop l'autre - seul le massacre pur et simple de Radagast le Brun est à déplorer. A moins d'avoir voulu assombrir l’œuvre originelle en lui ôtant son humour et son charme léger quitte à en perdre l'essence, le réalisateur néo-zélandais ne pouvait donc que très difficilement ménager une ambiance plus réussie. Peut-être aurai-je néanmoins préféré que Jackson bannisse totalement le côté burlesque et dédramatisant inhérent à l'écriture d'un auteur qui à l'époque écrivait pour ses enfants, mais ce choix est fait, et il est appliqué de manière très adroite, jamais lourde (sinon à l'exception citée plus haut) et finit tout de même par laisser la part belle à une montée en puissance épique qui jouit de l'expérience du réalisateur en la matière. Car dès lors que les choses sérieuses commencent, l'ami Peter s'illustre par une mise en scène qui n'a plus rien à prouver. Même en 3D -procédé que je n'aime pas tant il me semble gâcher l'image (ternie et virtualisée) sans pour autant augmenter réellement l'immersion du spectateur - le visuel du film est bluffant. Le montage est certes rapide, mais pas outrancièrement, et les contrées néo-zélandaises n'ont bien évidemment pas changé depuis 11 ans et La communauté de l'anneau : elles sont d'une beauté sidérante. Les images de synthèse sont pour le moins réussies et tout à fait acceptables car elles s'adaptent à merveille au ton nouveau de cette épopée. Du côté des nouveaux venus, Richard Armitage impose sa prestance naturelle et Martin Freeman est parfaitement convaincant. Andy Serkis n'a quant à lui rien perdu de sa subtilité, Cate Blanchett de sa beauté et Ian McKellen de sa classe. Le casting est donc quasiment irréprochable. Que ce soit par ses choix scénaristiques ou esthétiques aisni que par les acteurs dont il s'est entouré, Peter Jackson réalise un sans-faute que je ne peux qu'applaudir. Howard Shore est malheureusement en panne d'inspiration, et si il a eu le bon goût de réintroduire ses sublimes thèmes du seigneur des anneaux, seul le thème des nains (il est vrai tout aussi sublime) ressort de cette bande-son qui connait donc quelques très relatifs moments de faiblesse. Pas d'inquiétude cependant, du côté de l'ambiance sonore, Le Hobbit a plusieurs trains d'avance sur les autres blockbusters épiques qui lui font concurrence. Pour peu qu'on soit fan de l'univers, le film se révèle en fait être du pain béni, et l'étirement de l'intrigue qui fait parler aux profanes de longueurs est un pur bonheur car il permet de mettre en image le maximum de scènes et de pousser le souci du détail et la fidélité à l'extrême. Si - j'en ai parlé plus haut - Peter Jackson a retouché légèrement l'histoire du roman, il s'est en effet (jouissant d'un temps considérable pour mettre 250 pages en images) bien davantage calqué sur lui que pour Le seigneur des anneaux. Une aubaine pour les fanatiques. Mais après un tel panégyrique, pourquoi enlever un demi-point à la note optimale, vous demandez-vous peut-être ? La réponse tient en fait au manque de maturité dont ne saurait se débarrasser tout conte qui se respecte : moins sombre, moins stimulant sur le plan intellectuel, moins sérieux, le film ne peut pas atteindre la perfection dramatique des aventures que Frodon, Sam, Aragorn et tous les peuples libres de l'Ouest de la terre du Milieu ont vécu soixante ans plus tard (ou nous ont fait vivre 11 ans plus tôt, c'est selon). Malgré tout, je n'ai pas peur de parler de chef-d’œuvre, tout juste terni par quelques maladresses qui ne pèsent que bien peu face à certaines scènes que même des airs de déjà vu ne peuvent altérer. Bref, le talent de Peter Jackson, au service de la magie de l'univers de Tolkien, fait toujours mouche. Le Hobbit est donc une merveilleuse et enchanteresse plongée en plein MiddleEarth, une œuvre rare, intense et spectaculaire ; c'est le chef-d’œuvre de l'année, et espérons-le, l'ouverture d'une trilogie aussi dantesque que la limite du possible le permet. Aussi dantesque que Le Seigneur des anneaux.
    Nicano
    Nicano

    Suivre son activité 50 abonnés Lire ses 309 critiques

    5,0
    Publiée le 17 décembre 2012
    Je le dis haut et fort : arrêtez tout de suite vos comparaisons aussi stupides qu'inintéressantes avec la trilogie du Seigneur des Anneaux. Le Hobbit : un voyage inattendu change complètement de registre mais aussi d'intrigue. En effet, le film se veut beaucoup plus léger, plus simple, mais n'en perd pas moins de sa magie et de la richesse de son univers, bien au contraire. On y redécouvre certains personnages sous un autre oeil, et le scénario, bien que plus léger donc, nous offre cela dit une belle histoire d'héroisme. Le casting, comme à son habitude, est parfait : Martin Freeman, excellentissime acteur que l'on retrouve avec plaisir sous les traits de Bilbon Sacquet, mais aussi tous les autres, Ian McKellen, Hugo Weaving, Cate Blanchet et tous les acteurs jouant la compagnie des nains, qui parviennent directement à nous mettre dans l'ambiance. La B.O. est également trés trés soignée, certains musiques sont reprises du Seigneur des Anneaux à l'identique ou remixées, d'autres, sublimes, font leur apparition. Aprés un petit temsp d'adaptation au début, on se rend compte que le film est une réussite. Alors certes, d'autres vous diront : deux trois effets spéciaux sont ratés, donc le film est nul; ceux-la n'ont rien compris ni au cinéma ni à la vie en général d'ailleurs. Foncez le voir et, si vous aimez voyager en regardant un film, ne vous privez surtout pas.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top