Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Marie Stuart, Reine d'Ecosse
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Marie Stuart, Reine d'Ecosse" et de son tournage !

Marie Stuart au cinéma

Le personnage de Marie Stuart a inspiré de nombreux cinéastes. On peut ainsi recenser du côté des longs métrages :
-Marie Stuart de John Ford (1936)
-Marie Stuart de l'Allemand Carl Froelich (1940)
-Marie Stuart avec Vanessa Redgrave dans le rôle-titre (1971)
-Elizabeth : L'Âge d'or avec Samantha Morton dans le rôle de Marie Stuart (2007)
-Mary Reine d'Écosse, production franco-suisse de Thomas Imbach (2014)
Les producteurs Tim Bevan et Eric Fellner (cofondateurs et coprésidents de Working Title) et la productrice Debra Hayward étaient déjà derrière les films de Shekhar Kapur portés par Cate BlanchettElizabeth et Elizabeth : L'Âge d'or. Pour eux, le personnage de Marie Stuart est un sujet inépuisable : "J’ai toujours pensé que Marie méritait un film à elle seule. Que ces deux femmes aient pu exister et gouverner dans un monde aussi masculin est incroyable. Pendant les dix ans que Marie passa en Écosse, sa vie fut particulièrement riche, avec deux mariages, deux batailles… On avait là beaucoup d’éléments dramatiques à exploiter", explique Bevan.

Bios express

Marie Stuart naît le 8 décembre 1542. Elle n’a que six jours quand son père, le roi Jacques V, meurt et lui laisse le trône d’Écosse. Elle passe une grande partie de son enfance en France, terre natale de sa mère, tandis que l’Écosse est gouvernée par des régents. En 1558 elle épouse le dauphin de France, qui devient le roi François II en 1559. Marie n’est reine consort qu’une seule année avant que François ne meure. En 1561, elle retourne en Écosse pour s’installer sur le trône qui lui revient.
Élisabeth, née le 7 septembre 1533, est la fille d’Henri VIII et d’Anne Boleyn (qui est exécutée alors qu’Élisabeth n’a que deux ans). Son demi-frère Édouard VI succède à Henri VIII sur le trône d’Angleterre, puis c’est le tour de sa cousine Jeanne Grey (pendant neuf jours), suivie par sa demi-soeur la catholique Marie Ière (qui était le premier enfant d’Henri VIII, avec Catherine d’Aragon). Élisabeth devient reine en 1558.

Montrer un nouveau visage de Marie Stuart

Le scénariste Beau Willimon, nommé aux Oscars pour Les Marches du pouvoir et auteur pour House of Cards, a décidé de s'appuyer sur la biographie de John GuyQueen of Scots : The True Life of Marie Stuart. L'ouvrage se démarque par son approche de Marie Stuart, généralement présentée comme une monarque faible et aux moeurs légères. Apportant de nouveaux éléments sur le règne de Marie Stuart et sa personnalité, John Guy a cherché à briser les clichés qui l'entourent : "Marie a été soumise à une campagne systématique des Anglais pour la discréditer, orchestrée par William Cecil. Il a trafiqué les archives de manière à ce qu’à première vue, on arrive aux conclusions qu’il voulait. Mais évidemment, comme dans l’affaire du Watergate, si on regarde de plus près, on découvre une histoire toute différente. C’était très important pour moi de dire la vérité sur Marie qui, dans l’Histoire, a souvent été comparée à Élisabeth, mais à son détriment".

Des planches à la toile

Directrice artistique du prestigieux théâtre The Donmar Warehouse, Josie Rourke signe son premier long métrage avec Marie Stuart, Reine d'Écosse.

Un film de femmes

Par son sujet et sa réalisatrice, le film met les femmes à l'honneur. Une particularité qui tenait à coeur à Josie Rourke : "J’ai vraiment eu envie que deux femmes dominent le récit et qu’elles mènent l’histoire. Il faut chercher longtemps pour trouver des films où les deux protagonistes qui font avancer l’histoire sont des femmes. Il doit y avoir Carol, Mulholland Drive, Thelma et Louise… Ce film s’intéresse à l’obsession que ces deux femmes nourrissent l’une pour l’autre". Il était important pour la cinéaste de renouveler l'image de ces femmes célèbres, dont le parcours entre en résonance avec le monde d'aujourd'hui, dans lequel les femmes ne cessent de se battre pour leurs droits.

Le casting

Saoirse Ronan était prédestinée à jouer Marie Stuart puisqu'elle avait, à l'âge de 18 ans, signé pour interpréter la monarque dans une ancienne version d'un biopic qui n'a jamais vu le jour. Elle se souvient : "Déjà à l’époque, je me suis sentie des affinités pour l’Écosse et son histoire, probablement parce qu’il y a, je pense, beaucoup de points communs entre l’histoire de l’Écosse et celle de l’Irlande". Par ailleurs, l'actrice avait déjà travaillé avec les producteurs Tim Bevan et Eric Fellner sur Reviens-moi, qui lui avait valu une nomination aux Oscars.
Quant à Margot Robbie, il a fallu la convaincre d'accepter le rôle car elle était intimidée à l'idée de succéder à son actrice favorite et compatriote Cate Blanchett.

Rencontre imaginaire

L'apogée du film est la rencontre entre Marie Stuart et Elizabeth. Cette séquence est pourtant totalement fictive et s'inspire des nombreux échanges épistolaires entre les deux femmes. Bien qu'imaginaire, ce face-à-face est régulièrement mis en scène dans les diverses représentations de la vie des deux souveraines, notamment dans la pièce de Friedrich Schiller, Marie Stuart, et dans l’opéra de Donizetti Maria Stuarda.
Si celles-ci sont habituellement représentées comme des rivales, Marie Stuart, Reine d'Écosse prend le parti de les montrer en recherche d'un compromis. Pour Josie Rourke, cette scène n'est pas sans rappeler celle de Heat de Michael Mann où Robert De Niro et Al Pacino se rencontrent enfin, "véritable morceau de bravoure où deux grands acteurs s’affrontent".
Quant aux deux comédiennes, le tournage fut une expérience mémorable. Elles ont fait le maximum pour ne pas se croiser en amont. Il s'agissait du dernier jour de tournage de Margot Robbie et du premier de Saoirse Ronan. Cette dernière se souvient : "C’était bien plus que de partager un gros sanglot pendant la scène. Nous sentions que le moment nous dépassait. C’était extraordinaire de sentir un tel lien avec quelqu’un alors que nous n’avions qu’une seule scène en commun".

Décapitation

Si le film ne montre pas frontalement la décapitation de Marie Stuart, Saoirse Ronan a cependant pu en connaître tous les détails sanglants grâce à l'écrivain John Guy : "ce ne fut pas d’un coup de hache net… Ils ont mal visé, et la lame s’est fracassée contre son crâne. Ce fut une décapitation atroce. Marie était en train de réciter une prière en latin quand finalement la tête s’est détachée de son corps. Dans la salle, le public a vu sa tête rouler, et tout le monde a pu constater que la bouche remuait encore".

Répétitions

Josie Rourke a exigé deux semaines de répétition avant le tournage. Celles-ci ont permis aux comédiens de travailler leurs postures et leurs mouvements avec la coach Sarah Dowling et le chorégraphe Wayne McGregorMargot Robbie avait déjà travaillé avec ce dernier en 2016 sur Tarzan : "Mon travail a consisté à faire dialoguer le langage du corps avec les mots écrits. Nous cherchions à proposer aux acteurs des pistes à explorer corporellement pour dire leur texte".

Polyglotte

Cinq langues sont parlées au cours du film : l’anglais prononcé avec l’accent “RP” ("Received Pronunciation"), l’anglais avec l’accent écossais, le français (Josie Rourke a travaillé avec un spécialiste de la Renaissance française pour s’assurer de son exactitude), le latin pour les prières, l’italien pour le personnage de Rizzio et enfin le gaélique écossais (le jeune soldat qui arrive des Highlands).

Décors naturels

Tourner en décors naturels en Écosse et en Angleterre était primordial pour l'équipe du film, malgré des conditions climatiques parfois difficiles. L'équipe a investi notamment la cathédrale de Gloucester pour représenter le cloître et les couloirs de Hampton Court. "Nous étions déterminés à tourner sur place. Cela a été très stimulant d’emmener une équipe aussi importante, en costumes d’époque, avec des voitures à chevaux et des armes, jusque dans des lieux les plus reculés", explique la réalisatrice.

Caméo

L'historien John Guy, auteur de Queen of Scots : The True Life of Mary Stuart, joue "l'évêque numéro 1" qui marie Marie Stuart et Darnley : "Je suis dans la scène du banquet, coincé à côté de la grande table. Chaque minute de cette expérience a été un moment inoubliable".
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Parasite (2019)
  • Toy Story 4 (2019)
  • Tolkien (2019)
  • Beaux-parents (2019)
  • Nevada (2019)
  • Le Daim (2019)
  • Men In Black: International (2019)
  • Child's Play : La poupée du mal (2019)
  • X-Men : Dark Phoenix (2019)
  • Anna (2019)
  • Aladdin (2019)
  • Spider-Man: Far From Home (2019)
  • Le Chant du Loup (2018)
  • Roxane (2018)
  • Cézanne et moi (2016)
  • Noureev (2018)
  • Le Roi Lion (2019)
  • Rocketman (2019)
  • Mississippi Burning (1988)
  • Made In China (2019)
Back to Top