Notez des films
Mon AlloCiné
    Tendres cousines
    note moyenne
    2,7
    37 notes dont 5 critiques
    répartition des 5 critiques par note
    0 critique
    0 critique
    0 critique
    4 critiques
    1 critique
    0 critique
    Votre avis sur Tendres cousines ?

    5 critiques spectateurs

    ferdinand75
    ferdinand75

    Suivre son activité 80 abonnés Lire ses 2 749 critiques

    2,0
    Publiée le 2 avril 2016
    Un film « érotique » très 70’s, toujours tourné dans un style « flou artistique Hamiltonien » qui a très mal vieillit, l’ image floutée n’est pas belle , un peu délavée, et pas agréable .Le film s’inspire d’un roman de Pascal Lainé ( prix Goncourt pour la « Dentellière » mais qui eut du mal à confirmer par la suite) . Le film se veut dans la lignée du cultissime « La règle du jeu », avec une histoire qui se situe en 1939 sur deux niveaux : dans une famille bourgeoise mais aussi dans l ‘équipe d’employés de maison qui les sert. Ici nous serons essentiellement confronter aux affaires de fesses chez les deux classes de la société, montrés en parallèle. Et tout particulièrement l’amour d’un cousin ( de 14 ans ) pour sa cousine ( de 16 ans ), mais celle –ci aime secrètement un homme marié , plus mur. Le jeune garçon se fera « déniaiser » par plusieurs servantes successives et toutes polissonnes. Ce qui est le plus étonnant c’est que le jeune garçon fait vraiment très gamin, encore imberbe, il paraît 12/13 ans et on a du mal à croire à son personnage dans son rôle de séducteur . D’ailleurs quand il est confronté à la nudité, ou à la simulation de l’acte sexuel on voit bien qu’il a du mal. On est vraiment « border line », et aujourd’hui un tel film avec du sexe (même simulé) entre mineurs , jeunes, même consentant ne pourrait pas être filmé. Hamilton avait vraiment une attirance pour les très « jeunes gens » A noter la présence de Macha Méryl , délicieuse, en bourgeoise évanescente , qui fait une très jolie apparition , comme aussi Pierre Vernier, toujours excellent second rôle . Quand au jeune garçon Thierry Tevini on le reverra jamais au cinéma et à l' actrice principale, très belle Anja Schute , qui fera 1 autre Hamilton et quelques TV film allemand , on ne la reverra plus non plus . Le film est un peu rasoir, même si l’histoire est un plus solide que d’habitude , et que les corps dénudés sont beaux, le film reste assez ennuyeux avec des répliques plates , tel la finale, avec les deux jeunes gens nus, allongés dans le foin, et regardant le ciel« T’as vu ces oiseaux ils traversent les continents, sans jamais s’arrêter ». ! !
    Yannickcinéphile
    Yannickcinéphile

    Suivre son activité 299 abonnés Lire ses 4 025 critiques

    2,5
    Publiée le 28 novembre 2016
    Tendres cousines est un film Hamilton typique. Un divertissement érotique appréciable mais sans plus. Coté casting, on se retrouve avec quelques habituels du réalisateur (Anja Shüte jouera aussi dans Premiers désirs), et une galerie d’acteurs français dont assez peu on réussit à vraiment émerger, si ce n’est une Macha Méril qui au moment du tournage de ce film avait déjà une belle carrière. Si les acteurs sont globalement à la hauteur, même les moins connus comme le jeune Thierry Tevini, il y a tout de même énormément de personnages, et tout cela en moins d’1 heure 30 ça devient facilement brouillon et peu lisible. D’ailleurs le début du film consiste en une présentation d’une impressionnante galerie de personnages même secondaires, et je crois qu’il aurait été judicieux d’adapter le livre dont est tiré ce film avec plus de concision en la matière. Il aurait fallu dégrossir les sous-intrigues. Mais il est vrai que Hamilton est avant tout un formaliste, pas tellement un narrateur talentueux. Ici Tendres cousines à cela de plus riche par rapport à d’autres films du réalisateur, qu’il y a un arrière-fond historique sympathique (qui rappelle d’ailleurs Les Exploits d’un jeune Don Juan). Il n’en reste pas moins que la narration reste chaotique, avec peu de fluidité, qu’il y a trop de sous-intrigues multiples, et que parfois on voit émerger d’un coup des sentiments amoureux sans trop savoir pourquoi. Franchement, c’est un film qui marche exactement dans les mêmes clous que Les Exploits d’un jeune Don Juan, mais le traitement entre les deux films est bien différents, et si ce dernier film est une réussite indéniable en dépit de ses redondances, le film d’Hamilton reste trop maladroit, ni vraiment amusant ni vraiment sérieux. Encore une fois, Hamilton se concentre surtout sur l’esthétique. Et il nous offre un film à l’érotisme recherché, volontiers délicat, avec des décors brillants et une jolie bande son. Je constate cependant avec regret ici que sa photographie vaporeuse l’est clairement trop. Cherchant presque à se confronter à l’esthétique d’un Renoir (parfois j’ai vu des tableaux du peintre), il en résulte malheureusement trop souvent un excès de floutage qui rend certaines séquences peu convaincantes (celle du facteur entre autres). Mais bon, rien à dire, c’est un film luxueux et typé qui fait quand même du bien au genre érotique. Je ne peux pas dire encore une fois que je me suis foncièrement ennuyé devant cet Hamilton, qui a quand même le mérite d’être un peu plus « ludique » et « historique » que d’autres de ses métrages, ce qui lui confère un peu plus de relief. Mais on reste sur du cinéma sans grande profondeur, qui se laisse voir, sans plus. 2.5
    lilybelle91
    lilybelle91

    Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 914 critiques

    2,0
    Publiée le 7 avril 2014
    Un nanar érotico - dramatique comme on en fait plus !!!
    Broyax
    Broyax

    Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 608 critiques

    1,0
    Publiée le 9 janvier 2017
    Dans la filmographie lubrico-voyeuse de David Hamilton, Tendres Cousines est sans doute le pire puisque le pervers qui sommeille en nous n'y trouvera absolument pas son compte : une seule scène appréciable sur une heure et demi et quelques apparitions trop fugaces pour l'amateur de chairs fraîches vaporeuses, blondes (et même brunes pour une fois, ne soyons pas sectaires). Ce n'est pas le reste, passionnant comme un dimanche sous la pluie, au niveau très bas d'un pauvre téléfilm de base qui va nous motiver avec sa guimauve de bas étage, sa mise en scène à deux de tension et ses dialogues Harlequin. Bref, on veut de la fesse ! élégante, vaporeuse, pleine de poésie et de beauté, pas du bavardage insignifiant sur une musique d'ascenseur.
    anonyme
    Un visiteur
    2,5
    Publiée le 23 juin 2013
    Avec un scénario travaillé le film aurait pu être bon mais visiblement la seule ambition était la partie érotique.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top